Épithète ou non ?

Répondre
Avatar de l’utilisateur
Claude
Messages : 9100
Inscription : sam. 24 sept. 2005, 8:38
Localisation : Doubs (près de l'abreuvoir)

Épithète ou non ?

Message par Claude »

Les exemples sont nombreux, mais en cette période printanière favorable aux plantations je retiens l'expression maintenir la terre humide, ce qui sous-entend maintenir la terre dans son état actuel d'humidité. Humide ne semble pas être un épithète bien qu'il soit accolé à terre. C'est plus flagrant si pour comparer j'ajoute un adjectif indéniablement épithète, avec l'exemple maintenir la terre végétale humide ou maintenir humide la terre végétale.
Comme dans nos bonnes vieilles analyses grammaticales, humide est adjectif qualificatif, féminin singulier, mais je ne vois pas quelle fonction il peut avoir.
Avatar de l’utilisateur
Jacques
Messages : 14475
Inscription : sam. 11 juin 2005, 8:07
Localisation : Décédé le 29 mai 2015, il était l'âme du forum

Message par Jacques »

Là j'avoue que pour moi c'est une colle. Il va falloir creuser (pas la terre, la question). Si je dis une terre humide, pas de doute sur la qualité d'épithète, nous avons une situation très classique. Si je dis la terre devient humide, l'état d'humidité est attribué à la terre par le truchement d'un verbe. Mais là nous avons une troisième situation. En fait, la terre est maintenue en état d'humidité, ce n'est pas une action directe : avec le verbe devenir, c'est le sujet qui accomplit l'action, alors que dans votre exemple il la subit.
Je ne veux pas m'avancer avant d'en savoir plus, si toutefois mes livres révèlent quelque chose.
N.B. : au risque de ratiociner, je dois dire que j'ai déjà à 8 h 15 du mal à me connecter, et que la validation de mon message aboutit après un délai interminable à une page d'erreur. Je tente une nouvelle chance.
Si haut qu'on soit placé, on n'est jamais assis que sur son cul (MONTAIGNE).
Avatar de l’utilisateur
Claude
Messages : 9100
Inscription : sam. 24 sept. 2005, 8:38
Localisation : Doubs (près de l'abreuvoir)

Message par Claude »

J'ai pensé à une fonction de complément circonstanciel de manière sans oser la proposer : maintenir la terre comment, de quelle façon ? Humide ; est-ce farfelu ?
Ou alors la forme maintenir la terre humide n'est pas correcte :?:
Avatar de l’utilisateur
Jacques
Messages : 14475
Inscription : sam. 11 juin 2005, 8:07
Localisation : Décédé le 29 mai 2015, il était l'âme du forum

Message par Jacques »

J'ai cherché dans la revue de DLF, j'avais publié une petite étude sur l'adjectif épithète / attribut, et je relève ce passage au sujet de l'attribut :
On en distingue deux sortes, l’attribut du sujet et celui du complément d’objet. L’idée demeure d’un état, d’une propriété que l’on « attribue » par le moyen d’un verbe : Cette erreur semble grave (attribut du sujet erreur) – Nous trouvons ce tableau magnifique (attribut du COD tableau).
Je crois que nous pouvons conclure à un attribut, en comparant avec mon exemple, construit sur le même modèle :
– nous trouvons ce tableau magnifique
– je maintiens la terre humide.
L'ordre et la nature des mots sont les mêmes, la structure de la phrase identique.
Si haut qu'on soit placé, on n'est jamais assis que sur son cul (MONTAIGNE).
Avatar de l’utilisateur
Claude
Messages : 9100
Inscription : sam. 24 sept. 2005, 8:38
Localisation : Doubs (près de l'abreuvoir)

Message par Claude »

Cette réponse me ravit ; et si je veux absolument que l'adjectif soit attribut d'un sujet et non d'un COD, je tournerai vos deux exemples ainsi :
- Ce tableau est trouvé magnifique par nous ;
- La terre est maintenue humide par moi.
N'est-il pas ?
Dromadaire61
Messages : 2
Inscription : ven. 21 janv. 2022, 19:40

Re: Épithète ou non ?

Message par Dromadaire61 »

Claude a écrit : mer. 02 avr. 2008, 7:50 Les exemples sont nombreux, mais en cette période printanière favorable aux plantations je retiens l'expression maintenir la terre humide, ce qui sous-entend maintenir la terre dans son état actuel d'humidité. Humide ne semble pas être un épithète bien qu'il soit accolé à terre. C'est plus flagrant si pour comparer j'ajoute un adjectif indéniablement épithète, avec l'exemple maintenir la terre végétale humide ou maintenir humide la terre végétale.
Comme dans nos bonnes vieilles analyses grammaticales, humide est adjectif qualificatif, féminin singulier, mais je ne vois pas quelle fonction il peut avoir.
Dans ce contexte, et d'après l'allophone que je suis, l'adjectif ''humide'' n'est nullement UNE épithète, mais bel et bien un attribut du complément direct du verbe, à savoir ''terre''.
Avatar de l’utilisateur
Claude
Messages : 9100
Inscription : sam. 24 sept. 2005, 8:38
Localisation : Doubs (près de l'abreuvoir)

Re: Épithète ou non ?

Message par Claude »

Merci pour le féminin d'épithète, je le savais mais mes doigts ont dû fourcher.
Avatar : petit Gaulois agité (dixit Perkele)
Leclerc92
Messages : 3368
Inscription : jeu. 29 nov. 2012, 17:06

Re: Épithète ou non ?

Message par Leclerc92 »

Ciel, nos écrits d'il y a quatorze ans sont scrutés et les coquilles traquées. Prenons garde. :p
Cela dit, le genre de « épithète » a parfois été masculin.
https://books.google.fr/books?id=Pg03M7 ... re&f=false
L'Académie mentionne encore la possibilité du masculin dans sa première édition :
https://www.dictionnaire-academie.fr/article/A1E0138
Aujourd'hui encore, et quoique les dictionnaires et les grammaires rappellent unanimement qu'il est féminin, beaucoup d'auteurs l'emploient au masculin, y compris dans des ouvrages sur la langue :
https://books.google.fr/books?id=eiE7AA ... 22&f=false
https://books.google.fr/books?id=5N74Ag ... 22&f=false
Il faut reconnaître qu'on a souvent dans la pensée l'(adjectif) épithète, ce qui entraine le masculin.
Dromadaire61
Messages : 2
Inscription : ven. 21 janv. 2022, 19:40

Re:

Message par Dromadaire61 »

Claude a écrit : mer. 02 avr. 2008, 8:37 J'ai pensé à une fonction de complément circonstanciel de manière sans oser la proposer : maintenir la terre comment, de quelle façon ? Humide ; est-ce farfelu ?
Ou alors la forme maintenir la terre humide n'est pas correcte :?:
Farfelu ? Certainement. En voici le motif : Un Complément Circonstanciel (appelé Complément de Phrase dans la nouvelle grammaire) possède les caractéristiques suivantes : Il est déplaçable et supprimable. Or, l'adjectif ''humide'' ne peut être ni déplacé ni supprimé sans nuire à la construction de la phrase. C'est donc bel et bien un attribut du Complément Direct ''terre''.
Répondre