Locutions et expressions proposées et commentaires éventuels

Avatar de l’utilisateur
Perkele
Messages : 9342
Inscription : sam. 11 juin 2005, 18:26
Localisation : Deuxième à droite après le feu

Re: Locutions et expressions proposées et commentaires éventuels

Message par Perkele »

Et quand on boit un petit coup, on se le jette derrière la cravate, on ne le donne (surtout) pas.
Il faut faire les choses sérieusement sans se prendre au sérieux.
Avatar de l’utilisateur
Bernard_M
Messages : 1234
Inscription : sam. 07 févr. 2009, 10:24
Contact :

Re: Locutions et expressions proposées et commentaires éventuels

Message par Bernard_M »

Perkele a écrit : jeu. 28 oct. 2021, 14:10 Et quand on boit un petit coup [...] on ne le donne (surtout) pas.
Certes ! Mais rien ne vous empêche de l'offrir... ;)
Avatar de l’utilisateur
Yeva Agetuya
Messages : 1612
Inscription : lun. 22 juin 2015, 1:43

Re: Locutions et expressions proposées et commentaires éventuels

Message par Yeva Agetuya »

"boire un coup"

Issue du vieux français, où le coup désigne la quantité de liquide que l'on est capable de boire en une seule fois, boire un coup est donc le fait de boire un verre, qu'on partage généralement entre amis.

https://www.linternaute.fr/expression/l ... e-un-coup/

Ensuite, je n'ai pas trouvé l'étymologie de ce "coup".

https://fr.wiktionary.org/wiki/coup

Serait-ce ceci "(Par métonymie) Petite quantité de quelque chose." ?
Avatar de l’utilisateur
Bernard_M
Messages : 1234
Inscription : sam. 07 févr. 2009, 10:24
Contact :

Re: Locutions et expressions proposées et commentaires éventuels

Message par Bernard_M »

"Ben oui M'sieur le gendarme ! J'ai pas vu le radar; vous allez encore me verbaliser en bon uniforme !"
Je pense qu'il a voulu dire en bonne et due forme...
Avatar de l’utilisateur
Yeva Agetuya
Messages : 1612
Inscription : lun. 22 juin 2015, 1:43

Re: Locutions et expressions proposées et commentaires éventuels

Message par Yeva Agetuya »

https://fr.wiktionary.org/wiki/huit_jours

Cette explication me chagrine.

Pour moi, "huit jours" est simplement plus euphonique que "sept jours", le t de huit ne se prononçant pas.

Idem pour "quinze jours" plus euphonique que "quatorze jours".
jarnicoton
Messages : 1037
Inscription : mar. 11 sept. 2012, 9:16

Re: Locutions et expressions proposées et commentaires éventuels

Message par jarnicoton »

Lorsqu'on donnait ses huit jours à sa bonne, combien lui en donnait-on au juste ? Les patrons pingres chipotaient-ils sur le huitième ?

(en tout cas c'était une époque peut-être moins sociale, mais plus soucieuse de bon français)
Leclerc92
Messages : 3445
Inscription : jeu. 29 nov. 2012, 17:06

Re: Locutions et expressions proposées et commentaires éventuels

Message par Leclerc92 »

Yeva Agetuya a écrit : mar. 12 juil. 2022, 18:26 Pour moi, "huit jours" est simplement plus euphonique que "sept jours", le t de huit ne se prononçant pas.
L'explication ne tient pas car le "t" ne se prononçait pas dans "sept jours", jusqu'à la fin du XIXe siècle, exactement comme dans "huit jours".
Si l'on dit huit jours pour une semaine, ou quinze jours pour deux semaines, c'est juste un problème d'intervalle : en comptant le dies a quo et le dies ad quem, cela ajoute un au nombre d'intervalles, d'où 8 et 15.
Avatar de l’utilisateur
Perkele
Messages : 9342
Inscription : sam. 11 juin 2005, 18:26
Localisation : Deuxième à droite après le feu

Re: Locutions et expressions proposées et commentaires éventuels

Message par Perkele »

Mais, la taille au-dessus, c'est 3 semaines et pas 21 jours et 1 mois, c'est variable.
Il faut faire les choses sérieusement sans se prendre au sérieux.
Avatar de l’utilisateur
Yeva Agetuya
Messages : 1612
Inscription : lun. 22 juin 2015, 1:43

Re: Locutions et expressions proposées et commentaires éventuels

Message par Yeva Agetuya »

Leclerc92 a écrit : mer. 13 juil. 2022, 9:52 L'explication ne tient pas car le "t" ne se prononçait pas dans "sept jours", jusqu'à la fin du XIXe siècle, exactement comme dans "huit jours".
Comment cela ? "sep jours" ou "sè jours" ? Car avec "sep jours", vous avez tout de même un hiatus.
Leclerc92
Messages : 3445
Inscription : jeu. 29 nov. 2012, 17:06

Re: Locutions et expressions proposées et commentaires éventuels

Message par Leclerc92 »

Non, le "p" est toujours muet.
Littré : prononciation sè ; le p ne se prononce jamais.
Avatar de l’utilisateur
Jacques-André-Albert
Messages : 4326
Inscription : dim. 01 févr. 2009, 8:57
Localisation : Niort

Re: Locutions et expressions proposées et commentaires éventuels

Message par Jacques-André-Albert »

Je confirme : un de mes grands-pères, né en 1887, disait dix sè cent (1700) et dix neu cent (1900). Ça, c'était en banlieue ouest de Paris. Récemment, ici dans le centre ouest, j'ai entendu parler de cè de vigne (ceps).
Quand bien nous pourrions estre sçavans du sçavoir d'autruy, au moins sages ne pouvons nous estre que de nostre propre sagesse.
(Montaigne - Essais, I, 24)
jarnicoton
Messages : 1037
Inscription : mar. 11 sept. 2012, 9:16

Re: Locutions et expressions proposées et commentaires éventuels

Message par jarnicoton »

Oui, et dans ma région on prononce : "du siro de menthe".
Avatar de l’utilisateur
Jacques-André-Albert
Messages : 4326
Inscription : dim. 01 févr. 2009, 8:57
Localisation : Niort

Re: Locutions et expressions proposées et commentaires éventuels

Message par Jacques-André-Albert »

Ah, mais ça c'est la règle générale, me semble-t-il. Je n'ai jamais entendu prononcer le p.
Quand bien nous pourrions estre sçavans du sçavoir d'autruy, au moins sages ne pouvons nous estre que de nostre propre sagesse.
(Montaigne - Essais, I, 24)
Avatar de l’utilisateur
Yeva Agetuya
Messages : 1612
Inscription : lun. 22 juin 2015, 1:43

Re: Locutions et expressions proposées et commentaires éventuels

Message par Yeva Agetuya »

https://www.lemonde.fr/idees/article/20 ... _3232.html
  • « Finissons-en avec l’expression “faire une fausse couche”, parce que rien n’est faux, et que tout est vrai »

    L’arrêt naturel d’une grossesse est un phénomène encore trop peu pris en charge au sein de notre société, constate, dans une tribune au « Monde », un collectif de femmes engagées pour « rompre ce tabou » qui « culpabilise et invisibilise », et pour réclamer une prise en charge adaptée.
J'ai l'impression que c'est juste un pendant au politiquement correct "interruption volontaire de grossesse".
jarnicoton
Messages : 1037
Inscription : mar. 11 sept. 2012, 9:16

Re: Locutions et expressions proposées et commentaires éventuels

Message par jarnicoton »

omerta... silence violent et insidieux... qui culpabilise et invisibilise...

Mouais, on voit le genre.
Je ne refuserais a priori pas six ou sept ans d'espérance de vie supplémentaire, mais si c'est pour subir l'omerta, le silence violent et insidieux qui culpabilise et invisibilise, ah non merci, je préfère être né XY ; XX c'est trop dur.
Répondre