Du latin dans notre langage courant

Répondre
Avatar de l’utilisateur
Bernard_M
Messages : 863
Inscription : sam. 07 févr. 2009, 10:24
Contact :

Message par Bernard_M » jeu. 13 janv. 2011, 7:17

C'est certain... Sauf à avoir appartenu à l'intelligentsia universitaire et dirigeante du moment comme l'intéressé, tant il était brillant ou, de façon très anecdotique, à avoir résidé dans la région de Figeac.
En effet, pistonné et dispensé ainsi de la conscription, de bouche à oreille c'est le genre d'information qui devait se propager comme une traînée de poudre ! Mais cela restait bien sûr très localisé.

Avatar de l’utilisateur
Jacques
Messages : 14475
Inscription : sam. 11 juin 2005, 8:07
Localisation : Champagne (décédé le 29 mai 2015)

Message par Jacques » jeu. 13 janv. 2011, 8:11

Cette biographie est remarquable. Nous avions vu à la télévision, il y a très longtemps, une émission conscrée à ce génie.
Je vais encore exercer ma pertite manie de puriste, mais il y a une phrase qui me chagrine :
A Paris il se consacre au déchiffrement des hiéroglyphes. On dit toujours cela de lui, et à tort.
Ce n'est pas du déchiffrement mais du décryptage.
Déchiffrer, c'est lire un texte en chiffre dont on connaît la clef. Quand nous lisons, nous déchiffrons : nous avons appris l'alphabet qui permet cette lecture.
Le décryptage est une opération beaucoup plus complexe. Décrypter, c'est trouver la clef qui a servi au chiffrement. Champollion a découvert la clef qui permet de lire l'égyptien, il a trouvé le système, le code, car il s'agit non d'un chiffre mais plutôt d'un code à cause des idéogrammes, il a découvert donc cette clef qui permet d'écrire la langue égyptienne, et cela lui a demandé des années d'un travail difficile.
Une fois la clef découverte et transmise, les égyptologues ont pu déchiffrer les hiéroglyphes.
Si haut qu'on soit placé, on n'est jamais assis que sur son $$$ (MONTAIGNE).

Avatar de l’utilisateur
Bernard_M
Messages : 863
Inscription : sam. 07 févr. 2009, 10:24
Contact :

Message par Bernard_M » jeu. 13 janv. 2011, 8:58

Jacques a écrit :[...]Je vais encore exercer ma petite manie de puriste, mais il y a une phrase qui me chagrine :
A Paris il se consacre au déchiffrement des hiéroglyphes.[...] Ce n'est pas du déchiffrement mais du décryptage..
Ne seriez-vous pas plus royaliste que le roi, Jacques ?
L'Académie, elle-même, écrit que Champollion a déchiffré les hiéroglyphes. ( Voir (12)DÉCHIFFRER ).
À la définition qu'en donnent l'Académie et le CNRTL, déchiffrement et décryptage, déchiffrer et décrypter ont des sens vraiment très proches...

Avatar de l’utilisateur
Anne
Messages : 714
Inscription : ven. 23 janv. 2009, 13:41
Localisation : France

Message par Anne » jeu. 13 janv. 2011, 10:48

Jacques a écrit :[...]A Paris il se consacre au déchiffrement des hiéroglyphes. On dit toujours cela de lui, et à tort.
Ce n'est pas du déchiffrement mais du décryptage.
Déchiffrer, c'est lire un texte en chiffre dont on connaît la clef. Quand nous lisons, nous déchiffrons : nous avons appris l'alphabet qui permet cette lecture.
Le décryptage est une opération beaucoup plus complexe. Décrypter, c'est trouver la clef qui a servi au chiffrement.
Je découvre ces mots, chiffrement et déchiffrement, moi qui, en bonne musicienne, ai toujours parlé de chiffrage et de déchiffrage.

Avatar de l’utilisateur
Perkele
Messages : 7661
Inscription : sam. 11 juin 2005, 18:26
Localisation : Deuxième à droite après le feu

Message par Perkele » jeu. 13 janv. 2011, 11:15

Quant à JAA il doit lui arriver de se livrer au défrichage... :wink:

Les mots parfois se spécialisent avec un suffixe différent comme abrégement d'un texte et abréviation d'un mot.
Il faut faire les choses sérieusement sans se prendre au sérieux.

Avatar de l’utilisateur
Claude
Messages : 7231
Inscription : sam. 24 sept. 2005, 8:38
Localisation : Doubs (près de l'abreuvoir)

Message par Claude » jeu. 13 janv. 2011, 11:54

Perkele a écrit :Quant à JAA il doit lui arriver de se livrer au défrichage... :wink: ...
J'en connais un autre mais pas pour le bien-être de la vigne. :lol:

Avatar de l’utilisateur
Dame Vérone
Messages : 566
Inscription : mer. 24 mars 2010, 17:03
Localisation : au bord de la Seille

Message par Dame Vérone » dim. 16 janv. 2011, 13:45

Il me semble que le visa, nécessaire pour séjourner dans certains pays, est un mot latin. Apposerez votre paraphe pour lui permettre de faire figurer son cachet dans la litse ?

Avatar de l’utilisateur
Bernard_M
Messages : 863
Inscription : sam. 07 févr. 2009, 10:24
Contact :

Message par Bernard_M » dim. 16 janv. 2011, 14:25

Dame Vérone a écrit :Il me semble que le visa, [...], est un mot latin. [...]
Vous-même l'aviez déjà signalé le 29 août dernier dans votre message de 06h51 (voir page 12 de cette discussion).

Avatar de l’utilisateur
Claude
Messages : 7231
Inscription : sam. 24 sept. 2005, 8:38
Localisation : Doubs (près de l'abreuvoir)

Message par Claude » dim. 16 janv. 2011, 14:54

Je ne l'ai pas inscrit car il ne figure pas sur mon dictionnaire, mais peut-être n'est-il pas la référence universelle.
J'attends des avis.

Avatar de l’utilisateur
Jacques
Messages : 14475
Inscription : sam. 11 juin 2005, 8:07
Localisation : Champagne (décédé le 29 mai 2015)

Message par Jacques » dim. 16 janv. 2011, 15:34

Bernard_M a écrit :[
Ne seriez-vous pas plus royaliste que le roi, Jacques ?
L'Académie, elle-même, écrit que Champollion a déchiffré les hiéroglyphes. ( Voir (12)DÉCHIFFRER ).
À la définition qu'en donnent l'Académie et le CNRTL, déchiffrement et décryptage, déchiffrer et décrypter ont des sens vraiment très proches...
Non, il se trouve que j'ai lu plusieurs ouvrages sur la cryptographie, et je vous assure que les auteurs insistent sur la nécessité d'établir une distinction dans ce vocabulaire.
J'extrais les définitions de l'un de ces livres sur la cryptographie :
DÉCHIFFRER : reconvertir en texte clair un message chiffré, en utilisant une clef que l'on possède
DÉCRYPTER : déchiffrer un cryptogramme alors qu'on n'en possède pas la clef, ou après avoir reconstitué celle-ci
Et l'Académie, que vous citez, ne s'y trompe pas non plus :
DÉCRYPTER v. tr. XXe siècle. Dérivé savant du grec kruptos, « caché ».
Traduire, mettre en clair un texte chiffré dont on ne possède pas la clef ou le code.

Et elle ne dit nulle part que les deux verbes ont des sens voisins.
Voyez encore ce que dit le TLFi :
DÉCRYPTER : Transcrire en langage clair un message rédigé dans une écriture secrète, chiffrée, dont on ignore le code.
Champollion a donc bien décrypté et non déchiffré les hiéroglyphes, et c'est lui rendre justice pour son long et difficile travail que d'utiliser ce verbe.

N.B. : pour les spécialistes, décrypter c'est « casser un chiffre ou un code », ce qui est éloquent.
Dernière modification par Jacques le dim. 16 janv. 2011, 16:18, modifié 2 fois.
Si haut qu'on soit placé, on n'est jamais assis que sur son $$$ (MONTAIGNE).

Avatar de l’utilisateur
Dame Vérone
Messages : 566
Inscription : mer. 24 mars 2010, 17:03
Localisation : au bord de la Seille

Message par Dame Vérone » dim. 16 janv. 2011, 16:14

Bernard_M a écrit :
Dame Vérone a écrit :Il me semble que le visa, [...], est un mot latin. [...]
Vous-même l'aviez déjà signalé le 29 août dernier dans votre message de 06h51 (voir page 12 de cette discussion).
Je n'ai pas bonne mémoire !... J'espère cependant ne pas provoquer un tollé : ce mot peut-il être considéré comme mot latin malgré son accent ?

Avatar de l’utilisateur
Bernard_M
Messages : 863
Inscription : sam. 07 févr. 2009, 10:24
Contact :

Message par Bernard_M » dim. 16 janv. 2011, 18:03

Elle n'a pas relu le fil de cette discussion, Dame Vérone qui a écrit :[...] J'espère cependant ne pas provoquer un tollé : ce mot peut-il être considéré comme mot latin malgré son accent ?
Je le crains, si je m'en réfère à la page 6 de cette discussion...

Avatar de l’utilisateur
Claude
Messages : 7231
Inscription : sam. 24 sept. 2005, 8:38
Localisation : Doubs (près de l'abreuvoir)

Message par Claude » dim. 16 janv. 2011, 18:10

Chère Dame Vérone,
Ne m'en veuillez pas mais tollé avait déjà été proposé ; je ne l'ai pas porté sur la liste car le mot latin d'origine ne porte pas d'accent ; c'est donc du latin francisé.
Cher Bernard, j'ai rédigé ce message sans avoir encore pris connaissance du vôtre.

Avatar de l’utilisateur
Bernard_M
Messages : 863
Inscription : sam. 07 févr. 2009, 10:24
Contact :

Message par Bernard_M » dim. 16 janv. 2011, 18:17

Jacques a écrit :[...]N.B. : pour les spécialistes, décrypter c'est « casser un chiffre ou un code », ce qui est éloquent.
Cela me rappelle étrangement une discussion antérieure sur l'usage de termes de spécialistes. Il était question à l'époque de "colisage"... :wink:
Aussi je maintiens que l'on peut suivre le terme de l'Académie. Cela n'est pas manquer d'admiration pour le remarquable travail de l'égyptologue que fut Champollion et cela n'enlève rien au mérite de celui-ci.

Avatar de l’utilisateur
Bernard_M
Messages : 863
Inscription : sam. 07 févr. 2009, 10:24
Contact :

Message par Bernard_M » dim. 16 janv. 2011, 18:19

Claude a écrit :[...]Cher Bernard, j'ai rédigé ce message sans avoir encore pris connaissance du vôtre.
Vous êtes tout excusé, Claude !
Vu les heures d'émission de nos messages, vous deviez être, au moment de votre vacation(*), dans la zone de black-out radio! :wink:

(*) Aïe ! Encore un terme de spécialiste !

Répondre