La bintje et le fuchsia

jarnicoton
Messages : 863
Inscription : mar. 11 sept. 2012, 9:16

Message par jarnicoton »

N'oublions le sempiternel M. de Metternikk.
André (G., R.)
Messages : 7437
Inscription : dim. 17 févr. 2013, 14:22

Message par André (G., R.) »

J'ai déjà eu l'occasion de dire ici combien je suis tolérant en ce qui concerne la prononciation des patronymes allemands par les francophones de naissance. METTERNICH, SCHILLER, SCHUMACHER, MERKEL, pour ne prendre qu'eux, comportent des R inexistants en français (proches en réalité de la voyelle A parce que précédés d'un E), un CH certes chuinté, mais différent de celui de niche, un CH guttural, que ne connaît pas notre langue (il est plus proche du K que du R) et des accents toniques sur ME pour le premier, SCHI pour le deuxième, SCHU pour le troisième et MER pour le quatrième (on prononce faiblement TTERNICH, LLER, MACHER et KEL).
jarnicoton
Messages : 863
Inscription : mar. 11 sept. 2012, 9:16

Message par jarnicoton »

Oui, je suis très tolérant envers ma façon personnelle de prononcer. :lol:

Un journaliste qui me donne du "Loudouigchafeunne" (deux fautes anglicisantes) ou du "Albert Spire" (aaarrrgh !...), voilà qui est terrifiant. En revanche, un journaliste qui non seulement prononce juste mais y colle un irréprochable accent tonique, la, je ris de l'affectation !
André (G., R.)
Messages : 7437
Inscription : dim. 17 févr. 2013, 14:22

Message par André (G., R.) »

jarnicoton a écrit : "Loudouigchafeunne" (deux fautes anglicisantes) ou du "Albert Spire" (aaarrrgh !...), voilà qui est terrifiant.
C'est également cela qui m'est insupportable, la prononciation à l'anglaise de tout nom propre non français.
Répondre