Les composés avec racines latines et grecques

Répondre
Avatar de l’utilisateur
Yeva Agetuya
Messages : 1040
Inscription : lun. 22 juin 2015, 1:43

Les composés avec racines latines et grecques

Message par Yeva Agetuya » ven. 13 mai 2016, 15:40

Bonjour.

Ne devrait-on pas respecter l'étymologie lorsqu'on forme des composés plutôt que de mélanger le latin et le grec ?

J'ai écrit "dithéiste" à propos de ceux qui reconnaissent la divinité du Père et du Fils et je m'aperçois qu'on en trouve à peu près autant d'occurrences que "bithéiste".

Mais "bithéiste" ne devrait pas exister. Avec un bi- latin, il faudrait dire "bidéiste".

Et là, j'ai pensé à "bigame". "Monogame" est du grec homogène, "polygame" aussi, mais nous devrions avoir "digame".

De même que sont corrects "télégraphe" et "téléphone", mais nous devrions avoir "téléphorique".

"Télévision" a l'excuse que "télescope" était déjà pris.

(Et le correcteur d'orthographe me signale qu'on n'écrit pas "télescope" comme "télégraphe" et "téléphone". C'est fou!)

Avatar de l’utilisateur
Perkele
Messages : 7664
Inscription : sam. 11 juin 2005, 18:26
Localisation : Deuxième à droite après le feu

Message par Perkele » ven. 13 mai 2016, 16:33

Il naît parfois quelques monstres.
Il faut faire les choses sérieusement sans se prendre au sérieux.

André (G., R.)
Messages : 6981
Inscription : dim. 17 févr. 2013, 14:22

Message par André (G., R.) » ven. 13 mai 2016, 16:47

Il ne s'agit peut-être pas exactement du respect de l'étymologie, les mots dont vous parlez étant de fabrication savante, souvent récente, et ne correspondant sous leur forme composée à aucun ancêtre latin ou grec (télégraphe comporte les mots grecs têle, loin, et graphein, écrire, sans qu'ait jamais existé, à ma connaissance, *têlegraphein en grec ancien), mais, bien sûr il serait plus logique d'utiliser systématiquement deux vocables d'une même langue ancienne pour la fabrication de tels mots. Je crains qu'à notre modeste niveau nous n'y puissions pas grand-chose.

Avatar de l’utilisateur
Perkele
Messages : 7664
Inscription : sam. 11 juin 2005, 18:26
Localisation : Deuxième à droite après le feu

Message par Perkele » sam. 14 mai 2016, 9:46

Notons que nous avons quelques homologues :
  • polychrome / multicolore
    monochrome / unicolore
    monosémique / univoque
Il faut faire les choses sérieusement sans se prendre au sérieux.

Leclerc92
Messages : 1980
Inscription : jeu. 29 nov. 2012, 17:06

Message par Leclerc92 » sam. 14 mai 2016, 13:23

monologue/soliloque

Avatar de l’utilisateur
Manni-Gédéon
Messages : 1217
Inscription : lun. 12 avr. 2010, 14:35
Localisation : Genève (CH)

Message par Manni-Gédéon » ven. 01 sept. 2017, 11:33

Je ne peux m'empêcher de tiquer face au mot quadrilogie.
La tétralogie serait-elle réservée aux opéras de Wagner ?
Je lis d'ailleurs dans le Wiktionnaire que quadrilogie est à la fois un néologisme et un anglicisme.
Encore un !...
L'erreur ne devient pas vérité parce qu'elle se propage et se multiplie ; la vérité ne devient pas erreur parce que nul ne la voit.
Gandhi, La Jeune Inde

Avatar de l’utilisateur
Jacques-André-Albert
Messages : 3970
Inscription : dim. 01 févr. 2009, 8:57
Localisation : Niort

Message par Jacques-André-Albert » ven. 01 sept. 2017, 11:43

Bonjour Manni-Gédéon
il y a un moment qu'on ne vous a pas vue parmi nous. C'est donc avec plaisir que je rebondis sur votre remarque. La notion même de tétralogie, ensemble de quatre pièces de théâtre, est grecque à l'origine. Il est donc normal de garder ce mot, tout comme on a gardé les termes grecs liés à la géométrie (pentagone, hexagone).
Quand bien nous pourrions estre sçavans du sçavoir d'autruy, au moins sages ne pouvons nous estre que de nostre propre sagesse.
(Montaigne - Essais, I, 24)

Avatar de l’utilisateur
Islwyn
Messages : 1492
Inscription : sam. 16 févr. 2013, 12:09
Localisation : Royaume-Uni (décédé le 9 mars 2018)

Message par Islwyn » ven. 01 sept. 2017, 11:50

J'ai parfois la mémoire bonne :
viewtopic.php?t=953&view=previous&highl ... e&ie=utf-8
Ce qui me rappelle le Quadrilogue invectif d'Alain Chartier (1422), qui fait parler tour à tour quatre personnages :
https://fr.wikipedia.org/wiki/Le_Quadrilogue_invectif
Quantum mutatus ab illo

Avatar de l’utilisateur
Manni-Gédéon
Messages : 1217
Inscription : lun. 12 avr. 2010, 14:35
Localisation : Genève (CH)

Message par Manni-Gédéon » ven. 01 sept. 2017, 12:02

Bonjour, Jacques-André-Albert.
Ma remarque à propos de Wagner était ironique.

Merci, Islwyn. Je ne connaissais pas le le Quadrilogue invectif.
Et manifestement, j'ai oublié mes propres interventions d'il y a quelques années...
L'erreur ne devient pas vérité parce qu'elle se propage et se multiplie ; la vérité ne devient pas erreur parce que nul ne la voit.
Gandhi, La Jeune Inde

jarnicoton
Messages : 684
Inscription : mar. 11 sept. 2012, 9:16

Message par jarnicoton » mer. 06 sept. 2017, 12:38

Que dire (à part des grossièretés) des composites gréco-français comme la pauvrophobie ou la brulologie (a même pu de chapeau !) ?
Et des assemblages même gréco-grecs d'un préfixe et d'un suffixe : autophobe, homophobe...
Je réserve une mention particulière au composé sino-latin "taïkonaute".

Leclerc92
Messages : 1980
Inscription : jeu. 29 nov. 2012, 17:06

Message par Leclerc92 » mer. 06 sept. 2017, 13:25

Mais pour les préfixes et suffixes grecs, c'est la rançon du succès : quand ils sont très connus, ils deviennent spontanément productifs en français. D'où l'autocuiseur, la télécommande, l'administratiophobie ou la yaourtophilie, qui sont compréhensibles immédiatement, à défaut d'être tous élégants ou utiles.
Je ne connaissais pas la pauvrophobie ni la brûlologie (qui a bien son chapeau ici) mais j'en devine vite le sens. Si vous m'aviez parlé de pénichrophobie ou de ptochophobie, j'aurais été plus embarrassé ! :wink:
Je ne trouve pas déplaisant que le français soit une langue vivante et non une langue morte.

jarnicoton
Messages : 684
Inscription : mar. 11 sept. 2012, 9:16

Message par jarnicoton » mer. 06 sept. 2017, 14:37

phobe et phile ne ressemblant en rien à leurs équivalents français, "ptocho" ne devrait pas non plus rester longtemps incompris.

Avatar de l’utilisateur
Perkele
Messages : 7664
Inscription : sam. 11 juin 2005, 18:26
Localisation : Deuxième à droite après le feu

Message par Perkele » mer. 06 sept. 2017, 18:41

En tous cas l'épidémie actuelle de ptochose est loin d'être enrayée. ;)
Il faut faire les choses sérieusement sans se prendre au sérieux.

Leclerc92
Messages : 1980
Inscription : jeu. 29 nov. 2012, 17:06

Message par Leclerc92 » mer. 06 sept. 2017, 20:53

Et des assemblages même gréco-grecs d'un préfixe et d'un suffixe : autophobe, homophobe...
cinéphile, téléphage, ...

Avatar de l’utilisateur
Perkele
Messages : 7664
Inscription : sam. 11 juin 2005, 18:26
Localisation : Deuxième à droite après le feu

Message par Perkele » jeu. 07 sept. 2017, 8:16

Un de mes profs appelait des "monstres" les mots formés à la fois de racines grecques et de racines latines.
Il faut faire les choses sérieusement sans se prendre au sérieux.

Répondre