Généralisation du français en France

Leclerc92
Messages : 1886
Inscription : jeu. 29 nov. 2012, 17:06

Message par Leclerc92 » lun. 19 sept. 2016, 9:09

Perkele a écrit :Et ils ont raison puisqu'il parlent niçard. ;)
Mais ne l'écrivent-ils pas plutôt nissart ou nissard :wink: ?
Si tant est qu'ils l'écrivent...

André (G., R.)
Messages : 6645
Inscription : dim. 17 févr. 2013, 14:22

Message par André (G., R.) » lun. 19 sept. 2016, 9:21

Une autre critique de détail peut s'appliquer à cette carte : certains linguistes considèrent le catalan comme une variante de l'occitan.
Mais pour moi les inexactitudes ne retirent pas à ce document tout son intérêt !

Avatar de l’utilisateur
Islwyn
Messages : 1492
Inscription : sam. 16 févr. 2013, 12:09
Localisation : Royaume-Uni (décédé le 9 mars 2018)

Message par Islwyn » lun. 19 sept. 2016, 11:28

Cette carte des langues régionales de France me paraît mieux correspondre à la réalité :

https://commons.wikimedia.org/wiki/File ... France.svg

La carte, tirée ici de Wikimedia Commons, fait partie d'une série de documents qu'Henriette Walter a consacrés naguère au développement et aux caractéristiques actuelles des langues régionales. J'ai eu la bonne idée de les copier à l'époque dans un dossier Word — bonne idée parce qu'apparemment ces documents ne sont plus disponibles sur la Toile.
Quantum mutatus ab illo

André (G., R.)
Messages : 6645
Inscription : dim. 17 févr. 2013, 14:22

Message par André (G., R.) » lun. 19 sept. 2016, 13:15

Merci, Islwyn.
Le parti pris de départ est différent : la priorité n'est pas donnée aux langues gallo-romanes (oïl et oc), mais à une prise en compte de tous les parlers traditionnels sur les territoires français, belge et luxembourgeois. Les couleurs me plaisent bien : j'en vois une à peu près uniforme pour un bon tiers nord-est de la Loire-Atlantique, la moitié est de l'Ille-et-Vilaine, la Mayenne et la Sarthe (Maine), une petite partie méridionale de l'Orne, l'essentiel de l'Indre-et-Loire (Touraine) et la plus grande partie du Maine-et-Loire (Anjou) et cela correspond bien à mes modestes observations. Par contre les emplacements des inscriptions laissent à désirer : comment le tourangeau pourrait-il, pour ainsi dire, ne pas être parlé en Touraine, mais dans la Sarthe, le Loir-et-Cher et le Loiret ?

Avatar de l’utilisateur
Jacques-André-Albert
Messages : 3940
Inscription : dim. 01 févr. 2009, 8:57
Localisation : Niort

Message par Jacques-André-Albert » lun. 19 sept. 2016, 13:40

À mon avis, cette carte n'est pas meilleure que la précédente. Le Breton a depuis longtemps été refoulé dans le Finistère, le tiers ouest des Côtes d'Armor et la moitié ouest du Morbihan. Le jersiais est, à ma connaissance, une variété de normand. Le chtimi n'est pas un terme qui relève de la dialectologie. On parle picard du nord de l'Oise au Calaisis et au Tournaisis avec des nuances de prononciation et de vocabulaire. Le béarnais est une variante du gascon, etc.
Quand bien nous pourrions estre sçavans du sçavoir d'autruy, au moins sages ne pouvons nous estre que de nostre propre sagesse.
(Montaigne - Essais, I, 24)

Avatar de l’utilisateur
Perkele
Messages : 7560
Inscription : sam. 11 juin 2005, 18:26
Localisation : Deuxième à droite après le feu

Message par Perkele » lun. 19 sept. 2016, 18:13

Leclerc92 a écrit :
Perkele a écrit :Et ils ont raison puisqu'il parlent niçard. ;)
Mais ne l'écrivent-ils pas plutôt nissart ou nissard :wink: ?
Si tant est qu'ils l'écrivent...
Nous*, entre Var et Rhône, nous écrivons Niçard et Niço pour la ville.

*Qui savons écrire ;)Page du dictionnaire de Frédéric Mistral
(Que nul ne se méprenne, je ne suis pas chauvine, je cherche juste à plaisanter)
Il faut faire les choses sérieusement sans se prendre au sérieux.

Leclerc92
Messages : 1886
Inscription : jeu. 29 nov. 2012, 17:06

Message par Leclerc92 » lun. 19 sept. 2016, 18:51

Oui, vous avez raison, le TLF mentionne d'ailleurs les trois orthographes niçard, nissard, nissart. J'avais surtout rencontré "nissart" jusque là :
http://www.nicerendezvous.com/dictionna ... icois.html

André (G., R.)
Messages : 6645
Inscription : dim. 17 févr. 2013, 14:22

Message par André (G., R.) » mar. 20 sept. 2016, 9:19

Ces quatre nouvelles cartes nous permettront-elles d'approcher de la vérité ? Pour la dernière on oublie la cédille de « Francien » et l'on imagine le e manquant à « Saintongeais » !

Avatar de l’utilisateur
Jacques-André-Albert
Messages : 3940
Inscription : dim. 01 févr. 2009, 8:57
Localisation : Niort

Message par Jacques-André-Albert » mar. 20 sept. 2016, 10:15

La dernière me paraît plus juste. Mais je redis qu'il n'y a pas de frontières nettes entres les dialectes, sauf celles qui délimitent les langues autres que romanes, c'est à dire flamand, breton, alsacien et lorrain, et basque. Pour le catalan, je ne sais pas si on peut parler de limite nette avec les parlers occitans contigus, qui sont aussi des langues latines.
Ceci dit, les dites langues non romanes présentent elle-mêmes des variations dialectales, en particulier le breton que je connais très bien.
Quand bien nous pourrions estre sçavans du sçavoir d'autruy, au moins sages ne pouvons nous estre que de nostre propre sagesse.
(Montaigne - Essais, I, 24)

Avatar de l’utilisateur
Perkele
Messages : 7560
Inscription : sam. 11 juin 2005, 18:26
Localisation : Deuxième à droite après le feu

Message par Perkele » mar. 20 sept. 2016, 11:35

À mon sens, la différence est plus marquée entre les langues d'oc et le catalan qu'entre ces langues d'oc entre elle.
Dernière modification par Perkele le mar. 20 sept. 2016, 16:48, modifié 1 fois.
Il faut faire les choses sérieusement sans se prendre au sérieux.

Avatar de l’utilisateur
Jacques-André-Albert
Messages : 3940
Inscription : dim. 01 févr. 2009, 8:57
Localisation : Niort

Message par Jacques-André-Albert » mar. 20 sept. 2016, 12:15

Vous voulez dire entre les langues d'oc et le catalan ? Voyez ce dialogue.
Pour ce qui est de la compréhension entre locuteurs de dialectes d'oïl, elle était sans doute réelle quand on ne s'éloignait pas trop. Mais je pense qu'un Angevin ou un Bourguignon ne comprenait pas du tout un Picard.
Quand bien nous pourrions estre sçavans du sçavoir d'autruy, au moins sages ne pouvons nous estre que de nostre propre sagesse.
(Montaigne - Essais, I, 24)

Avatar de l’utilisateur
Perkele
Messages : 7560
Inscription : sam. 11 juin 2005, 18:26
Localisation : Deuxième à droite après le feu

Message par Perkele » mar. 20 sept. 2016, 16:48

Jacques-André-Albert a écrit :Vous voulez dire entre les langues d'oc et le catalan ? Voyez ce dialogue.
Pour ce qui est de la compréhension entre locuteurs de dialectes d'oïl, elle était sans doute réelle quand on ne s'éloignait pas trop. Mais je pense qu'un Angevin ou un Bourguignon ne comprenait pas du tout un Picard.
Oui ! Veuillez m'excuser ; je corrige.
Il faut faire les choses sérieusement sans se prendre au sérieux.

Avatar de l’utilisateur
Yeva Agetuya
Messages : 1006
Inscription : lun. 22 juin 2015, 1:43

Message par Yeva Agetuya » mar. 20 sept. 2016, 21:20

Leclerc92 a écrit :Mais ne l'écrivent-ils pas plutôt nissart ou nissard :wink: ?
Si tant est qu'ils l'écrivent...
  • Viva, viva, Nissa la Bella

    O la miéu bella Nissa
    Regina de li flou
    Li tiéu viehi taulissa
    Iéu canterai toujou.
    Canterai li mountagna
    Lu tiéu tant ric decor
    Li tiéu verdi campagna
    Lou tiéu gran soulèu d'or.
http://www.lexilogos.com/nice_hymne.htm

André (G., R.)
Messages : 6645
Inscription : dim. 17 févr. 2013, 14:22

Message par André (G., R.) » mer. 21 sept. 2016, 8:18

Beau texte, merci, Yeva Agetuya.
Je ne serais pas étonné d'apprendre qu'un ancien nom de Nice ait été Nizza (proche de Nissa). C'est ainsi, en tout cas, que les Italiens... et les Allemands nomment la ville.

Avatar de l’utilisateur
Perkele
Messages : 7560
Inscription : sam. 11 juin 2005, 18:26
Localisation : Deuxième à droite après le feu

Message par Perkele » mer. 21 sept. 2016, 12:19

Elle a effectivement porté ce nom pendant cinq siècles, lorsqu'elle faisait partie du royaume de Piemont-Sarsaigne dont la frontière avec la France suivait le cours du Var.
Il faut faire les choses sérieusement sans se prendre au sérieux.

Répondre