"O" ouvert ou fermé

Répondre
Avatar de l’utilisateur
Jacques-André-Albert
Messages : 4105
Inscription : dim. 01 févr. 2009, 8:57
Localisation : Niort

Re: votre idée , la vôtre

Message par Jacques-André-Albert » ven. 07 juin 2013, 8:48

Klausinski a écrit :
gerhec a écrit :On s'y vautre dans la prononciation :
c'est "vôôtre" histoire, c'est "vôôtre" émission
et cette mode se répand partout, ça fait tellement chic.
Je ne pense pas que l'on prononce ainsi parce que cela fait chic. C'est ma prononciation, et j'apprends aujourd'hui qu'elle est fautive. Je crois que je prononce ainsi simplement parce que tout le monde prononce (ou prononçait) ainsi autour de moi (j'ai grandi dans la région parisienne).
C'est curieux : moi aussi j'ai grandi en région parisienne, et tout le monde, autour de moi, prononçait l'adjectif possessif « votre » avec un O ouvert.
Quand bien nous pourrions estre sçavans du sçavoir d'autruy, au moins sages ne pouvons nous estre que de nostre propre sagesse.
(Montaigne - Essais, I, 24)

Avatar de l’utilisateur
Jacques
Messages : 14475
Inscription : sam. 11 juin 2005, 8:07
Localisation : Décédé le 29 mai 2015, il était l'âme du forum

Re: votre idée , la vôtre

Message par Jacques » ven. 07 juin 2013, 9:10

Jacques-André-Albert a écrit : C'est curieux : moi aussi j'ai grandi en région parisienne, et tout le monde, autour de moi, prononçait l'adjectif possessif « votre » avec un O ouvert.
J'ai grandi à Paris même, et dans mon milieu on faisait la différence entre votre avec O ouvert et le vôtre avec O fermé. Mais à Paris et en Région parisienne il y a beaucoup de provinciaux qui importent leur façon de parler, c'est peut-être l'explication.
Si haut qu'on soit placé, on n'est jamais assis que sur son cul (MONTAIGNE).

Avatar de l’utilisateur
Claude
Messages : 7928
Inscription : sam. 24 sept. 2005, 8:38
Localisation : Doubs (près de l'abreuvoir)

Message par Claude » ven. 07 juin 2013, 9:15

Klaus, vous êtes donc l'exception qui confirme la règle. :lol:

André (G., R.)
Messages : 7437
Inscription : dim. 17 févr. 2013, 14:22

Message par André (G., R.) » ven. 07 juin 2013, 10:57

Dans la Sarthe j'ai toujours entendu une très nette distinction entre "(le)vôtre" et "votre". Je constate aussi un accroissement de la prononciation "vôtre" de "votre", mais j'ignore s'il faut l'attribuer à une région ou à une catégorie de population. C'est à nous de maintenir la différence !

Avatar de l’utilisateur
Klausinski
Messages : 1295
Inscription : mar. 12 déc. 2006, 23:54
Localisation : Aude

Message par Klausinski » ven. 07 juin 2013, 11:04

Claude a écrit :Klaus, vous êtes donc l'exception qui confirme la règle. :lol:
L'époque y est peut-être pour quelque chose.
« J’écris autrement que je ne parle, je parle autrement que je ne pense, je pense autrement que je ne devrais penser, et ainsi jusqu’au plus profond de l’obscurité. »
(Kafka, cité par Mauriac)

Avatar de l’utilisateur
Jacques
Messages : 14475
Inscription : sam. 11 juin 2005, 8:07
Localisation : Décédé le 29 mai 2015, il était l'âme du forum

Message par Jacques » ven. 07 juin 2013, 11:05

Dans un registre à peine différent, mais cette fois en ce qui concerne l'orthographe, les taches ont quasiment disparu, non que l'on ai fait des progrès pour les effacer, mais parce que le mot est de plus en plus souvent écrit tâche.
Si haut qu'on soit placé, on n'est jamais assis que sur son cul (MONTAIGNE).

Avatar de l’utilisateur
Jacques-André-Albert
Messages : 4105
Inscription : dim. 01 févr. 2009, 8:57
Localisation : Niort

Message par Jacques-André-Albert » ven. 07 juin 2013, 12:11

Il faut lutter, et en premier en les dénonçant, contre ces fautes de prononciation. La distinction entre voyelle ouvert ou fermée est pourtant utile, à l'oral : vôtre / votre, tâche / tache, pâte / patte, côte / cotte & cote, las / là, etc.
Personnellement, je ne prononce pas de la même façon je rate et la rate.
Certains parlent aussi d'arômes pour la plante qui se nomme arum (à Paris, mais pas à Rome).
Quand bien nous pourrions estre sçavans du sçavoir d'autruy, au moins sages ne pouvons nous estre que de nostre propre sagesse.
(Montaigne - Essais, I, 24)

Avatar de l’utilisateur
Claude
Messages : 7928
Inscription : sam. 24 sept. 2005, 8:38
Localisation : Doubs (près de l'abreuvoir)

Message par Claude » ven. 07 juin 2013, 12:23

Jacques-André-Albert a écrit :[...] Personnellement, je ne prononce pas de la même façon je rate et la rate. [...]
Tiens ! Moi si.

Avatar de l’utilisateur
Jacques
Messages : 14475
Inscription : sam. 11 juin 2005, 8:07
Localisation : Décédé le 29 mai 2015, il était l'âme du forum

Message par Jacques » ven. 07 juin 2013, 12:45

Jacques-André-Albert a écrit : Personnellement, je ne prononce pas de la même façon je rate et la rate.
Certains parlent aussi d'arômes pour la plante qui se nomme arum (à Paris, mais pas à Rome).
Pour l'arum oui, nombreux sont ceux qui prononcent avec un O fermé alors qu'il faut un O ouvert, et cela me dérange.
Quelle différence phonétique faites-vous entre l'organe rate et le verbe rater ? Je prononce A ouvert pour les deux. Si un des deux doit avoir un A fermé, il faudrait écrire râte.
Si haut qu'on soit placé, on n'est jamais assis que sur son cul (MONTAIGNE).

André (G., R.)
Messages : 7437
Inscription : dim. 17 févr. 2013, 14:22

Message par André (G., R.) » ven. 07 juin 2013, 12:59

"Arum" prononcé comme "arôme" est en conformité avec ce que l'on observe pour "votre" qui devient "vôtre" : la conclusion à en tirer est d'autant plus difficile que dans certaines régions comme la Bretagne et la Provence on rencontre traditionnellement l'inverse. "Jaune" y devient "jonne", "Beaune" y est prononcé comme "bonne", "rose" y est produit avec ce même O de "bonne"...
Y aurait-il dans l'erreur sur "arum" une conscience et une prise en compte outrancières de la non-conformité de la prononciation "bonne" de "Beaune" ?

Avatar de l’utilisateur
Jacques
Messages : 14475
Inscription : sam. 11 juin 2005, 8:07
Localisation : Décédé le 29 mai 2015, il était l'âme du forum

Message par Jacques » ven. 07 juin 2013, 13:31

André (Georges, Raymond) a écrit : Y aurait-il dans l'erreur sur "arum" une conscience et une prise en compte outrancières de la non-conformité de la prononciation "bonne" de "Beaune" ?
On peut supposer simplement que c'est une erreur sur l'orthographe, et qu'une majorité de gens sont convaincus que le mot s'écrit arôme. Je l'ai même vu mentionné ainsi dans une jardinerie.
Si haut qu'on soit placé, on n'est jamais assis que sur son cul (MONTAIGNE).

André (G., R.)
Messages : 7437
Inscription : dim. 17 févr. 2013, 14:22

Message par André (G., R.) » ven. 07 juin 2013, 13:48

Jacques a écrit :Je l'ai même vu mentionné ainsi dans une jardinerie.
Dans ce cas !
Chez un fleuriste de la région nantaise on trouvait bien récemment des "bruns" de muguet, récoltés pourtant sans doute dans les environs du lieu de vente !

Avatar de l’utilisateur
Claude
Messages : 7928
Inscription : sam. 24 sept. 2005, 8:38
Localisation : Doubs (près de l'abreuvoir)

Message par Claude » ven. 07 juin 2013, 14:57

Le fleuriste doit faire partie de ceux qui ne ressentent pas les prononciations différentes de UN et IN.

Avatar de l’utilisateur
Jacques-André-Albert
Messages : 4105
Inscription : dim. 01 févr. 2009, 8:57
Localisation : Niort

Message par Jacques-André-Albert » ven. 07 juin 2013, 15:08

Jacques a écrit :
Jacques-André-Albert a écrit :Personnellement, je ne prononce pas de la même façon je rate et la rate.
Certains parlent aussi d'arômes pour la plante qui se nomme arum (à Paris, mais pas à Rome).
Pour l'arum oui, nombreux sont ceux qui prononcent avec un O fermé alors qu'il faut un O ouvert, et cela me dérange.
Quelle différence phonétique faites-vous entre l'organe rate et le verbe rater ? Je prononce A ouvert pour les deux. Si un des deux doit avoir un A fermé, il faudrait écrire râte.
Je dis rate, organe ou femelle du rat, avec un a ouvert comme dans patte. Mais je ne peux pas dire je rate autrement qu'avec le a de « hâte ».
Quand bien nous pourrions estre sçavans du sçavoir d'autruy, au moins sages ne pouvons nous estre que de nostre propre sagesse.
(Montaigne - Essais, I, 24)

Avatar de l’utilisateur
Islwyn
Messages : 1492
Inscription : sam. 16 févr. 2013, 12:09
Localisation : Royaume-Uni (décédé le 9 mars 2018)

Message par Islwyn » ven. 07 juin 2013, 15:17

Claude a écrit :Le fleuriste doit faire partie de ceux qui ne ressentent pas les prononciations différentes de UN et IN.
Comme une certaine actrice qui opinait que son metteur en scène « était un tolérant » ; elle prononça pourtant |ɛ̃tɔlerɑ̃| et se corrigea tout de suite en disant « c'est-à-dire qu'il est tolérant »...
Quantum mutatus ab illo

Répondre