Verbe coûter

Répondre
jofra
Messages : 450
Inscription : sam. 01 avr. 2006, 21:28

Verbe coûter

Message par jofra »

Merci de bien vouloir m'aider.

J'ai regardé les règles concernant le verbe coûter, mais j'hésite toutefois pour l'accord de ce verbe dans ce type de phrase.

"Les différentes analyses ont permis aux citoyens de savoir combien leur coûte les services municipaux."

Je vous remercie beaucoup!
Leclerc92
Messages : 3014
Inscription : jeu. 29 nov. 2012, 17:06

Message par Leclerc92 »

Les services municipaux leur coûtent cher !
Il y a accord du verbe "coûter" avec son sujet, même en position inversée comme dans votre phrase :
"Les différentes analyses ont permis aux citoyens de savoir combien leur coûtent les services municipaux."
André (G., R.)
Messages : 7437
Inscription : dim. 17 févr. 2013, 14:22

Message par André (G., R.) »

Et la règle ne vaut pas que pour « coûter » !
jofra
Messages : 450
Inscription : sam. 01 avr. 2006, 21:28

Message par jofra »

Je vous remercie beaucoup!
Avatar de l’utilisateur
Perkele
Messages : 8615
Inscription : sam. 11 juin 2005, 18:26
Localisation : Deuxième à droite après le feu

Message par Perkele »

Le souci avec le verbe coûter, c'est l'accord de son participe passé selon que la phrase répond à la question "combien ?" ou "quoi ?"

Les vingt euros que ce repas m'a coûté_. Il m'a coûté combien ? 20 € (complément circonstanciel)

Les souffrances que cette décision m'a coûtées. Elle m'a coûté quoi ? des souffrances (COD)

Ce verbe (ainsi que quelques autres comme valoir, peser... ne posent donc problème que dans les temps composés.
Il faut faire les choses sérieusement sans se prendre au sérieux.
Avatar de l’utilisateur
Claude
Messages : 8433
Inscription : sam. 24 sept. 2005, 8:38
Localisation : Doubs (près de l'abreuvoir)

Message par Claude »

Bien vu Perkele ! :wink:
Avatar : petit Gaulois agité (dixit Perkele)
André (G., R.)
Messages : 7437
Inscription : dim. 17 févr. 2013, 14:22

Message par André (G., R.) »

Les cochons que l'agricultrice a pesés hier dépassent de beaucoup les cent-vingt kilos que leur propriétaire a pesé encore récemment...
Avatar de l’utilisateur
Claude
Messages : 8433
Inscription : sam. 24 sept. 2005, 8:38
Localisation : Doubs (près de l'abreuvoir)

Message par Claude »

Y a-t-il de telles subtilités dans les autres langues, en allemand par exemple ?
Avatar : petit Gaulois agité (dixit Perkele)
André (G., R.)
Messages : 7437
Inscription : dim. 17 févr. 2013, 14:22

Message par André (G., R.) »

En ce qui concerne l'accord du participe, quand il est utilisé pour la fabrication de temps composés, la réponse à votre question est clairement non, il est strictement invariable en la circonstance. Ma phrase pourrait devenir, si je ne me trompe pas : Die Schweine, die die Landwirtin gestern (ab)gewogen hat, gehen weit über die 120 Kilo hinaus, die sie selbst kürzlich gewogen hat. Le hasard fait que l'équivalent allemand de « peser » (wiegen, participe passé gewogen) peut comme lui être aussi bien transitif qu'intransitif.
Mais tout participe peut être utilisé comme adjectif épithète en allemand et les « subtilités » apparaissent alors, en ce sens que toutes les règles de la déclinaison de l'adjectif le concernent (Die gestern von der Landwirtin [ab]gewogenen Schweine sind schlachtreif, Les cochons pesés hier par l'agricultrice sont bons pour l'abattoir).

Il faut bien reconnaître que, sur le point précis qui nous occupe, le français doit paraître difficile à ceux qui l'apprennent en langue étrangère.
Avatar de l’utilisateur
Claude
Messages : 8433
Inscription : sam. 24 sept. 2005, 8:38
Localisation : Doubs (près de l'abreuvoir)

Message par Claude »

André (G., R.) a écrit :[...] Il faut bien reconnaître que, sur le point précis qui nous occupe, le français doit paraître difficile à ceux qui l'apprennent en langue étrangère.
C'est à cela que je pensais.
En allemand je me rappelle la phrase toute faite pour donner sa date de naissance : « Ich bin am................................... geboren ». Faut-il vraiment attendre le participe passé qui ferme la proposition pour savoir qu'il s'agit de la naissance ? Mais peut-être que le contexte le permet.
Avatar : petit Gaulois agité (dixit Perkele)
André (G., R.)
Messages : 7437
Inscription : dim. 17 févr. 2013, 14:22

Message par André (G., R.) »

Généralement on subodore l'arrivée de « geboren » avant de l'entendre.
Avatar de l’utilisateur
Claude
Messages : 8433
Inscription : sam. 24 sept. 2005, 8:38
Localisation : Doubs (près de l'abreuvoir)

Message par Claude »

Compris ! Je n'insiste pas car je flaire une digression de ma part. :lol:
Avatar : petit Gaulois agité (dixit Perkele)
Avatar de l’utilisateur
Islwyn
Messages : 1492
Inscription : sam. 16 févr. 2013, 12:09
Localisation : Royaume-Uni (décédé le 9 mars 2018)

Message par Islwyn »

Tout comme il faut « subodorer » que le numéro qu'on entend au téléphone, et qui commence par un « soixante » ou un « quatre-vingts », est en réalité un 70 ou un 90. Avant de me rendre compte que l'intonation du locuteur était significative, j'ai dû, jeune, corriger sans cesse mon « 6... » ou mon « 8... » par un « 7... » ou un « 9... ». :(
Mais moi aussi je digresse.
Quantum mutatus ab illo
Avatar de l’utilisateur
Yeva Agetuya
Messages : 1331
Inscription : lun. 22 juin 2015, 1:43

Message par Yeva Agetuya »

Claude a écrit :Y a-t-il de telles subtilités dans les autres langues, en allemand par exemple ?
Une subtilité d'un autre genre : le latin distingue "avoir du poids" (pendo) de "mesurer le poids" (pondero)

http://www.grand-dictionnaire-latin.com ... rola=peser
Avatar de l’utilisateur
Astragal
Messages : 481
Inscription : dim. 03 avr. 2016, 0:55
Localisation : Près d’un champ de Marguerite

Message par Astragal »

:info: Cette discussion s'éloignait du sujet initial (le verbe coûter) donc je l'ai divisée.

Je vous propose de parler de vos « cochonneries » dans ce fil.
C’est très bien. J’aurai tout manqué, même ma mort. (Edmond Rostand, Cyrano de Bergerac)
Répondre