Les mots homographes et hétérophones

André (G., R.)
Messages : 7437
Inscription : dim. 17 févr. 2013, 14:22

Message par André (G., R.) » jeu. 21 mars 2019, 17:35

:lol: Êtes-vous sérieux ? Votre « Point barre » ne change rien à l'affaire ! Vous n'avez, une fois de plus, pas répondu à ma question concernant l'ouvrage où l'on trouverait expliquée la différence entre l'homonyme en général et ce qui serait l' « homonyme strict » en particulier. Lorsqu'un dictionnaire donne une définition, elle se veut stricte ! Si, par exemple, le Larousse voit dans « étoc » une Tête de rocher émergeant à marée basse, je me dis que cette explication ne cherche probablement pas à m'induire en erreur, je l'imagine stricte !

Jean-Luc

Message par Jean-Luc » jeu. 21 mars 2019, 18:02

Le mieux serait de parler de "homonymes partiels" et " homonymes complètes", ça vous plaît ?

Parfois, on doit bien huiler les rouages de notre cerveau, car ils bloquent, je me rends compte que personne n'échappe, et bien sûr, moi non plus.
André regardez ce que je vais manger pour que mon cerveau soit bien nourri. C'est délicieux ! :)
Dernière modification par Jean-Luc le ven. 22 mars 2019, 15:10, modifié 1 fois.

André (G., R.)
Messages : 7437
Inscription : dim. 17 févr. 2013, 14:22

Message par André (G., R.) » ven. 22 mars 2019, 6:57

Jean-Luc a écrit :Le mieux serait de parler de "homonymes partiels" et " homonymes complètes", ça vous plaît ?
Pas du tout. Je ne dirais en aucun cas d'une femme qu'elle est strictement enceinte : elle l'est ou ne l'est pas. Deux mots sont homonymes ou ne le sont pas.

Jean-Luc

Message par Jean-Luc » ven. 22 mars 2019, 13:10

Un cheval et un âne appartiennent à la famille des équidés, mais les différences sont là. Il y a des homonymes (homophones et non homographes), il y a des homonymes (homophones et homographes), et il y a aussi des homonymes (homographes et non homophones), c-a-d, il y a trois catégories de homonymes différentes, je répète trois. À chacun de choisir voir ou non cette réalité.
N. B :
Quand j'exprime non-homophone, je veux dire hétérophone, enfin de compte ça veut dire la même chose et non-homographe = hétérographe. :p
Le point de vue sur ce sujet que Le Grand Robert a et que vous partagez André, je le respecte, mais je préfère le point de vue de Pierre Léon et al., leur point de vue est plus large.
Personne n'a la science infuse.
Pour moi ce sujet est clos, pour les autres c'est son problème.

André (G., R.)
Messages : 7437
Inscription : dim. 17 févr. 2013, 14:22

Message par André (G., R.) » sam. 23 mars 2019, 8:04

Jean-Luc a écrit :Pour moi ce sujet est clos, pour les autres c'est son problème.
Vous avez une idée bien particulière des échanges entre télépapoteurs !
Plus d'une fois, vous lancez un sujet, constatez que l'on n'est pas d'accord avec vous et décidez à brûle-pourpoint que le débat est clos.
Je regrette : en pensant au lecteur lambda de FNBL, je veux répéter que « ceint » et « saint » sont des homonymes stricts, mais que je trouve inutile d'utiliser cet adjectif en l'occurrence, pour la bonne raison que je n'ai aucune idée de ce que serait un homonyme non strict.
Les définitions de quatre dictionnaires ne vous suffisent-elles pas ?

Je crois bien avoir dit aussi naguère à un certain Diberis qu'une tournure du genre « Lisez-moi attentivement » pouvait déplaire à son destinataire : elle signifie qu'il vous lit parfois en pensant à autre chose !

Jean-Luc

Message par Jean-Luc » sam. 23 mars 2019, 11:59

Vos analyses sont magnifiques, vous êtes fort très fort.

André et si je vous disais : "Ne me lisez pas attentivement", vous prendriez cela dans quel sens ? J'adore vos remarques et bien sûr toutes les subtilités qui m'echappent et que grâce à vous j'y vois.

En psychologie, la susceptibilité désigne la disposition à se vexer et caractérise l'individu qui s'offense facilement. Une personne qui ressens un mal-être pour l'expression : "Lisez-moi attentivement", c'est quelqu'un de fragile.


À tous et à toutes. :wink:

André (G., R.)
Messages : 7437
Inscription : dim. 17 févr. 2013, 14:22

Message par André (G., R.) » dim. 24 mars 2019, 8:32

Jean-Luc a écrit :Vos analyses sont magnifiques, vous êtes fort très fort.
Je ne vois pas bien quelle magnifique analyse j'ai pu faire. J'essaie plutôt de ne pas oublier le souci que nous devons avoir de la vérité.
Jean-Luc a écrit :André et si je vous disais : "Ne me lisez pas attentivement", vous prendriez cela dans quel sens ?
Je sourirais probablement.

André (G., R.)
Messages : 7437
Inscription : dim. 17 févr. 2013, 14:22

Message par André (G., R.) » dim. 24 mars 2019, 14:39

Jean-Luc a écrit : il y a aussi des homonymes (homographes et non homophones).
Pour la gouverne de nos lecteurs : cette allégation est erronée, deux mots non homophones ne sauraient être homonymes, qu'ils soient homographes ou non. L'exemple le plus connu d'homographes non homophones se trouve, on l'a vu plus haut, je crois, dans la phrase Les poules du couvent couvent, où l'on ne prononce pas de la même manière le nom et le verbe identiques graphiquement. Je reprends la phrase du Grand Robert : (« homonyme ») Se dit des mots de prononciation identique.

Jean-Luc

Message par Jean-Luc » dim. 24 mars 2019, 15:29

Dans la phrase :
- Le fils de Pierre s'est coupé le doigt avec des fils.

**Les mots "fils" dans ce cas-là, même si se prononcent différemment, ils sont des homographes, donc, ils sont bel et bien des homonymes. Détrompez-vous André, Le Grand Robert doit mettre à jour leurs connaissances.
Vous avez un grave problème avec le concept d'homonymie, vous devez le voir au sens large, aussi dans le domaine des sons que des graphies.
Dernière modification par Jean-Luc le dim. 24 mars 2019, 16:46, modifié 2 fois.

Leclerc92
Messages : 2479
Inscription : jeu. 29 nov. 2012, 17:06

Message par Leclerc92 » dim. 24 mars 2019, 16:16

Jean-Luc a écrit :- Le fils de Pierre s'est coupé le doigt avec un fils.
avec un fil.
Ni homographie, ni homophonie, ni homonymie ! :wink:

Jean-Luc

Message par Jean-Luc » dim. 24 mars 2019, 16:20

Ça y est!! "DES FILS"
Maintenant lisez attentivement ce qui suit :wink:

En langue de tous les jours, l’homonymie est la relation entre des homonymes, c’est-à-dire entre des mots d’une langue qui ont la même forme orale ou écrite mais des sens différents. L’homonymie est un cas particulier d’ambiguïté, ici de sens (cas de polysémie)
Les mots "fils" de ma phrase ont la même forme écrite mais des sens différents.

Leclerc92
Messages : 2479
Inscription : jeu. 29 nov. 2012, 17:06

Message par Leclerc92 » dim. 24 mars 2019, 17:31

Il se pourrait que bientôt André dise que Jean-Luc ment et méprise son interlocuteur. Comment, oser affirmer que les deux "fils" sont des homonymes ET des homographes ! C'est trop pour André : « cette allégation est erronée, deux mots non homophones ne sauraient être homonymes, qu'ils soient homographes ou non. » Robert dixit et donc ce sera soutenu mordicus par André, peu important que les définitions modernes de "homonymes" semblent avoir évolué depuis notre enfance : le TLF (LING. (Mot, signifiant) qui a une prononciation et/ou une graphie identique à celle d'un autre mais un signifié différent.), le PLI (se dit d'un mot qui présente la même forme graphique (homographe) ou phonique (homophone) qu'un autre, mais qui en diffère par le sens), et les ouvrages de linguistique montrent que ce qu'on appelle aujourd'hui "homonyme" couvre à la fois les homophones et les homographes.
Le Robert (je n'ai pas vérifié les éditions les plus récentes) et même la 9e édition du dictionnaire de l'Académie s'en tiennent toutefois à la définition ancienne qui ne voyait des homonymes que là où il y avait prononciation identique. C'est peut-être quand même encore le sens le plus généralement admis dans la conversation courante.
Dernière modification par Leclerc92 le dim. 24 mars 2019, 17:58, modifié 1 fois.

Avatar de l’utilisateur
Claude
Messages : 7916
Inscription : sam. 24 sept. 2005, 8:38
Localisation : Doubs (près de l'abreuvoir)

Message par Claude » dim. 24 mars 2019, 17:46

À l'école nous apprenions ainsi :
- homonymes : mots de même prononciation mais d'orthographe et de sens différents ;
- synonymes : mots de même sens mais d'orthographe et de prononciation différentes ;
- paronymes : je n'en ai pas le souvenir.
Avatar : petit Gaulois agité (dixit Perkele)

Leclerc92
Messages : 2479
Inscription : jeu. 29 nov. 2012, 17:06

Message par Leclerc92 » dim. 24 mars 2019, 18:04

Pareillement, et on ne nous parlait pas encore d'homophones et d'homographes.

Jean-Luc

Message par Jean-Luc » dim. 24 mars 2019, 18:18

Leclerc92 a écrit :
Il se pourrait que bientôt André dise que Jean-Luc ment et méprise son interlocuteur. Leclerc vous me faites peur !


**Comme on ne sait jamais, je vais faire ma prière pour me protéger de la possible colère d'André. Amen !

Répondre