Noms communs venant de noms propres.

Répondre
Avatar de l’utilisateur
JR
Messages : 1301
Inscription : mer. 29 nov. 2006, 16:35
Localisation : Sénart (décédé le 15 mai 2013)
Contact :

Message par JR » dim. 02 janv. 2011, 23:22

Perkele a écrit :
Dame Vérone a écrit :Allez chez le boulanger !
Vous m'épatez ! :D
en général ?
Oui, nous avons, de famille, un appendice nasal de ce genre.
L’ignorance est mère de tous les maux.
François Rabelais

Avatar de l’utilisateur
Dame Vérone
Messages : 566
Inscription : mer. 24 mars 2010, 17:03
Localisation : au bord de la Seille

Message par Dame Vérone » lun. 03 janv. 2011, 8:42

En ce début d'année, vite reprenons nos bonnes résolutions de régime zéro digression : pour me faire pardonner, je vous offre quelques pralines, confiserie inventée par l'officier de bouche du maréchal de France César de Plessis-Praslin.

Avatar de l’utilisateur
Jacques
Messages : 14475
Inscription : sam. 11 juin 2005, 8:07
Localisation : Champagne (décédé le 29 mai 2015)

Message par Jacques » lun. 03 janv. 2011, 8:58

Si nous devons la praline au duc de Praslin, la mahonnaise fut inventée à Port-Mahon par le cuisinier du maréchal duc de Richelieu, petit-neveu du redoutable cardinal.
À la fin du XIXe siècle, un certain poète nommé Ozenne en mit la recette en vers :

Dans votre bol en porcelaine,
Un jaune d'œuf étant placé,
Sel, poivre, du vinaigre à peine,
Et le travail est commencé.

L'huile se verse goutte à goutte,
La mayonnaise prend du corps,
Épaississant sans qu'on s'en doute
En flots luisants jusques aux bords.

Quand vous jugez que l'abondance
Peut suffire à votre repas,
Au frais mettez-la par prudence
Tout est fini – N'y touchez pas !
Dernière modification par Jacques le lun. 03 janv. 2011, 10:31, modifié 1 fois.
Si haut qu'on soit placé, on n'est jamais assis que sur son $$$ (MONTAIGNE).

Avatar de l’utilisateur
Dame Vérone
Messages : 566
Inscription : mer. 24 mars 2010, 17:03
Localisation : au bord de la Seille

Message par Dame Vérone » lun. 03 janv. 2011, 9:28

Miam !... après les viennoiseries et les pralines !

Avatar de l’utilisateur
JR
Messages : 1301
Inscription : mer. 29 nov. 2006, 16:35
Localisation : Sénart (décédé le 15 mai 2013)
Contact :

Message par JR » lun. 03 janv. 2011, 9:51

JR a écrit :
Perkele a écrit :
Dame Vérone a écrit :Allez chez le boulanger !
Vous m'épatez ! :D
en général ?
Oui, nous avons, de famille, un appendice nasal de ce genre.
Je n'ai JAMAIS écrit "Oui, nous avons, de famille, un appendice nasal de ce genre".
Quelqu'un peut-il m'expliquer comment cet ajout est apparu ?
L’ignorance est mère de tous les maux.
François Rabelais

embatérienne

Message par embatérienne » lun. 03 janv. 2011, 9:53

Jacques a écrit :À la fin du XIXe siècle, un certain poète nommé Ozenne en mit la recette en vers :

Dans votre bol en porcelaine,
Un jaune d'œuf étant placé,
Sel, poivre, du vinaigre à peine,
Et le travail est commencé.


Ah, je ne connaissais pas : c'est délicieux et l'on reconnaît immédiatement le poème célèbre qui a inspiré cette parodie.
J'imagine que ces vers ont paru dans ce livre du poète Achille Ozanne.

Avatar de l’utilisateur
Jacques
Messages : 14475
Inscription : sam. 11 juin 2005, 8:07
Localisation : Champagne (décédé le 29 mai 2015)

Message par Jacques » lun. 03 janv. 2011, 10:01

embatérienne a écrit :
Jacques a écrit :À la fin du XIXe siècle, un certain poète nommé Ozenne en mit la recette en vers :

Dans votre bol en porcelaine,
Un jaune d'œuf étant placé,
Sel, poivre, du vinaigre à peine,
Et le travail est commencé.
Ah, je ne connaissais pas : c'est délicieux et l'on reconnaît immédiatement le poème célèbre qui a inspiré cette parodie.
Oui, le poème qui l'a inspiré est Le Vase brisé de Sully Prudomme. Mais je ne l'ai pas trouvé dans un recueil, seulement dans un ouvrage intitulé Le Livre des questions bizarres.
Si haut qu'on soit placé, on n'est jamais assis que sur son $$$ (MONTAIGNE).

Avatar de l’utilisateur
Jacques
Messages : 14475
Inscription : sam. 11 juin 2005, 8:07
Localisation : Champagne (décédé le 29 mai 2015)

Message par Jacques » lun. 03 janv. 2011, 10:05

JR a écrit : Oui, nous avons, de famille, un appendice nasal de ce genre.
Je n'ai JAMAIS écrit "Oui, nous avons, de famille, un appendice nasal de ce genre".
Quelqu'un peut-il m'expliquer comment cet ajout est apparu ?
Pour ce qui me concerne non, je ne peux rien expliquer. Je vois bien ce commentaire dans votre message, mais si vous n'en êtes pas l'auteur, comment diable y est-il venu ?
Si haut qu'on soit placé, on n'est jamais assis que sur son $$$ (MONTAIGNE).

Avatar de l’utilisateur
JR
Messages : 1301
Inscription : mer. 29 nov. 2006, 16:35
Localisation : Sénart (décédé le 15 mai 2013)
Contact :

Message par JR » lun. 03 janv. 2011, 10:19

Jacques a écrit :Je vois bien ce commentaire dans votre message, mais si vous n'en êtes pas l'auteur, comment diable y est-il venu ?
C'est exactement ma question.
J'ai bien écrit "en général", allusion au général Boulanger, mais rien d'autre. Et pour ce qui est de la suite, jamais de toute ma vie je n'ai rien écrit de tel; ça m'inquiète quelque peu, car ce genre d'incident peut amener des lecteurs à croire que quelqu'un est l'auteur d'une phrase dont il ignore même l'existence.
L’ignorance est mère de tous les maux.
François Rabelais

Avatar de l’utilisateur
Perkele
Messages : 7560
Inscription : sam. 11 juin 2005, 18:26
Localisation : Deuxième à droite après le feu

Message par Perkele » lun. 03 janv. 2011, 10:24

JR a écrit :
JR a écrit :
Perkele a écrit : Vous m'épatez ! :D
en général ?
Oui, nous avons, de famille, un appendice nasal de ce genre.
Je n'ai JAMAIS écrit "Oui, nous avons, de famille, un appendice nasal de ce genre".
Quelqu'un peut-il m'expliquer comment cet ajout est apparu ?
Je peux : il s'agit de la réponse que je vous faisais, mais je me suis trompée de bouton, j'ai utilisé celui de la modération. :oops:
Il faut faire les choses sérieusement sans se prendre au sérieux.

Avatar de l’utilisateur
JR
Messages : 1301
Inscription : mer. 29 nov. 2006, 16:35
Localisation : Sénart (décédé le 15 mai 2013)
Contact :

Message par JR » lun. 03 janv. 2011, 10:34

Merci pour l'explication. :)
L’ignorance est mère de tous les maux.
François Rabelais

embatérienne

Message par embatérienne » lun. 03 janv. 2011, 11:19

Jacques a écrit :Oui, le poème qui l'a inspiré est Le Vase brisé de Sully Prudomme. Mais je ne l'ai pas trouvé dans un recueil, seulement dans un ouvrage intitulé Le Livre des questions bizarres.
Alors permettez-moi de vous offrir le recueil complet posthume, disponible sur Gallica.
Le dernier vers est d'ailleurs différent de la version que vous avez trouvée.
Le recueil est assurément curieux. Juste parce que c'est encore un peu de saison, je ne résiste pas au plaisir d'en citer un autre :
LE BOUDIN DE NOËL

LES cloches dans les airs, en joyeux carillons,
Appellent les chrétiens aux prières divines,
Des parfums odorants s'échappent des cuisines,
Symptômes précurseurs des joyeux réveillons !

Les étalages sont féeriques
Et partout, dans tous les quartiers,
Ce ne sont qu'assauts homériques
A la porte des charcutiers.

L'on voit apparaître, agapes magistrales !
Ces monceaux de boudins, d'aspect appétissant,
S'enroulant sur les plats en immenses spirales,
Où le porc a versé le plus pur de son sang !

C'est le boudin qu'il est de mode
De fêter en ce jour chrétien.
Je dirai comme il s'accommode,
Lecteur, si vous le voulez bien.

Ceint de ses tabliers comme en un long suaire,
Mon charcutier très solennel,
M'a livré, m'entraînant jusqu'en son sanctuaire,
Le secret professionnel !

Avatar de l’utilisateur
Jacques
Messages : 14475
Inscription : sam. 11 juin 2005, 8:07
Localisation : Champagne (décédé le 29 mai 2015)

Message par Jacques » lun. 03 janv. 2011, 11:23

Cuisinier poète, c'est une association étonnante de talents. Mais présenter des mets en vers, c'est joli.
Si haut qu'on soit placé, on n'est jamais assis que sur son $$$ (MONTAIGNE).

Avatar de l’utilisateur
Madame de Sévigné
Messages : 687
Inscription : ven. 09 oct. 2009, 22:50
Localisation : Nantes

CYRANO, acte II, scèneIV

Message par Madame de Sévigné » lun. 03 janv. 2011, 12:25

RAGUENEAU :

Comment on fait les tartelettes amandines.

Battez pour qu'ils soient mousseux,
Quelques œufs;
Incorporez à leur mousse
Un jus de cédrat choisi;
Versez-y
Un bon lait d'amande douce;

Mettez la pâte à flan
Dans le flanc
De moules à tartelette;
D'un doigt preste, abricotez
Les côtés;
versez goutte à gouttelette

Votre mousse en ce puits, puis
Que ces puits
Passent au four, et, blondines,
Sortant en gais troupelets,
Ce sont les tartelettes amandines.

Avatar de l’utilisateur
Dame Vérone
Messages : 566
Inscription : mer. 24 mars 2010, 17:03
Localisation : au bord de la Seille

Message par Dame Vérone » mar. 11 janv. 2011, 18:54

Entendu ce soir à « Questions pour un champion» que le mot guillemet aurait pour origine le diminutif de l'imprimeur Guillaume, inventeur de ce signe.

Répondre