origine historique du mot "limoger"

Répondre
fleurette
Messages : 5
Inscription : lun. 29 nov. 2010, 21:05

origine historique du mot "limoger"

Message par fleurette » dim. 05 déc. 2010, 16:40

On m'a dit que le verbe "limoger" tire son origine d'une sanction administratif qui consistait à éloigner des fonctionnaires incompétents vers la ville de limoge
J'aimerai, svp; avoir de plus amples informations

Avatar de l’utilisateur
Jacques-André-Albert
Messages : 3968
Inscription : dim. 01 févr. 2009, 8:57
Localisation : Niort

Message par Jacques-André-Albert » dim. 05 déc. 2010, 16:50

Le petit Robert précise : de Limoges, ville où Joffre plaça en résidence, en septembre 1914, 134 officiers généraux jugés incapables.

Avatar de l’utilisateur
JR
Messages : 1301
Inscription : mer. 29 nov. 2006, 16:35
Localisation : Sénart (décédé le 15 mai 2013)
Contact :

Message par JR » dim. 05 déc. 2010, 17:12

Pour les faire taire, il aurait pu les envoyer à Bayonne. :roll:
L’ignorance est mère de tous les maux.
François Rabelais

Avatar de l’utilisateur
Bernard_M
Messages : 862
Inscription : sam. 07 févr. 2009, 10:24
Contact :

Message par Bernard_M » dim. 05 déc. 2010, 17:31

Jacques-André-Albert a écrit :[...]134 officiers généraux jugés incapables.
ou impérits... :wink:
JR a écrit :Pour les faire taire, il aurait pu les envoyer à Bayonne. :roll:
C'était toujours mieux qu'Aubagne !

jarnicoton
Messages : 682
Inscription : mar. 11 sept. 2012, 9:16

Message par jarnicoton » mar. 11 sept. 2012, 17:09

Extrême ironie :
Je ne résiste pas au plaisir de préciser ceci (pêché dans ma collection des Illustration de la guerre de 14) : un officier constituait pour Joffre la liste des généraux incapables à limoger ; il s'appelait le lieutenant-colonel Gamelin.

Si, si, c'est bien lui.

Avatar de l’utilisateur
Perkele
Messages : 7657
Inscription : sam. 11 juin 2005, 18:26
Localisation : Deuxième à droite après le feu

Message par Perkele » mar. 11 sept. 2012, 18:24

Si je me souviens bien de mon histoire Gamelin n'était pas incapable ; en témoignent ses actions sur la Marne et à Noyon. Bon comme tout le monde il a vieilli et il n'a pas tenu compte du changement pour préparer l'armée en 1938.
Il faut faire les choses sérieusement sans se prendre au sérieux.

Avatar de l’utilisateur
Claude
Messages : 7231
Inscription : sam. 24 sept. 2005, 8:38
Localisation : Doubs (près de l'abreuvoir)

Message par Claude » mar. 11 sept. 2012, 18:38

jarnicoton a écrit :Extrême ironie :
Je ne résiste pas au plaisir de préciser ceci (pêché dans ma collection des Illustration de la guerre de 14) : un officier constituait pour Joffre la liste des généraux incapables à limoger ; il s'appelait le lieutenant-colonel Gamelin.

Si, si, c'est bien lui.
Que voulez-vous dire par là ?

jarnicoton
Messages : 682
Inscription : mar. 11 sept. 2012, 9:16

Message par jarnicoton » mar. 11 sept. 2012, 18:43

Le désastre de la campagne de mai/juin 1940 fut pour partie attribué à l'impéritie du généralissime Gamelin, médiocrement jugé depuis. Il est plaisant de penser qu'en 1914 il participait à l'état-major du généralissime d'alors au tri des généraux médiocres limogés après les premiers combats d'août et septembre.
Dernière modification par jarnicoton le mar. 11 sept. 2012, 18:46, modifié 1 fois.

Avatar de l’utilisateur
Jacques
Messages : 14475
Inscription : sam. 11 juin 2005, 8:07
Localisation : Champagne (décédé le 29 mai 2015)

Message par Jacques » mar. 11 sept. 2012, 18:45

Je dois avouer que je n'en savais pas plus que Claude, qui m'a devancé au moment où j'allais manifester mon incompréhension.
En somme, c'est l'histoire de l'arroseur arrosé.
Si haut qu'on soit placé, on n'est jamais assis que sur son $$$ (MONTAIGNE).

Avatar de l’utilisateur
Claude
Messages : 7231
Inscription : sam. 24 sept. 2005, 8:38
Localisation : Doubs (près de l'abreuvoir)

Message par Claude » mer. 12 sept. 2012, 8:07

Maintenant c'est clair ; merci pour les précisions.
En 40 il avait 68 ans et avait sûrement perdu de sa fougue. :lol:

Pha
Messages : 316
Inscription : mar. 29 juin 2010, 18:25
Localisation : au bord du Tarn

Message par Pha » mer. 12 sept. 2012, 9:28

Gamelin était extrêmement respecté, et considéré comme brillant; simplement sans doute trop intellectuel et en retard d'une guerre.

Avatar de l’utilisateur
Perkele
Messages : 7657
Inscription : sam. 11 juin 2005, 18:26
Localisation : Deuxième à droite après le feu

Message par Perkele » mer. 12 sept. 2012, 9:55

Quoi qu'il en soit, il s'est pris une gamelle en 1939.
Il faut faire les choses sérieusement sans se prendre au sérieux.

Avatar de l’utilisateur
Claude
Messages : 7231
Inscription : sam. 24 sept. 2005, 8:38
Localisation : Doubs (près de l'abreuvoir)

Message par Claude » mer. 12 sept. 2012, 9:56

:lol:

Avatar de l’utilisateur
Herdé76
Messages : 180
Inscription : ven. 01 juin 2012, 17:11

Message par Herdé76 » mer. 12 sept. 2012, 11:11

Si je me rappelle bien un article lu dans l'excellente revue Guerres et histoire (publicité gratuite) les généraux incapables étaient affectés à la treizième région militaire, en l'occurrence Limoges où il n'y avait rien à faire !
Pierre Miquel, historien spécialiste de la première et de la seconde guerre mondiale, relate comment la mobilisation générale de 1914 a nécessité de rappeler tous les généraux partis en retraite. Pour qu'ils soient déclarés aptes au service il suffisait qu'ils soient encore capables de monter à cheval (voire avec un peu d'aide) !!

Avatar de l’utilisateur
Perkele
Messages : 7657
Inscription : sam. 11 juin 2005, 18:26
Localisation : Deuxième à droite après le feu

Message par Perkele » mer. 12 sept. 2012, 11:15

Le limogeage était donc ce qu'on appellerait aujourd'hui une "mise au placard".
Il faut faire les choses sérieusement sans se prendre au sérieux.

Répondre