Le masculin l'emporte sur le féminin, et c'est justice, mais...

cacophone
Messages : 15
Inscription : dim. 27 sept. 2020, 14:54
Localisation : Au fond à gauche

Re: Le masculin l'emporte sur le féminin, et c'est justice, mais...

Message par cacophone »

"Le masculin l'emporte sur le féminin" est mon favori pour le prix Nobel de l'ânerie la plus énorme de tous les temps à propos de la langue française.
Qui dit mieux?
Avatar de l’utilisateur
Perkele
Messages : 8335
Inscription : sam. 11 juin 2005, 18:26
Localisation : Deuxième à droite après le feu

Re: Le masculin l'emporte sur le féminin, et c'est justice, mais...

Message par Perkele »

Une simplification d'instituteur à l'intention des élèves des classes primaires.
Il faut faire les choses sérieusement sans se prendre au sérieux.
Dictho
Messages : 66
Inscription : mer. 13 mai 2015, 16:18
Localisation : Reims
Contact :

Re: Le masculin l'emporte sur le féminin, et c'est justice, mais...

Message par Dictho »

C'est certainement plus ancien que les nombreuses simplifications désastreuses de pédagogues.
La règle précisant que le masculin l’emporte sur le féminin finit par s’imposer au XVIIIe pour des raisons qui ne doivent pas grand-chose à la linguistique : à cette époque, la supériorité masculine va tout simplement de soi.
https://www.lemonde.fr/culture/article/ ... _3246.html
Le mégadictionnaire de la langue française
https://lewebpedagogique.com/megadictionnaire/
Avatar de l’utilisateur
Perkele
Messages : 8335
Inscription : sam. 11 juin 2005, 18:26
Localisation : Deuxième à droite après le feu

Re: Le masculin l'emporte sur le féminin, et c'est justice, mais...

Message par Perkele »

Même une licenciée ès lettres peut avoir été polluée par cette formule lapidaire.

Certes, l'accord est très ancien, mais il s'explique simplement par le fait que le genre masculin et le genre neutre ont la même forme et que quand on a plusieurs substantifs de genres différents on accorde la phrase au neutre.

Des susceptibilités mal placées se sont éveillées ces dernières années qui ont tendance à compliquer notre langue et à la défigurer par des verrues telles que la féminisation d'adverbes (je pense à "rédactrice en cheffe") ou l'écriture inclusive.

Il n'y a pas de guerre à mener contre la langue.
Il faut faire les choses sérieusement sans se prendre au sérieux.
Avatar de l’utilisateur
Claude
Messages : 8064
Inscription : sam. 24 sept. 2005, 8:38
Localisation : Doubs (près de l'abreuvoir)

Re: Le masculin l'emporte sur le féminin, et c'est justice, mais...

Message par Claude »

Bravo Perkele !
J'ai déjà vu par-ci par-là des exemples d'écriture inclusive et crains que cette absurdité (je pèse ce nom) se répande comme le coronavirus.
Avatar : petit Gaulois agité (dixit Perkele)
Avatar de l’utilisateur
Perkele
Messages : 8335
Inscription : sam. 11 juin 2005, 18:26
Localisation : Deuxième à droite après le feu

Re: Le masculin l'emporte sur le féminin, et c'est justice, mais...

Message par Perkele »

Les utilisateurs s'exposent-ils à un risque tout aussi ennuyeux que les porteurs du virus ?
Il faut faire les choses sérieusement sans se prendre au sérieux.
Avatar de l’utilisateur
Claude
Messages : 8064
Inscription : sam. 24 sept. 2005, 8:38
Localisation : Doubs (près de l'abreuvoir)

Re: Le masculin l'emporte sur le féminin, et c'est justice, mais...

Message par Claude »

Ah ! Si j'étais le patron d'un laboratoire, je créerais le vaccin correspondant en millions de doses. :wink:
Avatar : petit Gaulois agité (dixit Perkele)
Leclerc92
Messages : 2633
Inscription : jeu. 29 nov. 2012, 17:06

Re: Le masculin l'emporte sur le féminin, et c'est justice, mais...

Message par Leclerc92 »

Dictho a écrit : mer. 13 janv. 2021, 22:25 C'est certainement plus ancien que les nombreuses simplifications désastreuses de pédagogues.
La règle précisant que le masculin l’emporte sur le féminin finit par s’imposer au XVIIIe pour des raisons qui ne doivent pas grand-chose à la linguistique : à cette époque, la supériorité masculine va tout simplement de soi.
https://www.lemonde.fr/culture/article/ ... _3246.html

Vaugelas, quand il examine l'accord des adjectifs avec des noms de genre différent, observe dans ses Remarques (1647) :
Il faudroit dire, ouverts , selon la Grammaire Latine , qui en use ainsi, pour une raison qui semble estre commune à toutes les langues, que le genre masculin estant le plus noble , doit predominer toutes les fois que le masculin & le feminin se trouvent ensemble ; mais l'oreille a de la peine à s'y accommoder , parce qu'elle n'a point accoustumé de l'ouir dire de cette façon, & rien ne plaist à l'oreille , pour ce qui est de la phrase & de la diction, que ce qu'elle a accoustumé d'oüir.
https://books.google.fr/books?id=Hm1HAA ... &q&f=false
Il semble encore préférer, dans plusieurs situations, l'accord de proximité.
Mais dans une édition ultérieure (1738) avec des commentaires par Patru et Thomas Corneille, il est dit :
N O T E. Il n'y a aucune contestation dans les exemples que Monsieur de Vaugelas rapporte. Ainsi le masculin devant l'emporter sur le féminin, parce que c'est le genre le plus noble, je dirois, [...]
https://books.google.fr/books?id=l9FMAA ... &q&f=false
Les mots qui fâchent sont apparus, mais en fait l'accord de proximité n'est pas abandonné tout à fait :
On tomba d'accord enfin qu'il falloit dire les honneurs & les graces qu'on m'a faites , [...] les honneurs & les graces qu'on m'a faites ont été fort enviez. Il y a des constructions si particulieres dans notre langue , qu'on s'y trouve tous les jours embarassé , sans qu'on en puisse donner de règles certaines.
On trouvera quelques considérations intéressantes sur l'influence éventuelle de ces questions de genre sur la société :
https://usbeketrica.com/fr/article/femi ... -francaise

mais je laisse le dernier mot à cet excellent ouvrage intitulé : Traité agréable & curieux de la Noblesse & Excellence du Sexe de la Femme par dessus celui de l'Homme.
cacophone
Messages : 15
Inscription : dim. 27 sept. 2020, 14:54
Localisation : Au fond à gauche

Re: Le masculin l'emporte sur le féminin, et c'est justice, mais...

Message par cacophone »

Perkele a écrit : jeu. 14 janv. 2021, 7:54 Même une licenciée ès lettres peut avoir été polluée par cette formule lapidaire.

Certes, l'accord est très ancien, mais il s'explique simplement par le fait que le genre masculin et le genre neutre ont la même forme et que quand on a plusieurs substantifs de genres différents on accorde la phrase au neutre.

Des susceptibilités mal placées se sont éveillées ces dernières années qui ont tendance à compliquer notre langue et à la défigurer par des verrues telles que la féminisation d'adverbes (je pense à "rédactrice en cheffe") ou l'écriture inclusive.

Il n'y a pas de guerre à mener contre la langue.
Merci...
Un peu de luxe, calme et volupté logique, calme et réflexion, ça fait plaisir (mais je n'ai rien contre la volupté)
Répondre