Les mots au cours des siècles

Répondre
Avatar de l’utilisateur
Claude
Messages : 7109
Inscription : sam. 24 sept. 2005, 8:38
Localisation : Doubs (près de l'abreuvoir)

Les mots au cours des siècles

Message par Claude » jeu. 13 janv. 2011, 23:15

Jacques-André-Albert qui avait créé ce sujet dans une autre rubrique a écrit :Google vient de mettre en ligne un nouvel outil, qui permet de recenser la fréquence d'apparition d'un mot dans les écrits numérisés par la firme américaine. On peut même comparer la variation au cours des siècles de l'emploi de mots synonymes ou très proches.
C'est ici.
Choisir la langue, les dates limites et les mots, séparés par une virgule, sans espace.
J'aurais peut-être dû mettre mon message dans la rubrique « Histoire de la langue ».
Dernière modification par Claude le ven. 14 janv. 2011, 7:39, modifié 1 fois.

Avatar de l’utilisateur
Claude
Messages : 7109
Inscription : sam. 24 sept. 2005, 8:38
Localisation : Doubs (près de l'abreuvoir)

Message par Claude » jeu. 13 janv. 2011, 23:19

Embatérienne qui lui a répondu a écrit :Oui, c'est un très bel outil mais qui demande un peu d'expérimentation pour savoir le faire parler. En particulier, il faut prendre garde au fait que la recherche est sensible au pluriel, aux majuscules, etc.
Par exemple, il peut être utile de compléter votre graphique en ajoutant les mêmes mots au pluriel, dans la mesure où l'emploi de ces mots au pluriel est plus fréquent qu'au singulier, comme on le voit ici.
On y distingue bien la nette progression du terme "agriculteurs" dans les années 60 et son maintien depuis lors.

Avatar de l’utilisateur
Anne
Messages : 714
Inscription : ven. 23 janv. 2009, 13:41
Localisation : France

Re: Les mots au cours des siècles

Message par Anne » jeu. 13 janv. 2011, 23:25

Claude a écrit :
Bernard qui avait créé ce sujet dans une autre rubrique a écrit :
Sauf votre respect, ce n'est pas Bernard qui a créé le sujet, mais Jacques-André-Albert.
Rectification effectuée ! Où avais-je la tête ? Peut-être l'heure tardive !
Merci de m'avoir signalé cette étourderie.

Claude.

Avatar de l’utilisateur
Jacques
Messages : 14475
Inscription : sam. 11 juin 2005, 8:07
Localisation : Champagne (décédé le 29 mai 2015)

Message par Jacques » ven. 14 janv. 2011, 8:03

Pour répondre à Embatérienne, ces contraintes sont en effet un sérieux handicap. Il est pourtant aisé, dans une base de données, de faire en sorte que les majuscules ne soient pas prises en compte. Je le sais pour avoir créé de ces bases de données. Pour les accents, c'est possible également ; comparez avec le moteur de recherche de Google : on peut négliger majuscules et accents, qui sont très souvent des obstacles.
Si haut qu'on soit placé, on n'est jamais assis que sur son $$$ (MONTAIGNE).

Avatar de l’utilisateur
Jacques-André-Albert
Messages : 3951
Inscription : dim. 01 févr. 2009, 8:57
Localisation : Niort

Message par Jacques-André-Albert » ven. 14 janv. 2011, 22:48

L'étude de certains mots est très révélatrice : patrie, après un vif succès au moment de la révolution de 1789, n'a fait que décliner, connaissant toutefois un regain de popularité au moment de la seconde guerre mondiale.
L'honneur et la vertu ne sont plus des valeurs recherchées, tandis que l'individu a gagné de l'importance.
On peut retrouver, au mot révolution, des périodes troublée de notre histoire moderne.
Pullover et bermuda font leur entrée à une époque bien précise, veste et veston présentent un profil intéressant, chemisier et corsage sont un peu passés de mode ; les chaussettes ont pris leur essor au vingtième siècle.

Avatar de l’utilisateur
Jacques
Messages : 14475
Inscription : sam. 11 juin 2005, 8:07
Localisation : Champagne (décédé le 29 mai 2015)

Message par Jacques » sam. 15 janv. 2011, 7:48

C'est curieux, ces graphiques statistiques. Je m'attendais à un historique. La fréquence des mots est souvent liée à l'histoire. On comprend que patrie ait été mis en valeur par la Révolution, ou au moment des guerres. On en parlait beaucoup à la dernière, quand j'étais enfant.
Si haut qu'on soit placé, on n'est jamais assis que sur son $$$ (MONTAIGNE).

Avatar de l’utilisateur
Claude
Messages : 7109
Inscription : sam. 24 sept. 2005, 8:38
Localisation : Doubs (près de l'abreuvoir)

Message par Claude » sam. 15 janv. 2011, 8:55

Pour patrie je pensais trouver un pic dans les années quarante à cause du régime de Vichy qui avait imposé la devise "Travail, famille, patrie" ; et bien non !

embatérienne

Message par embatérienne » sam. 15 janv. 2011, 9:40

Claude a écrit :Pour patrie je pensais trouver un pic dans les années quarante à cause du régime de Vichy qui avait imposé la devise "Travail, famille, patrie" ; et bien non !
Il y a quand même un petit sommet local dans ces années, si l'on observe bien.
Cela dit, n'oublions pas que ces statistiques sont faites sur les livres imprimés de cette époque et scannés par Google. Je ne sais pas dans quelle mesure la devise du régime était reprise de manière significative dans la littérature imprimée de l'époque, ni si le volume de la production imprimée de l'époque a été constant, en diminution ou en augmentation, par rapport à la production des années qui précédèrent ou suivirent, ce qui a son importance pour interpréter correctement les pourcentages qui servent à établir ces courbes.
En tout cas, si l'on compare sur un même graphique les trois notions de travail, famille, patrie, on voit qu'elles ont été toujours classées dans cet ordre, mais que l'écart d'importance s'accroit de plus en plus entre elles.

Répondre