Passage à l'heure d'été

Informations générales sur l’usage et le but de ce forum
André (G., R.)
Messages : 6373
Inscription : dim. 17 févr. 2013, 14:22

Message par André (G., R.) » dim. 27 mars 2016, 14:31

Sur votre conseil, Claude, je viens de passer à l'heure d'été sur FNBL.
Peut-être voulez-vous parler, JAA, du cadran solaire ?
« Personne n'a jamais douté de l'homonymie d'heure et heurt » : celui qui conclut ainsi un échange qu'il a lancé, en parlant sans restriction du « paronyme heurt » d'« heure », MENT et MÉPRISE son interlocuteur.

Avatar de l’utilisateur
Claude
Administrateur
Messages : 6840
Inscription : sam. 24 sept. 2005, 8:38
Localisation : Doubs (près de l'abreuvoir)

Message par Claude » dim. 27 mars 2016, 16:23

Je parie mon chapeau que vous avez donné la bonne réponse.
Avatar : petit Gaulois agité (dixit Perkele)

Avatar de l’utilisateur
abgech
Messages : 316
Inscription : lun. 02 oct. 2006, 17:43
Localisation : Genève, Suisse

Message par abgech » dim. 27 mars 2016, 19:01

Merci Jacques-André-Albert, j'ai fait la modification.

Je pense, tout comme André(G. R.), qu'il s'agit d'un cadran solaire.

Puisque nous sommes d'humeur badine, j'ai une autre devinette.
Quel est l'instrument qui affiche l'heure, de façon tout à fait précise et absolue, ceci une ou deux fois par jour selon le mode d'affichage ?

André (G., R.)
Messages : 6373
Inscription : dim. 17 févr. 2013, 14:22

Message par André (G., R.) » dim. 27 mars 2016, 20:38

Une horloge arrêtée ?
« Personne n'a jamais douté de l'homonymie d'heure et heurt » : celui qui conclut ainsi un échange qu'il a lancé, en parlant sans restriction du « paronyme heurt » d'« heure », MENT et MÉPRISE son interlocuteur.

Leclerc92
Messages : 1801
Inscription : jeu. 29 nov. 2012, 17:06

Message par Leclerc92 » dim. 27 mars 2016, 20:54

Je crois que c'est Lewis Carroll qui faisait observer qu'une horloge arrêtée donne l'heure juste quand même deux fois par jour alors qu'une horloge qui avance ou retarde un tant soit peu (et toutes ont ce défaut) ne la donne quasiment jamais.

Avatar de l’utilisateur
Jacques-André-Albert
Administrateur
Messages : 3940
Inscription : dim. 01 févr. 2009, 8:57
Localisation : Niort

Message par Jacques-André-Albert » dim. 27 mars 2016, 21:06

Oui, il s'agissait bien du cadran solaire, qui n'est plus utilisé qu'à titre décoratif ; nul besoin, donc, de l'inclure dans la tournée de mises à l'heure qui a peut-être occupé certains d'entre vous ce matin. Chez moi, je constate que seule la pendule de la voiture a eu besoin d'un aggiornamento.
Quand bien nous pourrions estre sçavans du sçavoir d'autruy, au moins sages ne pouvons nous estre que de nostre propre sagesse.
(Montaigne - Essais, I, 24)

Avatar de l’utilisateur
abgech
Messages : 316
Inscription : lun. 02 oct. 2006, 17:43
Localisation : Genève, Suisse

Message par abgech » lun. 28 mars 2016, 13:54

Effectivement André(G.,R.), c'est une horloge arrêtée. Pour un cadran divisé en douze, elle indique l'heure précise deux fois par jour, une fois par jour pour un cadran divisé en vingt-quatre heures.

Leclerc92, je ne savais pas que c'était Lewis Caroll qui était l'auteur de cette remarque parfaitement correcte, du point de vue statistique en tout cas.
Il est vrai qu'il était mathématicien de formation et de métier (enseignant la logique à Oxford), rêveur, poète, écrivain, photographe, il était plein de talent.

Décidément, les mathématiciens sont des gens tout à fait intéressants ...

André (G., R.)
Messages : 6373
Inscription : dim. 17 févr. 2013, 14:22

Message par André (G., R.) » lun. 28 mars 2016, 14:24

Leclerc92 a écrit :une horloge qui avance ou retarde
J'entendais souvent dire, enfant, qu'une horloge allait en avançant : cela signifiait que son décalage avec l'heure exacte augmentait chaque jour. Le verbe avancer seul signifiait que le décalage était stable. Il m'arrive encore de m'exprimer ainsi. Mais je n'entends plus guère la tournure aller en avançant.
« Personne n'a jamais douté de l'homonymie d'heure et heurt » : celui qui conclut ainsi un échange qu'il a lancé, en parlant sans restriction du « paronyme heurt » d'« heure », MENT et MÉPRISE son interlocuteur.

Avatar de l’utilisateur
Islwyn
Messages : 1492
Inscription : sam. 16 févr. 2013, 12:09
Localisation : Royaume-Uni (décédé le 9 mars 2018)

Message par Islwyn » lun. 28 mars 2016, 14:33

abgech a écrit :Leclerc92, je ne savais pas que c'était Lewis Caroll qui était l'auteur de cette remarque parfaitement correcte, du point de vue statistique en tout cas.
Il est vrai qu'il était mathématicien de formation et de métier (enseignant la logique à Oxford), rêveur, poète, écrivain, photographe, il était plein de talent.
C'est le cas de le dire ! Vous connaissez la traduction française, par Henri Parisot, du poème Jabberwocky ?
« Il était grilheure ; les slictueux toves
Sur l’alloinde gyraient et vriblaient ;
Tout flivoreux étaient les borogoves
Les vergons fourgus bourniflaient. »
Quantum mutatus ab illo

André (G., R.)
Messages : 6373
Inscription : dim. 17 févr. 2013, 14:22

Message par André (G., R.) » lun. 28 mars 2016, 17:22

Il me faudrait une traduction de la traduction !
Je vois de possibles contrepèteries, mais je ne parviens pas à quelque chose qui se tienne.
« Personne n'a jamais douté de l'homonymie d'heure et heurt » : celui qui conclut ainsi un échange qu'il a lancé, en parlant sans restriction du « paronyme heurt » d'« heure », MENT et MÉPRISE son interlocuteur.

Avatar de l’utilisateur
Islwyn
Messages : 1492
Inscription : sam. 16 févr. 2013, 12:09
Localisation : Royaume-Uni (décédé le 9 mars 2018)

Message par Islwyn » lun. 28 mars 2016, 17:56

Tout comme dans le poème original, les mots de la traduction sont inventés de toutes pièces, et le lecteur est obligé de saisir et apprécier la suggestivité des sons.
Quantum mutatus ab illo

Avatar de l’utilisateur
Claude
Administrateur
Messages : 6840
Inscription : sam. 24 sept. 2005, 8:38
Localisation : Doubs (près de l'abreuvoir)

Message par Claude » dim. 02 avr. 2017, 11:14

Osai-je proposer à ceux des télépapoteurs qui ne l'auraient point encore fait de mettre à jour leur profil quant à l'heure d'été ? :wink:
Avatar : petit Gaulois agité (dixit Perkele)

Avatar de l’utilisateur
Yeva Agetuya
Messages : 1004
Inscription : lun. 22 juin 2015, 1:43

Message par Yeva Agetuya » dim. 02 avr. 2017, 19:01

Tout spliques étaient les Borogoves

http://www.ina.fr/video/CPF86641260

Avatar de l’utilisateur
Claude
Administrateur
Messages : 6840
Inscription : sam. 24 sept. 2005, 8:38
Localisation : Doubs (près de l'abreuvoir)

Message par Claude » lun. 03 avr. 2017, 14:59

Veuillez m'excuser mais je n'ai pas compris le rapport qu'il y a entre la vidéo et ma fixation sur la mise à l'heure d'été ; j'ai pourtant cherché un certain temps, voire un temps certain. :lol:
Avatar : petit Gaulois agité (dixit Perkele)

Avatar de l’utilisateur
Yeva Agetuya
Messages : 1004
Inscription : lun. 22 juin 2015, 1:43

Message par Yeva Agetuya » lun. 03 avr. 2017, 15:05

Je répondais à ceci :
Islwyn a écrit :
abgech a écrit :Leclerc92, je ne savais pas que c'était Lewis Caroll qui était l'auteur de cette remarque parfaitement correcte, du point de vue statistique en tout cas.
Il est vrai qu'il était mathématicien de formation et de métier (enseignant la logique à Oxford), rêveur, poète, écrivain, photographe, il était plein de talent.
C'est le cas de le dire ! Vous connaissez la traduction française, par Henri Parisot, du poème Jabberwocky ?
« Il était grilheure ; les slictueux toves
Sur l’alloinde gyraient et vriblaient ;
Tout flivoreux étaient les borogoves
Les vergons fourgus bourniflaient. »

Répondre