Deux fois moins cher

Répondre
Avatar de l’utilisateur
Perkele
Messages : 7595
Inscription : sam. 11 juin 2005, 18:26
Localisation : Deuxième à droite après le feu

Deux fois moins cher

Message par Perkele » lun. 25 nov. 2013, 8:28

Il me semble que je comprendrais mieux "moitié moins cher" que "deux fois moins cher" que l'on trouve le plus souvent dans les promotions.

Qu'en pensez-vous ?
Il faut faire les choses sérieusement sans se prendre au sérieux.

Avatar de l’utilisateur
Jacques
Messages : 14475
Inscription : sam. 11 juin 2005, 8:07
Localisation : Champagne (décédé le 29 mai 2015)

Message par Jacques » lun. 25 nov. 2013, 8:38

La question a été évoquée il y a plusieurs années avec deux fois plus.
J'ai toujours trouvé illogique de dire, par exemple, qu'un véhicule qui roule à 100 km/h va deux fois plus vite que celui qui roule à 50 km/h, car pour moi, deux fois plus vite c'est équivalent à trois fois donc 150. Si une marchandise coûte 10 euros et une autre 20, je considère que la seconde est une fois plus chère et pas deux, ou encore qu'elle est deux fois aussi chère. Pourtant, c'est admis. Comme je rechigne toujours devant cet illogisme, je l'évite et tourne mes phrases autrement ; la seule formule que j'utiliserais, et qui est sans équivoque, ce serait donc moitié moins cher.
Si haut qu'on soit placé, on n'est jamais assis que sur son $$$ (MONTAIGNE).

jarnicoton
Messages : 682
Inscription : mar. 11 sept. 2012, 9:16

Message par jarnicoton » lun. 25 nov. 2013, 8:55

Aussi des écrivains (Dumas père, par exemple) usaient-ils du "une fois plus" pour dire ce qui est désormais "deux fois plus".

Koutan
Messages : 482
Inscription : lun. 17 juin 2013, 12:07

Message par Koutan » lun. 25 nov. 2013, 9:20

C'est juste, j'userai dorénavant du "moitié moins cher" et j'essaierai de le promouvoir.

Avatar de l’utilisateur
Jacques
Messages : 14475
Inscription : sam. 11 juin 2005, 8:07
Localisation : Champagne (décédé le 29 mai 2015)

Message par Jacques » lun. 25 nov. 2013, 9:21

Il s'agit donc donc d'une erreur contemporaine. C'est étrange, personne ne s'aperçoit de ce manque de logique.
Si haut qu'on soit placé, on n'est jamais assis que sur son $$$ (MONTAIGNE).

Koutan
Messages : 482
Inscription : lun. 17 juin 2013, 12:07

Message par Koutan » lun. 25 nov. 2013, 9:31

Il y a tellement de défauts dans le parler contemporain.
( :lol: defaults )

Ger GERTZEN
Messages : 2
Inscription : sam. 05 oct. 2019, 13:59

Re: Deux fois moins cher

Message par Ger GERTZEN » sam. 05 oct. 2019, 14:09

Deux fois moins cher (que quelque chose, disons que X) est pas payer X et retourner avec la chose et avec X dans la poche, car une fois moins que n'importe quelle chose est zéro et encore une foins moins est -la chose.

Pour dire "la moitié" on doit dire "la moitié" ou -50%. :roll:

Quend on dit "plus" on parle des addictions et quan on inclut "moins" c'est une sustraction. :mrgreen:

:ange:

Avatar de l’utilisateur
Claude
Messages : 7123
Inscription : sam. 24 sept. 2005, 8:38
Localisation : Doubs (près de l'abreuvoir)

Re: Deux fois moins cher

Message par Claude » sam. 05 oct. 2019, 16:29

Je n'ai pas compris votre premier paragraphe.
On utilisera plus volontiers 50 % dans le domaine commercial.
Plus = addition et moins = soustraction ; verbes associés : additionner et soustraire.

Je compte sur d'autres membres pour compléter ma réponse. :wink:
Avatar : petit Gaulois agité (dixit Perkele)

André (G., R.)
Messages : 6810
Inscription : dim. 17 févr. 2013, 14:22

Re: Deux fois moins cher

Message par André (G., R.) » dim. 06 oct. 2019, 19:25

Je découvre aujourd'hui vos messages, Ger GERTZEN et Claude.

Lorsqu'un francophone natif (je crois que vous ne l'êtes pas, Ger GERTZEN) dit « deux fois moins cher » ou « deux fois plus cher », il n'a pas une soustraction ou une addition à l'esprit, mais une division ou une multiplication (à cause de « deux fois ») (« 2 x 4 = 8 » peut se lire « deux fois quatre [égale] huit »).

Donc, si un stylo X vaut huit euros et qu'un stylo Y coûte quatre euros, on dit, en pensant à « deux fois quatre [égale] huit » que le stylo X est deux fois plus cher que le stylo Y. Mais c'est contesté d'un point de vue mathématique rigoureux, à cause de « plus », je crois. Il vaut mieux dire, peut-être, que le stylo X vaut deux fois le stylo Y.
En sens inverse, le stylo Y vaut moitié moins (est moitié moins cher) que le stylo X.

Pour vous, si je vous ai bien compris, « une fois moins cher » signifierait que l'objet serait fourni gratuitement. Tandis que « deux fois moins cher » supposerait l'acquisition sans frais, par le client, du deuxième objet (en grammaire, le second terme, éventuellement sous-entendu, de la comparaison) [Deux fois moins cher (que quelque chose, disons que X) est pas payer X et retourner avec la chose et avec X dans la poche].

Est-ce que je me trompe si je dis que vous raisonnez comme ci-dessous ?
Si le stylo Y est aussi cher que le stylo X, chacun vaut 8 euros.
Si le stylo Y est une fois moins cher que le stylo X, il vaut 8 – 8 = 0 euro. Le magasin doit m'en faire cadeau !
Si le stylo Y est deux fois moins cher que le stylo X, il vaut 8 ­– (8 + 8) = – 8 euros. Le magasin doit me faire cadeau du stylo X et du stylo Y !

Répondre