Les mots homographes et hétérophones

Répondre
Jean-Luc

Les mots homographes et hétérophones

Message par Jean-Luc » sam. 19 janv. 2019, 19:35

Parfois, l'homonymie désigne une relation d'identité graphique (homographie) entre des mots qui ne se prononcent pas de la même façon (hétérophonie).

Dans la phrase : Il ne faut pas se "fier" à un homme trop "fier", le verbe infinitif fier et l'adjectif fier sont homographes, mais correspondent à deux séquences phoniques différentes.

Un homonyme pur (homographe et homophone au même temps) existe, mais "pas beaucoup". Un exemple :

-Un son agréable.
-Il est son copain.

Les hétérographes qui sont homophones (homonymes pas pur) sont assez fréquents. Voici quelques exemples :
dans/dents
compte/conte
peut/peu

-La paronymie n'a rien à voir avec l'homonymie au moins au sens strict du terme, elle désigne une relation de "proximité" phonique ou graphique entre deux mots différents.

Les mots évènement et avènement sont des paronymes : ils présentent simplement une forme graphique et/ou phonique proche. Des exemples :

estamper/estomper
prodige/prodigue
poison/poisson
éruption/irruption
**brin/brun
**côte/cote
**paume/pomme

**Quand les gens de la rue ne font pas la différence dans la prononciation de ces **mots parce qu'ils ne respectent pas les règles de l'Api ou parce qu'il s'agit simplement d'accents régionaux, automatiquement ces mots on devrait les considérer des "homonymes extra officiels"

N.B : Dans la paronymie on ne trouve jamais ni l'homographie ni l'homophonie, c'est pour cela que c'est arriéré de parler du concept 'quasi-homonymes"
Dernière modification par Jean-Luc le ven. 22 mars 2019, 15:12, modifié 8 fois.

Leclerc92
Messages : 2486
Inscription : jeu. 29 nov. 2012, 17:06

Re: Les mots homographes et hétérophones

Message par Leclerc92 » sam. 19 janv. 2019, 20:37

Jean-Luc a écrit : on ne trouve jamais ni la homographie ni la homophonie, c'est pour cela que c'est idiot de parler du concept 'quasi-homonymes"
Bonjour et bienvenue Jean-Luc,
Je vois que vous avez fait une contribution dans le fil sur le "h" aspiré : c'est pourquoi le "la homographie" me surprend, d'autant que plus haut, vous écriviez "l'homonymie" correctement. C'est probablement une coquille, à moins qu'il ne s'agisse d'un hispanisme ! D'ailleurs, à vous relire, il me semble bien qu'on vous a déjà vu ici, sous un autre nom.
Je ne sais pas s'il est idiot de parler du concept "quasi-homonymes". Il doit exister des adjectifs plus modérés pour signaler votre désapprobation !

oliglesias
Messages : 244
Inscription : jeu. 27 oct. 2011, 17:45

Message par oliglesias » lun. 21 janv. 2019, 12:13

Qu'est-ce qui vous fait dire ça Leclerc ? Les multiples astérisques dont je suis bien incapable de comprendre le sens et l'intérêt ??? :lol:

Avatar de l’utilisateur
Claude
Messages : 7928
Inscription : sam. 24 sept. 2005, 8:38
Localisation : Doubs (près de l'abreuvoir)

Message par Claude » lun. 21 janv. 2019, 12:39

C'est joli un astérisque : *
Avatar : petit Gaulois agité (dixit Perkele)

Leclerc92
Messages : 2486
Inscription : jeu. 29 nov. 2012, 17:06

Message par Leclerc92 » lun. 21 janv. 2019, 13:40

oliglesias a écrit :Qu'est-ce qui vous fait dire ça Leclerc ? Les multiples astérisques dont je suis bien incapable de comprendre le sens et l'intérêt ??? :lol:
Eh eh, il y a un style qu'on ne peut pas ne pas reconnaître !
Mais pour les astérisques, ils (comme j'ai du mal à ne pas écrire elles) ont je crois une raison d'être ici : ils signalent dans la vaste catégorie des paronymes ceux qui sont, pour certains francophones, des homophones, ou, selon une terminologie décriée par notre cher Dibe...luc, des quasi-homonymes !

Avatar de l’utilisateur
Claude
Messages : 7928
Inscription : sam. 24 sept. 2005, 8:38
Localisation : Doubs (près de l'abreuvoir)

Message par Claude » lun. 21 janv. 2019, 13:45

Votre mot-valise est presque un paronyme de libellule. :lol:
Avatar : petit Gaulois agité (dixit Perkele)

André (G., R.)
Messages : 7437
Inscription : dim. 17 févr. 2013, 14:22

Re: Les mots homographes et hétérophones

Message par André (G., R.) » mar. 19 mars 2019, 9:22

Jean-Luc a écrit :Un homonyme pur (homographe et homophone au même temps) existe, mais "pas beaucoup". Un exemple :
-Un son agréable.
-Il est son copain.
Les hétérographes qui sont homophones (homonymes pas pur) sont assez fréquents. Voici quelques exemples :
dans/dents
compte/conte
peut/peu
Je vois dans « compte » et « conte », « dans » et « dents », « peut » et « peu »... des homonymes stricts. Le Grand Robert indique que l'adjectif « homophone », créé en 1839, rend compte, par exemple, du fait que des signes différents [peuvent être] employés pour noter le même son (Ex. : F et Ph, en français. « Homonyme » ne concerne pas des signes mais des mots (Robert). En d'autres termes : les homonymes sont homophones, tandis que certains éléments homophones ne sont pas homonymes, n'étant pas des vocables.

Avatar de l’utilisateur
Yeva Agetuya
Messages : 1165
Inscription : lun. 22 juin 2015, 1:43

Message par Yeva Agetuya » mer. 20 mars 2019, 19:00

Vous devriez parler d'"homophones" et d'"hétérographes" et laisser les "homonymes" aux officiers d'état-civil.

André (G., R.)
Messages : 7437
Inscription : dim. 17 févr. 2013, 14:22

Message par André (G., R.) » mer. 20 mars 2019, 19:14

Voici tout de même ce qu'en dit Littré :

homonyme
adj. (o-mo-ni-m')
1 Qui a même nom.
Substantivement. Il se dit de ceux qui portent le même nom. Il est votre homonyme.

2 Terme de grammaire. Mots homonymes, mots qui se prononcent de même, bien que l'orthographe ou l'origine du mot diffèrent. Chêne et chaîne sont homonymes ainsi que Saintes ville de France, et saintes dans saintes femmes.
Rime homonyme, rime des mots homonymes.

nm Un traité d'homonymes. Les Homonymes de Poitevin.

Jean-Luc

Re: Les mots homographes et hétérophones

Message par Jean-Luc » mer. 20 mars 2019, 19:31

André (G., R.) a écrit :
Jean-Luc a écrit :Un homonyme pur (homographe et homophone au même temps) existe, mais "pas beaucoup". Un exemple :
-Un son agréable.
-Il est son copain.
Les hétérographes qui sont homophones (homonymes pas pur) sont assez fréquents. Voici quelques exemples :
dans/dents
compte/conte
peut/peu
Je vois dans « compte » et « conte », « dans » et « dents », « peut » et « peu »... des homonymes stricts. Le Grand Robert indique que l'adjectif « homophone », créé en 1839, rend compte, par exemple, du fait que des signes différents [peuvent être] employés pour noter le même son (Ex. : F et Ph, en français. « Homonyme » ne concerne pas des signes mais des mots (Robert). En d'autres termes : les homonymes sont homophones, tandis que certains éléments homophones ne sont pas homonymes, n'étant pas des vocables.
Cher André lisez cet exemple :

***Une livre de pain qu'il livre avec un livre de recettes.
Les trois mots "livre" sont des homonymes au sens strict (homographes et homophones simultanément) dans le trois cas, mais dans vos exemples dans/dent, compte/conte et peut/peu..bien qu'ils soient des homophones ne sont pas des homographes, c-a-d, ils sont des homonymes, mais non des "homonymes au sens strict" (homographes et homophones simultanément). Vos exemples seraient des "homonymes partiels"(homophones).
CONCLUSION :
Toute paire minimale A/B, où A et B =mot ou élément phonique qui soient homographes et/ou homophones sont automatiquement un homonyme, c-a-d, votre "ph" et "f" sont des homonymes (homophones dans ce cas-là) et ce n'est pas moi qui le dis, ce sont Pierre Léon et Al. Le Robert donne son point de vue, c'est tout, et bien sûr je ne partage pas ces idées du Robert.
Je viens de corriger ce fils :p

André (G., R.)
Messages : 7437
Inscription : dim. 17 févr. 2013, 14:22

Message par André (G., R.) » mer. 20 mars 2019, 20:57

Vous êtes fatigant à vouloir refaire la langue française à votre manière. D'autant plus qu'on avait déploré ce travers chez vous lorsque vous interveniez sous votre ancien pseudonyme.

Après le Littré, le Larousse :
1. HOMONYME adj. et n. m. (du gr. homos, semblable, et onoma, nom). LING. Se dit d'un mot qui présente la même forme graphique (homographe) et / ou phonique (homophone) qu'un autre, mais qui en diffère par le sens.

Et le Grand Robert :
HOMONYME. adj. (1534 ; lat. homonymus, mot gr. de onoma, « nom ».
1° Gramm. Se dit des mots de prononciation identique (V. Homophone) et de sens différents. [...] (Ex. Ceint, sain, saint, sein, seing)

(le rouge m'est dû)

Jean-Luc

Message par Jean-Luc » mer. 20 mars 2019, 21:14

André, je vois que tout ce que vous venez d'écrire, colle parfaitement avec ce que j'ai écris ci-dessus.

Le mot "livre" de ma phrase rempli toutes les exigences aussi du Grand Robert que du Litré, donc, le problème se trouve où ? S'il vous plaît détendez-vous.

Le mot "livre" a trois sens différents, en dépit d'être écrit et prononcé de la même façon, condition sine qua non de tout homonyme.
Dernière modification par Jean-Luc le jeu. 21 mars 2019, 16:57, modifié 3 fois.

André (G., R.)
Messages : 7437
Inscription : dim. 17 févr. 2013, 14:22

Message par André (G., R.) » jeu. 21 mars 2019, 7:25

Ah, le souci de la vérité !
Dans quel ouvrage sérieux voyez-vous que « ceint », « sain », « saint », « sein » et « seing », cités par le Grand Robert, ne seraient pas des homonymes stricts ? Si vous répondiez à cette question, vous m'étonneriez. Mais je ne demande qu'à être étonné !

Leclerc92
Messages : 2486
Inscription : jeu. 29 nov. 2012, 17:06

Message par Leclerc92 » jeu. 21 mars 2019, 8:09

Ça y est, le p'tit vélo dans la tête d'André est reparti pour un tour !

Jean-Luc

Message par Jean-Luc » jeu. 21 mars 2019, 17:07

André (G., R.) a écrit :Ah, le souci de la vérité !
Dans quel ouvrage sérieux voyez-vous que « ceint », « sain », « saint », « sein » et « seing », cités par le Grand Robert, ne seraient pas des homonymes stricts ? Si vous répondiez à cette question, vous m'étonneriez. Mais je ne demande qu'à être étonné !
Lisez-moi attentivement André :

Vos mots : « ceint », « sain », « saint », « sein » et « seing », CE SONT des homonymes et précisément des homophones, mais ils ne sont pas des homographes, donc, ils ne sont pas au sens strict des homonymes 100 pour 100. Alors, pourquoi voulez-vous couper les cheveux en quatre ? Le Grand Robert, n'est pas spécialiste en phonétique articulatoire, pour ne pas dire en d'autres domaines. Ces mots sont simplement des "homonymes partiels", point barre. :wink:

**Son frère a baissé le son de la radio.

Ici, les mots "son" sont des "homonymes totaux" au sens strict. (littéralement, stricto sensu)
Dernière modification par Jean-Luc le jeu. 21 mars 2019, 18:52, modifié 2 fois.

Répondre