Les pléonasmes

Répondre
André (G., R.)
Messages : 6715
Inscription : dim. 17 févr. 2013, 14:22

Re: Les pléonasmes

Message par André (G., R.) » sam. 01 juin 2019, 20:45

C'est vrai. Je me suis simplement dit que j'allais donner... la priorité au conducteur !

André (G., R.)
Messages : 6715
Inscription : dim. 17 févr. 2013, 14:22

Re: Les pléonasmes

Message par André (G., R.) » dim. 02 juin 2019, 14:21

Trois mots inutiles dans cette phrase de mon journal : Le sommet de l'Everest culmine à 8 848 m.

Avatar de l’utilisateur
Claude
Messages : 7063
Inscription : sam. 24 sept. 2005, 8:38
Localisation : Doubs (près de l'abreuvoir)

Re: Les pléonasmes

Message par Claude » dim. 02 juin 2019, 16:42

Le sommet de
Avatar : petit Gaulois agité (dixit Perkele)

André (G., R.)
Messages : 6715
Inscription : dim. 17 févr. 2013, 14:22

Re: Les pléonasmes

Message par André (G., R.) » mar. 04 juin 2019, 7:07

Exactement !
Claude a écrit :
sam. 01 juin 2019, 9:25
C'était un bon petit sujet bien sympathique de deux pages au terme duquel tout le monde était content. Et puis il est bon parfois d'effectuer un dépoussiérage, ce qui est votre cas.
Effectivement !
« Vous ne nous rajeunissez pas ! » ne se voulait pas le moins du monde critique. C'est l'année 2005, celle de la création du fil sous votre lien et première de l'existence de FNBL, qui a provoqué mon commentaire.

André (G., R.)
Messages : 6715
Inscription : dim. 17 févr. 2013, 14:22

Re: Les pléonasmes

Message par André (G., R.) » mar. 04 juin 2019, 17:47

Entendu à la radio : Le commerçant espère gagner une dizaine de clients supplémentaires.
« La commune a gagné cent hectares* » me paraît clair et préférable à « La commune a gagné cent hectares supplémentaires ».

* Liaison !

André (G., R.)
Messages : 6715
Inscription : dim. 17 févr. 2013, 14:22

Re: Les pléonasmes

Message par André (G., R.) » jeu. 11 juil. 2019, 18:47

Dans mon journal, un article concernant la consommation abusive d'antibiotiques a pour titre : Les bactéries sont devenues de plus en plus résistantes. On dit la même chose, me semble-t-il, si l'on s'en tient à « Les bactéries sont de plus en plus résistantes » ou « Les bactéries sont devenues plus résistantes ».
Je remarque toutefois que la tournure pléonastique du journal, d'une part, « Les bactéries sont devenues plus résistantes », d'autre part, pourraient correspondre à une évolution terminée (nous savons qu'il n'en est rien) ; tandis que « sont de plus en plus » signifie plutôt que la résistance des bactéries croît encore.

André (G., R.)
Messages : 6715
Inscription : dim. 17 févr. 2013, 14:22

Re: Les pléonasmes

Message par André (G., R.) » jeu. 11 juil. 2019, 20:39

Si l'on me dit que la Louisiane est menacée par un ouragan, le message me paraît clair. Quand j'entends qu'un risque d'ouragan affecte cet État, j'ai l'impression de comprendre l'information. Alors, pourquoi « La Louisiane est menacée par un risque d'ouragan », ainsi qu'une chaîne de télévision l'a annoncé tout à l'heure ?

André (G., R.)
Messages : 6715
Inscription : dim. 17 févr. 2013, 14:22

Re: Les pléonasmes

Message par André (G., R.) » ven. 12 juil. 2019, 7:01

ACCÈS... 3. Manifestation intense et de courte durée d'une affection, d'un sentiment : Accès de fièvre. (Larousse)
« Madame Merkel a été prise de nouveaux tremblements » vaut à peu près « Madame Merkel a eu un nouvel accès de tremblements », me semble-t-il. Mais je lis dans mon journal que la Chancelière a été prise d'un nouvel accès de tremblements (mots mis en gras par moi).

André (G., R.)
Messages : 6715
Inscription : dim. 17 févr. 2013, 14:22

Re: Les pléonasmes

Message par André (G., R.) » jeu. 01 août 2019, 14:05

Toujours dans mon journal, sous le titre La baignade à nouveau autorisée à Étretat :

Outre Étretat, l'interdiction de baignade et d'activités nautiques concernait aussi les plages voisines d'Yport, Le Tilleul et Vattetot-sur-Mer.

Je me demande bien ce que l'on perd si l'on se contente de : Outre Étretat, l'interdiction de baignade et d'activités nautiques concernait les plages voisines d'Yport, Le Tilleul et Vattetot-sur-Mer. Ou plutôt non, je ne me le demande pas !

Sans rapport avec le pléonasme, j'irais jusqu'à préférer :

Outre Étretat, l'interdiction de baignade et d'activités nautiques concernait les plages voisines d'Yport, du Tilleul et de Vattetot-sur-Mer.

(mots isolés mis en gras par moi)

André (G., R.)
Messages : 6715
Inscription : dim. 17 févr. 2013, 14:22

Re: Les pléonasmes

Message par André (G., R.) » jeu. 08 août 2019, 12:18

Si l'animateur d'une émission de radio affirme « On revient demain à 9 heures », il est compris des auditeurs. Quelle information supplémentaire apporte-t-il s'il dit, comme celui que j'ai entendu tout à l'heure, « On revient demain à partir de 9 heures » ? Aucune, selon moi.
« On sera là à nouveau à partir de 9 heures » n'aurait, en revanche, rien de pléonastique : l'idée de durée que contient éventuellement « être », à la différence de l'instantanéité exprimée par « revenir », en pareil cas*, convient avec « à partir de ».

______________________________________________________________________________________________________________________________
* Dans d'autres circonstances, « revenir » ne serait peut-être pas incompatible avec un complément de durée, encore que « Je suis revenu de 10 à 11 heures » me paraisse un peu bizarre lorsqu'il s'agit d'expliquer que mon retour a duré une heure.

André (G., R.)
Messages : 6715
Inscription : dim. 17 févr. 2013, 14:22

Re: Tous égaux

Message par André (G., R.) » mer. 21 août 2019, 9:19

André (G., R.) a écrit :
ven. 20 avr. 2018, 23:16
Lorsqu'une phrase commence par « Nous sommes tous... », on pense, à l'évidence, que l'adjectif qui suivra, si c'en est un, concernera toutes les personnes représentées par « nous », par exemple « mortels ». Or ledit adjectif peut contenir l'idée qu'aucune exception n'est envisageable.
« Nous sommes égaux devant la mort » signifie généralement, je crois, que nous mourrons tous. Si une seule personne était immortelle, nous ne serions pas égaux devant la mort.
Que pensez-vous de « Nous sommes tous égaux devant la mort » ? Pour moi « tous égaux » est une tournure pléonastique. Mais elle est devenue si courante qu'on finit par s'interroger sur cet inconvénient. Il y a très longtemps que je souhaitais en parler ici, bien que je ne sois pas certain d'être le premier à le faire.
Un présentateur de la météo annonce « On n'est pas tous logés à la même enseigne » à propos des températures matinales très différentes ce matin selon les régions françaises. Il me semble que suffiraient « On n'est pas logés à la même enseigne » ou « On n'est pas tous... appelés à avoir chaud » !
Mais, comme pour « tous égaux », ci-dessus, j'imagine que, bientôt, presque plus personne ne sera sensible à cela. « Être logé à la même enseigne » ne sera-t-il plus employé qu'accompagné de l'inutile « tous » ?

Leclerc92
Messages : 1917
Inscription : jeu. 29 nov. 2012, 17:06

Re: Les pléonasmes

Message par Leclerc92 » mer. 21 août 2019, 10:11

« On n'est pas logés à la même enseigne » me semblerait un peu étrange. Je me demanderais : « mais de qui parle-t-on ? ».

Koutan
Messages : 468
Inscription : lun. 17 juin 2013, 12:07

Re: Les pléonasmes

Message par Koutan » mer. 21 août 2019, 18:37

Le "on" pronom indéfini ne contient pas systématiquement la notion de totalité puisqu'on peut dire « On n'est pas logé à la même enseigne selon qu'on a vingt ans ou soixante ans. »

André (G., R.)
Messages : 6715
Inscription : dim. 17 févr. 2013, 14:22

Re: Les pléonasmes

Message par André (G., R.) » mer. 21 août 2019, 19:20

Dans la bouche du présentateur, « on » n'était pas le pronom indéfini de votre exemple, mais le pronom personnel familier valant « nous ».
Votre phrase ne montre-t-elle pas précisément l'inutilité de « tous » ! Que penseriez-vous de « On n'est pas tous logés à la même enseigne selon qu'on a vingt ans ou soixante ans » ? Je suis sûr d'avoir entendu ou lu cette sorte de phrase, dans laquelle « tous » n'ajoute rien à la vôtre !

Lorsque le présentateur de la météo emploie « on » pour « nous », le pronom signifie « vous les auditeurs et moi-même » : je ne vois pas ce qui pourrait inciter un seul auditeur à ne pas se sentir concerné par ledit pronom. Or il faudrait, me semble-t-il, qu'on soit en présence de cette restriction pour que « tous » ait une pertinence sémantique.

Avatar de l’utilisateur
Perkele
Messages : 7563
Inscription : sam. 11 juin 2005, 18:26
Localisation : Deuxième à droite après le feu

Re: Les pléonasmes

Message par Perkele » ven. 23 août 2019, 16:50

Je préfèrerais "Personne n'est logé à la même enseigne".
Il faut faire les choses sérieusement sans se prendre au sérieux.

Répondre