Accord du participe

Répondre
blackloffy

Accord du participe

Message par blackloffy »

Salut à toutes et à tous,

Je viens d'arriver sur ce forum et déjà j'ai une question...

De ces deux phrases, laquelle est correctement accordée?

1- Chaque événement et résultat a été consigné dans un cahier...

2- Chaque événement et résultat ont été consignés dans....

Je sais que dans une phrase comme celle-ci: "la majorité des soldats EST partie en guerre...", l' accord se fait avec "la majorité" (je sais que ceci à changé, mais je suis un vieux de la vieille... On ne se refait pas...).

Mais, dans le cas qui m'intéresse, je ne sais pas trop si je dois accorder l'auxiliaire avec "chaque" qui prend effectivement les éléments un à un, ou si je dois tenir compte du "et" qui pourrait suggérer la pluralité...

Qu'en pensez vous? Merci.
Avatar de l’utilisateur
Claude
Messages : 8831
Inscription : sam. 24 sept. 2005, 8:38
Localisation : Doubs (près de l'abreuvoir)

Message par Claude »

Bonjour,
Je crois que la forme chaque évènement et résultat n'est pas correcte ; on dira chaque évènement et chaque résultat ont été consignés...
Avatar de l’utilisateur
Jacques
Messages : 14475
Inscription : sam. 11 juin 2005, 8:07
Localisation : Décédé le 29 mai 2015, il était l'âme du forum

Message par Jacques »

Attention à ceci :
Je sais que dans une phrase comme celle-ci: "la majorité des soldats EST partie en guerre...", l' accord se fait avec "la majorité"
Pas forcément, on peut appliquer l'accord d'intention :
– accord grammatical verbe --> sujet, la majorité des soldats est partie si on veut insister sur la majorité ;
– accord sur le complément du sujet (en rhétorique on l'appelle procédé de la syllepse) : la majorité des soldats sont partis si on veut insister sur les soldats.
Le premier est grammaticalement correct mais peut choquer, car il est logique de penser que ce sont les soldats qui partent. Je dirai donc que le second accord est le plus fréquent et le plus recommandé. Dans certains cas où une notion globale ou de quantité est prépondérante, l'accord au singulier peut prévaloir.
En conclusion, les deux sont bons mais c'est une affaire de bon sens. Cette règle n'est pas nouvelle.
Si haut qu'on soit placé, on n'est jamais assis que sur son cul (MONTAIGNE).
Avatar de l’utilisateur
valiente
Messages : 396
Inscription : dim. 09 déc. 2007, 21:13

Message par valiente »

Claude a écrit :Bonjour,
Je crois que la forme chaque évènement et résultat n'est pas correcte ; on dira chaque évènement et chaque résultat ont été consignés...
Votre proposition clarifie évidemment la phrase, mais peut-on en déduire pour autant que la première écriture est incorrecte ?
Comme vous, je n'en ai pas la certitude...
Avatar de l’utilisateur
Jacques
Messages : 14475
Inscription : sam. 11 juin 2005, 8:07
Localisation : Décédé le 29 mai 2015, il était l'âme du forum

Message par Jacques »

Il y a une petite astuce : tout dépend du fait que vous utilisiez ou non la conjonction ET. Les bonnes formulations sont :
chaque évènement, chaque résultat a été consigné ;
chaque évènement et chaque résultat ont été consignés comme l'a expliqué Claude.
C'est la dissociation ou l'association qui commande l'accord.
Dernière modification par Jacques le lun. 07 avr. 2008, 18:04, modifié 2 fois.
Si haut qu'on soit placé, on n'est jamais assis que sur son cul (MONTAIGNE).
Avatar de l’utilisateur
Claude
Messages : 8831
Inscription : sam. 24 sept. 2005, 8:38
Localisation : Doubs (près de l'abreuvoir)

Message par Claude »

Effectivement j'ai écrit "je crois" ; d'habitude je précise "attendons d'autres avis". :wink:
Avatar de l’utilisateur
valiente
Messages : 396
Inscription : dim. 09 déc. 2007, 21:13

Re: Accord du participe

Message par valiente »

Et que faut-il penser de la phrase suivante ?
blackloffy a écrit : 2- Chaque événement et résultat ont été consignés dans....


Est-ce que l'absence de chaque devant résultat constitue une faute de syntaxe ?
Avatar de l’utilisateur
Jacques
Messages : 14475
Inscription : sam. 11 juin 2005, 8:07
Localisation : Décédé le 29 mai 2015, il était l'âme du forum

Message par Jacques »

Chaque est singulier, vous ne pouvez pas lui faire précéder deux noms auxquels il se rapporterait conjointement, c'est pourquoi il faut le répéter devant chaque substantif de la phrase. Donc cette construction est fautive. En revanche, on peut écrire chaque évènement ou résultat, car alors il n'y a qu'un seul des deux qui est concerné, soit l'un, soit l'autre et nous retrouvons la singularité, l'individualité.
Si haut qu'on soit placé, on n'est jamais assis que sur son cul (MONTAIGNE).
Avatar de l’utilisateur
valiente
Messages : 396
Inscription : dim. 09 déc. 2007, 21:13

Message par valiente »

Merci Jacques. Claude supposait bien ; vous avez apporté l'explication que j'attendais.
Avatar de l’utilisateur
Jacques
Messages : 14475
Inscription : sam. 11 juin 2005, 8:07
Localisation : Décédé le 29 mai 2015, il était l'âme du forum

Message par Jacques »

Claude ne supposait pas, il savait ; mais il est comme nous tous : nous n'avons pas la science infuse, nous savons parfois d'instinct et quand il faut justifier c'est moins commode. Je le dis parce que je me trouve quelquefois dans cette situation. Ce qui est intéressant, c'est que vous aimez comprendre et posez des questions qui obligent à réfléchir en profondeur.
Dernière modification par Jacques le lun. 07 avr. 2008, 21:41, modifié 1 fois.
Si haut qu'on soit placé, on n'est jamais assis que sur son cul (MONTAIGNE).
blackloffy

Message par blackloffy »

Merci à vous, c'est un régale de lire de semblables réflexions. J m'étais dirigé auparavant vers d'autres forum(s) mais celui-ci est de loin celui qui mérite d'être cité.
Je vais donc corriger de suite la syntaxe de ma phrase.

Bien à vous.
Avatar de l’utilisateur
Jacques
Messages : 14475
Inscription : sam. 11 juin 2005, 8:07
Localisation : Décédé le 29 mai 2015, il était l'âme du forum

Message par Jacques »

Le compliment nous fait plaisir. Si vous avez d'autres questions, nous serons contents de vous répondre.
Si haut qu'on soit placé, on n'est jamais assis que sur son cul (MONTAIGNE).
Frédounette

Message par Frédounette »

A la lecture de "chaque événement ou résultat", écrit par Jacques, me revient en tête la formule "et/ou" qui émaille nombre de circulaires et textes administratifs. S'est-on déjà penché sur cette expression, qui me chagrine ?
(Je pose cette question car il m'est arrivé, il y a peu, d'aborder un sujet qui avait été traité auparavant.) :oops:
Avatar de l’utilisateur
Perkele
Messages : 8908
Inscription : sam. 11 juin 2005, 18:26
Localisation : Deuxième à droite après le feu

Message par Perkele »

Les écrits administratifs ne sont pas des morceaux de littérature. Ils ne sont rédigés ni pour être attrayants, ni pour être agréables à lire, mais pour laisser la trace officielle de quelque chose de précis.

Je n'emploierais jamais "et/ou" ni dans une lettre privée, ni dans un roman, ni dans un essai, ni même dans un manuel pratique. Mais, si j'avais à expliquer, par écrit, ses droits à un administré, je n'hésiterais pas à écrire qu'il a, par exemple, droit à une prestation s'il a moins de tel âge et/ou s'il n'est pas imposable. La précision qui dit qu'une seule des condition suffisant mais qu'il n'est pas interdit d'en réunir deux, est importante. Elle l'est plus encore dans d'autres cas.
Il faut faire les choses sérieusement sans se prendre au sérieux.
Avatar de l’utilisateur
JR
Messages : 1301
Inscription : mer. 29 nov. 2006, 16:35
Localisation : Sénart (décédé le 15 mai 2013)
Contact :

Message par JR »

Perkele a écrit : Je n'emploierais jamais "et/ou" ni dans une lettre privée, ni dans un roman, ni dans un essai, ni même dans un manuel pratique. Mais, si j'avais à expliquer, par écrit, ses droits à un administré, je n'hésiterais pas à écrire qu'il a, par exemple, droit à une prestation s'il a moins de tel âge et/ou s'il n'est pas imposable. La précision qui dit qu'une seule des condition suffisant mais qu'il n'est pas interdit d'en réunir deux, est importante. Elle l'est plus encore dans d'autres cas.
Dans le cas que vous citez, le "et" est absolument inutile : "ou" signifie sans ambiguité : soit l'un, soit l'autre, soit les deux.
C'est pourquoi a été inventée la fonction logique "ou exclusif" (connue des informaticiens francophones comme XOR) qui, en bon français, se dit "ou bien". 8)
L’ignorance est mère de tous les maux.
François Rabelais
Répondre