Faites-vous du latin ?

Répondre
Avatar de l’utilisateur
Claude
Messages : 7239
Inscription : sam. 24 sept. 2005, 8:38
Localisation : Doubs (près de l'abreuvoir)

Message par Claude » mer. 26 août 2015, 12:00

Perkele a écrit :
Islwyn a écrit :Je me demande si nos divers André savent chausser...
Monsieur, Madame, Bonne-Maman, Bébé,
Ont toujours de belles chaussuuuuuures.
Monsieur, Madame, Bonne-Maman, Bébé,
Se chaussent toujours chez ***
Je me rappelle l'air en voyant les paroles.
Avatar : petit Gaulois agité (dixit Perkele)

André (G., R.)
Messages : 6981
Inscription : dim. 17 févr. 2013, 14:22

Message par André (G., R.) » mer. 26 août 2015, 12:09

Islwyn a écrit :
André (G., R.) a écrit :je ne me suis rendu compte de l'anomalie qu'après avoir porté les chaussures toute une saison !
Si vous aviez chaussé des lunettes, cette anomalie vous aurait sauté aux yeux. :)
En effet : je crois bien que je n'en portais pas encore à l'époque de l'achat !

Avatar de l’utilisateur
Islwyn
Messages : 1492
Inscription : sam. 16 févr. 2013, 12:09
Localisation : Royaume-Uni (décédé le 9 mars 2018)

Message par Islwyn » mer. 26 août 2015, 13:55

Il est à mon avis dommage que l'adjectif déchaux ne se soit jamais généralisé. Il aurait opportunément remplacé « pieds nus ».
Quantum mutatus ab illo

Leclerc92
Messages : 1980
Inscription : jeu. 29 nov. 2012, 17:06

Message par Leclerc92 » mer. 26 août 2015, 14:12

Tiens, pourquoi "opportunément" ? Quand Richepin, cité dans le TLF, écrit : « Sans se demander comment elle s'en irait, pieds déchaux dans les roches » (Glu,1881, p. 97), je me dis que "pieds nus" aurait été plus court, plus clair et moins pédant !

André (G., R.)
Messages : 6981
Inscription : dim. 17 févr. 2013, 14:22

Message par André (G., R.) » mer. 26 août 2015, 15:07

En tout cas, merci à vous, Islwyn, de me faire découvrir ce « déchaux ». En quelles circonstances le rencontrâtes-vous vous-même pour la première fois ?

Avatar de l’utilisateur
Islwyn
Messages : 1492
Inscription : sam. 16 févr. 2013, 12:09
Localisation : Royaume-Uni (décédé le 9 mars 2018)

Message par Islwyn » mer. 26 août 2015, 15:30

Quant à moi, je l'entendis à la fac. Tous nos cours de français se faisaient en français, et ce fut dans un cours magistral que mon prof prononça « moine déchaux » dans le contexte de l'œuvre de Rabelais. Le mot me frappa tout de suite par sa concision et son air « médiéval ».
Quantum mutatus ab illo

André (G., R.)
Messages : 6981
Inscription : dim. 17 févr. 2013, 14:22

Message par André (G., R.) » mer. 26 août 2015, 15:53

Je viens effectivement de voir que « déchaux » et « déchaussé » qualifiaient des moines. Mais attention, cela veut dire qu'ils allaient « pieds nus dans des sandales » (Larousse).

Avatar de l’utilisateur
Jacques-André-Albert
Messages : 3970
Inscription : dim. 01 févr. 2009, 8:57
Localisation : Niort

Message par Jacques-André-Albert » mer. 26 août 2015, 16:24

Mon père était du Nord et nous donnait de temps en temps quelques expression en patois : "à pieds décaux" en faisait partie, avec le sens de pieds nus.
Quand bien nous pourrions estre sçavans du sçavoir d'autruy, au moins sages ne pouvons nous estre que de nostre propre sagesse.
(Montaigne - Essais, I, 24)

André (G., R.)
Messages : 6981
Inscription : dim. 17 févr. 2013, 14:22

Message par André (G., R.) » mer. 26 août 2015, 16:46

Passionnant. Dans les dialectes picards, en effet, on trouve souvent C pour CH ailleurs (Le Cateau-Cambrésis).

Avatar de l’utilisateur
Jacques-André-Albert
Messages : 3970
Inscription : dim. 01 févr. 2009, 8:57
Localisation : Niort

Message par Jacques-André-Albert » mer. 26 août 2015, 21:37

Et aussi dans une grande moitié nord de la Normandie, délimitée au sud par la « ligne Joret ».
Quand bien nous pourrions estre sçavans du sçavoir d'autruy, au moins sages ne pouvons nous estre que de nostre propre sagesse.
(Montaigne - Essais, I, 24)

Avatar de l’utilisateur
Perkele
Messages : 7664
Inscription : sam. 11 juin 2005, 18:26
Localisation : Deuxième à droite après le feu

Message par Perkele » jeu. 27 août 2015, 9:06

André (G., R.) a écrit :Je viens effectivement de voir que « déchaux » et « déchaussé » qualifiaient des moines. Mais attention, cela veut dire qu'ils allaient « pieds nus dans des sandales » (Larousse).
Ils allaient sans chausses.
Il faut faire les choses sérieusement sans se prendre au sérieux.

André (G., R.)
Messages : 6981
Inscription : dim. 17 févr. 2013, 14:22

Message par André (G., R.) » jeu. 27 août 2015, 9:27

Perkele a écrit : Ils allaient sans chausses.
Après le grand-père de JAA, ma grand-mère ! Elle ne disait pas qu'elle reprisait ses chaussettes, mais qu'elle « rhabillait » ses « chausses ».

Un lien très intéressant, JAA, qui montre en particulier que dans les parlers normand et picard [g] (gardin) n'a pas plus évolué vers [ʒ] (jardin) que [k] (décaux, cateau) ne l'a fait vers [ʃ] (déchaux, château).

Avatar de l’utilisateur
Yeva Agetuya
Messages : 1040
Inscription : lun. 22 juin 2015, 1:43

Message par Yeva Agetuya » mer. 15 août 2018, 15:03

Pour revenir au latin, quelqu'un connaît-il l'étymologie du suffixe -issimus ?

Dans le Wiktionnaire, on trouve l'étymologie des noms latins mais pas celle des suffixes.

Avatar de l’utilisateur
Perkele
Messages : 7664
Inscription : sam. 11 juin 2005, 18:26
Localisation : Deuxième à droite après le feu

Message par Perkele » mer. 15 août 2018, 16:39

:réflexion:
Il faut faire les choses sérieusement sans se prendre au sérieux.

jarnicoton
Messages : 684
Inscription : mar. 11 sept. 2012, 9:16

Message par jarnicoton » mer. 15 août 2018, 18:16

En tous cas je connais l'étymologie su suffixe -issime : c'est -issimus

Répondre