Miser sur

Répondre
Avatar de l’utilisateur
Jacques-André-Albert
Messages : 4071
Inscription : dim. 01 févr. 2009, 8:57
Localisation : Niort

Miser sur

Message par Jacques-André-Albert » mar. 05 mai 2020, 7:05

À la une de la Nouvelle République d'aujourd'hui : « Les intermittents misent sur une année blanche ». On aurait pu penser le contraire, les intermittents craignant justement une année sans revenus.
Voici la définition du dictionnaire : « Escompter la réalisation de quelque chose, la réussite de quelque chose ou de quelqu'un. »
Quand bien nous pourrions estre sçavans du sçavoir d'autruy, au moins sages ne pouvons nous estre que de nostre propre sagesse.
(Montaigne - Essais, I, 24)

Avatar de l’utilisateur
Perkele
Messages : 8017
Inscription : sam. 11 juin 2005, 18:26
Localisation : Deuxième à droite après le feu

Re: Miser sur

Message par Perkele » mar. 05 mai 2020, 8:22

Encore une expression employée sans réfléchir, au lieu d'un verbe simple qui aurait été beaucoup plus précis comme "redouter".
Il faut faire les choses sérieusement sans se prendre au sérieux.

Leclerc92
Messages : 2371
Inscription : jeu. 29 nov. 2012, 17:06

Re: Miser sur

Message par Leclerc92 » mar. 05 mai 2020, 8:34

Ou alors, les intermittents craignaient une situation encore pire et espèrent une année blanche comme étant un moindre mal ?

Avatar de l’utilisateur
Claude
Messages : 7770
Inscription : sam. 24 sept. 2005, 8:38
Localisation : Doubs (près de l'abreuvoir)

Re: Miser sur

Message par Claude » mar. 05 mai 2020, 8:49

Par ailleurs je trouve que la couleur blanche n'a pas comme dans les autres domaines sa qualité positive, favorable, agréable...
En reprenant la proposition de Perkele, la phrase « Les intermittents redoutent une année noire » éviterait toute ambigüité.
Avatar : petit Gaulois agité (dixit Perkele)

Avatar de l’utilisateur
Perkele
Messages : 8017
Inscription : sam. 11 juin 2005, 18:26
Localisation : Deuxième à droite après le feu

Re: Miser sur

Message par Perkele » mar. 05 mai 2020, 9:11

Je n'avais pas fait attention, "année blanche" aussi est ambigu. Ça me fait penser aux coupes sombres et coupes claires.

Là aussi, il aurait mieux valu être simple et précis.
Il faut faire les choses sérieusement sans se prendre au sérieux.

Avatar de l’utilisateur
Claude
Messages : 7770
Inscription : sam. 24 sept. 2005, 8:38
Localisation : Doubs (près de l'abreuvoir)

Re: Miser sur

Message par Claude » mar. 05 mai 2020, 9:39

Par année blanche, certains entendent par là une année vide, une année « pour rien », mais à l'inverse une année noire ne signifie pas une année pleine de bonnes choses.
Avatar : petit Gaulois agité (dixit Perkele)

Leclerc92
Messages : 2371
Inscription : jeu. 29 nov. 2012, 17:06

Re: Miser sur

Message par Leclerc92 » mar. 05 mai 2020, 10:16

Un autre article montrent que les intermittents espèrent bien une année blanche :
Les intermittents demandent une "année blanche" pour prolonger leurs droits au chômage
https://www.europe1.fr/culture/cest-vit ... ts-3965532

Avatar de l’utilisateur
Perkele
Messages : 8017
Inscription : sam. 11 juin 2005, 18:26
Localisation : Deuxième à droite après le feu

Re: Miser sur

Message par Perkele » mar. 05 mai 2020, 10:37

Si j'ai bien compris, sur une année blanche on ne relève pas le nombre d'heure (ou jours) effectivement travaillées pour ouvrir le droit à des aides. C'est bien ça ?
Il faut faire les choses sérieusement sans se prendre au sérieux.

Leclerc92
Messages : 2371
Inscription : jeu. 29 nov. 2012, 17:06

Re: Miser sur

Message par Leclerc92 » mar. 05 mai 2020, 13:51

J'ai toujours trouvé la situation des intermittents du spectacle extrêmement compliquée à comprendre.
D'après ce que je peux lire, "année blanche" n'a pas ici de sens légal ou administratif et s'oppose simplement à "année noire" :
Une « année blanche » pour surmonter l’« année noire » : depuis quelques jours, la mobilisation des intermittents du spectacle monte en puissance pour réclamer une solution radicale face à la situation catastrophique dans laquelle la crise liée au coronavirus a plongé durablement le secteur culturel.
Le contenu pratique de cette année blanche serait :
Afin d’éviter qu’une partie importante des intermittents du spectacle, du cinéma et de l’audiovisuel se retrouvent à court terme sans ressource et radiés de Pôle emploi, deux pétitions qui se sont rejointes (collectifs « Année noire » et « Culture en danger »), réunissant près de 200 000 signatures à la date du lundi 27 avril, ainsi que plusieurs syndicats, réclament l’instauration d’une « année blanche » pour tous. Cela consisterait à prolonger de douze mois (à compter de la date de réouverture des lieux de spectacle) les droits à l’assurance-chômage afin de laisser le temps à tous les projets remis en cause de pouvoir redémarrer.
https://www.lemonde.fr/culture/article/ ... _3246.html
J'ai tenté de lire l'une des pétitions :
https://www.change.org/p/ministre-du-tr ... 9a4da4c02a
mais j'avoue n'y rien comprendre.

Avatar de l’utilisateur
Perkele
Messages : 8017
Inscription : sam. 11 juin 2005, 18:26
Localisation : Deuxième à droite après le feu

Re: Miser sur

Message par Perkele » mer. 06 mai 2020, 7:48

Donc l'avortement de nombreux projets de spectacles vivants à cause de la pandémie de covid 19 empêcherait les intermittents du spectacle de rassembler le quota d'heures nécessaires à obtenir la compensation financière octroyée pour travail ponctuel ?
Il faut faire les choses sérieusement sans se prendre au sérieux.

Leclerc92
Messages : 2371
Inscription : jeu. 29 nov. 2012, 17:06

Re: Miser sur

Message par Leclerc92 » mer. 06 mai 2020, 8:10

Exactement.

Avatar de l’utilisateur
Perkele
Messages : 8017
Inscription : sam. 11 juin 2005, 18:26
Localisation : Deuxième à droite après le feu

Re: Miser sur

Message par Perkele » mer. 06 mai 2020, 8:16

Eh bien c'était bigrement mal dit (je suppose que cette information était pour le grand public).
Il faut faire les choses sérieusement sans se prendre au sérieux.

Leclerc92
Messages : 2371
Inscription : jeu. 29 nov. 2012, 17:06

Re: Miser sur

Message par Leclerc92 » mer. 06 mai 2020, 12:50

Je crois que le régime des intermittents est compliqué en lui-même mais force est de reconnaître que les papiers qui en parlent sont presque incompréhensibles !

Répondre