Perles d'inculture 6

Pour les sujets qui ne concernent pas les autres catégories, ou en impliquent plus d’une
Répondre
André (G., R.)
Messages : 6897
Inscription : dim. 17 févr. 2013, 14:22

Re: Perles d'inculture 6

Message par André (G., R.) » mar. 15 oct. 2019, 7:10

La scénariste n'avait pas soixante-dix-sept ans quand l'idée du film lui est venue.

André (G., R.)
Messages : 6897
Inscription : dim. 17 févr. 2013, 14:22

Re: Perles d'inculture 6

Message par André (G., R.) » mer. 16 oct. 2019, 10:21

Danièle THOMSON est née en 1942. À la sortie du film La Boum, en 1980, elle avait trente-huit ans. Elle était peut-être âgée de trente-sept ans quand sa fille Caroline « a organisé une fête sans la prévenir ».

L'expression « une idée me vient en tête » est proche du truisme, voire de la redondance. Je ne me prive pas, à cet égard, de relire les excellentes explications fournies jadis par Jacques à propos des pléonasmes, des truismes et des tautologies.

De tournures comme « qui en est à l'initiative », il a déjà été question sur FNBL, mais je ne sais plus où. Je me demande si ma gêne ne vient pas de ce que je ressens « être à l'initiative de » comme un groupe verbal figé, la préposition « à » contribuant à ce figement.
À partir de « Danièle THOMSON est à l'initiative du film La Boum », j'éviterais aussi, si je souhaite remplacer les noms, et sans doute pour la même raison, « Elle est à son initiative ». Je préfère : Elle est à l'initiative de celui-ci (ou : de ce dernier). D'ailleurs, lorsque « initiative » est précédé d'un adjectif possessif, on est habitué à ce que ledit possessif renvoie à une personne (Monsieur X est bien connu, c'est à son initiative qu'a été lancé...) : en la circonstance, on substituerait sans doute avantageusement « à l'origine de » à « à l'initiative de ».

Si je renonce à expliquer ainsi la réticence que m'inspire « en être à l'initiative », je me verrai éventuellement objecter qu'on ne peut pas critiquer un échange comme le suivant :

Alors, les vacances ?
— Je n'en ai pas aimé le début.

Mais là, « en » vaut « des vacances ».
En revanche, on perçoit bien l'incongruité contenue dans :

On me dit que tu aurais été malade au début des vacances ?
— Oui, j'en ai été malade au début.

Une telle réponse est interdite, me semble-t-il par la présence de la préposition « à » devant « début » et du fait de l'ambiguïté du pronom « en », qui évoque bien davantage la cause de la maladie que les vacances.

Leclerc92
Messages : 1964
Inscription : jeu. 29 nov. 2012, 17:06

Re: Perles d'inculture 6

Message par Leclerc92 » mer. 16 oct. 2019, 11:42

André (G., R.) a écrit :
mer. 16 oct. 2019, 10:21
« Elle est à son initiative ». Je préfère : Elle est à l'initiative de celui-ci (ou : de ce dernier).
Autre possibilité : elle en est à l'initiative ?

Avatar de l’utilisateur
Yeva Agetuya
Messages : 1031
Inscription : lun. 22 juin 2015, 1:43

Re: Perles d'inculture 6

Message par Yeva Agetuya » mer. 16 oct. 2019, 18:56

Yeva Agetuya a écrit :
ven. 11 oct. 2019, 23:06
Dans un long papier consacré aux secrets de La Boum, Télé-Loisirs revient sur la genèse du film. On apprend ainsi que c’est Danièle Thompson, la fille du réalisateur Gérard Oury, qui en est à l’initiative. Un jour, alors qu’elle rentre par surprise chez elle, elle découvre que sa fille Caroline, alors encore adolescente, a organisé une fête sans la prévenir. Immédiatement, la scénariste de 77 ans a une idée de film en tête.
Dans ce texte, c'est à 77 ans qu'elle a une fille adolescente donc conçue dans sa soixantaine.

André (G., R.)
Messages : 6897
Inscription : dim. 17 févr. 2013, 14:22

Re: Perles d'inculture 6

Message par André (G., R.) » mer. 16 oct. 2019, 20:33

Cher Yeva Agetuya, je l'ai signalé deux fois, en d'autres mots, certes !

André (G., R.)
Messages : 6897
Inscription : dim. 17 févr. 2013, 14:22

Re: Perles d'inculture 6

Message par André (G., R.) » mar. 29 oct. 2019, 7:46

Sur un site concernant ma ville natale, cette petite annonce... délicieuse :
Bonsoir une insistante social gentille, compréhensive et à l’écoute
Uniquement sur la fleche, C’EST SUPER URGENT

Avatar de l’utilisateur
Claude
Messages : 7193
Inscription : sam. 24 sept. 2005, 8:38
Localisation : Doubs (près de l'abreuvoir)

Re: Perles d'inculture 6

Message par Claude » mar. 29 oct. 2019, 8:09

Je me méfie de ceux qui insistent trop.
Avatar : petit Gaulois agité (dixit Perkele)

Avatar de l’utilisateur
Yeva Agetuya
Messages : 1031
Inscription : lun. 22 juin 2015, 1:43

Re: Perles d'inculture 6

Message par Yeva Agetuya » jeu. 31 oct. 2019, 1:07

Les restes du corps du chef du groupe Etat islamique inhumés en mer

https://fr.news.yahoo.com/les-restes-du ... 03917.html

Avatar de l’utilisateur
Jacques-André-Albert
Messages : 3962
Inscription : dim. 01 févr. 2009, 8:57
Localisation : Niort

Re: Perles d'inculture 6

Message par Jacques-André-Albert » jeu. 31 oct. 2019, 8:49

Oui, curieusement, inhumer peut être perçu plus largement comme l'acte de masquer le corps d'un mort aux yeux des vivants. C'est pourtant l'exact équivalent d'enterrer, puisque humus en latin signifie le sol, la terre. Il ne viendrait à l'idée de personne de dire « enterrer dans la mer », et encore moins « immerger dans la terre ». C'est l'association majoritaire, pendant des siècles, du fait d'enterrer et de la cérémonie qui l'accompagne qui a créé la confusion.
Pourtant humus est bien connu et largement utilisé. Mais la plupart des gens ne se prêtent pas à l'analyse des mots.
Quand bien nous pourrions estre sçavans du sçavoir d'autruy, au moins sages ne pouvons nous estre que de nostre propre sagesse.
(Montaigne - Essais, I, 24)

Leclerc92
Messages : 1964
Inscription : jeu. 29 nov. 2012, 17:06

Re: Perles d'inculture 6

Message par Leclerc92 » jeu. 31 oct. 2019, 9:03

On s'était déjà longuement interrogé sur cette inhumation en mer en 2011 lorsqu'il s'était agi d'Ousama Ben Laden.
viewtopic.php?f=3&t=3360
Force est de reconnaître que l'évolution des usages oblige parfois à s'écarter de l'étymologie pure et dure.

André (G., R.)
Messages : 6897
Inscription : dim. 17 févr. 2013, 14:22

Re: Perles d'inculture 6

Message par André (G., R.) » jeu. 31 oct. 2019, 9:15

Yeva Agetuya a écrit :
jeu. 31 oct. 2019, 1:07
Les restes du corps du chef du groupe Etat islamique inhumés en mer
Vous souhaitez sans doute, à juste titre, que soit critiquée l'expression « inhumer en mer ».
Un autre élément me gêne un peu dans cette phrase, l'accumulation des compléments de nom. Or je ne me sens pas toujours irréprochable en la matière et je n'ai rien de mieux à proposer ! Que pensez-vous, claude-ferrandeix, des trois « du » ?

André (G., R.)
Messages : 6897
Inscription : dim. 17 févr. 2013, 14:22

Re: Perles d'inculture 6

Message par André (G., R.) » jeu. 31 oct. 2019, 9:30

Jacques-André-Albert a écrit :
jeu. 31 oct. 2019, 8:49
Il ne viendrait à l'idée de personne de dire « enterrer dans la mer », et encore moins « immerger dans la terre ».
Sur la Toile, plusieurs sites, comme celui-ci, emploient l'expression « immerger en mer », à laquelle je n'ai rien à objecter. Bien sûr, vous avez pris position en sa faveur.

Leclerc92
Messages : 1964
Inscription : jeu. 29 nov. 2012, 17:06

Re: Perles d'inculture 6

Message par Leclerc92 » jeu. 31 oct. 2019, 10:23

Immerger en mer me donne la même impression désagréable qu'enterrer en terre, bien que je sache pertinemment que "immerger" ne contient pas la racine "mer" ; c'est une illusion sonore !

Avatar de l’utilisateur
Claude
Messages : 7193
Inscription : sam. 24 sept. 2005, 8:38
Localisation : Doubs (près de l'abreuvoir)

Re: Perles d'inculture 6

Message par Claude » jeu. 31 oct. 2019, 10:44

Ne pourrait-on pas dire simplement « ... jetés à la mer » ou « ... jetés en mer » ?
Avatar : petit Gaulois agité (dixit Perkele)

Leclerc92
Messages : 1964
Inscription : jeu. 29 nov. 2012, 17:06

Re: Perles d'inculture 6

Message par Leclerc92 » jeu. 31 oct. 2019, 12:54

Vous n'y songez pas, Claude. Je suis sûr que beaucoup s'offusqueraient d'utiliser le verbe "jeter" pour un cadavre, fût-il en morceaux.

Répondre