Impolitesse du remerciement

Avatar de l’utilisateur
Chabert
Messages : 41
Inscription : jeu. 17 janv. 2013, 15:43

Message par Chabert » mer. 23 janv. 2013, 12:03

Que voulez-vous, jarnicoton, " quand on aime, on ne compte pas"... :lol:

J'envisage une quatrième lecture mais j'ai tellement d'autres choses à lire qu'il va me falloir attendre un peu...

Avatar de l’utilisateur
Klausinski
Messages : 1293
Inscription : mar. 12 déc. 2006, 23:54
Localisation : Aude

Message par Klausinski » mer. 23 janv. 2013, 12:08

Chabert a écrit :Merci Klausinski pour ce petit "morceau " de Proust, que je connaissais car je viens de lire pour la 3° fois "La recherche". Je ne m'en lasse pas et ne comprends pas bien les gens qui rechignent devant Proust, le trouvant ennuyeux à mourir, alors que l'humour est très présent dans son oeuvre.
Vous êtes un grand lecteur. Je dois dire que j'avance très doucement dans ma lecture de Proust, même si je prends beaucoup de plaisir à le lire. Je n'en suis encore qu'au Côté de Guermantes, mais peut-être est-il préférable de ne rien lire en parallèle.
« J’écris autrement que je ne parle, je parle autrement que je ne pense, je pense autrement que je ne devrais penser, et ainsi jusqu’au plus profond de l’obscurité. »
(Kafka, cité par Mauriac)

Avatar de l’utilisateur
Jacques-André-Albert
Messages : 3952
Inscription : dim. 01 févr. 2009, 8:57
Localisation : Niort

Message par Jacques-André-Albert » mer. 23 janv. 2013, 14:40

J'ai lu Proust dans les années quatre-vingt, mais c'était lors d'un repos forcé que m'avait valu une sciatique. Il faut beaucoup de disponibilité pour s'accoutumer aux longues phrases descriptives de l'esprit humain qu'a magistralement élaborées Proust et pour épouser sa vision intérieure. Pour avancer dans l'œuvre et en tirer profit, il faut donc avoir devant soi de longues heures de liberté.
Quand bien nous pourrions estre sçavans du sçavoir d'autruy, au moins sages ne pouvons nous estre que de nostre propre sagesse.
(Montaigne - Essais, I, 24)

Répondre