Compréhension expression

Pour les sujets qui ne concernent pas les autres catégories, ou en impliquent plus d’une
Répondre
Loïc
Messages : 1
Inscription : mer. 11 déc. 2019, 21:08

Compréhension expression

Message par Loïc » mer. 11 déc. 2019, 21:13

Bonjour,

Je souhaite comprendre une expression employé par un collègue de travail.
A la fin d'un courriel plutôt cassant il a signé "pour ne parler", quel est le sens de cette formule de politesse ou d'impolitesse?

Merci

Avatar de l’utilisateur
Jacques-André-Albert
Messages : 4105
Inscription : dim. 01 févr. 2009, 8:57
Localisation : Niort

Re: Compréhension expression

Message par Jacques-André-Albert » jeu. 12 déc. 2019, 8:31

Bonjour,
Cette formule n'a pas de sens en l'état. Il lui manque un complément. Par exemple :
- pour ne parler que de votre attitude
- pour ne parler comme vous
- pour ne parler des innombrables situations, etc.
Quand bien nous pourrions estre sçavans du sçavoir d'autruy, au moins sages ne pouvons nous estre que de nostre propre sagesse.
(Montaigne - Essais, I, 24)

André (G., R.)
Messages : 7437
Inscription : dim. 17 févr. 2013, 14:22

Re: Compréhension expression

Message par André (G., R.) » ven. 13 déc. 2019, 9:52

Bienvenue à vous, Loïc.

La négation « ne » n'est que rarement employée seule avec un verbe conjugué. « On ne sait ce qu'il en est », « Je ne puis le dire »... sont loin d'être populaires aujourd'hui, on tend au contraire à n'utiliser que « pas » : « On sait pas ». « Ne » seul avec un infinitif, qui s'est employé à la période classique, paraît encore plus étrange en 2019 : « Il dit ne pas savoir » peut parfois remplacer « Il dit qu'il (ne) sait pas », mais qui oserait « Il dit ne savoir » ?!

Pas plus que vous, donc, Jacques-André-Albert, je ne comprends « pour ne parler ». Mais « pour ne parler comme vous » ou « pour ne parler des innombrables situations... » me paraissent aussi un peu étranges.
Certains ne voient pas de véritable négation dans « ne parler que de votre attitude ». On peut considérer que la locution adverbiale « ne... que... » exprime une limitation en quantité (Je ne vois que trois enfants) (seulement trois enfants) ou en temps (Ils ne sont arrivés qu'à neuf heures).

La préposition pour amène facilement une proposition finale infinitive (infinitive de but) : Il se lève tôt (principale) pour aller au travail. Mais dans certaines circonstances, on ne sait pas bien de quelle principale dépend ladite infinitive de but : Sur la table, je vis deux dindes farcies, un cochon de lait, un chapon, un énorme rôti. Pour ne parler que des viandes. Votre collègue, Loïc, s'est peut-être souvenu d'une telle tournure.

Avatar de l’utilisateur
Claude
Messages : 7916
Inscription : sam. 24 sept. 2005, 8:38
Localisation : Doubs (près de l'abreuvoir)

Re: Compréhension expression

Message par Claude » ven. 13 déc. 2019, 11:28

André (G., R.) a écrit :
ven. 13 déc. 2019, 9:52
[...]
Certains ne voient pas de véritable négation dans « ne parler que de votre attitude ».[...]
Dont moi. :wink:
Avatar : petit Gaulois agité (dixit Perkele)

André (G., R.)
Messages : 7437
Inscription : dim. 17 févr. 2013, 14:22

Re: Compréhension expression

Message par André (G., R.) » ven. 13 déc. 2019, 11:53

Et moi !
J'ai simplement voulu être prudent, parce que le Grand Robert ne mentionne « ne... que... » qu'à l'entrée NE adverbe de négation.

Je reviens à la séquence que j'ai proposée tout à l'heure : Sur la table, je vis deux dindes farcies, un cochon de lait, un chapon, un énorme rôti. Pour ne parler que des viandes. J'y vois une anacoluthe : Sur la table, je vis deux dindes farcies, un cochon de lait, un chapon, un énorme rôti, que je cite pour ne parler que des viandes.

André (G., R.)
Messages : 7437
Inscription : dim. 17 févr. 2013, 14:22

Re: Compréhension expression

Message par André (G., R.) » lun. 17 févr. 2020, 18:01

Nous voilà à nouveau frustrés : les réponses à la question qu'a posée un visiteur occasionnel ne semblent bizarrement pas l'intéresser.

Avatar de l’utilisateur
Jacques-André-Albert
Messages : 4105
Inscription : dim. 01 févr. 2009, 8:57
Localisation : Niort

Re: Compréhension expression

Message par Jacques-André-Albert » mar. 18 févr. 2020, 7:33

Dans les rues d'Internet, il a cherché un distributeur à réponses. Il l'a trouvé et est reparti avec l'explication qu'il voulait. Est-ce qu'on remercie un distributeur ? Je crois qu'à l'anonymat des réseaux sociaux qu'on pointe du doigt aujourd'hui il faut ajouter la déshumanisation.
Quand bien nous pourrions estre sçavans du sçavoir d'autruy, au moins sages ne pouvons nous estre que de nostre propre sagesse.
(Montaigne - Essais, I, 24)

André (G., R.)
Messages : 7437
Inscription : dim. 17 févr. 2013, 14:22

Re: Compréhension expression

Message par André (G., R.) » mar. 18 févr. 2020, 8:44

« Distributeur » me plaît bien.
Je me demande si, à l'avenir, en réaction à la question d'un visiteur occasionnel, je ne l'interrogerai pas en un premier temps sur ses intentions de me faire savoir ce qu'il aura pensé de ma réponse à venir ! Très gentiment, bien sûr.

Avatar de l’utilisateur
Claude
Messages : 7916
Inscription : sam. 24 sept. 2005, 8:38
Localisation : Doubs (près de l'abreuvoir)

Re: Compréhension expression

Message par Claude » mar. 18 févr. 2020, 8:54

C'est pourtant simple de dire « merci ! ».
Avatar : petit Gaulois agité (dixit Perkele)

Avatar de l’utilisateur
Jacques-André-Albert
Messages : 4105
Inscription : dim. 01 févr. 2009, 8:57
Localisation : Niort

Re: Compréhension expression

Message par Jacques-André-Albert » mer. 19 févr. 2020, 7:47

C'est simple comme bonjour, comme on dit. On pourrait compléter la formule populaire : c'est simple comme bonjour ou merci.
Quand bien nous pourrions estre sçavans du sçavoir d'autruy, au moins sages ne pouvons nous estre que de nostre propre sagesse.
(Montaigne - Essais, I, 24)

Avatar de l’utilisateur
Claude
Messages : 7916
Inscription : sam. 24 sept. 2005, 8:38
Localisation : Doubs (près de l'abreuvoir)

Re: Compréhension expression

Message par Claude » mer. 19 févr. 2020, 10:17

Ô éducation ! As-tu vendu ton âme au diable ? :d
Avatar : petit Gaulois agité (dixit Perkele)

Répondre