à clair, en clair, clairement

marie_m
Messages : 9
Inscription : lun. 26 mars 2018, 18:13

Message par marie_m » mar. 27 mars 2018, 23:13

Leclerc92 a écrit :
marie_m a écrit :Je cite: "Mais ce n'est pas à dire que clair adverbe puisse remplacer toujours l'adverbe clairement et s'unir à tous les verbes, auxquels celui-ci peut se joindre. Je ne voudrais pas dire avec Bossuet: "Article dont il suit, plus clair que le jour, que, etc. Je dirais, dont il suit clairement que, etc."
Que'est-ce que vous en pensez? Je dirais plutôt que "clair adverbe ne puisse presque jamais remplacer l'adverbe" car dans tous les exemples que je connais ca changerait le sens de la phrase, meme s'il s'agit d'une petite nuance... Connaissez-vous un autre exemple dans lequel l'adverbe clair peut être remplacé par clairement sans changer le sens?
Si je regarde les emplois adverbiaux cités dans le TLFi ou dans le dictionnaire de l'Académie à la rubrique "clair", je ne vois que chanter clair, parler clair, et dire une chose tout clairclair pourrait être remplacé par clairement sans changement trop notable du sens.
à mon avis, il y existe quand même certaines nuances:
Dire une chose claire = c'est la chose qui est claire; mais dire une chose clairement = dire la chose de manière claire
chanter clair = chanter en voix claire, sans cri ou autre; chanter clairement = de manière audible ou alors en identifiant les paroles
parler clair = dire ce qu'on pense vraiment; parler clairement = de manière comprehensible

Avez-vous des idées pourquoi, au cours des siècles, la construction "à clair" a été remplacée par "au clair": parce que "au clair" represente mieux le sens propre de l'expression (comme dans "tirer le vin au clair")?

Leclerc92
Messages : 1881
Inscription : jeu. 29 nov. 2012, 17:06

Message par Leclerc92 » mer. 28 mars 2018, 9:17

marie_m a écrit :à mon avis, il y existe quand même certaines nuances:
Dire une chose claire = c'est la chose qui est claire; mais dire une chose clairement = dire la chose de manière claire
chanter clair = chanter en voix claire, sans cri ou autre; chanter clairement = de manière audible ou alors en identifiant les paroles
parler clair = dire ce qu'on pense vraiment; parler clairement = de manière comprehensible
Il ne s'agit pas de "dire une chose claire", où "claire" est adjectif, mais de "dire une chose tout clair", où "clair" est clairement adverbe.
Pour "chanter clair"/"chanter clairement", on peut effectivement penser à la différence que vous faites. Mais en vérité, je crois que "chanter clair" ne s'utilise presque plus. Son sens était "avoir une voix bien timbrée et nette" et on disait même souvent "chanter clair comme laiton".
https://books.google.fr/books?id=VblCAA ... &q&f=false
Pour "parler clair"/"parler clairement", il est vrai qu'on peut faire la différence que vous marquez, mais elle n'est pas systématique. Surtout dans les textes anciens.
-Parler françoís , c'est parler clairement
-Ah ! je vous entends, vous; voilà un garçon qui parle clairement, et qui s'explique comme il faut
-les plus anciens Pères ont voulu parler clairement de ces deux mystères...

Avez-vous des idées pourquoi, au cours des siècles, la construction "à clair" a été remplacée par "au clair": parce que "au clair" represente mieux le sens propre de l'expression (comme dans "tirer le vin au clair")?
Je suppose que dans l'emploi figuré de "tirer une chose à/au clair", on a très vite oublié l'origine œnologique qui justifiait "à clair" pour retenir une explication implicite où l'on tirerait une chose au clair (= vers le clair), pour la mettre en pleine lumière et la comprendre.

André (G., R.)
Messages : 6623
Inscription : dim. 17 févr. 2013, 14:22

Message par André (G., R.) » mer. 28 mars 2018, 9:40

marie_m a écrit :"Prepositional adverbials in Romance and the diachronic development of discourse functions.".
Vous serait-il possible de traduire en français ?

Avatar de l’utilisateur
Jacques-André-Albert
Messages : 3940
Inscription : dim. 01 févr. 2009, 8:57
Localisation : Niort

Message par Jacques-André-Albert » mer. 28 mars 2018, 10:10

Adverbes prépositionnels en roman et développement diachronique des fonctions discursives.
Dernière modification par Jacques-André-Albert le mer. 28 mars 2018, 10:25, modifié 1 fois.
Quand bien nous pourrions estre sçavans du sçavoir d'autruy, au moins sages ne pouvons nous estre que de nostre propre sagesse.
(Montaigne - Essais, I, 24)

Leclerc92
Messages : 1881
Inscription : jeu. 29 nov. 2012, 17:06

Message par Leclerc92 » mer. 28 mars 2018, 10:17

On avait dit en français, non ? :wink:

Avatar de l’utilisateur
Jacques-André-Albert
Messages : 3940
Inscription : dim. 01 févr. 2009, 8:57
Localisation : Niort

Message par Jacques-André-Albert » mer. 28 mars 2018, 10:22

:lol: :lol: :lol:
Oui, mais il y a français et français. C'est vrai que les langages des spécialistes de tout poil exigent d'être initié.
Quand bien nous pourrions estre sçavans du sçavoir d'autruy, au moins sages ne pouvons nous estre que de nostre propre sagesse.
(Montaigne - Essais, I, 24)

André (G., R.)
Messages : 6623
Inscription : dim. 17 févr. 2013, 14:22

Message par André (G., R.) » mer. 28 mars 2018, 10:52

:lol:
Il s'agit donc des compléments prépositionnels à valeur adverbiale (« pour de vrai », « avec soin »... si je ne me trompe pas) dans les langues romanes. Mais je n'ai aucune idée de ce qu'est un « développement diachronique ». Et je suppose fort que plus d'un lecteur occasionnel de FNBL sera dans le même cas.
Au début de ma présence sur le forum, le principe de la traduction en français des textes en langues étrangères semblait aller de soi. Je dois dire avoir été blessé récemment, mais cela n'était certainement pas voulu, par une traduction probablement mécanique proposée, sur ma demande, par vous, Yeva Agetuya.

Avatar de l’utilisateur
Jacques-André-Albert
Messages : 3940
Inscription : dim. 01 févr. 2009, 8:57
Localisation : Niort

Message par Jacques-André-Albert » mer. 28 mars 2018, 12:30

André (G., R.) a écrit ::lol:
Il s'agit donc des compléments prépositionnels à valeur adverbiale (« pour de vrai », « avec soin »... si je ne me trompe pas) dans les langues romanes. Mais je n'ai aucune idée de ce qu'est un « développement diachronique ». Et je suppose fort que plus d'un lecteur occasionnel de FNBL sera dans le même cas.
J'ai malheureusement fait une traduction littérale. Il faut plutôt écrire « évolution diachronique », c'est à dire au cours des siècles.
Quand bien nous pourrions estre sçavans du sçavoir d'autruy, au moins sages ne pouvons nous estre que de nostre propre sagesse.
(Montaigne - Essais, I, 24)

marie_m
Messages : 9
Inscription : lun. 26 mars 2018, 18:13

Message par marie_m » mer. 28 mars 2018, 19:53

Jacques-André-Albert a écrit :Adverbes prépositionnels en roman et développement diachronique des fonctions discursives.
merci beaucoup d'avoir traduit :)

j'ai demandé à une amie québécoise, ils n'emploient pas non plus l'expression "tirer" ou "mettre à clair".
par contre, elle m'a dit que beaucoup de jeunes emploient aujourd'hui l'expression "Clairement" au lieu de dire "tout à fait", "exactement", "tu as raison".
-Après tout c'est son travail.
-Clairement.
ou bien:
-Ouais mais c'est juste que si je me fais tatouer j'en profiterais pour repasser dessus. Je veux pas aller la voir juste pour Cam ca va couter cher pour rien car elle doit utiliser son gun et tout.
-Clairement.

Répondre