Prononciation standard de « j’ai »

Répondre
Avatar de l’utilisateur
Marco
Messages : 1018
Inscription : jeu. 09 juin 2005, 23:36

Prononciation standard de « j’ai »

Message par Marco » sam. 10 mai 2008, 23:42

Le Petit Robert, dans ses tableaux de conjugaison, donne, pour j’ai, les deux prononciations /Ze/ (= « jé ») et /ZE/ ( = « jè »). Je sais que dans certaines régions on tend à la fermeture systématique de « è » en « é » (du style le lait qui se dit « le lé ») ; mais je me réfère ici à la prononciation standard du français.

J’aimerais que vous me disiez si mon intuition est juste : j’ai l’impression que, dans la prononciation standard, j’ai est ouvert lorsqu’il porte l’accent tonique et [un peu plus] fermé lorsqu’il est atone. Exemple :

(1) Tu ne sais pas combien de dictionnaires j’ai. (« jè » ?)
(2) Les dictionnaires que j’ai consultés. (« jé » ?)

Ou n’y a-t-il aucune différence ? Mais alors, est-ce « jè » dans les deux phrases ou « jé » ? (Inutile, je le répète, de me parler d’usages régionaux.) Merci à ceux qui voudront répondre précisément à ma question. :)

Avatar de l’utilisateur
Perkele
Messages : 8138
Inscription : sam. 11 juin 2005, 18:26
Localisation : Deuxième à droite après le feu

Message par Perkele » dim. 11 mai 2008, 8:02

Pour moi le groupe "ai" ou "aie" à la fin d'un mot est fermé "é" et le groupe "ais" ou "ait" est ouvert : è.

(Je ne dis pas que ma prononciation respecte rigoureusement ce principe. )
Il faut faire les choses sérieusement sans se prendre au sérieux.

Avatar de l’utilisateur
Claude
Messages : 7916
Inscription : sam. 24 sept. 2005, 8:38
Localisation : Doubs (près de l'abreuvoir)

Message par Claude » dim. 11 mai 2008, 8:07

J'ai trouvé ceci :

Qui dit ai dit en général e ouvert ([è]), à quelques exceptions près où il est, selon les arbitres du bon usage, fermé ([e]).
En syllabe accentuée, Gramont prescrit un ai fermé dans les cas suivants :
- Les formes verbales en -ai, comme j'ai, ainsi que les futurs et les passés simples.
...


Gramont ne semble pas faire de différence.
Mais peut-être avez-vous déjà consulté le site dans lequel se trouve cet extrait ?

Avatar de l’utilisateur
Jacques
Messages : 14475
Inscription : sam. 11 juin 2005, 8:07
Localisation : Décédé le 29 mai 2015, il était l'âme du forum

Message par Jacques » dim. 11 mai 2008, 8:58

On m'a enseigné à l'école primaire que dans une syllabe finale, ais avec un S ou ait avec T se prononce toujours è, et que ai sans S se prononce toujours é. Selon cette règle de français standard, on devrait donc direpour j'ai, je parleré pour je parlerai, je parlerè pour je parlerais, je parlé pour je parlai. Le directeur insistait beaucoup sur cette nuance, et nous obligeait à la respecter. Je dois dire qu'avec le temps, et l'environnement parisien accompagné de son accent, j'ai un peu perdu cette habitude, que je m'efforce quand même d'appliquer pour marquer la différence entre le futur et le conditionnel ou l'imparfait (je mangeai, je mangeais).
Si haut qu'on soit placé, on n'est jamais assis que sur son cul (MONTAIGNE).

Avatar de l’utilisateur
Claude
Messages : 7916
Inscription : sam. 24 sept. 2005, 8:38
Localisation : Doubs (près de l'abreuvoir)

Message par Claude » dim. 11 mai 2008, 9:15

A l'école c'était exactement les mêmes règles que l'on nous enseignait.
C'est lointain, mais je me demande s'il n'existe pas des exceptions aux ai finaux ; je pense au geai qui, me semble-t-il, se prononce gè :?:
Qu'en pensez-vous ?

Avatar de l’utilisateur
Jacques
Messages : 14475
Inscription : sam. 11 juin 2005, 8:07
Localisation : Décédé le 29 mai 2015, il était l'âme du forum

Message par Jacques » dim. 11 mai 2008, 9:17

C'est exact, mais mon explication était incomplète : cette règle s'applique uniquement aux conjugaisons des verbes, j'aurais dû le préciser.
Si haut qu'on soit placé, on n'est jamais assis que sur son cul (MONTAIGNE).

Avatar de l’utilisateur
valiente
Messages : 396
Inscription : dim. 09 déc. 2007, 21:13

Re: Prononciation standard de « j’ai »

Message par valiente » dim. 11 mai 2008, 11:03

On ne m'a pas appris ces subtilités à l'école. :x
Ainsi, je ne marque aucune différence de prononciation entre un futur et un conditionnel, pas plus qu'entre un imparfait et un passé-simple.

Je ne crois me souvenir que d'une règle à la gomme :
« ai » se prononce [è] et peut tendre vers le [é] selon l'usage de chacun (sans plus d'explication).

Je suis heureux d'en apprendre plus aujourd'hui.
Marco a écrit :
J’aimerais que vous me disiez si mon intuition est juste : j’ai l’impression que, dans la prononciation standard, j’ai est ouvert lorsqu’il porte l’accent tonique et [un peu plus] fermé lorsqu’il est atone. Exemple :

(1) Tu ne sais pas combien de dictionnaires j’ai. (« jè » ?)
(2) Les dictionnaires que j’ai consultés. (« jé » ?)
Votre réflexion, Marco, ne m'a pas laissé indifférent.
J'ai lu vos deux exemples et, presque inconsciemment, le [è] de la première phrase s'est sournoisement rapproché du [é] dans la deuxième.

Avatar de l’utilisateur
Klausinski
Messages : 1295
Inscription : mar. 12 déc. 2006, 23:54
Localisation : Aude

Re: Prononciation standard de « j’ai »

Message par Klausinski » dim. 11 mai 2008, 14:11

valiente a écrit :On ne m'a pas appris ces subtilités à l'école. :x
Moi non plus, je dois dire. Nous sommes obligés de nous corriger nous-mêmes.

Le TLF, quant à la prononciation de quai, indique tout de même : ,,Dans un nombre très limité de substantifs et adjectifs: geai, quai, gai (...) la finale -ai est considérée depuis le XVIe siècle par la quasi-totalité des grammairiens (...) comme un [e] fermé`` (G. STRAKA ds Trav. Ling. Litt. Strasbourg t. 19 n o 1 1981 p. 210).
« J’écris autrement que je ne parle, je parle autrement que je ne pense, je pense autrement que je ne devrais penser, et ainsi jusqu’au plus profond de l’obscurité. »
(Kafka, cité par Mauriac)

Avatar de l’utilisateur
Marco
Messages : 1018
Inscription : jeu. 09 juin 2005, 23:36

Message par Marco » dim. 11 mai 2008, 16:28

Merci à tous pour vos réponses. Donc, si je comprends bien, c’est « jé » dans tous les cas ? Ressentez-vous « jè » comme non standard, régional ?

Avatar de l’utilisateur
Jacques
Messages : 14475
Inscription : sam. 11 juin 2005, 8:07
Localisation : Décédé le 29 mai 2015, il était l'âme du forum

Message par Jacques » dim. 11 mai 2008, 16:53

Oui, c'est é dans tous les cas de conjugaison verbale ; la règle ne vaut pas pour les autres mots. Si vous prononcez jè, c'est un régionalisme si l'on veut, mais surtout un parisianisme, sachant que les accents régionaux s'estompent et que dans de nombreuses régions c'est l'accent de Paris qui domine. Nous pouvons rapprocher ce phénomène de celui qui a provoqué l'unité linguistique de la France par la généralisation du dialecte francien que nous parlons aujourd'hui et qui est devenu la langue officielle, celui que François premier désignait comme « le langage maternel françois ».
Si haut qu'on soit placé, on n'est jamais assis que sur son cul (MONTAIGNE).

Avatar de l’utilisateur
Marco
Messages : 1018
Inscription : jeu. 09 juin 2005, 23:36

Message par Marco » dim. 11 mai 2008, 17:04

Mais la prononciation française standard, Jacques, n’est-elle pas fondée sur l’accent parisien des personnes cultivées ? Le Petit Robert, pour « j’ai », admet les deux prononciations, c’est pourquoi j’ai posé la question.

Avatar de l’utilisateur
Perkele
Messages : 8138
Inscription : sam. 11 juin 2005, 18:26
Localisation : Deuxième à droite après le feu

Message par Perkele » dim. 11 mai 2008, 18:00

Il y a "prononciation des personnes cultivées", et il y a accent "parigot", Marco.
Il faut faire les choses sérieusement sans se prendre au sérieux.

Avatar de l’utilisateur
Jacques
Messages : 14475
Inscription : sam. 11 juin 2005, 8:07
Localisation : Décédé le 29 mai 2015, il était l'âme du forum

Message par Jacques » dim. 11 mai 2008, 18:34

Marco a écrit :Mais la prononciation française standard, Jacques, n’est-elle pas fondée sur l’accent parisien des personnes cultivées ? Le Petit Robert, pour « j’ai », admet les deux prononciations, c’est pourquoi j’ai posé la question.
Oui, c'est ce que je sous-entendais : de même que l'Île-de-France a été le berceau du dialecte devenu le français officiel, sa prononciation est aussi le modèle phonétique.
Si haut qu'on soit placé, on n'est jamais assis que sur son cul (MONTAIGNE).

Avatar de l’utilisateur
Jacques
Messages : 14475
Inscription : sam. 11 juin 2005, 8:07
Localisation : Décédé le 29 mai 2015, il était l'âme du forum

Message par Jacques » dim. 11 mai 2008, 18:55

Perkele a écrit :Il y a "prononciation des personnes cultivées", et il y a accent "parigot", Marco.
Quand on parle du français parisien ou de l'accent, en termes didactiques on entend implicitement l'accent cultivé. L'autre est un accent dit « faubourien » (on n'ose pas dire vulgaire), on le qualifie aussi d'accent traînant. C'est celui de Gavroche ou du titi parisien.
Mais l'accent ne doit pas être confondu avec la prononciation, bien que l'un et l'autre soient parfois un peu liés.
Si haut qu'on soit placé, on n'est jamais assis que sur son cul (MONTAIGNE).

le_scynxthe
Messages : 4
Inscription : jeu. 26 sept. 2019, 17:15

Re: Prononciation standard de « j’ai »

Message par le_scynxthe » jeu. 26 sept. 2019, 17:25

Bonjour,

Vous pardonnerez, je l'espère, la réanimation d'un sujet enterré il y a plus de dix ans, mais qui redevient intéressant aujourd'hui.

Il me semble que depuis deux ou trois ans, la plupart des e ouverts "è" deviennent fermés "é". Des mots comme "c'est", "projet", "sujet", "poulet", "lait", "effet", et même "français" (!) prennent tous la couleur "é" ("effet" se prononçant même "éfé" au mépris de la consonne double) ; on le constate de plus en plus, notamment à la radio et à la télévision (ce n'est donc pas circonscrit à la région où je vis).

Je m'intéresse aux causes de cette transformation.

Répondre