Il est dimanche

André (G., R.)
Messages : 7437
Inscription : dim. 17 févr. 2013, 14:22

Message par André (G., R.) » mer. 02 déc. 2015, 10:40

Je n'ai pas parlé de « nous sommes en juillet » et de « il est quatre heures » parce que la grammaire de ces phrases ne semble pas malmenée. Toutefois je me demande si « nous sommes », sur lequel je me suis exprimé ci-dessus, n'y présente pas de surcroît l'inconvénient de l'hypercorrection : certaines personnes conscientes du côté un peu familier du pronom « on » valant « nous » croient devoir remplacer cet indéfini en des circonstances où son emploi est justifié.

Répondre