Jacques, tu seras toujours avec nous

Informations générales sur l’usage et le but de ce forum
Répondre
Avatar de l’utilisateur
Claude
Messages : 6993
Inscription : sam. 24 sept. 2005, 8:38
Localisation : Doubs (près de l'abreuvoir)

Jacques, tu seras toujours avec nous

Message par Claude » mer. 29 mai 2019, 11:07

Une pensée pour Jacques qui nous a quittés il y a tout juste quatre ans. :(
Avatar : petit Gaulois agité (dixit Perkele)

André (G., R.)
Messages : 6636
Inscription : dim. 17 févr. 2013, 14:22

Jacques, tu seras toujours avec nous

Message par André (G., R.) » jeu. 30 mai 2019, 9:03

Comme vous avez raison d'évoquer son souvenir ! Comme on gagne à le relire !

Avatar de l’utilisateur
Claude
Messages : 6993
Inscription : sam. 24 sept. 2005, 8:38
Localisation : Doubs (près de l'abreuvoir)

Jacques, tu seras toujours avec nous

Message par Claude » jeu. 18 juil. 2019, 16:29

Je vous transmets un courriel que je viens de recevoir du fils de Jacques :

Bonjour Claude ,
J'ai la douleur de t'apprendre que maman nous a quittés hier en début d'après-midi, après s'être battue contre un cancer dont elle nous avait caché la gravité afin de nous préserver.
Les obsèques auront lieu lundi 22 juillet à 15 heures à l'église de Sézanne.
Bien à toi,
Bernard


À moi aussi elle l'avait caché. Nous avions des échanges par courriel, je savais qu'elle suivait un traitement mais elle ne s'étendait pas sur sa santé et se contentait d'en parler avec humour.
Avatar : petit Gaulois agité (dixit Perkele)

André (G., R.)
Messages : 6636
Inscription : dim. 17 févr. 2013, 14:22

Jacques, tu seras toujours avec nous

Message par André (G., R.) » jeu. 18 juil. 2019, 17:17

Transmettez, s'il-vous-plaît, Claude, mes condoléances au fils de Jacques.
Puis-je vous demander depuis quand vous connaissez la famille ?

Avatar de l’utilisateur
Claude
Messages : 6993
Inscription : sam. 24 sept. 2005, 8:38
Localisation : Doubs (près de l'abreuvoir)

Jacques, tu seras toujours avec nous

Message par Claude » ven. 19 juil. 2019, 13:33

Je n’ai jamais rencontré la famille de Jacques ; j’ai téléphoné une fois à Jacques lorsqu’il était hospitalisé puis une fois également à son épouse Monique lors du décès de Jacques. Les communications privées qui s’étaient établies avec Jacques, Monique et leurs deux garçons se faisaient uniquement par courriel. Curieusement j’éprouve les mêmes sentiments que si je les avais côtoyés.
J’ai connu Jacques peu après mon inscription sur le forum en septembre 2005 puis son épouse quelques mois suivants.
Après le décès de Jacques nous avons beaucoup échangé mais depuis quelque temps ses réponses se faisaient plus rares et je me doutais que sa santé y était pour quelque chose.
Je ne manquerai pas de transmettre vos condoléances.
Avatar : petit Gaulois agité (dixit Perkele)

André (G., R.)
Messages : 6636
Inscription : dim. 17 févr. 2013, 14:22

Jacques, tu seras toujours avec nous

Message par André (G., R.) » ven. 19 juil. 2019, 13:53

Énorme surprise pour moi, qui imaginais des relations plus anciennes entre Jacques et vous. Je me souviens de votre remarque un peu triste et nostalgique à sa mort, à peu près : « Le forum ne sera plus jamais ce qu'il a été ».

Avatar de l’utilisateur
Claude
Messages : 6993
Inscription : sam. 24 sept. 2005, 8:38
Localisation : Doubs (près de l'abreuvoir)

Jacques, tu seras toujours avec nous

Message par Claude » dim. 21 juil. 2019, 9:57

André (G., R.) a écrit :
jeu. 18 juil. 2019, 17:17
Transmettez, s'il-vous-plaît, Claude, mes condoléances au fils de Jacques.
[...]
Il vous remercie sincèrement.
Avatar : petit Gaulois agité (dixit Perkele)

André (G., R.)
Messages : 6636
Inscription : dim. 17 févr. 2013, 14:22

Jacques, tu seras toujours avec nous

Message par André (G., R.) » ven. 26 juil. 2019, 7:33

Jacques PÉPIN a été pendant dix ans l'âme de Français notre belle langue. Il a su à la fois encourager chacun à s'exprimer, montrer qu'aucune question n'était sotte si elle était sincère, prendre en considération les faits de langue les plus anecdotiques... et manifester sans cesse, au-delà de cela, son souci, partagé alors, d'une certaine qualité de l'expression écrite, son souhait, incontesté, de ne pas s'en tenir à des constats, son plaisir de proposer la meilleure des formulations à tout demandeur en la matière… Tout cela dans un grand respect de l’interlocuteur et avec une modestie qui lui était naturelle mais qu’imposait également la conscience de la portée parfois faible des conseils prodigués : pourfendeur obstiné de l’anglomanie, par exemple, il avait aussi à l’esprit ce que son combat avait parfois d’illusoire. Je tiens encore à remercier cet idéaliste réaliste, sans qui je serais resté en dehors de FNBL.
La mort de sa femme suscite apparemment bien peu d’émotion : vous, Claude, et moi l’avons relevé douloureusement lors d’échanges privés récents.
Vous m'apprenez à l'instant que Klausinski vient toutefois de vous exprimer sa tristesse à la nouvelle du décès.

Répondre