Le nouveau NSDAP ou le nouvel NSDAP?

Avatar de l’utilisateur
Jacques
Messages : 14475
Inscription : sam. 11 juin 2005, 8:07
Localisation : Décédé le 29 mai 2015, il était l'âme du forum

Message par Jacques » mar. 26 févr. 2013, 9:54

Alors qu'à l'origine on pensait véhicule automobile. C'est un vieux dictionnnaire des difficultés de Larousse qui expliquait qu'il a été masculin.
Si haut qu'on soit placé, on n'est jamais assis que sur son cul (MONTAIGNE).

André (G., R.)
Messages : 7437
Inscription : dim. 17 févr. 2013, 14:22

Message par André (G., R.) » mar. 26 févr. 2013, 10:34

Jacques a écrit :André, votre règle est celle de la logique. Mais l'usage ne prend pas en compte la logique et fabrique ses propres règles. HLM, selon votre principe, est féminin mais un HLM domine largement ; de même, je l'ai dit ailleurs, entrecôte et automobile furent masculins à l'origine, mais l'usage populaire a imposé le féminin.
Pour ne rien vous cacher, je crois avoir vu un jour OTAN avec un adjectif féminin… Trop vague souvenir.
Mes interventions ci-dessus ne concernaient que les acronymes : ne le prenez pas mal (il n’y aurait aucune raison à cela !) mais « HLM », « entrecôte » et « automobile » n’en sont pas. Comme vous l’avez expliqué vous-même « automobile » a sans doute sous-entendu initialement un mot comme « véhicule », puis on a plutôt pensé à « voiture ». Pour le sigle « HLM » par contre, il serait malhonnête de ma part de ne pas souhaiter y appliquer « ma » règle ! L’usage veut en effet qu’on l’emploie au masculin, mais cet usage n’est pas systématique, je lis et entends aussi « une HLM ». Soucieux de logique et de simplification (rigoureuse) de la langue, ne devrions-nous pas favoriser cette option ?

Avatar de l’utilisateur
Jacques
Messages : 14475
Inscription : sam. 11 juin 2005, 8:07
Localisation : Décédé le 29 mai 2015, il était l'âme du forum

Message par Jacques » mar. 26 févr. 2013, 11:04

Je ne le prends pas mal, j'avais juste voulu souligner que l'usage se moque parfois des règles, que ce soit pour les acronymes ou des mots du vocabulaire courant.
Si haut qu'on soit placé, on n'est jamais assis que sur son cul (MONTAIGNE).

André (G., R.)
Messages : 7437
Inscription : dim. 17 févr. 2013, 14:22

Message par André (G., R.) » mar. 26 févr. 2013, 11:53

Non par obstination, mais par simple intérêt pour le sujet, je me suis avisé qu’après tout quelques noms ont les deux genres, comme « parka ». Je constate que, comme pour « parka », Larousse note pour « HLM » : n. f. ou n. m. Et m’est venue à l’idée l’expression assez répandue « logement HLM » : le genre masculin du sigle serait fondé sur une métonymie, tandis que son genre féminin rappelle son premier composant : un cas très particulier, notre « HLM » !

Avatar de l’utilisateur
Jacques
Messages : 14475
Inscription : sam. 11 juin 2005, 8:07
Localisation : Décédé le 29 mai 2015, il était l'âme du forum

Message par Jacques » mar. 26 févr. 2013, 11:55

Les livres didactiques penchent pour l'hypothèse « immeuble HLM ».
Si haut qu'on soit placé, on n'est jamais assis que sur son cul (MONTAIGNE).

Avatar de l’utilisateur
Claude
Messages : 7928
Inscription : sam. 24 sept. 2005, 8:38
Localisation : Doubs (près de l'abreuvoir)

Message par Claude » mar. 26 févr. 2013, 12:35

Et pour ne pas céder à la tentation de supprimer les prépositions on devrait peut-être dire un immeuble d'HLM.

André (G., R.)
Messages : 7437
Inscription : dim. 17 févr. 2013, 14:22

Message par André (G., R.) » mar. 26 févr. 2013, 14:51

On pourrait imaginer la prise en compte de deux sens par les dictionnaires !

HLM ou H.L.M. (sigle de habitation à loyer modéré) 1) n. m. Immeuble construit sous l’impulsion des pouvoirs publics et dont les logements sont destinés aux familles à revenu modeste. (Définition actuelle du Larousse pour les deux genres)
2) n. f. Logement, appartement dans un tel immeuble.

Demi-plaisanterie !

André (G., R.)
Messages : 7437
Inscription : dim. 17 févr. 2013, 14:22

PME

Message par André (G., R.) » ven. 02 nov. 2018, 17:09

PME (ou P.M.E.) est un sigle particulier. Je lis dans mon journal : La PME habille de lumière les grands paquebots… (en construction à Saint-Nazaire) et j'en conçois quelque étonnement, plus ou moins à tort, car « une PME », peut-être un peu plus fréquent, n'aurait probablement pas éveillé mon attention. Ce sigle ne peut normalement être qu'au pluriel, il désigne les petites et moyennes entreprises, et ce pluriel s'imposerait même dans l'hypothèse absurde où il n'y en aurait qu'une de chaque sorte. Bon, on s'en sort éventuellement en considérant que le singulier « la PME » serait la métonymie de « l'entreprise de la catégorie des PME »…
Quelqu'un connaît-il d'autres sigles présentant cette particularité ?

Avatar de l’utilisateur
Claude
Messages : 7928
Inscription : sam. 24 sept. 2005, 8:38
Localisation : Doubs (près de l'abreuvoir)

Message par Claude » ven. 02 nov. 2018, 17:54

Je n'ai pas d'exemple dans l'immédiat mais j'en profite pour signaler que les médias parlent facilement d'acronymes alors qu'il ne s'agit le plus souvent que de sigles.
Avatar : petit Gaulois agité (dixit Perkele)

André (G., R.)
Messages : 7437
Inscription : dim. 17 févr. 2013, 14:22

Message par André (G., R.) » ven. 02 nov. 2018, 20:23

« Acronyme » comporte un y, qui fait peut-être plus savant ! Or tous les acronymes sont des sigles, tandis que l'inverse ne vaut évidemment pas.

Avatar de l’utilisateur
Astragal
Messages : 481
Inscription : dim. 03 avr. 2016, 0:55
Localisation : Près d’un champ de Marguerite

Message par Astragal » sam. 03 nov. 2018, 0:02

CRS (ou C.R.S.) : la compagnie républicaine de sécurité ou le membre de cette compagnie.
C’est très bien. J’aurai tout manqué, même ma mort. (Edmond Rostand, Cyrano de Bergerac)

Avatar de l’utilisateur
Claude
Messages : 7928
Inscription : sam. 24 sept. 2005, 8:38
Localisation : Doubs (près de l'abreuvoir)

Message par Claude » sam. 03 nov. 2018, 6:41

C'est peut-être un compagnon républicain de sécurité :lol: .
Avatar : petit Gaulois agité (dixit Perkele)

André (G., R.)
Messages : 7437
Inscription : dim. 17 févr. 2013, 14:22

Message par André (G., R.) » sam. 03 nov. 2018, 7:43

:lol:

Oui, Astragal, il y a une analogie entre CRS et PME : par métonymie, « un membre de la CRS » devient « un CRS », de la même façon que « une PME » peut être considérée comme « une entreprise de la catégorie des PME ».
Toutefois, pour CRS, c'est le genre qui est en cause, tandis qu'avec PME on joue sur le nombre. Il y a probablement très peu de sigles à subir ce passage incorrect, au moins à première vue, du pluriel au singulier : « MEEF », par exemple, a été créé, au pluriel, comme abréviation de « Métiers de l'enseignement, de l'éducation et de la formation », or on passe au singulier « un MEEF » sans métonymie et sans souci grammatical, on retire le s originel de « Métiers » pour retomber sur ses pieds. « Un métier de l'enseignement, de l'éducation et de la formation » ne gêne sans doute personne, alors que « une petite et moyenne entreprise » est contradictoire : l'entreprise est petite ou moyenne, elle n'est pas petite et moyenne.

André (G., R.)
Messages : 7437
Inscription : dim. 17 févr. 2013, 14:22

Message par André (G., R.) » sam. 03 nov. 2018, 12:45

Quand je pense que l'inventeur du sigle PME aurait pu décider qu'il valait « Petites ou moyennes entreprises »… ! :d
Sérieusement : les sigles qui correspondent à des groupes de mots comportant la conjonction ou doivent être rares, eux aussi. Mais je me demande si je n'en ai pas vu où la conjonction elle-même était abrégée en O.

Avatar de l’utilisateur
Yeva Agetuya
Messages : 1165
Inscription : lun. 22 juin 2015, 1:43

Message par Yeva Agetuya » lun. 05 nov. 2018, 18:44

Dans la même veine, vous avez "un atos".

Et quand on sait que cela signifie "(personnels) administratifs, techniciens, ouvriers, sociaux et de santé du ministère de l'Éducation nationale"......

Répondre