Trait d'union à la mode ancienne

Répondre
jarnicoton
Messages : 682
Inscription : mar. 11 sept. 2012, 9:16

Trait d'union à la mode ancienne

Message par jarnicoton » sam. 15 sept. 2012, 8:56

D'où vient l'habitude dans les livres anciens de relier par un trait d'union "très" et l'adjectif qualificatif qui le suit ?

Faisait-on de même en écrivant ?

D'où est venue la fin de cette pratique ?

Avatar de l’utilisateur
Jacques
Messages : 14475
Inscription : sam. 11 juin 2005, 8:07
Localisation : Champagne (décédé le 29 mai 2015)

Message par Jacques » sam. 15 sept. 2012, 9:52

L'orthographe s'est modifiée au cours des siècles. Il n'y a pas, je pense, d'explication logique.
Voici ce que dit le dictionnaire de l'Académie :
TRES. Adverbe, qui denote le superlatif, & se joint avec un nom, avec un participe, ou avec un autre adverbe. Bon, meilleur, tres-bon. sage, plus sage, tres-sage. assuré, tres-assuré. tres-connu, tres-estimé. vaillant, plus vaillant, tres-vaillant, tres-bien, tres fort, tres-sagement.
Édition 1694

Vous noterez aussi que l'usage de la majuscule n'est pas celui d'aujourd'hui, on n'en met pas après le point.
C'est ainsi jusqu'à l'édition de 1835 incluse (sixième).
Ce n'est qu'à partir de la septième qu'on le supprime :
TRÈS. Particule qui marque le superlatif absolu, et qui se joint à un adjectif, à un participe ou à un adverbe. Bon, très bon. Mauvais, très mauvais. Très connu. Très estimé. Vaillant, très vaillant. Très bien. Très fort. Très peu. Très sagement. Cet homme est très savant, mais celui-là est plus savant encore. Vous avez fait très sagement.
Édition 1878

Il n'y a pas que le trait d'union qui a changé de mode. Voyez par exemple :
THRESOR. sub. m. Amas d'or & d'argent, ou d'autres choses precieuses, mis en reserve. Riche thresor. thresor inestimable. thresor inépuisable. amasser des thresors. accumuler des thresors. enfoüir des thresors.
On appelle, Chambre du Thresor, Une Jurisdiction establie à Paris pour juger des affaires du Domaine du Roy. Il est Conseiller au Thresor.
On dit figur. que La misericorde de Dieu est un thresor inépuisable. l'Eglise ouvre ses thresors en donnant des Jubilez.
On appelle, Thresoriers de France, Des officiers préposez pour travailler au département des tailles, & pour connoistre de plusieurs autres affaires de finances, du Domaine, des ponts & chaussées & des chemins publics. Thresorier de France on la generalité de Paris, de Roüen, d'Alençon.

La ponctuation aussi est différente. Les accents semblent être distribués au hasard.
Si haut qu'on soit placé, on n'est jamais assis que sur son $$$ (MONTAIGNE).

jarnicoton
Messages : 682
Inscription : mar. 11 sept. 2012, 9:16

Message par jarnicoton » sam. 15 sept. 2012, 10:24

Merci pour ce long développement. Ainsi, guère de logique là-dedans.

J'ai lu par ailleurs l'an dernier une partie des Mémoires de Monsieur d'Artagnan de Coutilz de Sandras, livre cité par Dumas dans la préface de ses Trois Mousquetaires. On télécharge aisément les Mémoires sur la toile (intéressant pour la comparaison des deux récits) ; l'orthographe en typographie d'origine est assez curieuse et des plus fluctuantes !

Avatar de l’utilisateur
Jacques
Messages : 14475
Inscription : sam. 11 juin 2005, 8:07
Localisation : Champagne (décédé le 29 mai 2015)

Message par Jacques » sam. 15 sept. 2012, 10:34

Ce n'est pas étonnant, car en fait l'orthographe a été mouvante pendant des siècles. Ce n'est qu'au XIXe siècle, dans la tranche des années 1832 à 1835, qu'elle s'est normalisée.
Si haut qu'on soit placé, on n'est jamais assis que sur son $$$ (MONTAIGNE).

Avatar de l’utilisateur
TSOS
Messages : 519
Inscription : ven. 04 févr. 2011, 13:22
Localisation : Duché de Bretagne / Nordrhein Westfalen /S'la,sk

Message par TSOS » sam. 15 sept. 2012, 21:51

Je ne savais pas que celà s'était surtout produit dans une tranche temporelle si précise. Intéressant...

Avatar de l’utilisateur
Jacques
Messages : 14475
Inscription : sam. 11 juin 2005, 8:07
Localisation : Champagne (décédé le 29 mai 2015)

Message par Jacques » dim. 16 sept. 2012, 8:11

C'est-à-dire que cette tranche a été celle où les affaires se sont mises en route. Ensuite, on peut supposer que le train a continué sur sa lancée.
Si haut qu'on soit placé, on n'est jamais assis que sur son $$$ (MONTAIGNE).

Avatar de l’utilisateur
TSOS
Messages : 519
Inscription : ven. 04 févr. 2011, 13:22
Localisation : Duché de Bretagne / Nordrhein Westfalen /S'la,sk

Message par TSOS » lun. 17 sept. 2012, 17:54

Ah, d'accord. :)

Répondre