Saperlipopette

Répondre
Avatar de l’utilisateur
Perkele
Messages : 7560
Inscription : sam. 11 juin 2005, 18:26
Localisation : Deuxième à droite après le feu

Saperlipopette

Message par Perkele » mar. 12 juil. 2016, 9:29

Je viens d'apprendre que "saperlipopette" se disait auparavant "saperlotte" ou "saprelotte" et que c'était un juron religieux du même type que "sapristi" = sacrée ostie ou "sacrebleu" = sacré Dieu.

Je me demande depuis à quoi peut bien correspondre "lotte"... l'autel ? l'étole ? la calotte ?

Le sauriez-vous ?
Il faut faire les choses sérieusement sans se prendre au sérieux.

Leclerc92
Messages : 1886
Inscription : jeu. 29 nov. 2012, 17:06

Message par Leclerc92 » mar. 12 juil. 2016, 11:50

Comme il y a eu aussi "sacreblotte" (dérivé de "sacrebleu", pour "sacredieu"), j'aurais tendance à considérer qu'il s'agit simplement d'une finale fantaisiste, sans signification.

André (G., R.)
Messages : 6645
Inscription : dim. 17 févr. 2013, 14:22

Message par André (G., R.) » mar. 12 juil. 2016, 11:53

J'ai entendu ou lu « saperlotte » il y a assez longtemps. Mais je ne connais pas la réponse à votre question. Toutefois je ne serais pas étonné d'apprendre que -lipopette et -lotte, dans saperlipopette et saperlotte, s'expliquent davantage par leur sonorité plaisante qu'à l'aide d'étymons nets. Mais ce n'est qu'une supposition.

André (G., R.)
Messages : 6645
Inscription : dim. 17 févr. 2013, 14:22

Message par André (G., R.) » mar. 12 juil. 2016, 11:55

Tiens, tiens, nous voyons cela tous deux à peu près de la même façon, Leclerc92.

Avatar de l’utilisateur
Astragal
Messages : 477
Inscription : dim. 03 avr. 2016, 0:55
Localisation : Près d’un champ de Marguerite

Message par Astragal » mar. 12 juil. 2016, 14:57

Dans Le Robert, il y a ceci :
saperlotte, saperlipopette interj.
ÉTYM. 1809; déformation, par euphémisme, de sacré; → Sapristi.
¨ Juron familier et vieilli. — Var. : saprelotte, sacrelotte (1750, in D. D. L.).
C'est donc simplement une variante, ce qui confirme vos soupçons.
C’est très bien. J’aurai tout manqué, même ma mort. (Edmond Rostand, Cyrano de Bergerac)

Avatar de l’utilisateur
Perkele
Messages : 7560
Inscription : sam. 11 juin 2005, 18:26
Localisation : Deuxième à droite après le feu

Message par Perkele » mer. 13 juil. 2016, 7:24

Pourtant, dans ces jurons, après le "sapré" mis pour "sacré", il y a un mot effectivement sacré "bleu" pour "Dieu"...

Mais bon, je n'ai trouvé aucune attestation de la formation de ces jurons à part "jarnicoton" qui explique "jarnibleu".
Il faut faire les choses sérieusement sans se prendre au sérieux.

Avatar de l’utilisateur
Manni-Gédéon
Messages : 1217
Inscription : lun. 12 avr. 2010, 14:35
Localisation : Genève (CH)

Message par Manni-Gédéon » ven. 01 sept. 2017, 12:31

Dans le dictionnaire historique, l'origine du suffixe lotte n'est pas vraiment expliquée non plus.
Je vous livre un bref extrait de ce qu'on trouve sous SACRER :
SAPERLIPOPETTE est la resuffixation (1864 chez Rimbaud) de SAPERLOTTE (1809), saprelotte, altération de sacrelotte (1750). D'autres suffixes plaisants sont attestés chez Rimbaud (saperlipouille, saperlipouillotte).
Je découvre la participation active de Rimbaud dans la formation de tels jurons. :)
L'erreur ne devient pas vérité parce qu'elle se propage et se multiplie ; la vérité ne devient pas erreur parce que nul ne la voit.
Gandhi, La Jeune Inde

Avatar de l’utilisateur
Yeva Agetuya
Messages : 1006
Inscription : lun. 22 juin 2015, 1:43

Message par Yeva Agetuya » ven. 01 sept. 2017, 22:32

Je me suis toujours demandé si le "triples yeux" de "La ligue noire" n'était pas un "triple Dieu" :
  • Aujourd'hui la ligue noire
    Vient se livrer à nos coups.
    Ami, verse-nous à boire
    Et la victoire est à nous.
    Triples yeux ! remplis mon verre:
    Le vin fait de bons guerriers;
    Bacchus mon Dieu tutélaire
    Arrosera nos lauriers.
http://fr.metapedia.org/wiki/La_ligue_noire

On trouve ailleurs ce triple-dieu :

https://books.google.fr/books?id=glgzrn ... 22&f=false

Avatar de l’utilisateur
Perkele
Messages : 7560
Inscription : sam. 11 juin 2005, 18:26
Localisation : Deuxième à droite après le feu

Message par Perkele » sam. 02 sept. 2017, 8:51

Ce serait la Sainte Trinité ? Pourquoi donc le pluriel dans ce cas (triples yeux) ?

En fait, je me doute qu'il s'agit d'un juron, que le "triple" donne de l'intensité comme dans "triple buse" ; j'ai vu, dans la liste de jurons de marins que ce "triple Dieu" existe... sert-il uniquement à prononcer irrévérencieusement le nom de Dieu ?
Il faut faire les choses sérieusement sans se prendre au sérieux.

Leclerc92
Messages : 1886
Inscription : jeu. 29 nov. 2012, 17:06

Message par Leclerc92 » sam. 02 sept. 2017, 10:08

Il me semble tout à fait vraisemblable que ce soit un juron impliquant à l'origine le nom de Dieu.
Triple dieu, au singulier comme le fait justement remarquer Perkele, a été déformé phonétiquement en "triples yeux", ce qui a impliqué le pluriel pour rester plus près de la prononciation originale. Triple œil ne ferait évidemment pas l'affaire.
On sait que dans beaucoup de nos jurons encore connus en français standard, c'est "bleu" qui a remplacé "Dieu" : morbleu, palsambleu, sacrebleu etc.
Il semble qu'on trouve ou trouvait aussi, en Provence « Double Noum de Diéu! ou tout court double Dieu! juron méridional qui peut venir des Albigeois. On sait que ces derniers étaient accusés de manichéisme, et que les manichéens admettaient le dualisme persan. »
Image
http://www.cieldoc.com/libre/integral/libr0990.pdf
Image
http://www.cieldoc.com/libre/integral/libr0086.pdf
Un auteur écrivait en 1921 : « Le juron « par le Double Dieu » est encore répété en Provence par des, paysans qui n'en comprennent plus le sens. »
Sade, peut-être par ses liens avec la Provence, était aussi un utilisateur de "double Dieu" et "triple Dieu". La décence ne me permet de donner qu'un extrait très court : « oh ! double-Dieu, s’écrie-t-il en fureur, je suis trop échauffé ; rien ne vient… » (ici)

Avatar de l’utilisateur
Merle-moqueur
Messages : 37
Inscription : ven. 01 sept. 2017, 13:14
Localisation : Dans l'bec du Tarn.

Message par Merle-moqueur » sam. 02 sept. 2017, 10:58

Triples yeux ! remplis mon verre:
Le vin fait de bons guerriers;
Bacchus mon Dieu tutélaire
Arrosera nos lauriers.

En toute impertinence (que je cesserai de préciser plus tard), je trouve remarquable la lettre capitale introduisant le terme Dieu, lorsqu'il s'agit d'un dieu païen. D'autre pars, il me semble, par cheminement alambiqué, que cette tournure pourrait impliquer trois dieux - mon manque de documentation anéantira sûrement mon idée.

Bacchus est un dieu double, voire dichotomique, notamment aux vues de ses vertus tantôt tares, et ses représentations en subissent les influences: l’adolescent et le mûr ; pour le Dieu chrétien, je présumais que la majuscule lui était réservée.

Si ce ne sont des fautes, peut-être que ces Triples yeux! font référence aux vers suivants pour faire remarquer ces trois comportements si distincts que presque en oppositions: l'euphorie , la violence et la foi ; navré d'être aussi réducteur.

Serait-il possible que les deux Bacchus puissent se juxtaposer par métaphore au Dieu monothéiste afin de préciser des comportements (outre la consommation de spiritueux en elle-même) de combattants - l'euphorie de la victoire par appréhension, la violence du combat lui-même, l'amont divin du combat juste?

Avatar de l’utilisateur
Perkele
Messages : 7560
Inscription : sam. 11 juin 2005, 18:26
Localisation : Deuxième à droite après le feu

Message par Perkele » sam. 02 sept. 2017, 13:03

Leclerc92 a écrit :Il me semble tout à fait vraisemblable que ce soit un juron impliquant à l'origine le nom de Dieu.
Triple dieu, au singulier comme le fait justement remarquer Perkele, a été déformé phonétiquement en "triples yeux", ce qui a impliqué le pluriel pour rester plus près de la prononciation originale. Triple œil ne ferait évidemment pas l'affaire.
On sait que dans beaucoup de nos jurons encore connus en français standard, c'est "bleu" qui a remplacé "Dieu" : morbleu, palsambleu, sacrebleu etc.
Il semble qu'on trouve ou trouvait aussi, en Provence « Double Noum de Diéu! ou tout court double Dieu! juron méridional qui peut venir des Albigeois. On sait que ces derniers étaient accusés de manichéisme, et que les manichéens admettaient le dualisme persan. »
Image
http://www.cieldoc.com/libre/integral/libr0990.pdf
Image
http://www.cieldoc.com/libre/integral/libr0086.pdf
Un auteur écrivait en 1921 : « Le juron « par le Double Dieu » est encore répété en Provence par des, paysans qui n'en comprennent plus le sens. »
Sade, peut-être par ses liens avec la Provence, était aussi un utilisateur de "double Dieu" et "triple Dieu". La décence ne me permet de donner qu'un extrait très court : « oh ! double-Dieu, s’écrie-t-il en fureur, je suis trop échauffé ; rien ne vient… » (ici)
Effectivement, si l'on se met à fouiller la langue provençale, on tombe sur pardi, le fameux boudièu, tripo (tripes) de Dièu, tron (foudre) de Dièu et ce fameux double Dièu.

À noter que ce "double" connote la duplicité.

On jure aussi par "milo Dièu" (à savoir que seuls les articles portant la marque du pluriel on ne peut dire exactement s'il s'agit de dieux païens ou du Dieu unique...)
Il faut faire les choses sérieusement sans se prendre au sérieux.

Leclerc92
Messages : 1886
Inscription : jeu. 29 nov. 2012, 17:06

Message par Leclerc92 » sam. 02 sept. 2017, 13:56

Perkele a écrit :On jure aussi par "milo Dièu" (à savoir que seuls les articles portant la marque du pluriel on ne peut dire exactement s'il s'agit de dieux païens ou du Dieu unique...)
Ce nombre de dieux élevé déborde l'aire provençale car même en français standard on peut jurer par "vingt dieux" et on comprend même "crévindiou":
http://www.languefrancaise.net/Bob/11429
https://fr.wiktionary.org/wiki/cr%C3%A9vindiou
Certains voient dans "vingts dieux" une altération de "vain(s) dieu(x)". Je ne crois pas, comme le montre "millédiou" que j'ai aussi entendu (dans de films peut-être !) ou lu. On aime à multiplier les dieux !

Avatar de l’utilisateur
Claude
Messages : 6996
Inscription : sam. 24 sept. 2005, 8:38
Localisation : Doubs (près de l'abreuvoir)

Message par Claude » sam. 02 sept. 2017, 14:06

Pour faire moins grossier, vingts dieux devient souvent vindzou.
Avatar : petit Gaulois agité (dixit Perkele)

Avatar de l’utilisateur
Perkele
Messages : 7560
Inscription : sam. 11 juin 2005, 18:26
Localisation : Deuxième à droite après le feu

Message par Perkele » sam. 02 sept. 2017, 14:27

Leclerc92 a écrit :
Perkele a écrit :On jure aussi par "milo Dièu" (à savoir que seuls les articles portant la marque du pluriel on ne peut dire exactement s'il s'agit de dieux païens ou du Dieu unique...)
Ce nombre de dieux élevé déborde l'aire provençale car même en français standard on peut jurer par "vingt dieux" et on comprend même "crévindiou":
http://www.languefrancaise.net/Bob/11429
https://fr.wiktionary.org/wiki/cr%C3%A9vindiou
Certains voient dans "vingts dieux" une altération de "vain(s) dieu(x)". Je ne crois pas, comme le montre "millédiou" que j'ai aussi entendu (dans de films peut-être !) ou lu. On aime à multiplier les dieux !
Vous devez savoir que nous sommes réputés pour exagérer...
Il faut faire les choses sérieusement sans se prendre au sérieux.

Répondre