Mots français dans les autres langues

Avatar de l’utilisateur
Jacques
Messages : 14475
Inscription : sam. 11 juin 2005, 8:07
Localisation : Champagne (décédé le 29 mai 2015)

Message par Jacques » mer. 16 mars 2011, 11:01

C'est vrai, on oublie trop facilement la place que l'italien et l'Italie ont eue dans le domaine de la culture.
Si haut qu'on soit placé, on n'est jamais assis que sur son $$$ (MONTAIGNE).

Sgavaudura

Message par Sgavaudura » mer. 16 mars 2011, 11:39

Treccani en ligne: Italianismi in inglese. Una storia infinita? (Italianismes en anglais. Une histoire infinie?)
...se sapessero che MANAGER è derivato da MANAGE, che è poi l’italiano cinquecentesco maneggio e maneggiare, cioè trattare e ammaestrare i cavalli!
...s'ils savaient que MANAGER est derivé de MANAGE, qui est en effet l'italien du XVIème siècle maneggio et maneggiare, c'est-à-dire soigner et dresser les chevaux!

Avatar de l’utilisateur
Jacques
Messages : 14475
Inscription : sam. 11 juin 2005, 8:07
Localisation : Champagne (décédé le 29 mai 2015)

Message par Jacques » mer. 16 mars 2011, 11:46

C'est la réponse que j'ai donnée. Je n'y ai aucun mérite puisque je l'ai trouvée dans un livre qui explique l'histoire de la langue, mais je suis content quand même.
Si haut qu'on soit placé, on n'est jamais assis que sur son $$$ (MONTAIGNE).

Avatar de l’utilisateur
Jacques-André-Albert
Messages : 3951
Inscription : dim. 01 févr. 2009, 8:57
Localisation : Niort

Message par Jacques-André-Albert » mer. 16 mars 2011, 12:19

Sgavaudura a écrit :
Jacques-André-Albert a écrit : J'ajoute qu'un emprunt ancien à l'italien serait exceptionnel pour la langue anglaise, sans passer par l'ancien français.
Exceptionnel sans aucun doute, mais pas impossible. Il ne faut pas oublier qu'au XVIème siècle l'italien était la langue internationale de culture.
L'Italie a eu une énorme influence au XVIè siècle dans les arts, peinture, littérature, architecture, musique, et bien sûr sur la langue par les emprunts dans le cadre de ces domaines artistiques ; j'avoue que je ne connais que ce qui concerne la France. Pour la langue anglaise, j'ai parcouru depuis l'adolescence mon Concise Oxford Dictionary, et j'ai constaté la prépondérance des emprunts à l'ancien français, l'influence italienne ancienne me paraissant plus modeste.
Les mots d'emprunt plus récent sont à peu près les mêmes qu'en français, et viennent de la musique ou de la cuisine.

Avatar de l’utilisateur
Madame de Sévigné
Messages : 687
Inscription : ven. 09 oct. 2009, 22:50
Localisation : Nantes

Message par Madame de Sévigné » mer. 16 mars 2011, 12:25

J'oubliais de dire que j'ai trouvé sur la quatrième de couverture, avant donc de lire le livre : femme fatale ! :)

Et au fil des pages, encore deux : monologue et bizarre, qu'on trouve dans les dictionnaires anglais.

Avatar de l’utilisateur
Jacques-André-Albert
Messages : 3951
Inscription : dim. 01 févr. 2009, 8:57
Localisation : Niort

Message par Jacques-André-Albert » mer. 16 mars 2011, 12:38

Mon dictionnaire d'anglais, qui représente un état de la langue officielle de la Grande-Bretagne vers 1960, liste environ deux-cent-cinquante mots d'origine étrangère d'emprunt récent, donc non modifiés, dont un mot italien (bersaglieri), trois mots allemands et quatre mots écossais, le reste étant français.

Sgavaudura

Message par Sgavaudura » mer. 16 mars 2011, 13:49

Jacques-André-Albert a écrit :
Sgavaudura a écrit :
Jacques-André-Albert a écrit : J'ajoute qu'un emprunt ancien à l'italien serait exceptionnel pour la langue anglaise, sans passer par l'ancien français.
Exceptionnel sans aucun doute, mais pas impossible. Il ne faut pas oublier qu'au XVIème siècle l'italien était la langue internationale de culture.
L'Italie a eu une énorme influence au XVIè siècle dans les arts, peinture, littérature, architecture, musique, et bien sûr sur la langue par les emprunts dans le cadre de ces domaines artistiques ; j'avoue que je ne connais que ce qui concerne la France. Pour la langue anglaise, j'ai parcouru depuis l'adolescence mon Concise Oxford Dictionary, et j'ai constaté la prépondérance des emprunts à l'ancien français, l'influence italienne ancienne me paraissant plus modeste.
Les mots d'emprunt plus récent sont à peu près les mêmes qu'en français, et viennent de la musique ou de la cuisine.
L'influence italienne a été beaucoup plus modeste que celle de l'ancien et du moderne français, mais au XVIème elle n'était pas négligeable. Je peux vous donner le lien de l'article que j'ai cité (en italien).
http://www.treccani.it/magazine/lingua_ ... rtino.html
Dernière modification par Sgavaudura le ven. 18 mars 2011, 16:56, modifié 1 fois.

Avatar de l’utilisateur
Dame Vérone
Messages : 566
Inscription : mer. 24 mars 2010, 17:03
Localisation : au bord de la Seille

Message par Dame Vérone » mer. 16 mars 2011, 18:48

Je fais partie des Français qui pratiquent peu et mal les langues étrangères ; je crois pouvoir ajouter impasse à votre liste car j'ai lu ce mot en Irlande au cours d'un voyage. Ça fait plaisir de n'avoir pas à traduire quand on a tant de difficultés à comprendre !

Avatar de l’utilisateur
Perkele
Messages : 7592
Inscription : sam. 11 juin 2005, 18:26
Localisation : Deuxième à droite après le feu

Message par Perkele » mer. 16 mars 2011, 19:06

Dame Vérone a écrit :Je fais partie des Français qui pratiquent peu et mal les langues étrangères ; je crois pouvoir ajouter impasse à votre liste car j'ai lu ce mot en Irlande au cours d'un voyage. Ça fait plaisir de n'avoir pas à traduire quand on a tant de difficultés à comprendre !
C'est ce que doivent se dire les anglophones.
Il faut faire les choses sérieusement sans se prendre au sérieux.

Avatar de l’utilisateur
Jacques-André-Albert
Messages : 3951
Inscription : dim. 01 févr. 2009, 8:57
Localisation : Niort

Message par Jacques-André-Albert » mer. 16 mars 2011, 19:30

Dame Vérone a écrit :Je fais partie des Français qui pratiquent peu et mal les langues étrangères ; je crois pouvoir ajouter impasse à votre liste car j'ai lu ce mot en Irlande au cours d'un voyage. Ça fait plaisir de n'avoir pas à traduire quand on a tant de difficultés à comprendre !
Personnellement, en Irlande, j'ai vu « $$$-de-sac ».

Avatar de l’utilisateur
Marco
Messages : 990
Inscription : jeu. 09 juin 2005, 23:36

Message par Marco » mer. 16 mars 2011, 19:44

À propos d’impasse, en italien je le vois souvent estropié en *empasse. Ce qui est dérangeant, c’est que les gens croient que d’utiliser des mots étrangers « fait cultivé », alors qu’ils passent pour des ignorants ne sachant ni les écrire ni les prononcer correctement.

Avatar de l’utilisateur
TSOS
Messages : 519
Inscription : ven. 04 févr. 2011, 13:22
Localisation : Duché de Bretagne / Nordrhein Westfalen /S'la,sk

Message par TSOS » mer. 16 mars 2011, 19:47

C'est - comme je l'ai dit - ainsi que l'on repère facilement les pédants... :wink:

oliglesias
Messages : 244
Inscription : jeu. 27 oct. 2011, 17:45

Message par oliglesias » mar. 06 déc. 2011, 17:33

Jacques-André-Albert a écrit : Personnellement, en Irlande, j'ai vu « $$$-de-sac ».
Moi aussi... j'ai trouvé ça tellement génial que j'ai pris en photo un de ces panneaux!

Pour en revenir au problème de l'étymologie de "manager" je voudrais faire une petite remarque... sur un des défauts récurrents chez la plupart des linguistes en linguistique diachronique et donc, par conséquent, surtout en ce qui concerne l'étymologie des mots. On a souvent eu tendance à prendre le mot actuel (dans le cas présent: "manager"), et ensuite on a "trouvé" (de manière plus ou moins orientée, comme c'est le cas pour cet économiste dont on parlait plus haut) un terme qui lui ressemblait (par exemple, "ménagère") et on a associé l'un et l'autre mot et expliquant par la même occasion un lien entre les deux termes au niveau sémantique. Ici c'est pour l'emprunt d'un anglicisme, mais on peut trouver cela avec beaucoup d'autres termes... et également, dans le domaine de l'évolution phonologique des langues. Voilà une des limites de la linguistique diachronique jusqu'à aujourd'hui, mais je pense que cela va changer et que les méthodes utilisées seront plus "scientifiques".

oliglesias
Messages : 244
Inscription : jeu. 27 oct. 2011, 17:45

Message par oliglesias » mar. 06 déc. 2011, 17:37

Marco a écrit :À propos d’impasse, en italien je le vois souvent estropié en *empasse. Ce qui est dérangeant, c’est que les gens croient que d’utiliser des mots étrangers « fait cultivé », alors qu’ils passent pour des ignorants ne sachant ni les écrire ni les prononcer correctement.
Pas sûr que ce soit preuve d'ignorance... Je ne connais pas assez l'italien, mais existe-t-il la nasale d'"impasse" en italien? J'ai du mal à le croire... par conséquent, ils doivent entendre "empasse" (et même prononcer le "m") et l'écrire de la sorte me semble tout à fait normal du coup...

Avatar de l’utilisateur
Perkele
Messages : 7592
Inscription : sam. 11 juin 2005, 18:26
Localisation : Deuxième à droite après le feu

Message par Perkele » mar. 06 déc. 2011, 17:51

Dans mes recherches généalogique je me suis trouvé, au XVIIe siècle en Bretagne, quelques ancêtres "ménagers", c'est-à-dire, recherches faites, "fermiers". Ils administraient une ferme. Leurs femmes sont nommées "ménagères".
Il faut faire les choses sérieusement sans se prendre au sérieux.

Répondre