Ça y est, c'est fait !

Pour les sujets qui ne concernent pas les autres catégories, ou en impliquent plus d’une
Répondre
Leclerc92
Messages : 2484
Inscription : jeu. 29 nov. 2012, 17:06

Message par Leclerc92 » dim. 06 mars 2016, 13:51

Un autre mot douteux est phtisie qui, à l'époque de Mérimée, était orthographié par l'Académie "phthisie", comme plus tard par Littré, avec ses deux lettres grecques étymologiques (jusqu'à la huitième édition du dictionnaire, 1932). Mais bizarrement, toutes les versions que je lis impriment "phtisie". Étrange !
Il existe aussi beaucoup de versions de la dictée, imprimées au début du XXe siècle, où l'on a "deux alvéoles furent brisées", mais il doit s'agir d'une erreur du copiste qui est tombé dans le piège tendu par Mérimée.

André (G., R.)
Messages : 7437
Inscription : dim. 17 févr. 2013, 14:22

Message par André (G., R.) » dim. 06 mars 2016, 14:32

Pour le Robert en six volumes, le TLFi et le dictionnaire de l'Académie française, alvéole n'est que masculin. À l'inverse, le Larousse écrit seulement n.f. et signale : « Ce mot était autrefois masculin ». Débrouillez-vous !

Leclerc92
Messages : 2484
Inscription : jeu. 29 nov. 2012, 17:06

Message par Leclerc92 » dim. 06 mars 2016, 14:56

Oui, le TLF rappelle ceci :
Rem. Quoique Ac. le donne comme masc., alvéole est considéré comme fém. ds Besch. 1845, Lar. 19e-Nouv. Lar. ill., Dub. et par de nombreux auteurs.
Alvéole est aussi féminin dans le dictionnaire de Féraud (1787).
L'Académie s'accroche au masculin, même dans sa dernière édition, mais il me semble bien que presque tout le monde aujourd'hui emploie le féminin.
Il fut un temps, dans ma jeunesse où, pris de l'ardeur des nouveaux convertis, je corrigeais dans les textes de mes clients les alvéoles féminins en alvéoles masculins, et ils ne le prenaient pas trop bien ; ils contestaient et quand je leur montrais le dictionnaire, ils prenaient mon attitude pour ce qu'elle était finalement, de la cuistrerie !

Avatar de l’utilisateur
Yeva Agetuya
Messages : 1165
Inscription : lun. 22 juin 2015, 1:43

Message par Yeva Agetuya » ven. 18 mars 2016, 14:42

Il paraît que le h d'"huile" et d'"huître" vient de la nécessité de différencier "huile" de "vile" et "huître" de "vitre".

Mais attendu qu'il y a belle lurette que le v se distingue du u, on pourrait supprimer ces h, non ?

Avatar de l’utilisateur
Perkele
Messages : 8143
Inscription : sam. 11 juin 2005, 18:26
Localisation : Deuxième à droite après le feu

Message par Perkele » sam. 19 mars 2016, 7:36

Y a-t-il urgence à modifier des mots dont personne ne se plaint ?
Il faut faire les choses sérieusement sans se prendre au sérieux.

André (G., R.)
Messages : 7437
Inscription : dim. 17 févr. 2013, 14:22

Message par André (G., R.) » sam. 19 mars 2016, 8:29

Yeva Agetuya a écrit :Il paraît que le h d'"huile" et d'"huître" vient de la nécessité de différencier "huile" de "vile" et "huître" de "vitre".
?
Merci à vous, Yeva Agetuya, de cette explication, confirmée par le Robert DHLF. J'avais observé depuis longtemps que ces deux mots, souvent apparentés à leurs traductions dans d'autres langues (Öl, Auster en allemand, oil, oyster en anglais, olio, ostrica en italien...) ne comportaient le H qu'en français.
Je préfère comme vous, Perkele, ne pas modifier leur orthographe. Mais je ne ferais pas un casus belli d'une telle proposition.

Avatar de l’utilisateur
Yeva Agetuya
Messages : 1165
Inscription : lun. 22 juin 2015, 1:43

Message par Yeva Agetuya » sam. 19 mars 2016, 12:20

Perkele a écrit :Y a-t-il urgence à modifier des mots dont personne ne se plaint ?
Qui se plaignoit qu'ainsi le françois s'écrivoit ?

Avatar de l’utilisateur
Yeva Agetuya
Messages : 1165
Inscription : lun. 22 juin 2015, 1:43

Message par Yeva Agetuya » lun. 19 juin 2017, 12:52

Mon correcteur d'orthographe prétend que le son n d'assonance s'écrit avec un seul n.

Pourtant j'aurais fait un rapport avec "sonner".

En cherchant dans ce champ étymologique, je découvre (ou redécouvre) que consonantique ne prend également qu'un n à cet endroit :

https://fr.wiktionary.org/wiki/consonantique

Cela manque de logique, tout de même.

Leclerc92
Messages : 2484
Inscription : jeu. 29 nov. 2012, 17:06

Message par Leclerc92 » lun. 19 juin 2017, 12:56

C'est cependant une circonstance assez commune dans les mots venant du latin: honneur mais honorable, donner mais donateur.

André (G., R.)
Messages : 7437
Inscription : dim. 17 févr. 2013, 14:22

Message par André (G., R.) » lun. 19 juin 2017, 12:58

C'est apparemment « sonner » qui, avec son deuxième N, s'est un peu éloigné de la racine latine sono, sonare, rendre un son, résonner (Gaffiot).

Avatar de l’utilisateur
Islwyn
Messages : 1492
Inscription : sam. 16 févr. 2013, 12:09
Localisation : Royaume-Uni (décédé le 9 mars 2018)

Message par Islwyn » lun. 19 juin 2017, 13:36

La famille de résonner m'a toujours surpris :
résonner -> ptp résonnant ou résonant ; résonance, résonateur
Quantum mutatus ab illo

Avatar de l’utilisateur
Yeva Agetuya
Messages : 1165
Inscription : lun. 22 juin 2015, 1:43

Message par Yeva Agetuya » lun. 19 juin 2017, 15:03

Leclerc92 a écrit :C'est cependant une circonstance assez commune dans les mots venant du latin: honneur mais honorable, donner mais donateur.
"Donateur" peut venir logiquement sous la plume à cause de "don".

Mais cet "honorable" me turlupine également.

Avatar de l’utilisateur
Yeva Agetuya
Messages : 1165
Inscription : lun. 22 juin 2015, 1:43

Message par Yeva Agetuya » lun. 19 juin 2017, 15:05

Islwyn a écrit :La famille de résonner m'a toujours surpris :
résonner -> ptp résonnant ou résonant ; résonance, résonateur
Le fabricant s'enrichit en fabriquant...

Allez comprendre.

André (G., R.)
Messages : 7437
Inscription : dim. 17 févr. 2013, 14:22

Message par André (G., R.) » lun. 19 juin 2017, 15:31

Yeva Agetuya a écrit :Mais cet "honorable" me turlupine également.
Il me semble que, comme pour « sonner », nous devons plutôt nous interroger sur l'origine des deux N, l'étymon latin honos n'en comportant qu'un. Le Robert DHLF mentionne seulement l'apparition du mot moderne au Xe siècle.

Leclerc92
Messages : 2484
Inscription : jeu. 29 nov. 2012, 17:06

Message par Leclerc92 » lun. 19 juin 2017, 18:00

Yeva Agetuya a écrit :
Leclerc92 a écrit :C'est cependant une circonstance assez commune dans les mots venant du latin: honneur mais honorable, donner mais donateur.
"Donateur" peut venir logiquement sous la plume à cause de "don".
Vous pouvez alors vous dire que assonance vient logiquement sous la plume à cause de "son" ! :wink:

Répondre