Prononciation des liaisons

Répondre
Leclerc92
Messages : 1854
Inscription : jeu. 29 nov. 2012, 17:06

Message par Leclerc92 » jeu. 21 mars 2019, 13:15

Un gag, je ne sais pas, mais sûrement du comique à répétition.

André (G., R.)
Messages : 6543
Inscription : dim. 17 févr. 2013, 14:22

Message par André (G., R.) » jeu. 21 mars 2019, 13:51

Koutan a écrit :Il me semble tout de même que la présentation par André, pour les visiteurs occasionnels, de la série "André-Leclerc" sous la forme possible d'un gag, est une évolution positive et je serais tout prêt à continuer d'en rire si le sketch virait ainsi.
Votre conditionnel sous-entend que vous n'avez pas ri, ce que je regrette. Mais votre réaction m'intéresse, comme à peu près tout ce que je lis sur FNBL.« Présentation par André » signifie-t-il que vous n'auriez pas forcément fait les mêmes citations ? Les miennes ne seraient-elles pas authentiques ? La première intervention de Leclerc92 n'est-elle pas digne d'être comparée à sa dernière de la séquence concernée ? Ce que je dénonce dans ma signature, ci-dessous, est-il susceptible d'être contesté par des personnes de bonne foi ?

Koutan
Messages : 435
Inscription : lun. 17 juin 2013, 12:07

Message par Koutan » jeu. 21 mars 2019, 18:12

Cher André, puis-je vous suggérer que mon conditionnel introduit en réalité une possible conséquence de l'éventualité évoquée en fin de phrase, et que j'ai également employé le verbe continuer ? Mais je ne peux plus formuler de réponses à vos questions suivantes, la substance profonde du conflit s'est un peu brouillée dans mon esprit aujourd'hui et je me souviens trop du casse-tête dans lequel je m'étais plongé pour accéder à des interprétations très diverses et personnelles. Non, je préfère la version gag.

Jean-Luc

Message par Jean-Luc » jeu. 21 mars 2019, 19:37

Le film intitulé : Le Gag sur FNBL
Venez voir les effets comiques engendrés par les acteurs pincipales : Monsieur Leclerc92 et Monsieur André.
La durée de ce film est en sesion continue...pour l'instant on ignore la fin de cette histoire.

Je me demande : S'embrasseront ils dans le dernier episode ?
https://tse1.mm.bing.net/th?id=OGC.1f40 ... VLB86TTHgQ

- André et Leclerc lisez ce qui suit avec les sentiments mais non avec l'intellect ok ?

L’égo ne nous permet que d’avoir une vision très limitée de la réalité, et n’admet que son propre point de vue, que sa propre manière de voir le monde, que sa propre façon d’aimer.

L’égoïsme est l’une des choses les plus destructrices et les plus dangereuses pour les relations, que ce soit dans le cadre d’une amitié, d’un travail ou d’un couple.

L’ego aime que les choses se déroulent comme il le souhaite, que le monde soit ordonné selon ses propres perspectives et selon sa conception personnelle du bien et du mal.

Il n’aime pas l’imprévu, les choses spontanées, les réactions qui échappent à son contrôle et les démonstrations d’une volonté propre.

Pour aimer en toute plénitude, nous devons «désactiver notre égo», en permettant ainsi à la personne qui nous aime en toute liberté d’avoir sa propre volonté, et de ne pas se conformer à tout ce que nous désirons.

L’amour s’offre avec spontanéité et de manière inconditionnelle : c’est cela l’amour vrai et authentique.

André (G., R.)
Messages : 6543
Inscription : dim. 17 févr. 2013, 14:22

Message par André (G., R.) » ven. 22 mars 2019, 7:41

Koutan a écrit :Cher André, puis-je vous suggérer que mon conditionnel introduit en réalité une possible conséquence de l'éventualité évoquée en fin de phrase, et que j'ai également employé le verbe continuer ? Mais je ne peux plus formuler de réponses à vos questions suivantes, la substance profonde du conflit s'est un peu brouillée dans mon esprit aujourd'hui et je me souviens trop du casse-tête dans lequel je m'étais plongé pour accéder à des interprétations très diverses et personnelles.
Merci, Koutan.
Depuis trois mois, j'attire l'attention de tous sur le fait que la « substance profonde » du forfait de Leclerc92 se trouve dans le rapport (la contradiction) entre son intervention initiale et sa remarque finale : toutes deux sont d'une simplicité biblique et n'ont en aucun cas de quoi brouiller l'esprit de qui que ce soit. Bien sûr, en décembre dernier, vous avez lu ce que le personnage et moi nous sommes dit dans l'intervalle... et je me serais étonné que vous ne le fissiez pas ! Vous avez alors constaté que l''introduction de l'idée d'homonymie m'y était due, ce qui aggrave le cas du menteur, mais est sans importance pour tout lecteur de bonne foi.
Je me sens obligé, excusez-m'en, de vous poser deux nouvelles questions :
• Voudrez-vous comparer mes arguments et ceux de Leclerc92, qui en est réduit, le pauvre, à évoquer ma santé mentale lorsque j'énonce des faits ?
• Avez-vous noté sur un autre fil l'acquiescement d'Astragal à ma formule « Je me suis peut-être un peu avancé », qui aurait évité le mensonge et le mépris ?
Ce mépris, vous l'auriez ressenti si vous aviez été à ma place.

Koutan
Messages : 435
Inscription : lun. 17 juin 2013, 12:07

Message par Koutan » ven. 22 mars 2019, 8:03

Non non, André, la simpliciré biblique n'est que prétendue, car on peut lire dans le vénérable ouvrage, deux pages après le commandement "Tu ne tueras pas", le commandement "Tu ne laisseras pas en vie la magicienne". Mais surtout je ne voudrais pas contribuer à relancer la polémique sur le fond, veuillez me pardonner.

André (G., R.)
Messages : 6543
Inscription : dim. 17 févr. 2013, 14:22

Message par André (G., R.) » ven. 22 mars 2019, 8:49

On emploie l'expression « simplicité biblique » sans forcément penser à la bible !
Votre refus de répondre à mes deux dernières questions est bien regrettable. En d'autres temps (en décembre), vous avez pris plus clairement position. Or il me semblait constater une évolution récente chez vous.
Il n'y a aucune polémique !
Pour qu'il y en ait une, il lui faudrait un sujet. Or le personnage et moi ne parlons pas de la même chose : il n'a jamais accepté, à ma connaissance, de rapporter son infâme « Personne n'en a jamais douté » à « paronyme heurt ».
« Veuillez me pardonner » est très aimable... et lourd d'un sous-entendu qui me plaît. Toutefois, lorsqu'un mot comme « mensonge » est écrit et répété par une personne offensée, ne faudrait-il pas s'engager ? Ma dernière question, par ailleurs, était essentiellement technique : vous n'êtes pas présent tous les jours sur FNBL, m'a-t-il semblé, et vous pourriez véritablement ne pas avoir lu l'intervention d'Astragal approuvant « Je me suis peut-être un peu avancé ». Est-il si difficile de dire qu'on trouve honnête cette formulation ? Bon, d'accord, je viens encore de vous poser une question ! :lol:

Koutan
Messages : 435
Inscription : lun. 17 juin 2013, 12:07

Message par Koutan » ven. 22 mars 2019, 11:51

Effectivement, je n'ai pas lu l'intervention d'Astragal car je ne suis pas de très près les débats, tout ça est voracement chronophage.

André (G., R.)
Messages : 6543
Inscription : dim. 17 févr. 2013, 14:22

Re:

Message par André (G., R.) » dim. 02 juin 2019, 9:04

André (G., R.) a écrit :
jeu. 21 mars 2019, 8:01
Interventions sur ce fil les 12, 13 et 14 décembre derniers :
Leclerc92 a écrit :Je crois que tout le monde dit encore deux heures en faisant la liaison malgré l'existence du PARONYME heurt.
André (G., R.) a écrit : je vois dans « heure » et « heurts » des homonymes.
Leclerc92 a écrit :
André (G., R.) a écrit :Merci de votre réponse. Elle me permet de confirmer, pour nos lecteurs, qu'en français contemporain, « heurt » et « heure » sont HOMONYMES dans la bouche de la majorité des locuteurs.
Je crois que personne n'en a jamais douté
:lol: :lol: :lol:

Chers visiteurs occasionnels, vous l’avez peut-être déjà constaté, le but principal de ce forum n’est pas de provoquer le rire. Mais comme vous pouvez le voir ci-dessus, nous ne nous en privons pas lorsque l’occasion se présente ! Sachez toutefois que l’auteur des passages en rouge ne les a pas rédigés pour rire, il n’aime pas qu’on lui rappelle son mensonge.
Devant renoncer à obtenir réparation, j'ai l'intention de supprimer ma signature, devenue malheureusement inutile, le 14 juin, six mois après une offense que je ne suis ni près d'oublier ni prêt à oublier. Merci encore à vous, Claude et Astragal, d'avoir accepté de faire un pas en direction de la vérité.
Probablement, le menteur fera-t-il une dernière tentative pour justifier l'injustifiable, sans s'occuper de la contradiction encore visible ci-dessus... et ci-dessous !
S'en prendra-t-il à nouveau à ma santé mentale ? Je ne l'exclus pas. Quoi qu'il en soit, il sait que, si je n'ai pas obtenu que la vérité soit plus nettement dite, il ne peut probablement plus, quant à lui, espérer convaincre qui que ce soit de la bonne foi de son « Personne n'en a jamais douté ».

Leclerc92
Messages : 1854
Inscription : jeu. 29 nov. 2012, 17:06

Re: Prononciation des liaisons

Message par Leclerc92 » dim. 02 juin 2019, 11:08

La chaleur ne vous arrange pas, mon pauvre.

André (G., R.)
Messages : 6543
Inscription : dim. 17 févr. 2013, 14:22

Re: Prononciation des liaisons

Message par André (G., R.) » ven. 14 juin 2019, 7:38

Aujourd'hui, le mépris a précisément six mois.
Je ne reviens pas sur la mauvaise foi.
Ce doit être dit aussi : feindre de pas voir la contradiction contenue dans « Personne n'en a jamais douté » rapporté à « paronyme heurt » n'est pas méprisant que pour l'interlocuteur mais aussi pour la langue française, bien sûr.

Répondre