shokin

Pour ceux qui désirent se présenter
Avatar de l’utilisateur
shokin
Messages : 438
Inscription : jeu. 03 janv. 2013, 18:06
Localisation : Suisse
Contact :

Message par shokin » ven. 04 janv. 2013, 16:59

Des statistiques si statiques. :)
Nous sommes libres. Wir sind frei. We are free. Somos libres. Siamo liberi.

cyrano
Messages : 352
Inscription : sam. 11 juin 2005, 15:48
Localisation : Belgique

Message par cyrano » ven. 04 janv. 2013, 20:15

Bienvenue parmi nous, Shokin! Vos premières interventions sont sympathiques et prometteuses. :D
Passer pour un idiot aux yeux d'un imbécile est une volupté de fin gourmet (Courteline)

Avatar de l’utilisateur
shokin
Messages : 438
Inscription : jeu. 03 janv. 2013, 18:06
Localisation : Suisse
Contact :

Message par shokin » ven. 04 janv. 2013, 20:17

Flatté ! :oops: Je ne suis même pas étudiant en langues ou linguistique (du moins officiellement).
Nous sommes libres. Wir sind frei. We are free. Somos libres. Siamo liberi.

Avatar de l’utilisateur
JR
Messages : 1301
Inscription : mer. 29 nov. 2006, 16:35
Localisation : Sénart (décédé le 15 mai 2013)
Contact :

Message par JR » ven. 04 janv. 2013, 20:37

En primeur pour le forum, un extrait de l'ouvrage que je prépare depuis . . . longtemps (des problèmes de santé amplifient considérablement les effets de mes tendances procrastinatrices) :oops: , et que je compte toujours diffuser par internet quand il aure suffisamment progressé :
" La science procède par observations, hypothèse, synthèse : elle part du réel, de l'observation, et tente de s'élever vers l'explication ultime de tout ce qui semble exister. A l'inverse, la philosophie part du néant et, par une démarche abstraite, tend vers le réel auquel elle peut dés lors tenter de donner un sens. Il y a donc une forme de convergence nécessaire entre recherche scientifique et élaboration philosophique. On peut remarquer la singularité des mathématiques qui, dans leur ensemble, appartiennent à la fois au domaine scientifique, et à son dual philosophique. En se développant, les diverses spécialités mathématiques se rejoignent, jusqu'à former une discipline unique : la mathématique, dont la nature est essentiellement logique. Pour en revenir à la philosophie, elle complète donc la science en lui donnant un sens. Opposer science et philosophie est une absurdité; la polymathie est une nécessité naturelle : c'est ce que disait Rabelais. " :)
L’ignorance est mère de tous les maux.
François Rabelais

Avatar de l’utilisateur
shokin
Messages : 438
Inscription : jeu. 03 janv. 2013, 18:06
Localisation : Suisse
Contact :

Message par shokin » ven. 04 janv. 2013, 21:27

JR a écrit :On peut remarquer la singularité des mathématiques qui, dans leur ensemble, appartiennent à la fois au domaine scientifique, et à son dual philosophique. En se développant, les diverses spécialités mathématiques se rejoignent, jusqu'à former une discipline unique : la mathématique, dont la nature est essentiellement logique.
Je connais moins l'aspect philosophique.

Pour ma part, j'étais plutôt en train de me demander où se situait la mathématique entre science et langage. Car la mathématique est une forme de langage. Les bases (écrire en base 3 ou base 10) seraient, en partie, comme des langues.

Il m'arrive parfois, pour expliquer l'équation, de faire l'analogie entre celle-ci est une phrase à laquelle manque un mot. Il s'agit alors de retourner la question pour isoler l'inconnue. Exemple :

2^x = 8

Comme a^b=c <=> log[a](c)=b, tout comme "Le chat mange la souris." <=> "La souris est mangée par le chat."

"Si j'élève 2 à la puissance x, j'obtiens 8."

Retournons la question pour isoler x (dans la réponse).

Q : A quelle puissance dois-je élever 2 pour obtenir 8 ?

R : 3 (et l'inconnue est isolée)

En effet, la phrase "Si j'élève 2 à la puissance 3, j'obtiens 8." est vraie.

La phrase "La capitale de la Suisse est Fribourg." est fausse.

Donc la réponse "Fribourg" à la question "Quelle est la capitale de la Suisse ?" est fausse.

:)
Nous sommes libres. Wir sind frei. We are free. Somos libres. Siamo liberi.

Avatar de l’utilisateur
Klausinski
Messages : 1293
Inscription : mar. 12 déc. 2006, 23:54
Localisation : Aude

Message par Klausinski » ven. 04 janv. 2013, 22:27

Je vous remercie, JR, de nous faire partager un passage de votre livre. Les rapports entre les sciences dites positives et les sciences sociales m'intéressent beaucoup.

On ne répète peut-être pas assez que nos premiers philosophes étaient des mathématiciens, des scientifiques, qu'ils observaient la nature, cherchaient à tout comprendre. Leur ambition n'était pas de trouver quelques vérités dans un domaine resserré mais de comprendre le fonctionnement de l'univers, d'interpréter ses lois. On pourrait aussi bien formuler la chose dans l'autre sens. Les mathématiciens, les scientifiques étaient aussi des philosophes. Il ne leur suffisait pas de faire la preuve d'un fait, ils en cherchaient la raison. Le comment et le pourquoi allaient de pair ; on ne les avait pas encore séparés au nom de l'objectivité scientifique.
« J’écris autrement que je ne parle, je parle autrement que je ne pense, je pense autrement que je ne devrais penser, et ainsi jusqu’au plus profond de l’obscurité. »
(Kafka, cité par Mauriac)

Avatar de l’utilisateur
JR
Messages : 1301
Inscription : mer. 29 nov. 2006, 16:35
Localisation : Sénart (décédé le 15 mai 2013)
Contact :

Message par JR » dim. 06 janv. 2013, 23:11

shokin a écrit : Comme a^b=c <=> log[a](c)=b
oui, si a,b ϵ R :)
Un langage est une représentation; la mathématique a besoin de langage, et c'est une représentation; mais elle ne se résume pas à celà.
J'ai cherché sur internet un article développant ce point, et j'ai trouvé ceci, qui a l'avantage de bien correspondre à la façon de voir que j'exposais : http://fr.wikipedia.org/wiki/Math%C3%A9matiques :)
L’ignorance est mère de tous les maux.
François Rabelais

Avatar de l’utilisateur
JR
Messages : 1301
Inscription : mer. 29 nov. 2006, 16:35
Localisation : Sénart (décédé le 15 mai 2013)
Contact :

Message par JR » dim. 06 janv. 2013, 23:13

Klausinski a écrit :Je vous remercie, JR, de nous faire partager un passage de votre livre.
Je vous en prie, c'est un plaisir; en outre, j'ai l'impression que vous avez bien compris le sens de ma démarche. :D
L’ignorance est mère de tous les maux.
François Rabelais

Avatar de l’utilisateur
shokin
Messages : 438
Inscription : jeu. 03 janv. 2013, 18:06
Localisation : Suisse
Contact :

Message par shokin » lun. 07 janv. 2013, 14:50

JR a écrit :
shokin a écrit : Comme a^b=c <=> log[a](c)=b
oui, si a,b ϵ R :)
Bon, si on chipote, a doit être un réel positif différent de 0 et 1. Une conséquence est que c est un réel strictement positif. :)
Nous sommes libres. Wir sind frei. We are free. Somos libres. Siamo liberi.

Avatar de l’utilisateur
Jacques
Messages : 14475
Inscription : sam. 11 juin 2005, 8:07
Localisation : Champagne (décédé le 29 mai 2015)

Message par Jacques » lun. 07 janv. 2013, 16:08

Le forum a été créé pour offrir un lieu de discussion sur la langue française, et les considérations mathématiques nous en éloignent beaucoup.
Si haut qu'on soit placé, on n'est jamais assis que sur son $$$ (MONTAIGNE).

Avatar de l’utilisateur
Manni-Gédéon
Messages : 1217
Inscription : lun. 12 avr. 2010, 14:35
Localisation : Genève (CH)

Message par Manni-Gédéon » lun. 04 févr. 2013, 10:36

shokin a écrit :Cool ! un Suisse ! :)
Il y a aussi une Suissesse sur ce forum, qui vous souhaite la bienvenue... avec un mois de retard. Mieux vaut tard que jamais. :wink:
L'erreur ne devient pas vérité parce qu'elle se propage et se multiplie ; la vérité ne devient pas erreur parce que nul ne la voit.
Gandhi, La Jeune Inde

Répondre