Maraude

Avatar de l’utilisateur
Jacques
Messages : 14475
Inscription : sam. 11 juin 2005, 8:07
Localisation : Décédé le 29 mai 2015, il était l'âme du forum

Message par Jacques »

Il me semble que vous l'avez trouvé ce mot, vous parlez de patrouiller.
Si haut qu'on soit placé, on n'est jamais assis que sur son cul (MONTAIGNE).
Avatar de l’utilisateur
Madame de Sévigné
Messages : 687
Inscription : ven. 09 oct. 2009, 22:50
Localisation : Nantes

Message par Madame de Sévigné »

Klausinski a écrit :Voici le premier exemple sur lequel je tombe :
« HARPAGON, en battant maître Jacques :
Vous êtes un sot, un maraud, un coquin et un impudent. »
De mémoire, j'ai récité du Molière :
"Maraud, faquin, butor !" ou est-ce du Rostand ?
Avatar de l’utilisateur
Jacques
Messages : 14475
Inscription : sam. 11 juin 2005, 8:07
Localisation : Décédé le 29 mai 2015, il était l'âme du forum

Message par Jacques »

Vous pensez à Cyrano ? Ce serait assez dans le style.
Si haut qu'on soit placé, on n'est jamais assis que sur son cul (MONTAIGNE).
Avatar de l’utilisateur
Madame de Sévigné
Messages : 687
Inscription : ven. 09 oct. 2009, 22:50
Localisation : Nantes

Message par Madame de Sévigné »

Jacques a écrit :Vous pensez à Cyrano ? Ce serait assez dans le style.
Exact, Jacques, acte I, scène 4 :
"Maraud, faquin, butor de pied plat ridicule !"
Avatar de l’utilisateur
Jacques-André-Albert
Messages : 4186
Inscription : dim. 01 févr. 2009, 8:57
Localisation : Niort

Message par Jacques-André-Albert »

JR a écrit :il est rare de patrouiller pour "commettre" une bonne action.
Il est encore plus rare de marauder pour la même chose, même avec l'aval d'un ancien président de la République :
Jacques Chirac a écrit :Et j'aime l'approche que révèle le beau nom que vous avez choisi de « maraude » : elle traduit la constance de la veille, l'intelligence des situations, l'intervention juste et au bon moment, l'attention prêtée au moindre geste, à la moindre parole.
C'est proprement abracadabrantesque...
Mitterrand n'a pas fait mieux, qui a baptisé ou laissé baptiser arche ce qui n'est qu'un vulgaire portique.
Avatar de l’utilisateur
Jacques
Messages : 14475
Inscription : sam. 11 juin 2005, 8:07
Localisation : Décédé le 29 mai 2015, il était l'âme du forum

Message par Jacques »

Les hommes politiques ont l'habitude de présenter les choses dans un bel emballage, même s'il n'y a pas grand-chose à l'intérieur.
Si haut qu'on soit placé, on n'est jamais assis que sur son cul (MONTAIGNE).
Avatar de l’utilisateur
Marie de Sévigné
Messages : 20
Inscription : sam. 06 févr. 2021, 10:47
Localisation : Nantes

Re: Maraude

Message par Marie de Sévigné »

Moi non plus, je n'aime pas l'utilisation du mot maraude pour parler d'une action bienveillante et sécurisante. Je crois que cela rend plus difficile l'enseignement de la langue française et de ses nuances. Ce mot trouvé en littérature veut bien dire mauvaise action, et préméditée de surcroît.
Pourquoi pas "ronde de nuit", ou "tournée des popotes", ou alors carrément "tournée des grands ducs" au point où on en est de changer le sens des mots !
jarnicoton
Messages : 867
Inscription : mar. 11 sept. 2012, 9:16

Re: Maraude

Message par jarnicoton »

Le Marauder était un bombardier ! pas un avion sanitaire !
Avatar de l’utilisateur
Perkele
Messages : 8489
Inscription : sam. 11 juin 2005, 18:26
Localisation : Deuxième à droite après le feu

Re: Maraude

Message par Perkele »

Il se peut qu'on ait trouvé astucieux de marauder pour apporter de l'aide aux marauds ; et surtout moins tyrannique que de les rechercher en patrouillant.
Il faut faire les choses sérieusement sans se prendre au sérieux.
Leclerc92
Messages : 2864
Inscription : jeu. 29 nov. 2012, 17:06

Re: Maraude

Message par Leclerc92 »

Il me semble que la première dérive sémantique du mot est ancienne (plus d'un siècle), avec les taxis en maraude qui circulent lentement dans les rues à la recherche du client. Or c'est exactement ce que font les équipes du Samu social, en sillonnant les rues des grandes villes à la recherche du "client". Mon indulgence vient peut-être du fait que la réalité sociale, surtout en ces temps de grand froid, nous a tristement habitués à cette acception du mot. En tant que Parisien, on a beaucoup plus souvent l'occasion de l'entendre dans ce sens-là que dans le sens du vol de poules dans les fermes !
Mais je me rappelle que la première fois que j'avais entendu ce mot, il y a maintenant assez longtemps, j'en avais été très surpris et peut-être agacé.
Avatar de l’utilisateur
Jacques-André-Albert
Messages : 4186
Inscription : dim. 01 févr. 2009, 8:57
Localisation : Niort

Re: Maraude

Message par Jacques-André-Albert »

Mais alors que faire de maraudeur, terme peu élogieux ? Dans cette affaire, j'ai plutôt l'impression qu'on pioche dans le lexique sans connaître l'usage des mots.
Quand bien nous pourrions estre sçavans du sçavoir d'autruy, au moins sages ne pouvons nous estre que de nostre propre sagesse.
(Montaigne - Essais, I, 24)
Avatar de l’utilisateur
abgech
Messages : 424
Inscription : lun. 02 oct. 2006, 17:43
Localisation : Genève, Suisse

Re: Maraude

Message par abgech »

Pour moi, le terme maraude évoque mon enfance passée à la campagne.

Les noix "déguilleés"* à l'aide des chaussures lancées dans l'arbre, les cerises cueillies dans l'arbre du voisin, la peur de voir arriver le paysan ou le voisin, etc.
Parfois, la chaussure restait "glétée"* dans l'arbre, il fallait alors tenter de la dégager avec une autre chaussure, heureusement, ce n'était que très rarement itératif.


* J'assume les suissismes, ils font partie de la nostalgie.
Avatar de l’utilisateur
Claude
Messages : 8282
Inscription : sam. 24 sept. 2005, 8:38
Localisation : Doubs (près de l'abreuvoir)

Re: Maraude

Message par Claude »

abgech a écrit : dim. 28 févr. 2021, 11:32 [...]
* J'assume les suissismes, ils font partie de la nostalgie.
Vous avez entièrement raison.
J'observe que déguillé et glété n'ont pas débordé sur la Franche-Comté, contrairement à d'autres mots en commun.
Avatar : petit Gaulois agité (dixit Perkele)
Leclerc92
Messages : 2864
Inscription : jeu. 29 nov. 2012, 17:06

Re: Maraude

Message par Leclerc92 »

abgech a écrit : dim. 28 févr. 2021, 11:32 Les noix "déguilleés"*[...]
Parfois, la chaussure restait "glétée"* dans l'arbre, [...]

* J'assume les suissismes, ils font partie de la nostalgie.
Vous avez bien raison, qu'il s'agisse de suissisme ou d'helvétisme. Comme dirait-on d'ailleurs en français standard ?
Pour les noix, je dirais dégommées, mais c'est un peu familier. Il doit y avoir mieux.
Pour la chaussure, accrochée ou coincée ferait probablement l'affaire. Avez-vous remarqué le nombre de chaussures qu'on voit pendues aux fils électriques dans les villes et les campagnes ? Je suppose que c'est par jeu qu'on les envoie là-haut.
Une recherche sur Internet me fournit enfin la réponse à cette question existentielle qui me taraudait depuis quelques années :
https://fr.wikipedia.org/wiki/Lancer_de_chaussures
http://www.saumur-kiosque.com/infos_art ... actu=11867
https://www.flair.be/fr/culture/insolit ... ectriques/
https://www.madmoizelle.com/chaussures- ... ire-239891
Avatar de l’utilisateur
Yeva Agetuya
Messages : 1271
Inscription : lun. 22 juin 2015, 1:43

Re: Maraude

Message par Yeva Agetuya »

Leclerc92 a écrit : dim. 28 févr. 2021, 13:44 Vous avez bien raison, qu'il s'agisse de suissisme ou d'helvétisme. Comme dirait-on d'ailleurs en français standard ?
https://www.cnrtl.fr/definition/romandisme
Répondre