Flûte à bec

Avatar de l’utilisateur
Perkele
Messages : 8083
Inscription : sam. 11 juin 2005, 18:26
Localisation : Deuxième à droite après le feu

Re: Flûte à bec

Message par Perkele » jeu. 05 déc. 2019, 10:18

Il s'agirait donc de la flûte Tabek ? :idée:
Il faut faire les choses sérieusement sans se prendre au sérieux.

Koutan
Messages : 569
Inscription : lun. 17 juin 2013, 12:07

Re: Flûte à bec

Message par Koutan » ven. 06 déc. 2019, 17:35

Ou d'une flûte ah! bec.
Pourtant on ne dit pas plus « un moulin ah! vent » ou « un casque ah! pointe ».

Avatar de l’utilisateur
Jacques-André-Albert
Messages : 4093
Inscription : dim. 01 févr. 2009, 8:57
Localisation : Niort

Re: Flûte à bec

Message par Jacques-André-Albert » sam. 07 déc. 2019, 7:31

Depuis que j'ai vu et entendu un linguiste se pâmer devant la prétendue richesse du verlan, je me dis qu'à force de décortiquer des enregistrements on finit par entendre des choses qui n'existent pas. On pourrait appeler cela des hallucinations. Pierre Léon, dont je viens d'apprendre l'existence (si je peux dire, puisqu'il est décédé) grâce à Jean-Luc, semble avoir été victime du même phénomène. Ayant fait de la musique et de l'ornithologie, je pense avoir une oreille bien exercée, et de surcroît j'ai beaucoup entendu parler de flûtes à bec, la musique des époques renaissance et baroque étant mon domaine de prédilection. J'ai beau essayer d'imaginer quelqu'un prononcer flûte_à_bec, l'effort demandé étant trop important, je reviens avec soulagement à ma flûtabec familière.
Quand bien nous pourrions estre sçavans du sçavoir d'autruy, au moins sages ne pouvons nous estre que de nostre propre sagesse.
(Montaigne - Essais, I, 24)

André (G., R.)
Messages : 7437
Inscription : dim. 17 févr. 2013, 14:22

Re: Flûte à bec

Message par André (G., R.) » sam. 07 déc. 2019, 12:07

Jacques-André-Albert a écrit :
sam. 07 déc. 2019, 7:31
On pourrait appeler cela des hallucinations. Pierre Léon, dont je viens d'apprendre l'existence (si je peux dire, puisqu'il est décédé) grâce à Jean-Luc, semble avoir été victime du même phénomène. Ayant fait de la musique et de l'ornithologie, je pense avoir une oreille bien exercée, et de surcroît j'ai beaucoup entendu parler de flûtes à bec, la musique des époques renaissance et baroque étant mon domaine de prédilection. J'ai beau essayer d'imaginer quelqu'un prononcer flûte_à_bec, l'effort demandé étant trop important, je reviens avec soulagement à ma flûtabec familière.
Exceptionnellement, par exemple pour distinguer plusieurs sortes de flûtes, on peut être amené à marquer une légère interruption après « flûte ». Sinon, je n'en fais jamais non plus en langage ordinaire. Et si j'en faisais une, je ne prononcerais pas pour autant le e de « flûte ».
Jean-Luc, alias Diberis, alias Diberiss, m'avait également fait découvrir Pierre Léon.

Répondre