Thypot

Pour ceux qui désirent se présenter
Avatar de l’utilisateur
Jacques
Messages : 14475
Inscription : sam. 11 juin 2005, 8:07
Localisation : Champagne (décédé le 29 mai 2015)

Message par Jacques » mer. 19 févr. 2014, 9:31

Thypot a écrit :Cependant, que faire dans les cas ambigus, comme : « Je vous saurai gré de signaler mes fautes » ? En effet, dans ce cas, j'ai l'impression que l'on sous-entend : « si j'en faisais », ce qui impose le conditionnel.
Le choix entre futur et conditionnel appelle une précision. Le conditionnel est le mode de l'éventualité, l'indicatif celui de la certitude ou du fait accompli. La nuance concerne donc à la fois la politesse et l'exercice d'une autorité.
Si vous demandez une faveur, vous utiliserez le conditionnel : Je vous saurais gré ou je vous serais reconnaissant de bien vouloir m'accorder une dérogation... c'est-à-dire si vous le voulez bien ; la décision est laissée au bon vouloir de l'interlocuteur.
Si l'interlocuteur n'a pas la possibilité de choix, ne peut pas se dérober, on utilise l'indicattif futur. Par exemple, le percepteur vous écrira : Je vous saurai gré de régler le montant de cet impôt avant le... C'est une fausse politesse, parce que vous n'avez pas le choix ; il est certain que vous payerez parce que vous n'avez pas le droit de faire autrement, et que vous vous exposez à des sanctions si vous ne vous exécutez pas.
Dans un tel cas, je vous saurai gré est hypocritement moins brutal que vous devrez, mais dans le domaine du fisc il contient une menace sous-jacente.
La nuance est moins marquée si vous utilisez le futur sur le forum. Le fisc est une institution dictatoriale, le forum est plus coulant.
Dernière modification par Jacques le mer. 19 févr. 2014, 10:20, modifié 1 fois.
Si haut qu'on soit placé, on n'est jamais assis que sur son $$$ (MONTAIGNE).

Avatar de l’utilisateur
Klausinski
Messages : 1293
Inscription : mar. 12 déc. 2006, 23:54
Localisation : Aude

Message par Klausinski » mer. 19 févr. 2014, 9:50

Jacques a écrit :le forum est plus coulant.
Je proteste. Il est battu par les flots mais ne sombre pas.

Pour ce qui est du choix entre le conditionnel et le futur, Jacques et André ont très bien parlé. Une chose qui peut aider, c'est de transposer la phrase à la troisième personne : je vous saurai(s) gré de me signaler mes fautes donne il vous saurait gré de lui signaler ses fautes. On distingue mieux quel temps nous vient intuitivement. L'astuce ne permet pas de mettre un terme à toutes les hésitations, mais elle peut se révéler utile dans certains cas.
« J’écris autrement que je ne parle, je parle autrement que je ne pense, je pense autrement que je ne devrais penser, et ainsi jusqu’au plus profond de l’obscurité. »
(Kafka, cité par Mauriac)

Avatar de l’utilisateur
Thypot
Messages : 62
Inscription : lun. 10 févr. 2014, 16:58
Localisation : Paris

Message par Thypot » mer. 19 févr. 2014, 9:51

Vos explications sont très claires, et c'est ce que je pensais.
C'est bien le conditionnel qu'il faut employer dans la phrase que j'ai citée, n'est-ce pas ? Claude n'a pas l'air de cet avis !

Avatar de l’utilisateur
Jacques
Messages : 14475
Inscription : sam. 11 juin 2005, 8:07
Localisation : Champagne (décédé le 29 mai 2015)

Message par Jacques » mer. 19 févr. 2014, 10:23

Thypot a écrit :Vos explications sont très claires, et c'est ce que je pensais.
C'est bien le conditionnel qu'il faut employer dans la phrase que j'ai citée, n'est-ce pas ? Claude n'a pas l'air de cet avis !
Ce n'est pas tout à fait cela. Comme j'ai dit, sur le forum les relations sont moins convenues, moins formelles et la différence n'est pas importante.
Vous pouvez employer le futur parce que vous êtes certain que tout le monde le fera volontiers. C'est l'expression de la confiance.
C'est surtout dans une lettre qu'on doit faire attention à la nuance.
Dernière modification par Jacques le mer. 19 févr. 2014, 10:28, modifié 1 fois.
Si haut qu'on soit placé, on n'est jamais assis que sur son $$$ (MONTAIGNE).

Avatar de l’utilisateur
Thypot
Messages : 62
Inscription : lun. 10 févr. 2014, 16:58
Localisation : Paris

Message par Thypot » mer. 19 févr. 2014, 10:27

Certes, mais quand vous dites : « Le conditionnel est le mode de l'éventualité, l'indicatif celui de la certitude ou du fait accompli », cela implique que j'avais raison quand j'ai mis dans un précédent message : « dont je vous ferais sans doute part », n'est-ce pas ? C'était en effet une éventualité.

Pardonnez mes difficultés de compréhension.

Avatar de l’utilisateur
Jacques
Messages : 14475
Inscription : sam. 11 juin 2005, 8:07
Localisation : Champagne (décédé le 29 mai 2015)

Message par Jacques » mer. 19 févr. 2014, 10:29

Thypot a écrit :Certes, mais quand vous dites : « Le conditionnel est le mode de l'éventualité, l'indicatif celui de la certitude ou du fait accompli », cela implique que j'avais raison quand j'ai mis dans un précédent message : « dont je vous ferais sans doute part », n'est-ce pas ? C'était en effet une éventualité.

Pardonnez mes difficultés de compréhension.
De la manière dont la phrase était tournée, elle ne marquait pas une éventualité. C'est la syntaxe qui fait la différence. Il fallait quelque chose comme au cas où, si jamais, etc.
Si haut qu'on soit placé, on n'est jamais assis que sur son $$$ (MONTAIGNE).

Avatar de l’utilisateur
Thypot
Messages : 62
Inscription : lun. 10 févr. 2014, 16:58
Localisation : Paris

Message par Thypot » mer. 19 févr. 2014, 10:32

Jacques a écrit :
Thypot a écrit :Certes, mais quand vous dites : « Le conditionnel est le mode de l'éventualité, l'indicatif celui de la certitude ou du fait accompli », cela implique que j'avais raison quand j'ai mis dans un précédent message : « dont je vous ferais sans doute part », n'est-ce pas ? C'était en effet une éventualité.

Pardonnez mes difficultés de compréhension.
De la manière dont la phrase était tournée, elle ne marquait pas une éventualité. C'est la syntaxe qui fait la différence. Il fallait quelque chose comme au cas où, si jamais, etc.
Très bien, merci. C'est exactement ce que me disait Anne dans son message privé : il fallait faire apparaître un « si » pour pouvoir employer le conditionnel.

Voilà encore une nouvelle leçon apprise grâce à vous !

Avatar de l’utilisateur
Jacques
Messages : 14475
Inscription : sam. 11 juin 2005, 8:07
Localisation : Champagne (décédé le 29 mai 2015)

Message par Jacques » mer. 19 févr. 2014, 10:38

Tant mieux. Mais ne faites pas de complexes pour l'incompréhension. À votre âge j'aurais été bien incapable de faire la différence.
Si haut qu'on soit placé, on n'est jamais assis que sur son $$$ (MONTAIGNE).

Répondre