L'"effet euro" ou la dispense de liaison

Répondre
Koutan
Messages : 569
Inscription : lun. 17 juin 2013, 12:07

L'"effet euro" ou la dispense de liaison

Message par Koutan » lun. 17 juin 2013, 18:55

Bonjour.
Je suis un petit nouveau qui a apprécié, en vous lisant , cette propension à sourire et à s'amuser de la pitoyable habitude qu'ont attrapée tant de Français de s'abstenir de prononcer les liaisons, d'abord avec le mot euro, puis avec n'importe quel mot commençant par une voyelle.

Mais aussi, tel Philippulus le prophète de "L'étoile mystérieuse" haranguant Tintin et les badauds, je me sens en devoir de saisir mon tambourin et de l'aller battre pour tenter d'éviter la survenue d'une catastrophe bien trop proche de nous aujourd'hui. L'heure est grave, amis aux oreilles délicates, ne les avez-vous pas, comme moi, dans le même état que la pauvre langue desséchée de Milou ? Devrons-nous, un jour, nous aussi, parce que l'Académie aura capitulé, prononcer sans aucune liaison la phrase "Après vingt ans, on a vingt et un ans" ?

Sans rire, ça n'est plus supportable, je me suis plaint à l'Académie qui m'a félicité et m'a rappelé les règles de pluriel des adjectifs numéraux cardinaux. C'est toujours ça ! Sur un autre site, la vénérable institution explique qu'il n'est pas dans ses attributions de faire des remontrances aux chaînes de radio-télé et que le CSA est là pour s'en charger, et même qu'il est particulièrement attentif à la correction du langage. Qu'est-ce que ça serait s'il s'en fichait ? Qu'allons-nous faire ? Cette fois, la dérision n'y suffira plus, le mal progresse, grignote tout le monde (ou presque) sur son passage, et chaque jour qui passe ! Au secours !!

Avatar de l’utilisateur
Jacques
Messages : 14475
Inscription : sam. 11 juin 2005, 8:07
Localisation : Décédé le 29 mai 2015, il était l'âme du forum

Message par Jacques » lun. 17 juin 2013, 19:38

Bonjour Koutan,

C'est un plaisir de vous accueillir avec ce joli style que vous savez si bien déployer.
Oui, le défaut de liaisons est l'un des fléaux qui écorchent nos oreilles quotidiennement, avec les quantités de fautes de prononciation qui vont en se multipliant. Jadis, il dénotait un manque de culture lié à un milieu de style très populaire, mais de nos jours il atteint quasiment toutes les couches de la société.
Permettez-moi une petite rectification : ici, on ne dit pas « les Français », mais les francophones, car nous ne sommes pas sur un forum français. Il est international et ouvert à tous ceux qui ont cette langue pour parler maternel, ainsi qu'à tous les non-francophones qui nous font l'honneur de parler notre langue.
Par ailleurs, l'Académie française n'a aucun pouvoir lui permettant d'intervenir auprès de qui que ce soit. Voyez ici :
viewtopic.php?t=2719
Quant au CSA, il émet effectivement des circulaires ou lettres d'information à l'intention des rédacteurs en chef des stations et chaînes, ou des directeurs, je ne sais plus trop, mais c'est aux intéressés de faire respecter la discipline auprès de leurs subordonnés. Ou bien ils s'en moquent, ou bien ce sont lesdits subordonnés qui n'en font qu'à leur tête.
Si haut qu'on soit placé, on n'est jamais assis que sur son cul (MONTAIGNE).

Koutan
Messages : 569
Inscription : lun. 17 juin 2013, 12:07

z-euros

Message par Koutan » lun. 17 juin 2013, 20:22

Merci, Jacques, pour votre accueil.
Mais tout de même, que va devenir la francophonie si la langue fond ainsi à grande vitesse ?

Avatar de l’utilisateur
Jacques
Messages : 14475
Inscription : sam. 11 juin 2005, 8:07
Localisation : Décédé le 29 mai 2015, il était l'âme du forum

Re: z-euros

Message par Jacques » lun. 17 juin 2013, 21:42

Koutan a écrit : Mais tout de même, que va devenir la francophonie si la langue fond ainsi à grande vitesse ?
C'est bien la question que se posent tous les défenseurs de la langue française. Et la plupart ne sont guère optimistes.
Si haut qu'on soit placé, on n'est jamais assis que sur son cul (MONTAIGNE).

Avatar de l’utilisateur
Anne
Messages : 714
Inscription : ven. 23 janv. 2009, 13:41
Localisation : France

Message par Anne » mar. 18 juin 2013, 3:37

Bienvenue, Koutan ! Je partage votre sentiment sur le sujet de la disparition des liaisons.
À l'inverse, lorsque quelqu'un fait une élégante liaison que je n'aurais peut-être même pas eu le soin de faire dans la conversation courante, je m'en réjouis.
Aujourd'hui j'ai entendu quelqu'un faire la liaison entre devant et eux ; j'ai eu presque envie de le remercier pour ça. :)

André (G., R.)
Messages : 7437
Inscription : dim. 17 févr. 2013, 14:22

Re: L'"effet euro" ou la dispense de liaison

Message par André (G., R.) » mar. 18 juin 2013, 9:27

Koutan a écrit :Je suis un petit nouveau qui a apprécié, en vous lisant , cette propension à sourire et à s'amuser de la pitoyable habitude qu'ont attrapée tant de Français de s'abstenir de prononcer les liaisons, d'abord avec le mot euro, puis avec n'importe quel mot commençant par une voyelle.

Cette fois, la dérision n'y suffira plus, le mal progresse, grignote tout le monde (ou presque) sur son passage, et chaque jour qui passe ! Au secours !!
Le problème des liaisons n'est pas simple. Enfant, dans la Sarthe, durant les années cinquante, j'en entendais faire et j'en faisais peu : personne, dans mon milieu, n'aurait lié "J'entends" et "un" dans 'J'entends un train". J'ai eu ensuite l'impression de progresser en la matière et de suivre en cela l'évolution commune ! Plus tard il m'est arrivé, certes, plus d'une fois de m'étonner d'absences de liaisons.
Est-ce moi qui suis naïf ou angélique ? Il me semble entendre aujourd'hui un peu plus de liaisons entre "euros" et le mot qui le précède que dans les années de l'introduction de notre monnaie. Très peu de temps avant celle-ci, une collègue enseignante de français et de latin prononça un jour "des euros" sans lier ces mots. Je lui demandai pourquoi elle ne disait pas "des z-euros", elle me répondit "Par euphonie". Je lui répliquai "Mais on dit bien des z-Européens". Elle reconnut immédiatement son erreur.
"Euro" et "euros" sont des cas à part : la liaison non faite avec le mot qui les précède ne manifeste souvent pas la moindre négligence de prononciation, mais une crainte due à l'ignorance de la lettre par laquelle se terminent les cardinaux, en particulier "vingt", "quatre-vingts", "cent", "deux cents"...

Avatar de l’utilisateur
Jacques
Messages : 14475
Inscription : sam. 11 juin 2005, 8:07
Localisation : Décédé le 29 mai 2015, il était l'âme du forum

Message par Jacques » mar. 18 juin 2013, 9:42

La justification par l'euphonie est surprenante, car en ne faisant pas la liaison on crée un hiatus, et c'est plutôt là qu'est le hic euphonique.
Si haut qu'on soit placé, on n'est jamais assis que sur son cul (MONTAIGNE).

Avatar de l’utilisateur
Jacques-André-Albert
Messages : 4105
Inscription : dim. 01 févr. 2009, 8:57
Localisation : Niort

Re: L'"effet euro" ou la dispense de liaison

Message par Jacques-André-Albert » mar. 18 juin 2013, 9:47

André (Georges, Raymond) a écrit :}"Euro" et "euros" sont des cas à part : la liaison non faite avec le mot qui les précède ne manifeste souvent pas la moindre négligence de prononciation, mais une crainte due à l'ignorance de la lettre par laquelle se terminent les cardinaux, en particulier "vingt", "quatre-vingts", "cent", "deux cents"...
Je pense que vous avez raison, et euro est bien un cas à part, puisque sa fonction est d'être, dans la plupart des cas, précédé d'un nombre.
Pour ce qui est des liaisons dans le langage courant, je crois que c'est quand même un marqueur du niveau culturel de celui qui parle.
Une anecdote : quand j'étais enfant, j'entendais mon grand-père maternel faire soigneusement les liaisons, mais il parlait un langage châtié. Pour nous, au quotidien, et dans notre environnement enfantin, les règles étaient plus souples, au point que que je ne comprenais pas bien les paroles de la chanson de Bourvil, salade de fruits : je percevais l'expression « tu plais à mon père » comme étant au subjonctif, ce qui me laissait dans l'embarras.
Quand bien nous pourrions estre sçavans du sçavoir d'autruy, au moins sages ne pouvons nous estre que de nostre propre sagesse.
(Montaigne - Essais, I, 24)

André (G., R.)
Messages : 7437
Inscription : dim. 17 févr. 2013, 14:22

Message par André (G., R.) » mar. 18 juin 2013, 10:01

Jacques a écrit :La justification par l'euphonie est surprenante, car en ne faisant pas la liaison on crée un hiatus, et c'est plutôt là qu'est le hic euphonique.
"Pour ce qui est des liaisons dans le langage courant, je crois que c'est quand même un marqueur du niveau culturel de celui qui parle."

D'accord avec vous, Jacques et JAA.

Koutan
Messages : 569
Inscription : lun. 17 juin 2013, 12:07

zeuros

Message par Koutan » mar. 18 juin 2013, 10:19

Pour aller un peu dans le sens de l'optimisme prudent d'André, j'ai une anecdote précise qui mériterait d'être portée à toutes les oreilles meurtries que compte la francophonie. Malheureusement elle reste seule en son genre, en ce qui concerne mes constats personnels. Sur les ondes de France Inter, il y a quelques années, on pouvait entendre une publicité de l'agence Havas énoncer "Agence Havas, six cen-agences-conseils". Ça a duré assez longtemps puis, soudainement, on a pu entendre "six cents(z)agences-conseils, et ça dure encore aujourd'hui. Ça prouve tout de même que quelque part, dans l'agence ou à l'extérieur, quelqu'un a eu assez d'autorité et de pouvoir pour réussir à enrayer un processus déjà bien engagé. C'est l'homme (ou la femme, merci Anne du mot de bienvenue) qu'il nous faut.

Avatar de l’utilisateur
Jacques-André-Albert
Messages : 4105
Inscription : dim. 01 févr. 2009, 8:57
Localisation : Niort

Message par Jacques-André-Albert » mar. 18 juin 2013, 11:20

Autorité ou insistance des auditeurs aux oreilles blessées ? Je pense qu'il est important de signaler aux organismes concernés, encore et encore, tout ce qui peut nous paraître choquant ou fautif.
Quand bien nous pourrions estre sçavans du sçavoir d'autruy, au moins sages ne pouvons nous estre que de nostre propre sagesse.
(Montaigne - Essais, I, 24)

Koutan
Messages : 569
Inscription : lun. 17 juin 2013, 12:07

Message par Koutan » ven. 21 juin 2013, 18:39

Je voudrais bien casser un peu les pieds au CSA pour plein de raisons, pour qu'il gronde vertement notre Pujadas qui annonce péremptoirement qu'il est vingt heures à dix-neuf heures cinquante-huit puis vers vingt heures vingt-cinq, en rajoutant tout juste le "vingt-cinq minutes" quand il l'aperçoit sur le prompteur. Il faudrait lui offrir une montre arrêtée qui, au moins, comme l'a révélé José Artur, donne l'heure exacte deux fois par jour. Et puis naturellement, au-delà de Pujadas, pour l'effet euro, et puis pour "les raisons pour lequel", et puis "à la fois et à la fois", "s'affronter à", "au jour d'aujourd'hui", "j'allais dire", "déj'ner", et bien d'autres...
Mais sur le site du CSA, j'ai beau bien regarder, je ne vois pas d'endroit où on nous invite à casser leurs pieds. Vous pourriez peut-être m'aider à y voir clair, vous les pros des sites Internet.

Avatar de l’utilisateur
Jacques
Messages : 14475
Inscription : sam. 11 juin 2005, 8:07
Localisation : Décédé le 29 mai 2015, il était l'âme du forum

Message par Jacques » ven. 21 juin 2013, 18:53

Je ne peux que partager votre agacement. C'est justement ce personnage que vous citez qui me fait tous les jours monter la moutarde au nez ; mais les autres ne sont pas en reste. Pour le CSA, je ne fais pas de promesses, mais je vais voir s'il y a moyen d'obtenir l'adresse par notre association, Défense de la langue française.
Si haut qu'on soit placé, on n'est jamais assis que sur son cul (MONTAIGNE).

Avatar de l’utilisateur
Jacques
Messages : 14475
Inscription : sam. 11 juin 2005, 8:07
Localisation : Décédé le 29 mai 2015, il était l'âme du forum

Message par Jacques » ven. 21 juin 2013, 22:23

J'ai trouvé ceci, sur le site du CSA dans la rubrique « poser une question ou faire une remarque » :
http://www.csa.be/messages/new?type=question
Si haut qu'on soit placé, on n'est jamais assis que sur son cul (MONTAIGNE).

Hippocampe
Messages : 752
Inscription : dim. 17 avr. 2011, 18:15

Message par Hippocampe » sam. 22 juin 2013, 0:33

J'ai plusieurs fois indiqué ici ma consternation au sujet du heuro qui semble avoir créé d'autres mots comme hoctobre...

Il existe une autre bizarrerie concernant l'euro : plein de gens disent, en 2013, "centime d'euro" ! Mais punaise, si on parle de centimes en France, en 2013, il ne peut pas s'agir de centimes de sesterces !!!

Répondre