Féminisations, encore !

Répondre
Avatar de l’utilisateur
Claude
Messages : 7231
Inscription : sam. 24 sept. 2005, 8:38
Localisation : Doubs (près de l'abreuvoir)

Re: Féminisations, encore !

Message par Claude » mar. 13 août 2019, 10:42

Subjectivement je ne dirai jamais « la médecin » mais ça ne me gêne pas de parler de « ma toubib » ; peut-être parce que la prononciation du b laisse supposer l'existence d'un e muet final. :)
Avatar : petit Gaulois agité (dixit Perkele)

André (G., R.)
Messages : 6965
Inscription : dim. 17 févr. 2013, 14:22

Re: Féminisations, encore !

Message par André (G., R.) » mar. 13 août 2019, 12:25

Comme vous, je suis davantage gêné par « ma médecin » que par « ma toubib ». Mais je vois que le Larousse accepte l'un et l'autre.

Avatar de l’utilisateur
Perkele
Messages : 7657
Inscription : sam. 11 juin 2005, 18:26
Localisation : Deuxième à droite après le feu

Re: Féminisations, encore !

Message par Perkele » dim. 18 août 2019, 9:00

Et pourquoi personne n'a été ébranlé par des emplois, qui pourtant datent, tels que "La vigie à crié, il dit qu'il voit la terre." ou "Mon ordonnance est un idiot." ?
Il faut faire les choses sérieusement sans se prendre au sérieux.

André (G., R.)
Messages : 6965
Inscription : dim. 17 févr. 2013, 14:22

Re: Féminisations, encore !

Message par André (G., R.) » dim. 18 août 2019, 10:18

Un pronom remplace un nom, du moins en principe.
Dans « La vigie a crié, il dit qu'il voit la terre », la grammaire est maltraitée, puisqu'on utilise alors un pronom masculin en remplacement d'un nom féminin. Il n'en va pas de même dans « Mon ordonnance est un idiot », « Cette nouvelle est un chef-d'œuvre », « Jean MOULIN reste une grande figure de la Résistance »... : nulle obligation que les noms attributs aient le même genre que les sujets. Cela dit, vous avez raison de poser la question que vous nous soumettez.

Avatar de l’utilisateur
Claude
Messages : 7231
Inscription : sam. 24 sept. 2005, 8:38
Localisation : Doubs (près de l'abreuvoir)

Re: Féminisations, encore !

Message par Claude » dim. 18 août 2019, 10:45

« Mon ordonnance est un idiot » est la forme la plus logique. En effet, si je dis que mon ordonnance est une idiote, une alternative est possible : l'ordonnance est-elle une femme ou l'attribut idiote a été accordé avec son sujet selon les règles habituelles ? Question de contexte bien sûr ! Vous me ferez remarquer qu'une femme ordonnance, de nos jours encore, c'est plutôt rare. :wink:
Avatar : petit Gaulois agité (dixit Perkele)

André (G., R.)
Messages : 6965
Inscription : dim. 17 févr. 2013, 14:22

Re: Féminisations, encore !

Message par André (G., R.) » dim. 18 août 2019, 11:24

Claude a écrit :
dim. 18 août 2019, 10:45
« Mon ordonnance est un idiot » est la forme la plus logique. En effet, si je dis que mon ordonnance est une idiote, une alternative est possible : l'ordonnance est-elle une femme ou l'attribut idiote a été accordé avec son sujet selon les règles habituelles ?
Excusez-moi, Claude. Je crois que « Mon ordonnance est une idiote » ne peut se dire que d'une femme. La règle selon laquelle l'attribut s'accorde avec le sujet vaut pour les adjectifs attributs (Ma femme est belle. Leur fils est sot.) et non pour les substantifs remplissant cette fonction : Son fils devient une fripouille, Sa femme est un sujet qu'il évite.

Avatar de l’utilisateur
Claude
Messages : 7231
Inscription : sam. 24 sept. 2005, 8:38
Localisation : Doubs (près de l'abreuvoir)

Re: Féminisations, encore !

Message par Claude » dim. 18 août 2019, 11:50

Je voulais dire que celui qui sait que l'ordonnance est un homme pourrait, à tort bien sûr, accorder au féminin l'attribut en appliquant bêtement la règle.
Avatar : petit Gaulois agité (dixit Perkele)

André (G., R.)
Messages : 6965
Inscription : dim. 17 févr. 2013, 14:22

Re: Féminisations, encore !

Message par André (G., R.) » dim. 18 août 2019, 11:59

Alors, nous sommes d'accord !

André (G., R.)
Messages : 6965
Inscription : dim. 17 févr. 2013, 14:22

Re: Féminisations, encore !

Message par André (G., R.) » lun. 19 août 2019, 9:39

Perkele a écrit :
dim. 18 août 2019, 9:00
Et pourquoi personne n'a été ébranlé par des emplois, qui pourtant datent, tels que "La vigie à crié, il dit qu'il voit la terre." ou "Mon ordonnance est un idiot." ?
Vous aviez eu, il y a neuf ans, une très intéressante discussion à ce sujet. À la relire, je me pose une question toute simple : l'existence de mots comme vigie, ordonnance, victime... justifie-t-elle que l'on s'interdise toute féminisation ? Probablement pas.
Le réalisme et la sagesse consistent peut-être, en 2019, à examiner attentivement celles qui nous sont proposées et à tout faire pour que ne passent pas des mots comme metteure (en scène), sculpteure, poète (femme)..., pour lesquels existent les formes anciennes et usitées de nos jours metteuse, sculptrice, poétesse... En bas de cette page, on constate d'ailleurs que les féminisations recommandées par l’Office de la langue française du Québec sont moins étonnantes qu'on le dit parfois.

André (G., R.)
Messages : 6965
Inscription : dim. 17 févr. 2013, 14:22

Re: Féminisations, encore !

Message par André (G., R.) » ven. 30 août 2019, 11:43

André (G., R.) a écrit :
lun. 19 août 2019, 9:39
Perkele a écrit :
dim. 18 août 2019, 9:00
Et pourquoi personne n'a été ébranlé par des emplois, qui pourtant datent, tels que "La vigie à crié, il dit qu'il voit la terre." ou "Mon ordonnance est un idiot." ?
Vous aviez eu, il y a neuf ans, une très intéressante discussion à ce sujet. À la relire, je me pose une question toute simple : l'existence de mots comme vigie, ordonnance, victime... justifie-t-elle que l'on s'interdise toute féminisation ? Probablement pas.
Un SDF de quarante ans décède à Nantes
[...] La victime avait ses habitudes [...] devant le [...], elle mendiait. (mot mis en gras par moi)
C'est ce que je lis dans mon journal, avec plaisir, car je m'attendais à « où il mendiait ».

Avatar de l’utilisateur
Claude
Messages : 7231
Inscription : sam. 24 sept. 2005, 8:38
Localisation : Doubs (près de l'abreuvoir)

Re: Féminisations, encore !

Message par Claude » ven. 30 août 2019, 13:33

Plaisir partagé, d'autant plus que d'après vos deux mises entre crochets, elle est éloigné de la victime.
Avatar : petit Gaulois agité (dixit Perkele)

Avatar de l’utilisateur
Jacques-André-Albert
Messages : 3968
Inscription : dim. 01 févr. 2009, 8:57
Localisation : Niort

Re: Féminisations, encore !

Message par Jacques-André-Albert » dim. 06 oct. 2019, 8:58

Cette question de l'accord en genre est, bien sûr, à rapprocher de l'accord d'intention qui porte plutôt sur l'accord en nombre (ex. : la plupart des manifestants sont pacifiques).
Quand bien nous pourrions estre sçavans du sçavoir d'autruy, au moins sages ne pouvons nous estre que de nostre propre sagesse.
(Montaigne - Essais, I, 24)

André (G., R.)
Messages : 6965
Inscription : dim. 17 févr. 2013, 14:22

Re: Féminisations, encore !

Message par André (G., R.) » dim. 06 oct. 2019, 9:50

Analogie certaine.
Mais différence aussi. Pour « la plupart (de) », on peut évoquer une sorte d’adverbialisation proche de celle qui s'est produite pour « beaucoup (de) » (originellement « un, ou : le, beau coup ») et justifier ainsi le pluriel du verbe qui suit un nom sujet, lui-même au pluriel, dans une phrase comme « La plupart des gens restent ». Rien de tel en ce qui concerne un nom féminin remplacé par un pronom masculin.

Avatar de l’utilisateur
Yeva Agetuya
Messages : 1035
Inscription : lun. 22 juin 2015, 1:43

Re: Féminisations, encore !

Message par Yeva Agetuya » lun. 07 oct. 2019, 21:48

Claude a écrit :
dim. 18 août 2019, 10:45
« Mon ordonnance est un idiot » est la forme la plus logique. En effet, si je dis que mon ordonnance est une idiote, une alternative est possible : l'ordonnance est-elle une femme ou l'attribut idiote a été accordé avec son sujet selon les règles habituelles ? Question de contexte bien sûr ! Vous me ferez remarquer qu'une femme ordonnance, de nos jours encore, c'est plutôt rare. :wink:
Je trouve qu'il y a une attraction de "mon " qui est masculin sauf pour euphonie devant les noms féminins commençant par une voyelle.

Si vous dites "ma sentinelle est un idiot", vous allez plus spontanément trouver cet accord bizarre.

André (G., R.)
Messages : 6965
Inscription : dim. 17 févr. 2013, 14:22

Re: Féminisations, encore !

Message par André (G., R.) » mar. 08 oct. 2019, 8:58

Pourtant : Ma tortue est un mâle. Sa question devient un dilemme. Ta femme est un cas !... Mais il est vrai que « mâle », « dilemme » et « cas » ne peuvent être féminisés, à la différence de « idiot ».

Répondre