Participe passé des verbes pronominaux

Répondre
Invité

Message par Invité »

Voyez ici, au dernier paragraphe.
http://www.aidenet.eu/conjugaison03.htm
Avatar de l’utilisateur
Jacques
Messages : 14475
Inscription : sam. 11 juin 2005, 8:07
Localisation : Décédé le 29 mai 2015, il était l'âme du forum

Message par Jacques »

J'ai vu, je ne contestais pas le mot mais je ne le connaissais pas. Ce sont donc des verbes faussement réfléchis, en ce sens que le sujet n'exerce pas une réelle action sur lui-même. Le terme n'est pas courant.
Si haut qu'on soit placé, on n'est jamais assis que sur son cul (MONTAIGNE).
Avatar de l’utilisateur
Marco
Messages : 1036
Inscription : jeu. 09 juin 2005, 23:36

Message par Marco »

Elle ne se serait jamais attendue à cela. Elles se sont aperçues de leur erreur.

Voilà comment on arrive à la solution avec ma méthode :

1. Y a-t-il un COD ? Non (il y a un COI « à cela », « de leur erreur »). Donc je passe au point deux.

2. Le verbe existe-t-il uniquement à la forme pronominale ? Non (je peux attendre qqn et apercevoir qqn). Donc je vais au point trois.

3. Le verbe peut-il avoir un COD ? Oui (attendre/apercevoir qqn), donc accord avec le sujet.
Invité

Message par Invité »

Marco a écrit :[3. Le verbe peut-il avoir un COD ? Oui (attendre/apercevoir qqn), donc accord avec le sujet.
Aaaaaaaaahhhhhh, d'accord ! :)
Moi je disais s'attendre quelqu'un ou s'apercevoir quelqu'un, alors évidemment j'étais dans les choux... :?
Eh bien je crois que ce coup-ci, c'est bon.
Merci encore !
Avatar de l’utilisateur
valiente
Messages : 396
Inscription : dim. 09 déc. 2007, 21:13

Message par valiente »

J'écris, j'écris... et voilà ! J’ai un affreux doute concernant l'accord du participe passé d'un verbe à la forme pronominale. Malgré les différentes discussions traitant du sujet, je ne parviens pas à être totalement sûr de moi.

« Nombre de rimailleurs se sont proclamés poètes. »


Me confirmez-vous que cette phrase compte :
- Un COD (se) ?
- Un attribut du COD (poètes) ?

Et dans ce cas de figure, ai-je raison d'accorder le participe passé avec le COD ? Au début cela me semblait évident, mais à trop réfléchir autour du verbe « proclamer »...
Avatar de l’utilisateur
Klausinski
Messages : 1295
Inscription : mar. 12 déc. 2006, 23:54
Localisation : Aude

Message par Klausinski »

J’analyse cette phrase comme vous.
« J’écris autrement que je ne parle, je parle autrement que je ne pense, je pense autrement que je ne devrais penser, et ainsi jusqu’au plus profond de l’obscurité. »
(Kafka, cité par Mauriac)
Avatar de l’utilisateur
Jacques
Messages : 14475
Inscription : sam. 11 juin 2005, 8:07
Localisation : Décédé le 29 mai 2015, il était l'âme du forum

Message par Jacques »

Ils se sont proclamés...
Ils ont proclamé qui ? Se, (c'est-à-dire eux-mêmes), COD placé avant, donc accord du PP.
Si haut qu'on soit placé, on n'est jamais assis que sur son cul (MONTAIGNE).
Avatar de l’utilisateur
valiente
Messages : 396
Inscription : dim. 09 déc. 2007, 21:13

Message par valiente »

Merci de m'avoir définitivement ôté ce vilain doute.
Avatar de l’utilisateur
valiente
Messages : 396
Inscription : dim. 09 déc. 2007, 21:13

Message par valiente »

Marco, votre méthode concernant l'accord du participe passé des verbes pronominaux peut-elle s'appliquer dans le cas d'un participe passé suivi d'un infinitif ?
Avatar de l’utilisateur
Marco
Messages : 1036
Inscription : jeu. 09 juin 2005, 23:36

Message par Marco »

En Suisse romande, nous partons du principe – selon un arrêté du Ministre de l’Instruction publique et des Beaux-Arts – que le participe passé suivi d’un infinitif est invariable (extension de la règle avec ‘fait’ et ‘laissé’). Mais il serait intéressant de tester ma méthode avec un infinitif placé après. Avez-vous quelques exemples à examiner ? :)
Avatar de l’utilisateur
valiente
Messages : 396
Inscription : dim. 09 déc. 2007, 21:13

Message par valiente »

Voici deux exemples (merci Perkele)
Perkele a écrit :elle s’est sentie mourir
elle s’est senti piquer par un moustique
Avatar de l’utilisateur
Claude
Messages : 8831
Inscription : sam. 24 sept. 2005, 8:38
Localisation : Doubs (près de l'abreuvoir)

Message par Claude »

valiente a écrit :Voici deux exemples (merci Perkele)
Perkele a écrit :elle s’est sentie mourir
elle s’est senti piquer par un moustique
Le fait que mourir est intransitif aurait-il un rapport, directement ou pas ?
Avatar de l’utilisateur
Jacques
Messages : 14475
Inscription : sam. 11 juin 2005, 8:07
Localisation : Décédé le 29 mai 2015, il était l'âme du forum

Message par Jacques »

C'est la différence entre le fait provoqué de l'extérieur (elles se sont senti happer, pousser, piquer... par quelqu'un ou quelque chose), et dans ce cas on peut remplacer par : on les a poussées, piquées, happées... et le fait ressenti, non provoqué, sans cause extérieure : elle se sont senties glisser, mourir ; on peut remplacer par elles ont senti qu'elles glissaient...
Si haut qu'on soit placé, on n'est jamais assis que sur son cul (MONTAIGNE).
Avatar de l’utilisateur
grumpythedwarf
Messages : 149
Inscription : dim. 13 déc. 2009, 11:39
Localisation : Belgique

Message par grumpythedwarf »

Claude a écrit :
valiente a écrit :Voici deux exemples (merci Perkele)
Perkele a écrit :elle s’est sentie mourir
elle s’est senti piquer par un moustique
Le fait que mourir est intransitif aurait-il un rapport, directement ou pas ?
Eh bien, ça nous fait une belle jambe de savoir que nous mourrons intransitivement
"Le cynisme est ce qui ressemble le plus à la clairvoyance". François Mauriac.
Avatar de l’utilisateur
Madame de Sévigné
Messages : 687
Inscription : ven. 09 oct. 2009, 22:50
Localisation : Nantes

Besoin d'aide, urgent!

Message par Madame de Sévigné »

Elle s'est senti(e) piquée par un moustique. Faux? Archi-faux???
Elle a senti qu'elle était piquée par un moustique.

Elle s'est sentie flouée, elle s'est sentie ridiculisée. ?????

Elle s'est senti(e) grandir, devenir plus mûre. ???
Elle s'est senti grandie dans son estime. ????

Cela fait partie des choses pour lesquelles on me demande souvent mes compétences. Je réponds en toute bonne foi, et je suis crue sur parole!
Le poids de la réputation....
Répondre