Loi Toubon

Avatar de l’utilisateur
Claude
Messages : 7108
Inscription : sam. 24 sept. 2005, 8:38
Localisation : Doubs (près de l'abreuvoir)

Message par Claude » dim. 20 févr. 2011, 7:25

embatérienne a écrit :...Il doit y avoir une expression plus fréquente, mais elle ne me revient pas pour le moment.
Une mine de connaissances, une encyclopédie vivante ?

embatérienne

Message par embatérienne » dim. 20 févr. 2011, 9:53

Perkele a écrit :Je dirais même plus qu'on parle le plus souvent de puits de sciences.
L'expression consacrée demande le singulier pour "science". Il s'agit de la science, du savoir, d'une manière générale, et non des seules connaissances scientifiques. Un puits de science.
Claude a écrit :embatérienne a écrit :
...Il doit y avoir une expression plus fréquente, mais elle ne me revient pas pour le moment.
Une mine de connaissances, une encyclopédie vivante ?
Oui, aussi. Mais finalement "puits de science" me paraît couvrir assez bien le domaine. Le TLFi parle aussi de "puits d'érudition" qui me paraît moins fréquent.
À l'opposé du puits on a un "sommet d'érudition", mais cela concerne, me semble-t-il, plus volontiers des ouvrages que des personnes, comme "un monument d'érudition" d'ailleurs.

Lunicole
Messages : 42
Inscription : sam. 12 févr. 2011, 23:50

Message par Lunicole » mer. 23 févr. 2011, 0:26

Oui, un puits de science :)

Votre réponse est très claire Jacques, je la comprends.
Ce professeur défend la langue française dans ses voyages ou dans ses cours avec une certaine aversion pour l'anglais comme langue internationale.
Selon lui, certains veulent la supprimer afin de faire des cours dans les universités françaises, exclusivement en anglais.

Je ne vous cache pas qu'il est délicat de lui faire lire votre réponse.
J'aimerais moi-même me rendre utile dans cette association, je ne sais pas vraiment comment m'y prendre(avez-vous des suggestions à cet égard ?).

Sur le plan scolaire, je souhaiterais pouvoir faire une thèse sur le droit et la langue française(qui a été déjà faite en droit constitutionnel uniquement)et donc, de la défendre indirectement.

Pour ma part, je considère que votre travail est extraordinaire, la revue de défense de la langue française suscite mon admiration.
Si je peux déjà convaincre quelques amis de rejoindre l'association...

Bien à vous.

Avatar de l’utilisateur
Jacques
Messages : 14475
Inscription : sam. 11 juin 2005, 8:07
Localisation : Champagne (décédé le 29 mai 2015)

Message par Jacques » mer. 23 févr. 2011, 8:27

Je comprends que vous soyez gêné de lui faire part de mon courroux devant ses accusations calomnieuses. Quand je demande s'il fait quelque chose pour défendre notre langue, je veux dire à l'intérieur du pays.
Vous pouvez peut-être lui dire que vous vous êtes renseigné, et que vous avez eu des assurances sur les nombreuses actions menées. En voici une, par exemple : c'est grâce à nous que la loi Toubon a été votée. Jacques Toubon, alors ministre, visitait le salon du livre. Il s'est arrêté au stand de DLF, a discuté avec nos représentants qui lui ont parlé de la nécessité de rendre obligatoire l'étiquetage en français. Il a promis de faire quelque chose et a tenu parole.
Une fois la loi mise en application, DLF a mené de nombreuses démarches auprès des commerçants et industriels pour son application. L'association s'est portée partie civile envers les récalcitrants et a obtenu des condamnations en justice.
Autre exemple : DLF a fait campagne auprès des syndicats pour inciter ceux-ci à s'opposer au tout-anglais imposé aux salariés dans certaines entreprises. À force d'insistance des délégués se sont un jour rebellés contre leur employeur et l'ont fait plier. Cette première victoire a encouragé d'autres à agir et à traîner leur direction devant les tribunaux qui ont toujours tranché en faveur des syndicats.
Voilà deux démonstrations brillantes des nombreuses batailles menées par l'association.
Quant à savoir ce que vous pourriez faire, c'est une affaire personnelle. J'ai été longtemps correcteur, à une époque je scannais et convertissais en TT les articles dactylographiés, j'ai publié des quantités d'articles dans la revue, maintenant je ne corrige plus mais je réponds à toutes les questions posées par des adhérents, ou des visiteurs de passage sur notre site.
Si haut qu'on soit placé, on n'est jamais assis que sur son $$$ (MONTAIGNE).

Lunicole
Messages : 42
Inscription : sam. 12 févr. 2011, 23:50

Message par Lunicole » ven. 25 févr. 2011, 17:19

Très bien Jacques, ce sont des exemples convaincants.
Je parlerai de cela au professeur.

Avatar de l’utilisateur
Jacques
Messages : 14475
Inscription : sam. 11 juin 2005, 8:07
Localisation : Champagne (décédé le 29 mai 2015)

Message par Jacques » ven. 25 févr. 2011, 17:35

Merci à vous de faire cette démarche.
Si haut qu'on soit placé, on n'est jamais assis que sur son $$$ (MONTAIGNE).

Lunicole
Messages : 42
Inscription : sam. 12 févr. 2011, 23:50

Message par Lunicole » mar. 01 mars 2011, 19:16

Soyez rassuré Jacques ! j'ai évoqué ces questions auprès du professeur ce matin.

Il tenait ces propos pour quelques affaires qu'il a commenté où il regrettait l'absence de recours par les associations(il aurait pu les prévenir :) ).
Il a bien conscience de la difficulté que constitue la défense de la langue française aujourd'hui et il encourage les quelques "malheureux et courageux membres actifs "qui n'ont pas la tâche facile.

Il a ajouté que les autorités ne favorisaient pas non plus la démarche, il a encouragé des professeurs à faire des cours en français à l'étranger alors que les ambassadeurs prônaient inlassablement l'usage commun de l'anglais.

Vous êtes de ce fait , vivement encouragé, ce professeur est bien plus un allié qu'une critique infondée :)

Avatar de l’utilisateur
Jacques
Messages : 14475
Inscription : sam. 11 juin 2005, 8:07
Localisation : Champagne (décédé le 29 mai 2015)

Message par Jacques » mer. 02 mars 2011, 17:03

Tant mieux. Merci de votre démarche. Mais vous savez, les associations sont très démunies, et les autorités se contrefichent de la défense de la langue. Ce n'est pas rentable pour la notoriété et cela ne rapporte pas de voix aux élections.
Si haut qu'on soit placé, on n'est jamais assis que sur son $$$ (MONTAIGNE).

Avatar de l’utilisateur
JR
Messages : 1301
Inscription : mer. 29 nov. 2006, 16:35
Localisation : Sénart (décédé le 15 mai 2013)
Contact :

Message par JR » mer. 02 mars 2011, 19:58

Jacques a écrit : les autorités se contrefichent de la défense de la langue. Ce n'est pas rentable pour la notoriété et cela ne rapporte pas de voix aux élections.
Peut être, mais je crois surtout que les politiciens actuels manquent cruellement d'imagination, et qu'une bonne utilisation du sujet pourrait être rentable, même électoralement.
L’ignorance est mère de tous les maux.
François Rabelais

Avatar de l’utilisateur
Jacques
Messages : 14475
Inscription : sam. 11 juin 2005, 8:07
Localisation : Champagne (décédé le 29 mai 2015)

Message par Jacques » mer. 02 mars 2011, 20:44

JR a écrit :
Jacques a écrit : les autorités se contrefichent de la défense de la langue. Ce n'est pas rentable pour la notoriété et cela ne rapporte pas de voix aux élections.
Peut être, mais je crois surtout que les politiciens actuels manquent cruellement d'imagination, et qu'une bonne utilisation du sujet pourrait être rentable, même électoralement.
Sait-on jamais ? Mais ne donnent-ils pas, jusqu'au plus haut échelon, dans le popularisme à seule fin de se concilier les bonnes grâces de l'électorat de base ? Ce serait alors le phénomène inverse. Quoi qu'il en soit, popularisme volontaire ou je-m'en-fichisme à l'égard du bon usage, la langue y est forcément perdante.
Si haut qu'on soit placé, on n'est jamais assis que sur son $$$ (MONTAIGNE).

Lunicole
Messages : 42
Inscription : sam. 12 févr. 2011, 23:50

Message par Lunicole » mer. 02 mars 2011, 21:26

C'est malheureux, en défendant la langue française, on défend les français.

Et pourtant, certains crient depuis des lustres :
http://www.nouveau-reac.org/textes/hele ... -francais/

Avatar de l’utilisateur
JR
Messages : 1301
Inscription : mer. 29 nov. 2006, 16:35
Localisation : Sénart (décédé le 15 mai 2013)
Contact :

Message par JR » mer. 02 mars 2011, 22:56

Ils croient que la démagogie attire les sympathies. Ils ont oublié que celui qui montre le chemin doit être devant, et non noyé dans la masse; ils ne s'en souviennent, parfois, que pour détruire par tous les moyens - dérision, calomnie, harcèlement . . . - toute velléité que pourrait avoir quiconque de chercher la voie de l'amélioration.
L’ignorance est mère de tous les maux.
François Rabelais

Avatar de l’utilisateur
TSOS
Messages : 519
Inscription : ven. 04 févr. 2011, 13:22
Localisation : Duché de Bretagne / Nordrhein Westfalen /S'la,sk

Message par TSOS » mer. 02 mars 2011, 23:09

Présentez-vous aux élections, si vous êtes mécontents, ou créez un influent et riche lobby, comme disent les Anglois! :wink:

Avatar de l’utilisateur
JR
Messages : 1301
Inscription : mer. 29 nov. 2006, 16:35
Localisation : Sénart (décédé le 15 mai 2013)
Contact :

Message par JR » jeu. 03 mars 2011, 8:06

TSOS a écrit :Présentez-vous aux élections, si vous êtes mécontents, ou créez un influent et riche lobby, comme disent les Anglois! :wink:
J'ai milité pendant presque 40 ans, et ainsi beaucoup appris.
Il me faudrait développer une nouvelle idéologie, et créer une nouvelle organisation susceptible d'obtenir quelques résultats
J'ai ce projet depuis longtemps, mais il faut reconnaitre que ce n'est pas simple.
L’ignorance est mère de tous les maux.
François Rabelais

Avatar de l’utilisateur
Manni-Gédéon
Messages : 1217
Inscription : lun. 12 avr. 2010, 14:35
Localisation : Genève (CH)

Message par Manni-Gédéon » ven. 04 mars 2011, 17:56

JR a écrit : Peut être, mais je crois surtout que les politiciens actuels manquent cruellement d'imagination, et qu'une bonne utilisation du sujet pourrait être rentable, même électoralement.
À mon humble avis, ce n'est pas que l'imagination qui leur manque.
Je me souviens qu'en 1981, ma mère attendait avec la plus grande impatience le face à face de Messieurs Mitterrand et Giscard d'Estaing, qu'elle souhaitait écouter pour le plaisir de les entendre parler plus que par intérêt pour la politique.
Malheureusement, la plupart des politiciens d'aujourd'hui n'ont pas la classe de ces deux hommes, ni leur maîtrise de la langue.

Répondre