Etymologies

Répondre
Avatar de l’utilisateur
Claude
Messages : 7239
Inscription : sam. 24 sept. 2005, 8:38
Localisation : Doubs (près de l'abreuvoir)

Message par Claude » ven. 29 sept. 2017, 13:39

Yeva Agetuya a écrit :[...] Je découvre des "Seinomarins" à Rouen. "Subséquanes" aurait été plus joli.
Pourquoi « Subséquanes », sachant que la Séquanie est de mon côté géographique ? :lol:
Avatar : petit Gaulois agité (dixit Perkele)

Avatar de l’utilisateur
Jacques-André-Albert
Messages : 3970
Inscription : dim. 01 févr. 2009, 8:57
Localisation : Niort

Message par Jacques-André-Albert » ven. 29 sept. 2017, 20:19

Non, c'est séquano-marin qu'il faudrait dire.
Quand bien nous pourrions estre sçavans du sçavoir d'autruy, au moins sages ne pouvons nous estre que de nostre propre sagesse.
(Montaigne - Essais, I, 24)

André (G., R.)
Messages : 6981
Inscription : dim. 17 févr. 2013, 14:22

Message par André (G., R.) » ven. 29 sept. 2017, 20:45

... que j'avais proposé ce matin ! Sans trait d'union.

Avatar de l’utilisateur
Jacques-André-Albert
Messages : 3970
Inscription : dim. 01 févr. 2009, 8:57
Localisation : Niort

Message par Jacques-André-Albert » ven. 29 sept. 2017, 21:27

Leclerc92 a écrit :Ce suffixe a généralement évolué en suffixe -ac dans la moitié sud de la France, et en -y dans la moitié nord notamment autour de Paris (Massy, Roissy, Antony, Clichy, Ivry, Évry, Orly). La variante régionale -eu ne me paraît donc pas si étonnante que ça.
Ce suffixe a généralement évolué en suffixe -ac dans la moitié sud de la France, et en -y dans la moitié nord notamment autour de Paris (Massy, Roissy, Antony, Clichy, Ivry, Évry, Orly). La variante régionale -eu ne me paraît donc pas si étonnante que ça.[/quote]
Pas si simple : le sud-est de la Bretagne a maintenu la finale en -ac, de Sulniac à Massérac au nord, à La Baule-Escoublac au sud.
une variante -é de -y existe dans l'ouest (Île-et-Vilaine, Mayenne, Sarthe) le Poitou hésite entre -é, -y et -ay. On ne retrouve les -ac que dans le sud de la Saintonge et dans l'Angoumois. Le Nord a -ai et -ies.
Quand bien nous pourrions estre sçavans du sçavoir d'autruy, au moins sages ne pouvons nous estre que de nostre propre sagesse.
(Montaigne - Essais, I, 24)

Avatar de l’utilisateur
Jacques-André-Albert
Messages : 3970
Inscription : dim. 01 févr. 2009, 8:57
Localisation : Niort

Message par Jacques-André-Albert » ven. 29 sept. 2017, 21:29

Yeva Agetuya a écrit :
André (G., R.) a écrit :* Mon département, la Loire-Atlantique, n'a pas de gentilé. Je pensais, à tort apparemment, qu'il en existait un pour l'Ain.
Pour l'Ain, il a été proposé "Premiers". :)

Pour la Loire-Altantique, je suggère "Subligériens".

Je découvre des "Seinomarins" à Rouen. "Subséquanes" aurait été plus joli.
Pourquoi ce préfixe « sub » qui a le sens de sous en latin ?
Quand bien nous pourrions estre sçavans du sçavoir d'autruy, au moins sages ne pouvons nous estre que de nostre propre sagesse.
(Montaigne - Essais, I, 24)

Avatar de l’utilisateur
Yeva Agetuya
Messages : 1040
Inscription : lun. 22 juin 2015, 1:43

Message par Yeva Agetuya » sam. 30 sept. 2017, 9:44

Parce que les noms originels de ces départements étaient "Seine inférieure" et "Loire inférieure."

Nous avions aussi une "Charente inférieure", des "Basses-Pyrénées", et des "Basses-Alpes".

Curieusement, nous avons encore un "Bas-Rhin".

André (G., R.)
Messages : 6981
Inscription : dim. 17 févr. 2013, 14:22

Message par André (G., R.) » sam. 30 sept. 2017, 11:08

Yeva Agetuya a écrit :Curieusement, nous avons encore un "Bas-Rhin".
Ce n'est peut-être pas si curieux qu'il y paraît. Je m'en souviens encore : au moment où les départements concernés étaient rebaptisés, parce que leurs habitants ou leurs représentants trouvaient dévalorisants « bas » et « inférieur », les Alsaciens jugèrent ridicules ces complexes... d'infériorité – c'était et c'est toujours aussi mon avis – et annoncèrent souhaiter conserver les noms de leurs deux départements, l'un ne se concevant guère sans l'autre.

Répondre