Amphibologies

Répondre
André (G., R.)
Messages : 6974
Inscription : dim. 17 févr. 2013, 14:22

Message par André (G., R.) » mar. 21 juil. 2015, 9:15

Nous avons donc deux ans de différence. J'ai déjà eu l'occasion de parler de ma ville natale, La Flèche, et de ses liens avec le Québec, mais pas encore, je crois, de ma scolarité au Prytanée Militaire (de la sixième à la terminale).

Avatar de l’utilisateur
Islwyn
Messages : 1492
Inscription : sam. 16 févr. 2013, 12:09
Localisation : Royaume-Uni (décédé le 9 mars 2018)

Message par Islwyn » mar. 21 juil. 2015, 10:40

Je vois donc que nous sommes à peu près de la même cohorte scolaire. :)
Quantum mutatus ab illo

Avatar de l’utilisateur
Jacques-André-Albert
Messages : 3970
Inscription : dim. 01 févr. 2009, 8:57
Localisation : Niort

Message par Jacques-André-Albert » mar. 21 juil. 2015, 10:46

Bon, c'est pas bientôt fini, les anciens combattants ?
Personnellement, je suis entré en sixième dans un lycée mixte en 1960, ayant à peine dix ans. J'y suis resté neuf ans ! Quand on aime, on ne compte pas :lol:
Quand bien nous pourrions estre sçavans du sçavoir d'autruy, au moins sages ne pouvons nous estre que de nostre propre sagesse.
(Montaigne - Essais, I, 24)

Avatar de l’utilisateur
Perkele
Messages : 7662
Inscription : sam. 11 juin 2005, 18:26
Localisation : Deuxième à droite après le feu

Message par Perkele » mar. 21 juil. 2015, 13:25

Claude a écrit :
Perkele a écrit : [...] Je suis entrée en classe de sixième en 1963 dans un des premiers établissements mixte (qui venait, certes, d'être créé)
Je suis exactement dans le même cas que vous, année et création d'établissement mixte (à Besançon pour ne pas le situer), sauf que je n'entrais pas en sixième mais en première. :wink:
Zut, nous avions deux raisons de ne pas nous rencontrer. :wink:
Il faut faire les choses sérieusement sans se prendre au sérieux.

Avatar de l’utilisateur
Perkele
Messages : 7662
Inscription : sam. 11 juin 2005, 18:26
Localisation : Deuxième à droite après le feu

Message par Perkele » mar. 21 juil. 2015, 13:33

Jacques-André-Albert a écrit :Bon, c'est pas bientôt fini, les anciens combattants ?
Personnellement, je suis entré en sixième dans un lycée mixte en 1960, ayant à peine dix ans. J'y suis resté neuf ans ! Quand on aime, on ne compte pas :lol:
Tiens ? Et qu'avez-vous redoublé ?

Pour ma part on m'a maintenue en classe de troisième bien qu'ayant le premier prix de français, le deuxième prix de math et le deuxième accessit d'anglais sous prétexte qu'avec mes 13 ans d'âge, je devais assurément manquer de maturité. J'y ai appris à glander et à ne plus faire confiance au jugement des enseignants.
Il faut faire les choses sérieusement sans se prendre au sérieux.

Avatar de l’utilisateur
Jacques-André-Albert
Messages : 3970
Inscription : dim. 01 févr. 2009, 8:57
Localisation : Niort

Message par Jacques-André-Albert » mar. 21 juil. 2015, 13:49

Moi aussi, j'avais treize ans (à peine) à l'entrée de la troisième, mais j'ai attendu la seconde pour marquer le pas, et comme le bac était trop facile en 1968, et de peu de valeur, j'ai décidé de me représenter l'année suivante :lol:
Quand bien nous pourrions estre sçavans du sçavoir d'autruy, au moins sages ne pouvons nous estre que de nostre propre sagesse.
(Montaigne - Essais, I, 24)

Avatar de l’utilisateur
Perkele
Messages : 7662
Inscription : sam. 11 juin 2005, 18:26
Localisation : Deuxième à droite après le feu

Message par Perkele » mar. 21 juil. 2015, 13:52

Jacques-André-Albert a écrit :Moi aussi, j'avais treize ans (à peine) à l'entrée de la troisième, mais j'ai attendu la seconde pour marquer le pas, et comme le bac était trop facile en 1968, et de peu de valeur, j'ai décidé de me représenter l'année suivante :lol:
Ça c'est une scolarité faite à fond ! :)
Il faut faire les choses sérieusement sans se prendre au sérieux.

Avatar de l’utilisateur
Claude
Messages : 7235
Inscription : sam. 24 sept. 2005, 8:38
Localisation : Doubs (près de l'abreuvoir)

Message par Claude » mar. 21 juil. 2015, 14:28

Perkele a écrit :[...] Zut, nous avions deux raisons de ne pas nous rencontrer. :wink:
Nous nous sommes rattrapés une fois, bien après les études.
Avatar : petit Gaulois agité (dixit Perkele)

Avatar de l’utilisateur
Islwyn
Messages : 1492
Inscription : sam. 16 févr. 2013, 12:09
Localisation : Royaume-Uni (décédé le 9 mars 2018)

Message par Islwyn » mar. 21 juil. 2015, 16:14

Ainsi pouvons-nous tous dire avec Rodrigue :

Je suis jeune, il est vrai ; mais aux âmes bien nées
La valeur n’attend point le nombre des années


(Le Cid, acte II, scène II.)
Quantum mutatus ab illo

Avatar de l’utilisateur
Yeva Agetuya
Messages : 1040
Inscription : lun. 22 juin 2015, 1:43

Message par Yeva Agetuya » jeu. 21 avr. 2016, 17:26

J'ai écrit ceci à propos d'abeilles et je crains de ne pas avoir été bien compris...
  • Cela prouve que les insecticides ne les ont pas toutes tuées.
    Malheureusement, c'est provisoire.

Avatar de l’utilisateur
Astragal
Messages : 480
Inscription : dim. 03 avr. 2016, 0:55
Localisation : Près d’un champ de Marguerite

Message par Astragal » jeu. 21 avr. 2016, 17:56

Il est vrai que, sorti du contexte, j'ai du mal de comprendre.

Qu'est-ce qui est malheureux ?
1) Le fait qu'il reste encore des abeilles ?
2) Le fait que la prochaine dose d'insecticides les tuera toutes ?

La phrase 1) me semble toutefois plus logique mais j'hésite à cause du mot « provisoire ».
C’est très bien. J’aurai tout manqué, même ma mort. (Edmond Rostand, Cyrano de Bergerac)

André (G., R.)
Messages : 6974
Inscription : dim. 17 févr. 2013, 14:22

Message par André (G., R.) » jeu. 21 avr. 2016, 18:56

L'actualité joue un rôle dans la manière dont on comprend ce genre de phrase, or depuis quelques années on entend parler de récriminations d'apiculteurs et d'écologistes concernant la mort des abeilles : à cette lecture, je trouve spontanément malheureux le fait que la survie des abeilles pourrait n'être que provisoire et je perçois un appel en faveur du renoncement à l'utilisation d'insecticides.

Avatar de l’utilisateur
Astragal
Messages : 480
Inscription : dim. 03 avr. 2016, 0:55
Localisation : Près d’un champ de Marguerite

Message par Astragal » jeu. 21 avr. 2016, 20:31

Effectivement, je n'avais pas pensé à ça.
Mais s'il s'agissait de frelons au lieu d'abeilles, j'ai le sentiment que le sens pourrait être différent ; à moins que mon interprétation soit encore erronée.
C’est très bien. J’aurai tout manqué, même ma mort. (Edmond Rostand, Cyrano de Bergerac)

Avatar de l’utilisateur
Yeva Agetuya
Messages : 1040
Inscription : lun. 22 juin 2015, 1:43

Message par Yeva Agetuya » ven. 22 avr. 2016, 23:33

C'est à propos d'un essaim d'abeilles ayant massivement envahi une maison.

Cela prouve que les insecticides ne les ont pas toutes tuées.

Malheureusement, ce "pas toutes" est provisoire.

J'aurais été peut-être plus clair avec "encore" :
  • Cela prouve que les insecticides ne les ont pas encore toutes tuées.
    Malheureusement, c'est provisoire.

André (G., R.)
Messages : 6974
Inscription : dim. 17 févr. 2013, 14:22

Message par André (G., R.) » ven. 22 avr. 2016, 23:49

Vous voulez donc dire que vous craignez la disparition des abeilles à moyen terme.

Répondre