Index du forum Français notre belle langue
Lieu de discussion consacré à la langue française
 

Prolepse et anacoluthe
Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivante
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet   Version imprimable    Index du forum -> Stylistique, littérature, curiosités du français

Augmenter la taille de texte

Ceci affectera uniquement le texte dans les fils de discussion.

Diminuer la taille de texte

Ceci affectera uniquement le texte dans les fils de discussion.

Rétablir la taille de texte

Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
André (G., R.)



Inscrit le: 17 fév. 2013
Messages: 6241

Message Posté le : mer. 23 déc. 2015, 14:07     Sujet du message : Re: Prolepse et anacoluthe Répondre en citant

Que pensez-vous de « Le temps est trop doux pour porter des gants » ?
_________________
Leclerc92, le 12 décembre : « tout le monde dit encore deux heures en faisant la liaison malgré l'existence du paronyme heurt » ; le 14 décembre : « personne n'[…] a jamais douté » qu’heure et heurts sont homonymes.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Leclerc92



Inscrit le: 29 nov. 2012
Messages: 1705

Message Posté le : mer. 23 déc. 2015, 14:59     Sujet du message : Re: Prolepse et anacoluthe Répondre en citant

Parce que nous sommes habitués à pinailler un peu sur ces questions, voilà que je m'imagine le bonhomme Temps en train de porter des gants.
Mais nous avons tort, je crois. Ce genre de phrases fait partie de notre langue, comme le genre proche :
L'appétit vient en mangeant ou La fortune vient en dormant.
http://www.achyra.org/francais/viewtopic.php?p=54504#54504
Il ne faut pas nécessairement voir dans "porter des gants" une phrase verbale donc le sujet serait "le temps", mais plutôt un infinitif à sujet général indéterminé, équivalent à "le porter de gants" ou même "le port de gants".
Du reste, aussi bien Littré que le dictionnaire de l'Académie (6e édition) donnaient cet exemple (à "promenade") :
La promenade est belle aujourd'hui, le temps est favorable pour se promener aujourd'hui.
Rousseau, de son côté, écrivait sans crainte :
Le temps est bien froid pour se mettre en route.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
André (G., R.)



Inscrit le: 17 fév. 2013
Messages: 6241

Message Posté le : mer. 23 déc. 2015, 19:06     Sujet du message : Re: Prolepse et anacoluthe Répondre en citant

J'ai voulu chercher ci-dessus la limite entre ce que l'on accepte et ce que l'on refuse en la matière. Comme vous, je suis bien habitué aux phrases que vous citez, mais je me rends compte avec une certaine gêne que je n'ai peut-être plus le choix qu'entre une attitude rigide qui me ferait les rejeter et une attitude tolérante qui ne satisfait pas mon besoin de clarté grammaticale.
_________________
Leclerc92, le 12 décembre : « tout le monde dit encore deux heures en faisant la liaison malgré l'existence du paronyme heurt » ; le 14 décembre : « personne n'[…] a jamais douté » qu’heure et heurts sont homonymes.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Perkele
Modératrice


Inscrit le: 11 juin 2005
Messages: 7438
Localisation: Deuxième à droite après le feu

Message Posté le : jeu. 24 déc. 2015, 6:47     Sujet du message : Re: Prolepse et anacoluthe Répondre en citant

André (G., R.) a écrit :
Que pensez-vous de « Le temps est trop doux pour porter des gants » ?


Sa bonhomie fait qu'il ne porte jamais de gants de boxe. [clin d'oeil]
_________________
Il faut faire les choses sérieusement sans se prendre au sérieux.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
André (G., R.)



Inscrit le: 17 fév. 2013
Messages: 6241

Message Posté le : jeu. 24 déc. 2015, 7:53     Sujet du message : Re: Prolepse et anacoluthe Répondre en citant

[rigole]
_________________
Leclerc92, le 12 décembre : « tout le monde dit encore deux heures en faisant la liaison malgré l'existence du paronyme heurt » ; le 14 décembre : « personne n'[…] a jamais douté » qu’heure et heurts sont homonymes.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
André (G., R.)



Inscrit le: 17 fév. 2013
Messages: 6241

Message Posté le : mar. 23 fév. 2016, 11:53     Sujet du message : Re: Prolepse et anacoluthe Répondre en citant

D'Erik ORSENNA, de l'Académie française, je lis en ce moment La vie, la mort, la vie, une biographie de Louis PASTEUR comportant cette phrase à la page 28 :

Déclaré peu après admissible à l'École normale, son rang est jugé par lui trop médiocre (15e sur 22) pour avoir une chance d'obtenir une bourse.

Il me semble, Islwyn, avoir lu sous votre plume que des anacoluthes se trouvent en anglais. J'en viens à me demander si la gêne que me procure souvent l'anacoluthe française ne vient pas de ce que je pense, à la lire, à la phrase allemande correspondante, dont le mot-à-mot ressemblerait à : Bien qu'il soit admis à l'examen oral de l'École normale, il considère son rang (15e de 22 candidats) comme trop médiocre pour pouvoir obtenir une bourse. C'est PASTEUR qui est admis, c'est lui qui considère son rang comme médiocre, c'est encore lui qui a peu de chances d'obtenir une bourse.

Or, dans la phrase de notre académicien, c'est le rang qui est déclaré admissible et c'est ce même rang qui a peu de chances d'obtenir la bourse. Double anacoluthe. Tant pis si l'on me juge ergoteur !
_________________
Leclerc92, le 12 décembre : « tout le monde dit encore deux heures en faisant la liaison malgré l'existence du paronyme heurt » ; le 14 décembre : « personne n'[…] a jamais douté » qu’heure et heurts sont homonymes.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Leclerc92



Inscrit le: 29 nov. 2012
Messages: 1705

Message Posté le : mar. 23 fév. 2016, 13:19     Sujet du message : Re: Prolepse et anacoluthe Répondre en citant

Jugeriez-vous mal cette phrase :
Citation :
Je le déclare aux parents qui demeurent dans les provinces, et qui trouvent ces salaires considérables : deux francs par jour sont insuffisants pour vivre à Paris.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
André (G., R.)



Inscrit le: 17 fév. 2013
Messages: 6241

Message Posté le : mar. 23 fév. 2016, 13:56     Sujet du message : Re: Prolepse et anacoluthe Répondre en citant

Sauf erreur de ma part, on est loin de l'anacoluthe. Je ne vois aucune rupture de construction dans ce passage dont on n'éprouve aucune difficulté à faire l'analyse logique, me semble-t-il :
Je le déclare aux parents : proposition principale
qui demeurent dans les provinces : proposition subordonnée relative complément (expansion) de l'antécédent parents
et qui trouvent ces salaires considérables : proposition subordonnée relative complément (expansion) de l'antécédent parents, coordonnée à la précédente par et
deux francs par jour sont insuffisants pour vivre à Paris : proposition indépendante
Une petite difficulté vient éventuellement de la présence du pronom personnel COD le dans la principale. Si l'on y voit l'annonce de l'indépendante, à la manière de ceci (et c'est bien de cela qu'il s'agit), rien ne me gêne.
_________________
Leclerc92, le 12 décembre : « tout le monde dit encore deux heures en faisant la liaison malgré l'existence du paronyme heurt » ; le 14 décembre : « personne n'[…] a jamais douté » qu’heure et heurts sont homonymes.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Leclerc92



Inscrit le: 29 nov. 2012
Messages: 1705

Message Posté le : mar. 23 fév. 2016, 15:23     Sujet du message : Re: Prolepse et anacoluthe Répondre en citant

Dans la phrase d'Orsenna, vous avez détecté deux anacoluthes, la seconde étant que dans
son rang est jugé par lui trop médiocre (15e sur 22) pour avoir une chance d'obtenir une bourse.
c'est le rang qui a peu de chances d'obtenir la bourse.

C'est ce type d'anacoluthe que contient la partie marquée en gras dans la phrase que j'ai citée :
deux francs par jour sont insuffisants pour vivre à Paris.

Cependant, elle ne vous heurte point puisqu'elle est passée inaperçue cette fois-ci.

Elle ressemble pourtant à :
« Le temps est trop doux pour porter des gants »
dont nous avions discuté en décembre.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
André (G., R.)



Inscrit le: 17 fév. 2013
Messages: 6241

Message Posté le : mar. 23 fév. 2016, 16:10     Sujet du message : Re: Prolepse et anacoluthe Répondre en citant

C'est exact. Bon, dans Le temps est trop doux pour porter des gants, j'avais vu quelque chose à la limite de l'acceptable !
_________________
Leclerc92, le 12 décembre : « tout le monde dit encore deux heures en faisant la liaison malgré l'existence du paronyme heurt » ; le 14 décembre : « personne n'[…] a jamais douté » qu’heure et heurts sont homonymes.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
André (G., R.)



Inscrit le: 17 fév. 2013
Messages: 6241

Message Posté le : mer. 24 fév. 2016, 8:14     Sujet du message : Re: Prolepse et anacoluthe Répondre en citant

Autant doivent être assez rares les personnes gênées par Le temps est trop doux pour porter des gants, autant j'imagine que la phrase d'Erik ORSENNA devrait attirer l'attention. Je me demande en tout cas quelle mouche a piqué l'écrivain d'utiliser le passif pour le verbe principal. « Juger » employé à l'actif supprime les anacoluthes et allège l'ensemble : Déclaré peu après admissible à l'École normale, il juge son rang trop médiocre (15e sur 22) pour avoir une chance d'obtenir une bourse.
_________________
Leclerc92, le 12 décembre : « tout le monde dit encore deux heures en faisant la liaison malgré l'existence du paronyme heurt » ; le 14 décembre : « personne n'[…] a jamais douté » qu’heure et heurts sont homonymes.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Leclerc92



Inscrit le: 29 nov. 2012
Messages: 1705

Message Posté le : mer. 24 fév. 2016, 9:40     Sujet du message : Re: Prolepse et anacoluthe Répondre en citant

André (G., R.) a écrit :
« Juger » employé à l'actif supprime les anacoluthes et allège l'ensemble

Certes, mais voulez-vous nous mettre au chômage ?
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
André (G., R.)



Inscrit le: 17 fév. 2013
Messages: 6241

Message Posté le : ven. 26 fév. 2016, 9:46     Sujet du message : Re: Prolepse et anacoluthe Répondre en citant

[rigole]
Le chômage ne nous guette pas ! Mais s'il est une catégorie d'utilisateurs de notre belle langue qui devrait tendre à nous y mettre, c'est bien celle des académiciens !
_________________
Leclerc92, le 12 décembre : « tout le monde dit encore deux heures en faisant la liaison malgré l'existence du paronyme heurt » ; le 14 décembre : « personne n'[…] a jamais douté » qu’heure et heurts sont homonymes.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
André (G., R.)



Inscrit le: 17 fév. 2013
Messages: 6241

Message Posté le : dim. 24 avr. 2016, 8:19     Sujet du message : Re: Prolepse et anacoluthe Répondre en citant

Une anacoluthe d'anthologie que je viens de trouver sur la Toile ! Si l'on s'en tient aux six premiers mots de la phrase, on imagine le début d'une fable de La Fontaine : Assis sur ses toilettes, un rat surgit de la cuvette du WC et lui mord les fesses.
_________________
Leclerc92, le 12 décembre : « tout le monde dit encore deux heures en faisant la liaison malgré l'existence du paronyme heurt » ; le 14 décembre : « personne n'[…] a jamais douté » qu’heure et heurts sont homonymes.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
André (G., R.)



Inscrit le: 17 fév. 2013
Messages: 6241

Message Posté le : sam. 18 juin 2016, 6:58     Sujet du message : Re: Prolepse et anacoluthe Répondre en citant

Tiens, deux mois plus tard, je découvre une redondance dans la phrase que je citai le 24 avril :
Assis sur ses toilettes, un rat surgit de la cuvette du WC et lui mord les fesses.

Dans mon journal, sous le titre Neuf siècles plus tard, les moines quittent l'abbaye, une formulation maladroite est proche de l'anacoluthe (à moins d'une longévité exceptionnelle des protagonistes !) :
Arrivés à Notre-Dame-de-Melleray au XIIe siècle, les neuf moines cisterciens lèguent leur patrimoine à la Communauté du Chemin Neuf.
_________________
Leclerc92, le 12 décembre : « tout le monde dit encore deux heures en faisant la liaison malgré l'existence du paronyme heurt » ; le 14 décembre : « personne n'[…] a jamais douté » qu’heure et heurts sont homonymes.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis :   
Toutes les heures sont au format GMT + 1 heure
Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivante

 
Sauter vers :  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum

Pub L'Atelier du chocolat : chocolats de Noël et pour les fêtes de fin d'année

Augmenter la taille de texte

Ceci affectera toutes les pages du forum.

Diminuer la taille de texte

Ceci affectera toutes les pages du forum.

Rétablir la taille de texte

Réduire la largeur du contenu

Le forum sera affiché avec une largeur fixe. Le texte ne prendra plus toute la largeur de l'écran. Cela pourrait améliorer le confort de lecture si vous utilisez un écran large.

Recliquez sur l'icône pour annuler le redimensionnement.

Double-cliquez pour entrer une valeur personnalisée.

Partager l'adresse de ce forum

Développé par phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
Protégé par Anti-Spam ACP
Logo de l'association Défense de la langue française