Huit

Diberis
Messages : 287
Inscription : ven. 08 juin 2018, 20:24

Message par Diberis » sam. 20 oct. 2018, 13:52

Jacques-André-Albert a écrit :
Diberis a écrit :La plupart des livres de phonétique prônent :

Six maisons (on le prononce si maisons), cinq maisons (cinQ maisons), dans six minutes (prononcé, dans Si minutes), dans cinq minutes (prononcé, dans cinQ minutes)
Permettez-moi d'en douter. La prononciation cin minutes me semble plus courante et aussi plus élégante.
Je ne sais pas(prononcé "ché pas") est courant, mais incorrect et je doute de son élégance.
Dernière modification par Diberis le dim. 02 déc. 2018, 13:07, modifié 3 fois.

Avatar de l’utilisateur
Claude
Messages : 7916
Inscription : sam. 24 sept. 2005, 8:38
Localisation : Doubs (près de l'abreuvoir)

Message par Claude » sam. 20 oct. 2018, 13:53

Je ne pense pas qu'en matière de prononciation la « pagaille » soit le monopole du français. D'ailleurs il est plus important d'être respectueux de la grammaire, de la conjugaison et de la syntaxe, rubrique qui vous tient à cœur lorsque vous postez un nouveau sujet. :wink:
Je réponds à votre avant-dernier message.
Dernière modification par Claude le sam. 20 oct. 2018, 14:02, modifié 2 fois.
Avatar : petit Gaulois agité (dixit Perkele)

Diberis
Messages : 287
Inscription : ven. 08 juin 2018, 20:24

Message par Diberis » sam. 20 oct. 2018, 13:54

Jacques-André-Albert a écrit :
Diberis a écrit :La plupart des livres de phonétique prônent :

Six maisons (on le prononce si maisons), cinq maisons (cinQ maisons), dans six minutes (prononcé, dans Si minutes), dans cinq minutes (prononcé, dans cinQ minutes)
Permettez-moi d'en douter. La prononciation cin minutes me semble plus courante et aussi plus élégante.

**Je ne sais pas (prononcé ché pas) est courant, mais incorrect et je doute aussi de son élégance.
Dernière modification par Diberis le dim. 02 déc. 2018, 13:07, modifié 2 fois.

Leclerc92
Messages : 2479
Inscription : jeu. 29 nov. 2012, 17:06

Message par Leclerc92 » sam. 20 oct. 2018, 14:41

Diberis, je ne sais pas si vous êtes particulièrement bien placé pour être l'arbitre des élégances ! :wink:
En tout cas, Philippe Martinon (Comment on prononce le français) écrivait que le "q" ne se prononce en principe pas dans « cin(q) francs, cin(q) cents, cin(q) mille, les cin(q) derniers. » Il ajoutait : « cinque francs, très répandu, est particulièrement désobligeant pour une oreille délicate. »
Il est vrai que ces constatations datent un peu, et la prononciation aujourd'hui est laissée à la discrétion de chacun. En tout cas, la question ne se pose plus avec les euros !

André (G., R.)
Messages : 7437
Inscription : dim. 17 févr. 2013, 14:22

Message par André (G., R.) » sam. 20 oct. 2018, 17:25

Leclerc92 a écrit :La situation est à rapprocher de la prononciation de "neuf" qui diffère dans "neuf heures" de celle de "neuf oranges".
C’est seulement vrai, dirait-on dans la Sarthe. « Neuf heures » vient plus souvent que « neuf oranges » dans la conversation et l’effort à faire pour produire le phonème [v] semble inférieur à celui que nécessite [f] (ce qui peut paraître paradoxal, [v] étant une sonore, c'est-à-dire une consonne demandant un travail des cordes vocales, à la différence de [f]).
Diberis a écrit :**Plutôt que de donner une tentative d'explication, il serait mieux d'encourager les gens à prononcer "sinQ minutes" comme dans "sinQ maisons". Les vrais manuels de phonétique le conseillent. Je ne vais pas suivre les gens qui prononcent "sin minutes" Il faut arrêter de faire la pagaille!!
Vous avez décidément une drôle de conception du fonctionnement des langues. De même que, pour soigner une maladie, on doit en établir le diagnostic, il faut bien décrire ici le français aussi objectivement que possible en un premier temps. C’est d’autant plus étonnant sous votre plume que votre langue maternelle, l’espagnol, m’a-t-on dit, n’a pas une prononciation strictement uniforme d’un pays à l’autre, voire au sein d’un même pays.
Mais là n’est pas le plus important : que l’on prononce [siminyt] ou [sisminyt] ne me semble pas faire courir le moindre risque à notre belle langue, pendant qu’elle doit affronter de réels dangers en d’autres domaines.
Au moment de publier cela, je constate que vous vous adressez aussi à Diberis, Leclerc92 et Claude.

Diberis
Messages : 287
Inscription : ven. 08 juin 2018, 20:24

Message par Diberis » sam. 20 oct. 2018, 20:05

Leclerc92 a écrit :Diberis, je ne sais pas si vous êtes particulièrement bien placé pour être l'arbitre des élégances ! :wink:
En tout cas, Philippe Martinon (Comment on prononce le français) écrivait que le "q" ne se prononce en principe pas dans « cin(q) francs, cin(q) cents, cin(q) mille, les cin(q) derniers. » Il ajoutait : « cinque francs, très répandu, est particulièrement désobligeant pour une oreille délicate. »
Il est vrai que ces constatations datent un peu, et la prononciation aujourd'hui est laissée à la discrétion de chacun. En tout cas, la question ne se pose plus avec les euros !
Cher Leclerc 92, le fait de que je ne sois pas un français, ça ne veut pas dire que je sois incapable de repérer quand une personne prononce bien ou mal. Pour moi, si j'entends prononcer à un medecin l'expression:( Chavé pas) à la place de " Je ne le savais pas", je partirais de sa consultation tout de suite. Ce n'est pas sérieux parler comme ça. ZERO pour le medecin et pour les autres aussi. Aucun respect de parler ainsi.
Dernière modification par Diberis le dim. 02 déc. 2018, 13:08, modifié 2 fois.

Avatar de l’utilisateur
Perkele
Messages : 8138
Inscription : sam. 11 juin 2005, 18:26
Localisation : Deuxième à droite après le feu

Message par Perkele » dim. 21 oct. 2018, 7:07

je ne pense pas qu'un bon thérapeute se reconnaisse à sa prononciation du français.
Il faut faire les choses sérieusement sans se prendre au sérieux.

André (G., R.)
Messages : 7437
Inscription : dim. 17 févr. 2013, 14:22

Message par André (G., R.) » dim. 21 oct. 2018, 8:14

Leclerc92 a écrit : Il ajoutait : « cinque francs, très répandu,... »
L'alphabet phonétique international (API) est décidément bien commode : je suppose que « cinque », dans les explications de Philippe MARTINON, doit être lu [sɛ̃k] et non [sɛ̃kə]. Ne pourrait-on pas alors, sans utiliser l'API, écrire « cinqu' francs » ?

André (G., R.)
Messages : 7437
Inscription : dim. 17 févr. 2013, 14:22

Message par André (G., R.) » dim. 21 oct. 2018, 13:23

Je viens de manger très exactement neuf huitres !

Qu'en est-il, Diberis, de la consommation d'huitres en Espagne ? Y considère-t-on comme souvent en France qu'elles sont bonnes, crues, seulement pendant les mois en r (septembre à avril) ?

oliglesias
Messages : 244
Inscription : jeu. 27 oct. 2011, 17:45

Message par oliglesias » mar. 23 oct. 2018, 18:39

Diberis a écrit :Cher Leclerc 92, le fait de que je ne sois pas un français, ça ne veut pas dire que je sois incapable de repérer quand une personne prononce bien ou mal. Pour moi, si j'entends prononcer à un medecin l'expression:( Chavé pas) à la place de " Je ne le savais pas", je partirais de sa consultation tout de suite. Ce n'est pas sérieux parler comme ça. ZERO pour le medecin et pour les autres aussi. Aucun respect de parler ainsi.
Moi qui parle également l'espagnol (comme vous), j'ai du mal à comprendre votre remarque... à moins que vous ne soyez un de ces castillans intégristes qui dénigrent et rejettent toute prononciation déviante du castillan de Valladolid (!!!).

Précision : je suis castillan... mais pas intégriste ;)

Qu'un médecin emploie une prononciation plus relâchée ne me gênera pas le moins du monde. Moi-même, en tant qu'enseignant dans le supérieur, je mets un point d'honneur à parler à mes étudiants (et souvent également dans les colloques et congrès) comme je le ferai avec mes amis (je précise : uniquement en phonétique et syntaxe, le lexique, lui, évidemment, sera bien différent !).

Et je pense que tout le monde se rend bien compte du sérieux de mes propos. Car c'est bien cela qui importe : que ce qu'on dit est pertinent. Dire des choses non pertinentes voire ridicules, mais les dire avec une prononciation et une syntaxe soignées ne change rien à l'affaire : ce qu'on dit, ça reste des mogigraphies.

Pour en revenir aux "cinq minutes", clairement, je le prononce sans /k/ final. Alors que je pense que je prononçais "cinq francs" et je pense que je prononce "cinq maisons" avec ce /k/.

Bref... je ne vois pas ce qu'il y a de grave là-dedans... Je ne vois pas comment on pourrait ôter toute variation à une langue, la variation en synchronie étant une des étapes de l'évolution en diachronie... mais peut-être auriez-vous préféré prononcer le français comme au XVIIIe siècle ?

André (G., R.)
Messages : 7437
Inscription : dim. 17 févr. 2013, 14:22

Message par André (G., R.) » mar. 23 oct. 2018, 19:14

C'est un plaisir de vous retrouver, oliglesias ! Votre dernière visite était un peu ancienne. Et vous nous instruisez sur votre profession. L'espagnol est-il votre langue maternelle ?

oliglesias
Messages : 244
Inscription : jeu. 27 oct. 2011, 17:45

Message par oliglesias » mer. 24 oct. 2018, 19:36

Je suis passé le 15 octobre en coup de vent... Mais c'est vrai que depuis le mois de mai je n'ai pas pris le temps de répondre à des sujets du forum.
Difficile à répondre quant à ma langue maternelle... je suis né en France de parents espagnols arrivés en France à leur majorité. J'ai, par conséquent, parlé espagnol très tôt (mes premiers mots ont été espagnols) mais le manque de contact avec l'espagnol en dehors de la sphère familiale a fait que j'ai toujours maitrisé davantage le français, jusqu'à ce que je décide de faire de l'espagnol ma profession.

Voilà, c'était la minute "je parle de moi" :)

Diberis
Messages : 287
Inscription : ven. 08 juin 2018, 20:24

Message par Diberis » mer. 24 oct. 2018, 20:30

oliglesias a écrit :Je suis passé le 15 octobre en coup de vent... Mais c'est vrai que depuis le mois de mai je n'ai pas pris le temps de répondre à des sujets du forum.
Difficile à répondre quant à ma langue maternelle... je suis né en France de parents espagnols arrivés en France à leur majorité. J'ai, par conséquent, parlé espagnol très tôt (mes premiers mots ont été espagnols) mais le manque de contact avec l'espagnol en dehors de la sphère familiale a fait que j'ai toujours maitrisé davantage le français, jusqu'à ce que je décide de faire de l'espagnol ma profession.

Voilà, c'était la minute "je parle de moi" :)
Mais c'est incroyable !! Vous me poussez à raconter des choses de moi.

Mon cas, c'est à l'envers, je naquis en Espagne, mais mes parents sont françaises arrivés en Espagne, et la première fois que je suis venu là, j'avais plus de 25 ans. J'habite depuis un mois en Suisse et pour le moment la France ne me manque pas. On verra ce que ça donne plus tard :cry: :cry:

Répondre