Tics linguistiques

Pour les sujets qui ne concernent pas les autres catégories, ou en impliquent plus d’une
Répondre
Stéph

Tics linguistiques

Message par Stéph » jeu. 25 sept. 2014, 10:09

J'en ai marre d'entendre les gens parler/écrire avec si peu de respect de notre chère langue.
Je vais donc faire ici la liste des expressions incorrectes, utilisées exagéremment, aussi bien à l'oral qu'à l'écrit.
Ces tics sont fortement relayés par les médias et l'on ne compte plus les animateurs de TV qui en font leur spécialité :?
On pourrait même les appeler "virus" linguistiques, car ils se répandent à grande vitesse :(

Voici donc mon classement en partant du pire, avec mes astuces pour corriger la personne (vous lui répondez en utilisant l'astuce, ce qui lui montre son erreur).

1) au jour d'aujourd'hui: :x :x :x
énorme pléonasme qui est utilisé pour se donner de la prestance => erreur
Il y a pire: à l'heure d'aujourd'hui :arrow:
Astuce de correction: au jour de demain (ou d'hier)
Spécialité de: Tex, animateur de France2

2) du coup: :x :x :x
utilisé à propos de faits ou d'idées souvent dérisoires, c'est un syllogisme qui se prévaut de l'accord implicite de l'interlocuteur.
Astuce de correction: du cou de poulet, du coup de pied, du coup de trafalgar, du con...

3) voilà: :x :x :x
placé à chaque fois que la personne n'a plus rien à dire
Voilà quoi?
Voilà l'autobus, voilà mon compte-rendu est correct. :)
Astuce de correction: voici
Spécialité de: nombreux commentateurs sportifs qui veulent "meubler"

4) ou pas à chaque fin de phrase interrogative: :x :x :x
Virus très contagieux preuve d'une paresse :evil:
La phrase interrogative était à l'origine composée de:
- inversion du sujet/verbe
- terminaison par un ? et d'une intonation montante
ex: As-tu trouvé le livre ?
Cette forme est aujourd'hui dépassée et l'inversion est remplacée par sujet/verbe, mais le ? en fin de phrase avec son intonation montante est suffisante
ex: Tu as trouvé le livre ?
Extension paresseuse:
ex: Tu as trouvé le livre ou pas.
Astuce de correction: ou pas-de-calais
Spécialité de: Nagui, animateur de France2

5) après: :x :x
Préposition ou adverbe qui indique la postériorité dans le temps, il est toujours suivi d'un verbe ou d'une proposition.
Après quoi?
Après avoir tout nettoyé est correct.
C'est un tic lorsqu'il est utilisé comme liaison sans aucune suite.
Le train était en retard, après, c'est pas grave est incorrect
Son petit frère: maintenant, utilisé dans les mêmes conditions
Astuce de correction: avant / plus tard

6) à un moment donné: :x :x
Idem que ci-dessus, doit être suivi d'une expression temporelle
A un moment donné de son parcours est correct.
A un moment donné, il y a de l'abus est incorrect. :(
Astuce de correction: à un moment donné gratis

7) 50% en plus: :x
En plus ou en moins sont des expressions comparatives, et pour comparer, il faut 2 sujets...
En plus par rapport à quoi ?
Largement utilisé comme argument publicitaire sur les emballages pour vanter une réduction ou une augmentation d'un composant.
ex: avec 30% de sucres en moins :?
Pour se donner bonne conscience, les fabricants ajoute une étoile minuscule qui renvoie quelque part dans un coin du paquet et qui précise: 30% en moins que la moyenne du marché, argument qui est creux !
Variante: je suis d'accord à 300% :x :arrow:

En conclusion, voici une phrase avec ces expressions compilées:
Au jour d'aujourd'hui, y'a plus de météo. Il pleut ou pas? Du coup, je vais prendre mon parapluie, à un moment donné il sera utile, après, maintenant, voilà...
Avec les astuces, cela donne:
Au jour d'hier, y'a plus de météo. Il pleut ou Pas-de-Calais. Du con, je vais prendre mon parapluie, à un moment donné gratis, il sera utile, avant, voici... :P

Avatar de l’utilisateur
Jacques
Messages : 14475
Inscription : sam. 11 juin 2005, 8:07
Localisation : Décédé le 29 mai 2015, il était l'âme du forum

Message par Jacques » jeu. 25 sept. 2014, 10:31

J'appelle votre attention sur l'article 2 de notre charte :
2 . Nous nous interdisons l’emploi de termes orduriers, de mots obscènes, vulgaires ou indécents, les grossièretés de toute nature, les propos à caractère salace ; nous nous efforçons de nous exprimer dans un langage convenable, en évitant le vocabulaire argotique ou relâché.
Vous êtes tout nouveau sur le forum, nous excusons volontiers un petit péché de jeunesse dans votre dernier paragraphe, d'ailleurs masqué par la censure automatique.
Nous comptons sur la bonne volonté de chacun et sur l'autodiscipline pour s'obliger à l'emploi d'un langage décent, ce qui est aussi une forme de respect envers la langue et envers les autres participants.
Si haut qu'on soit placé, on n'est jamais assis que sur son cul (MONTAIGNE).

Stéph

Message par Stéph » jeu. 25 sept. 2014, 13:13

Exact, un mot légèrement "vulgaire" s'est glissé dans une phrase.
On peut le censurer, en le remplaçant par "clairon", je n'y vois pas d'inconvénient, mais alors, l'expression n'a plus son sens...

Néanmoins ce mot apparaît non censuré ailleurs sur le forum, viewtopic.php?t=2668&start=0&postdays=0 ... highlight=, peut-être la censure n'était pas en place au 11 juillet 2011 :roll:

Avatar de l’utilisateur
Administrateurs
Messages : 30
Inscription : lun. 22 août 2011, 7:55

Message par Administrateurs » jeu. 25 sept. 2014, 13:38

C'était une lacune dans les données du programme, qui effectue une correction automatique. Il était bon, effectivement, de nous le signaler. On peut aller vérifier, elle a été corrigée.
Si la phrase perd sa valeur après avoir été censurée, c'est à son auteur de s'adapter. D'ailleurs, Klausinski, qui s'occupe des inscriptions, recommande aux nouveaux venus de lire la charte afin d'être informés de notre mode de fonctionnement.
Il serait paradoxal que, dans un lieu virtuel où l'on se targue d'utiliser une langue choisie et foncièrement correcte, les responsables acceptent des formes de langage qui témoignent d'un laisser-aller. Nous refusons d'adopter le modèle des médias, imprimés ou audiovisuels, qui déversent des quantités de termes vulgaires, obscènes ou orduriers.
C'est dans le même souci de maintenir un niveau de valeur que le tutoiement n'est pas de mise entre les participants quand ils s'expriment sur le forum.

Stéph

Message par Stéph » jeu. 25 sept. 2014, 15:51

Le vouvoiement est encore une particularité française.
Au Québec, le tutoiement est généralisé, ce n'est pas pour cela qu'il y a un manque de respect.
Il s'agit là d'une différence de culture.

Je suis entièrement d'accord qu'un forum doit être discipliné, aussi bien dans le fond que dans la forme.
Je suis moi-même administrateur d'un forum et je n'accepte pas les fautes d'orthographe à outrance. Je tolère quelques écarts, mais jamais dans le titre d'un sujet. :evil:

Avatar de l’utilisateur
Jacques
Messages : 14475
Inscription : sam. 11 juin 2005, 8:07
Localisation : Décédé le 29 mai 2015, il était l'âme du forum

Message par Jacques » jeu. 25 sept. 2014, 15:55

Stéph a écrit :Le vouvoiement est encore une particularité française.
Au Québec, le tutoiement est généralisé, ce n'est pas pour cela qu'il y a un manque de respect.
Il s'agit là d'une différence de culture.
Ne croyez pas cela, il y a une énorme progression du tutoiement dans les relations humaines, entre personnes de tous âges. Les Français ne sont pas en retard sur ce plan.
Ce que nous avons décidé est valable seulement pour le forum, mais ne reflète pas la situation générale.
Si haut qu'on soit placé, on n'est jamais assis que sur son cul (MONTAIGNE).

jarnicoton
Messages : 729
Inscription : mar. 11 sept. 2012, 9:16

Message par jarnicoton » ven. 26 sept. 2014, 17:27

Eh bien, je me vante d'avoir d'avoir toujours vouvoyé ma seconde épouse. Cela intriguait le monde ; c'était très amusant !

Avatar de l’utilisateur
Jacques-André-Albert
Messages : 4105
Inscription : dim. 01 févr. 2009, 8:57
Localisation : Niort

Message par Jacques-André-Albert » ven. 26 sept. 2014, 17:46

Stéph, à votre liste de tics de langage colportés par les médias, on pourrait ajouter « et autres », comme dans la phrase « poulets, pintades et autres escargots ».
Quand bien nous pourrions estre sçavans du sçavoir d'autruy, au moins sages ne pouvons nous estre que de nostre propre sagesse.
(Montaigne - Essais, I, 24)

Avatar de l’utilisateur
Jacques
Messages : 14475
Inscription : sam. 11 juin 2005, 8:07
Localisation : Décédé le 29 mai 2015, il était l'âme du forum

Message par Jacques » ven. 26 sept. 2014, 17:49

jarnicoton a écrit :Eh bien, je me vante d'avoir d'avoir toujours vouvoyé ma seconde épouse. Cela intriguait le monde ; c'était très amusant !
Était-ce simplement par jeu, si je ne suis pas trop indiscret ? Je me vois mal dans une telle situation.
Nous avons connu un couple qui avait habitué ses enfants à lui dire vous (ils en avaient six je crois). Ce n'était pas une affaire de classe sociale, c'étaient des gens banals comme nous, des « Français moyens ».
Si haut qu'on soit placé, on n'est jamais assis que sur son cul (MONTAIGNE).

Avatar de l’utilisateur
Islwyn
Messages : 1492
Inscription : sam. 16 févr. 2013, 12:09
Localisation : Royaume-Uni (décédé le 9 mars 2018)

Message par Islwyn » ven. 26 sept. 2014, 18:24

Dans un de nos manuels de français au lycée (années 1950), nous apprîmes que les époux bourgeois français se vouvoyaient, et que le tutoiement était populaire. Il est vrai que le manuel datait du début du XXe siècle. Ce même manuel nous apprit aussi, soit dit en passant, que si on n'avait pas bien entendu il fallait dire « plaît-il ? ». Nous fûmes vite désabusés en allant en France...
Quantum mutatus ab illo

Avatar de l’utilisateur
abgech
Messages : 380
Inscription : lun. 02 oct. 2006, 17:43
Localisation : Genève, Suisse

Re: Tics linguistiques

Message par abgech » ven. 26 sept. 2014, 18:48

Stéph a écrit :...
Virus très contagieux preuve d'une paresse :evil:
La phrase interrogative était à l'origine composée de:
- inversion du sujet/verbe
- terminaison par un ? et d'une intonation montante
ex: As-tu trouvé le livre ?
Cette forme est aujourd'hui dépassée et l'inversion est remplacée par sujet/verbe, mais le ? en fin de phrase avec son intonation montante est suffisante
ex: Tu as trouvé le livre ?
...
C'est amusant de constater, à ce propos, un complet retournement en un peu plus d'un siècle.

Au XIXe siècle, il était tout à fait courant, y compris chez de grands écrivains, d'utiliser la forme interrogative, sans le ? final (parfois un !), comme une affirmation, voire comme un superlatif.
Par exemple, "Est-elle assez jolie !" signifiant en fait "elle est très jolie !".

C'est assez constant chez Zola, mais également chez d'autres écrivains.

Avatar de l’utilisateur
Jacques
Messages : 14475
Inscription : sam. 11 juin 2005, 8:07
Localisation : Décédé le 29 mai 2015, il était l'âme du forum

Message par Jacques » ven. 26 sept. 2014, 19:02

Islwyn a écrit :Dans un de nos manuels de français au lycée (années 1950), nous apprîmes que les époux bourgeois français se vouvoyaient, et que le tutoiement était populaire. Il est vrai que le manuel datait du début du XXe siècle. Ce même manuel nous apprit aussi, soit dit en passant, que si on n'avait pas bien entendu il fallait dire « plaît-il ? ». Nous fûmes vite désabusés en allant en France...
Pour le tutoiement, c'est à peu près exact. Les bourgeois et les nobles ne le pratiquaient pas entre époux. Ils devaient probablement, en effet, le considérer comme populaire. Pour le « plaît-il ? » de nos jours tombé en désuétude, c'était je crois une forme assez affectée.
Si haut qu'on soit placé, on n'est jamais assis que sur son cul (MONTAIGNE).

jarnicoton
Messages : 729
Inscription : mar. 11 sept. 2012, 9:16

Message par jarnicoton » dim. 28 sept. 2014, 11:10

Jacques a écrit :
jarnicoton a écrit :Eh bien, je me vante d'avoir d'avoir toujours vouvoyé ma seconde épouse. Cela intriguait le monde ; c'était très amusant !
Était-ce simplement par jeu, si je ne suis pas trop indiscret ? Je me vois mal dans une telle situation.
Je ne sais même pas répondre. Mais nous sommes très littéraires l'un et l'autre. Nous avions peut-être envie de vivre dans l'ambiance des grands romans libertins dans la noblesse de jadis ? :D Plus sérieusement (quoique...) je ne sais pas répondre !

André (G., R.)
Messages : 7437
Inscription : dim. 17 févr. 2013, 14:22

Message par André (G., R.) » lun. 29 sept. 2014, 10:11

Le tutoiement progresse probablement, mais lorsque je ne connais pas la personne à qui je m’adresse, à moins qu’il s’agisse d’un enfant, je la vouvoie : il me semble que la majorité des Français se comportent ainsi. Sur la Toile — malheureusement peut-être, une fois de plus, sous influence de l’anglais, où j’ai cru comprendre que le vouvoiement n’existe plus véritablement — on a pris l’habitude du tutoiement. On ne s’est alors guère posé la question de savoir si la société doit s’adapter aux coutumes des forums ou si au contraire on ne pourrait pas attendre d’eux qu’ils reflètent le comportement général. Je n’ai jamais rencontré physiquement qui que ce soit parmi les membres de Français notre belle langue : dans des situations comparables hors Toile, au téléphone par exemple, le tutoiement, qui me paraîtrait méprisant, ne me viendrait en aucun cas à l’esprit.

Vos astuces de correction, Stéph, sont amusantes. Elles présentent peut-être l’inconvénient de ne pouvoir être maniées qu’avec précaution et le risque de faire passer celui qui y recourrait systématiquement pour un donneur de leçons, à moins qu’il soit familier de ses interlocuteurs. Quiconque utilise un français correct à l’écrit comme à l’oral attire l’attention et se trouve souvent à même d’engager la conversation sur telle ou telle règle maltraitée.

Je ferais une grande différence entre 50 % en plus et d’accord à 300 %. On peut imaginer que le premier sous-entend l’élément de comparaison, tandis que le second est une aberration mathématique : comment peut-on travailler à 150 % de ses possibilités quand travailler à 100 % de ses possibilités signifie que le niveau de l’effort consenti est impossible à dépasser ?

Avatar de l’utilisateur
Jacques
Messages : 14475
Inscription : sam. 11 juin 2005, 8:07
Localisation : Décédé le 29 mai 2015, il était l'âme du forum

Message par Jacques » lun. 29 sept. 2014, 11:02

André (G., R.) a écrit :Le tutoiement progresse probablement, mais lorsque je ne connais pas la personne à qui je m’adresse, à moins qu’il s’agisse d’un enfant, je la vouvoie : il me semble que la majorité des Français se comportent ainsi. Sur la Toile — malheureusement peut-être, une fois de plus, sous influence de l’anglais, où j’ai cru comprendre que le vouvoiement n’existe plus véritablement — on a pris l’habitude du tutoiement. On ne s’est alors guère posé la question de savoir si la société doit s’adapter aux coutumes des forums ou si au contraire on ne pourrait pas attendre d’eux qu’ils reflètent le comportement général. Je n’ai jamais rencontré physiquement qui que ce soit parmi les membres de Français notre belle langue : dans des situations comparables hors Toile, au téléphone par exemple, le tutoiement, qui me paraîtrait méprisant, ne me viendrait en aucun cas à l’esprit.
Le tutoiement systématique, non consenti, sans accord réciproque, me semble incorrect, sans-gêne, et comme vous dites méprisant. Si je rencontrais physiquement un membre du forum, je ne l'emploierais pas. Il se pratique dans les courriels et échanges privés entre Perkele, JAA, Klausinski, Claude et moi, mais vous remarquerez que nous ne l'affichons pas sur le forum.
Dans la vie de tous les jours il me vient seulement avec des personnes dont j'ai fait connaissance, après que nous nous sommes rencontrés plusieurs fois, et que l'un des deux l'a proposé.
Je m'étonne de ce que vous dites et que je mets en rouge ; je crois qu'une erreur d'attention vous a fait inverser les facteurs : en anglais le tutoiement existe, mais n'est plus d'usage. Il se pratique dans des occasions solennelles ; par exemple, l'évêque qui a marié Diana et Charles s'adressait à eux en les tutoyant dans le rituel religieux.
Dans la langue courante, on dit you (vous) à tout le monde, même aux enfants, aux animaux, aux intimes, etc.
L'anglais n'est donc pas responsable de cette familiarité qui s'est installée sur la Toile, et notamment dans les forums. Marco et moi avons décidé que cela ne se ferait pas ici : pour nous c'est un manque de tenue. Il n'y a qu'à voir le débraillé des échanges sur certains, les impolitesses, le manque de respect.
Si haut qu'on soit placé, on n'est jamais assis que sur son cul (MONTAIGNE).

Répondre