Etymologies

Répondre
Avatar de l’utilisateur
Yeva Agetuya
Messages : 1035
Inscription : lun. 22 juin 2015, 1:43

Etymologies

Message par Yeva Agetuya » ven. 01 avr. 2016, 13:05

Pour "morille", je trouve ceci :

Apparenté à maure « en raison de la couleur sombre de ce champignon ».

Le Wiktionnaire anglais fait dériver morel du français morille mais lui donne une toute autre étymologie.

https://fr.wiktionary.org/wiki/morille

Du français morille du francique *morhila (« champignon ») diminutif de *morha (« racine ») → voir Möhre en allemand.

https://fr.wiktionary.org/wiki/morel#en

Cette dernière version tient mieux la route.

André (G., R.)
Messages : 6969
Inscription : dim. 17 févr. 2013, 14:22

Message par André (G., R.) » ven. 08 avr. 2016, 8:36

Le Robert DHLF précise :
... emprunté (1552) à un bas latin mauricula, dérivé de maurus «Maure», pris populairement au sens de «brun foncé» (comme dans mordoré, morelle, moricaud).
Ce nom de champignon fait allusion à la couleur brun foncé de l'espèce qu'il désigne...

Die Möhre (la carotte) remonte à une racine indo-européenne signifiant racine. Or les champignons ne possèdent pas de racines, dans le sens habituel de ce mot.
Je préfère donc de beaucoup la parenté avec Maure, que le DHLF considère, si je lis bien, comme certaine.

Avatar de l’utilisateur
Yeva Agetuya
Messages : 1035
Inscription : lun. 22 juin 2015, 1:43

Message par Yeva Agetuya » ven. 08 avr. 2016, 9:15

La réalité biologique n'est pas un critère pour nommer les choses.

Si nous prenons le latin fungus qui désigne un champignon, nous le trouvons apparenté au grec spóngos qui désigne une éponge.

https://fr.wiktionary.org/wiki/fungus#la

Or une éponge est un animal.

Et nous trouvons en latin que spongia désigne une éponge, un plastron,
une racine d'asperge, une pierre ponce, une morille, de la mousse, "choses qui, par leur forme ou leur fonction, rappellent l'éponge."

https://fr.wiktionary.org/wiki/spongia#la

André (G., R.)
Messages : 6969
Inscription : dim. 17 févr. 2013, 14:22

Message par André (G., R.) » ven. 08 avr. 2016, 9:38

Yeva Agetuya a écrit :La réalité biologique n'est pas un critère pour nommer les choses.
Sans doute en 2016. Mais les anciens Grecs, qui utilisaient spongos, ne savaient certainement pas, par exemple, que l'éponge est un animal.
Et je ne vois pas bien en quoi l'appellation latine spongia de la morille infirmerait, pour le mot français, l'hypothèse de son étymon mauricula.

Avatar de l’utilisateur
Yeva Agetuya
Messages : 1035
Inscription : lun. 22 juin 2015, 1:43

Message par Yeva Agetuya » ven. 08 avr. 2016, 11:52

Je faisais allusion à cet argument :
André (G., R.) a écrit :Or les champignons ne possèdent pas de racines, dans le sens habituel de ce mot.
Pour l'économie rurale, il y a ce qu'on cueille sur les arbres, ce qu'on ramasse sur le sol, et ce qu'on moissonne.

Et donc que le champignon soit assimilé à une racine n'a rien d'étonnant.

Et j'ai fait allusion aux champignons et éponges assimilés d'après leur aspect.

Avatar de l’utilisateur
Perkele
Messages : 7661
Inscription : sam. 11 juin 2005, 18:26
Localisation : Deuxième à droite après le feu

Message par Perkele » sam. 09 avr. 2016, 22:02

Yeva Agetuya a écrit :La réalité biologique n'est pas un critère pour nommer les choses.

Si nous prenons le latin fungus qui désigne un champignon, nous le trouvons apparenté au grec spóngos qui désigne une éponge.

https://fr.wiktionary.org/wiki/fungus#la

Or une éponge est un animal.

Et nous trouvons en latin que spongia désigne une éponge, un plastron,
une racine d'asperge, une pierre ponce, une morille, de la mousse, "choses qui, par leur forme ou leur fonction, rappellent l'éponge."

https://fr.wiktionary.org/wiki/spongia#la
Les historiens Nisard et Hase s'accordent pour dire qu'il ne s'agit d'un plastron que si l'on considère que cette éponge se plaçait entre le torse et la cuirasse.

Cela dit, à cette époque, l'éponge pouvait très bien être considérée comme un végétal. Quant à la racine d'asperge et à la morille, la comparaison se comprend.
Il faut faire les choses sérieusement sans se prendre au sérieux.

Avatar de l’utilisateur
Perkele
Messages : 7661
Inscription : sam. 11 juin 2005, 18:26
Localisation : Deuxième à droite après le feu

Message par Perkele » sam. 09 avr. 2016, 22:05

Et pour rester dans le domaine des champignons, je n'ai encore pas trouvé une explication qui départage "trompette des maures" et "trompette des morts"...
Il faut faire les choses sérieusement sans se prendre au sérieux.

Avatar de l’utilisateur
Yeva Agetuya
Messages : 1035
Inscription : lun. 22 juin 2015, 1:43

Message par Yeva Agetuya » sam. 09 avr. 2016, 22:26

Justement : avec le francique *morha, vous avez l'explication "trompette champignon".

Avatar de l’utilisateur
Perkele
Messages : 7661
Inscription : sam. 11 juin 2005, 18:26
Localisation : Deuxième à droite après le feu

Message par Perkele » dim. 10 avr. 2016, 8:17

Yeva Agetuya a écrit :Justement : avec le francique *morha, vous avez l'explication "trompette champignon".
Et comment l'écrivez-vous donc ?

Vous me faites penser aux "funghi champignon" (champignons champignon) qui, en italien désigne les champignons de Paris.
Il faut faire les choses sérieusement sans se prendre au sérieux.

Avatar de l’utilisateur
Yeva Agetuya
Messages : 1035
Inscription : lun. 22 juin 2015, 1:43

Message par Yeva Agetuya » dim. 10 avr. 2016, 10:04

Vu que le h est déjà absent de "morille", je suggère "trompette des mores".

Avatar de l’utilisateur
Astragal
Messages : 480
Inscription : dim. 03 avr. 2016, 0:55
Localisation : Près d’un champ de Marguerite

Message par Astragal » mar. 12 avr. 2016, 20:51

J'ai montré votre discussion sur les champignons à mon père qui est mycologue.
Pour la morille, il n'a rien trouvé dans ses livres d'étymologie.
Pour la trompette de la mort ou trompette des morts, elle pousse au moment de la fête des morts (la Toussaint), d'où son nom.
Quant à l'appellation trompette des Maures, il ne l'a jamais vue. À ce propos, il est important de préciser que, parfois, le nom vernaculaire peut être différent en fonction des régions, rendant la recherche étymologique plus ardue.

Sur Internet j'ai vu ceci :
Pierre Maurette a écrit :Le sujet est trollesque, mais je donne mon avis, puisque fatalement le
mot "maure" m'intéresse: le nom "trompette des Maures" est à mon avis
fantaisiste. Je me demande même s'il ne faut pas chercher son origine
dans le refus commercial d'associer champignons et le mot "mort".
Je ne pense pas qu'il faille aller chercher l'origine du nom ailleurs
que tout simplement dans la forme et la couleur ("pire" que du vrai
noir). En revanche, j'hésite entre "trompettes de la mort" et
"trompettes des morts". Familialement, ce fut d'abord la première
forme. Mais j'entends de plus en plus souvent la seconde, à vrai dire
moins "impressionnante".
Source : http://fr.rec.cuisine.narkive.com/W8Uvw ... des-maures
Dernière modification par Astragal le sam. 16 avr. 2016, 19:23, modifié 2 fois.

Avatar de l’utilisateur
Yeva Agetuya
Messages : 1035
Inscription : lun. 22 juin 2015, 1:43

Message par Yeva Agetuya » mar. 12 avr. 2016, 21:54

Je trouve une objection à cette thèse de la Toussaint :
  • En fait le nom véritable est « Craterellus cornucopioides » c’est plus facile de dire trompettes de la mort ou aussi « cornes d’abondance » car d’après certains ouvrages, elle pousseraient vers la Toussaint (moment de la fête des morts), mais en vérité elles poussent par temps très humide, à partir de fin juillet. Elle pousse en touffes dans l’humus des bois de feuillus (hetres charmes noisetiers chênes…) sur les sols calcaires même argileux. Certains livres mentionnent qu’elles auraient un cycle végétatif de 5 ans.
http://www.encyclopedie-quantum.com/cha ... trompette/

PS : pour le lien vous pouvez toujours supprimer le radical :

encyclopedie-quantum.com/champignons/trompette/

André (G., R.)
Messages : 6969
Inscription : dim. 17 févr. 2013, 14:22

Message par André (G., R.) » mar. 12 avr. 2016, 21:58

Pierre Maurette a écrit : le nom "trompette des Maures" est à mon avis
fantaisiste. Je me demande même s'il ne faut pas chercher son origine
dans le refus commercial d'associer champignons et le mot "mort".
Tout à fait possible. La démarche est proche de celle consistant à transformer un aveugle en non voyant.

Avatar de l’utilisateur
Perkele
Messages : 7661
Inscription : sam. 11 juin 2005, 18:26
Localisation : Deuxième à droite après le feu

Message par Perkele » jeu. 14 avr. 2016, 18:41

André (G., R.) a écrit :
Pierre Maurette a écrit : le nom "trompette des Maures" est à mon avis
fantaisiste. Je me demande même s'il ne faut pas chercher son origine
dans le refus commercial d'associer champignons et le mot "mort".
Tout à fait possible. La démarche est proche de celle consistant à transformer un aveugle en non voyant.
Quoique maure = noir, puisse se concevoir.

Cela dit, merci et bienvenue Astragal !
Il faut faire les choses sérieusement sans se prendre au sérieux.

Avatar de l’utilisateur
Yeva Agetuya
Messages : 1035
Inscription : lun. 22 juin 2015, 1:43

Message par Yeva Agetuya » jeu. 14 avr. 2016, 21:37

Perkele a écrit :Quoique maure = noir, puisse se concevoir.
Non car les morilles ont été connues des populations européennes bien avant les Maures.

Pour les Maures, je découvre une thèse qui tient la route :

Cependant certains pensent que le terme [Maure] pourrait avoir une origine locale, "Mahurim" signifiant occidentaux en punique pour les populations vivant à l'Ouest de Carthage, qui aurait pu donner naissance au latin Mauri.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Maures#.C3.89tymologie

Répondre