Fautes très et trop courantes

Pour les sujets qui ne concernent pas les autres catégories, ou en impliquent plus d’une
Répondre
Avatar de l’utilisateur
Jacques-André-Albert
Messages : 4000
Inscription : dim. 01 févr. 2009, 8:57
Localisation : Niort

Re: Fautes très et trop courantes

Message par Jacques-André-Albert » jeu. 13 févr. 2020, 14:49

André (G., R.) a écrit :
mer. 12 févr. 2020, 16:46
Je n'aime guère non plus « entre aujourd'hui et demain », « entre janvier et février », entre le XVIIe et le XVIIIe siècles..., qu'on rencontre pourtant si souvent.
« Entre aujourd'hui et demain » peut être une façon imagée pour indiquer une heure avancée de la nuit.
Et que pensez-vous de ce « entre douze à dix-huit degrés » que nous sert presque quotidiennement une jeune présentatrice de la météo ?
Quand bien nous pourrions estre sçavans du sçavoir d'autruy, au moins sages ne pouvons nous estre que de nostre propre sagesse.
(Montaigne - Essais, I, 24)

André (G., R.)
Messages : 7212
Inscription : dim. 17 févr. 2013, 14:22

Re: Fautes très et trop courantes

Message par André (G., R.) » jeu. 13 févr. 2020, 15:34

Jacques-André-Albert a écrit :
jeu. 13 févr. 2020, 14:49
André (G., R.) a écrit :
mer. 12 févr. 2020, 16:46
Je n'aime guère non plus « entre aujourd'hui et demain », « entre janvier et février », entre le XVIIe et le XVIIIe siècles..., qu'on rencontre pourtant si souvent.
« Entre aujourd'hui et demain » peut être une façon imagée pour indiquer une heure avancée de la nuit.
Oui. Dans ce cas, la formule me paraît irréprochable... parce qu'imagée !
Jacques-André-Albert a écrit :
jeu. 13 févr. 2020, 14:49
Et que pensez-vous de ce « entre douze à dix-huit degrés » que nous sert presque quotidiennement une jeune présentatrice de la météo ?
Évidemment, ce sont « entre douze et dix-huit degrés » ou « de douze à dix-huit degrés » qui conviennent. Je crois bien savoir de qui vous parlez.

André (G., R.)
Messages : 7212
Inscription : dim. 17 févr. 2013, 14:22

Re: Fautes très et trop courantes

Message par André (G., R.) » jeu. 13 févr. 2020, 19:03

Koutan a écrit :
jeu. 13 févr. 2020, 14:33
Passez une très très belle soirée !!!
(et pas de discussion !)
:lol: On est à la limite de l'intrusion dans la vie privée !
André (G., R.) a écrit :
jeu. 13 févr. 2020, 11:44
Je trouve contradictoire l'utilisation d'un passif après « en train de ». Mais le Grand Robert cite un exemple de son emploi avec le pronominal à valeur de passif : « ... les grands travaux publics partout en voie d'aboutissement, les monuments en train de s'édifier,... »
MADELIN, Hist. Cons. et Emp., Vers Emp. Occid., VIII.
*
Bien entendu, « Les enfants sont en train de se laver » ne me gêne pas : le verbe pronominal n'y vaut pas un passif. Pour le passage du livre de Louis MADELIN, je préférerais « les monuments en cours d'édification » ou « les monuments qu'on est en train d'édifier », voire, et à l'extrême rigueur, si l'on tient au pronominal à valeur de passif, « les monuments qui s'édifient ».

Avatar de l’utilisateur
Claude
Messages : 7424
Inscription : sam. 24 sept. 2005, 8:38
Localisation : Doubs (près de l'abreuvoir)

Re: Fautes très et trop courantes

Message par Claude » jeu. 13 févr. 2020, 20:35

Koutan a écrit :
jeu. 13 févr. 2020, 14:33
Passez une très très belle soirée !!!
(et pas de discussion !)
Non, Koutan ! Vous n'arriverez pas à me faire perdre mon calme. 8)
Avatar : petit Gaulois agité (dixit Perkele)

Leclerc92
Messages : 2082
Inscription : jeu. 29 nov. 2012, 17:06

Re: Fautes très et trop courantes

Message par Leclerc92 » jeu. 13 févr. 2020, 20:35

Pourtant, "en train de se faire", où "se faire" a un sens passif, est très commun.
Fénelon : « Que ne donnerais-je point pour savoir toutes les esquilles sorties, le dernier fond découvert et purifié, les opérations douloureuses finies, et l'exfoliation de l'os carié en train de se faire tranquillement ? »
https://books.google.fr/books?id=ivI9AA ... &q&f=false
Du Fouart : « La suppression de la matière purulente n'a lieu ordinairement que lorsque la suppuration est en train de se faire , et que des corps étrangers ou des recherches imprudentes la contrarient. »
https://books.google.fr/books?id=Wgc_AA ... &q&f=false
On trouve de nos jours pas mal d'exemples de "l'art en train de se faire", "un livre en train de se faire", "la musique en train de se faire".

Koutan
Messages : 539
Inscription : lun. 17 juin 2013, 12:07

Re: Fautes très et trop courantes

Message par Koutan » ven. 14 févr. 2020, 11:44

Claude a écrit :
jeu. 13 févr. 2020, 20:35
Non, Koutan ! Vous n'arriverez pas à me faire perdre mon calme. 8)
:ange:

André (G., R.)
Messages : 7212
Inscription : dim. 17 févr. 2013, 14:22

Re: Fautes très et trop courantes

Message par André (G., R.) » lun. 17 févr. 2020, 10:05

Peut-être certains d'entre vous ont-ils regardé hier soir, sur la chaîne France 5, un documentaire concernant la fabrication des croissants. L'une des dernières images montrait un groupe de boulangers pâtissiers posant devant la vitrine d'un confrère. On nous expliquait que des exemplaires de la grande affiche visible dans cette vitrine se trouveraient dorénavant dans toutes les boulangeries pâtisseries de France où la confection des croissants, entre autres, reste strictement artisanale. Son texte : Tout mes pains, viennoiseries [...] sont fabriqués artisanalement (le gras m'est dû). La première diffusion du documentaire date de 2018. Il me semble n'avoir vu nulle part cette affiche depuis lors mais je ne suis pas une référence en la matière.

Avatar de l’utilisateur
Perkele
Messages : 7717
Inscription : sam. 11 juin 2005, 18:26
Localisation : Deuxième à droite après le feu

Re: Fautes très et trop courantes

Message par Perkele » lun. 17 févr. 2020, 13:41

Vous parlez du gras du croissant au beurre ?
Il faut faire les choses sérieusement sans se prendre au sérieux.

Avatar de l’utilisateur
Claude
Messages : 7424
Inscription : sam. 24 sept. 2005, 8:38
Localisation : Doubs (près de l'abreuvoir)

Re: Fautes très et trop courantes

Message par Claude » lun. 17 févr. 2020, 14:01

Gras qui surprend à la sortie du micro-ondes.
Avatar : petit Gaulois agité (dixit Perkele)

André (G., R.)
Messages : 7212
Inscription : dim. 17 févr. 2013, 14:22

Re: Fautes très et trop courantes

Message par André (G., R.) » lun. 17 févr. 2020, 15:35

Perkele a écrit :
lun. 17 févr. 2020, 13:41
Vous parlez du gras du croissant au beurre ?
:lol:
Gras simple !
Claude a écrit :
lun. 17 févr. 2020, 14:01
Gras qui surprend à la sortie du micro-ondes.
Pour tout croissant, qu'il sorte ou non du micro-ondes, j'évite le gras-double !

André (G., R.)
Messages : 7212
Inscription : dim. 17 févr. 2013, 14:22

Re: Fautes très et trop courantes

Message par André (G., R.) » mar. 18 févr. 2020, 10:34

Une page entière de mon journal était occupée hier par une publicité pour la chaîne de magasins Leclerc (j'ai cité tout récemment une marque concurrente). Extrait : Lieu de fabrication France. Et oui, chez nous aussi on sait faire les pâtes.
Le scripteur lambda qui confond la conjonction de coordination et l'interjection m'étonne beaucoup moins que le responsable de la publicité d'une grande chaîne de magasins. Je remarque l'absence de point d'exclamation, dans la logique de la faute, après tout !

Avatar de l’utilisateur
Claude
Messages : 7424
Inscription : sam. 24 sept. 2005, 8:38
Localisation : Doubs (près de l'abreuvoir)

Re: Fautes très et trop courantes

Message par Claude » mar. 18 févr. 2020, 11:30

Eh oui ! C'est comme ça mon brave monsieur.
Avatar : petit Gaulois agité (dixit Perkele)

Avatar de l’utilisateur
Jacques-André-Albert
Messages : 4000
Inscription : dim. 01 févr. 2009, 8:57
Localisation : Niort

Re: Fautes très et trop courantes

Message par Jacques-André-Albert » mer. 19 févr. 2020, 7:43

André (G., R.) a écrit :
mar. 18 févr. 2020, 10:34
Une page entière de mon journal était occupée hier par une publicité pour la chaîne de magasins Leclerc (j'ai cité tout récemment une marque concurrente). Extrait : Lieu de fabrication France. Et oui, chez nous aussi on sait faire les pâtes.
Le scripteur lambda qui confond la conjonction de coordination et l'interjection m'étonne beaucoup moins que le responsable de la publicité d'une grande chaîne de magasins. Je remarque l'absence de point d'exclamation, dans la logique de la faute, après tout !
Je ne suis pas étonné de voir cette faute commise par un responsable de la publicité. D'une part, l'inculture a gagné toutes les couches sociales, et d'autre part le monde de la publicité n'a jamais été exemplaire pour le respect de la langue française.
Je soulignerai aussi, pour ce qui est de la ponctuation, l'absence des deux points après « Lieu de fabrication ».
Quand bien nous pourrions estre sçavans du sçavoir d'autruy, au moins sages ne pouvons nous estre que de nostre propre sagesse.
(Montaigne - Essais, I, 24)

André (G., R.)
Messages : 7212
Inscription : dim. 17 févr. 2013, 14:22

Re: Fautes très et trop courantes

Message par André (G., R.) » mer. 19 févr. 2020, 9:17

Jacques-André-Albert a écrit :
mer. 19 févr. 2020, 7:43
D'une part, l'inculture a gagné toutes les couches sociales, et d'autre part le monde de la publicité n'a jamais été exemplaire pour le respect de la langue française.
La culture et l'inculture sont difficilement mesurables et ne concernent pas, il s'en faut de beaucoup, que les connaissances dans la langue maternelle. Par ailleurs, mon père me parlait souvent des cancres de l'école qu'il avait fréquentée dans les années vingt et trente.
Je n'oublie pas non plus l'évolution du taux d'alphabétisation en France depuis le XVIIe siècle, sujet traité sur ce site, où je lis en particulier :

Le livre d’Emmanuel Todd « Après la Démocratie », éditions Gallimard, 2008, apporte les réponses à cette question [...]. Page 53 : « sur la base des signatures au mariage, le taux d’alphabétisation des jeunes adultes était en France en 1686-1690, de 29% pour les hommes et de 14% pour les femmes. En 1786-1790, au moment du déclenchement de la Révolution, les hommes étaient à 47%, les femmes à 27%. Au lendemain de la Commune de Paris, en 1871-1875, la proportion des hommes sachant signer s’élevait à 78%, celle des femmes à 66% ».

Page 54 : « le recensement de 1911 permet d’évaluer le pourcentage d’illettrés parmi les hommes et les femmes qui avaient entre 20 et 24 ans en 1881. Il donne un taux d’alphabétisation plus élevé que ne le suggéraient les signatures des actes de mariage : 86% pour les hommes et 79% pour les femmes. En 1911, le taux d’alphabétisation à 20-24 ans était de 96% pour les deux sexes.


Bon, je ne vais évidemment pas contester le désarroi qu'on peut ressentir à comparer les lettres envoyées jadis par des Poilus à leurs familles et la prose de certains de nos contemporains du même âge ! Ou plus âgés ! N'oublions pas toutefois que ce sont les vieilles missives bien tournées qui circulent !
Jacques-André-Albert a écrit :
mer. 19 févr. 2020, 7:43
Je soulignerai aussi, pour ce qui est de la ponctuation, l'absence des deux points après « Lieu de fabrication ».
C'est exact.

Avatar de l’utilisateur
Perkele
Messages : 7717
Inscription : sam. 11 juin 2005, 18:26
Localisation : Deuxième à droite après le feu

Re: Fautes très et trop courantes

Message par Perkele » mer. 19 févr. 2020, 19:58

Il me semble qu'on serait édifié en consultant le résultat des tests proposés aux conscrits le jour de leur "journée défense et citoyenneté".
Il faut faire les choses sérieusement sans se prendre au sérieux.

Répondre