Signes diacritiques

Informations générales sur l’usage et le but de ce forum
Avatar de l’utilisateur
Jacques
Messages : 14475
Inscription : sam. 11 juin 2005, 8:07
Localisation : Décédé le 29 mai 2015, il était l'âme du forum

Message par Jacques »

Moudi a écrit :
Vous êtes Suisse (suisse ? j'ai un doute, c'est un nom ou un adjectif ?) ; ceci doit expliquer cela.
Puisque vous posez la question : vous êtes suisse avec minuscule, suisse est adjectif attribut du pronom. Il est nom propre quand on dit « les Suisses ». Pas d'article, pas de majuscule.
Si haut qu'on soit placé, on n'est jamais assis que sur son cul (MONTAIGNE).
Avatar de l’utilisateur
Jacques
Messages : 14475
Inscription : sam. 11 juin 2005, 8:07
Localisation : Décédé le 29 mai 2015, il était l'âme du forum

Message par Jacques »

Si j'ai bien suivi vos intéressantes explications, Abgech, les claviers sont universels, et c'est le système d'exploitation qui doit être configuré de façon à renvoyer le code adéquat en fonction de la langue utilisée. Il existe dans Windows une liste d'une multitude de langues, à charge pour l'utilisateur de choisir celle qui convient. C'est probablement ce que vous avez aussi avec Linux. Avec le clavier français, je ne vois pas d'autre possibilité que celle de taper le code ANSI ou ACSII au pavé numérique, en appuyant sur la touche Alt, pour obtenir les majuscules accentuées.
Si haut qu'on soit placé, on n'est jamais assis que sur son cul (MONTAIGNE).
Avatar de l’utilisateur
abgech
Messages : 463
Inscription : lun. 02 oct. 2006, 17:43
Localisation : Genève, Suisse

Message par abgech »

Jacques a écrit :Si j'ai bien suivi vos intéressantes explications, Abgech, les claviers sont universels, et c'est le système d'exploitation qui doit être configuré de façon à renvoyer le code adéquat en fonction de la langue utilisée.
C'est exactement cela.


Sous Windows qui, sauf erreur de ma part, n'utilise pas de façon standard Unicode mais le codage ASCII, vous n'avez la possibilité d'utiliser simultanément que 256 caractères au maximum. À charge de l'utilisateur de choisir lequel, parmi les jeux de 256 caractères, celui qu'il souhaite utiliser.

La situation est tout à fait différente avec l'utilisation d'Unicode. Par défaut, il est possible d'utiliser simultanément les quelques 2 milliards de caractères possibles.

Bien entendu, il faut disposer d'une police de caractères qui permette d'afficher / imprimer les glyphes correspondants (pour l'instant, la capacité des mémoires ne permet pas de mémoriser la totalités des glyphes possibles avec Unicode). Mais on trouve des polices qui permettent d'afficher / imprimer simultanément la quasi totalité des langues utilisant "notre" alphabet, avec les signes diacritiques correspondant à ces langues, l'alphabet grec et, le plus souvent, l'alphabet cyrillique. D'autres polices existent pour le chinois et de façon plus générale pour les langues asiatiques "idéographiques". Par exemple OpenOffice incorpore le support des langues asiatiques, il suffit de donner le paramètre correspondant.

L'autre problème, c'est l'introduction des caractères.
Il existe plusieurs solutions pour se faire, j'en vois au moins trois.
1) La première, triviale, consiste à introduire, par une combinaison de touches (CTRL-nombre ou ALT-nombre, ...), le code numérique correspondant d'Unicode, c'est à dire l'ordinal caractérisant le caractère dans la description Unicode. C'est utilisable pour introduire peu de caractères "spéciaux dans un texte, mais cela reste une méthode assez frustre.
2) Une autre solution sous Linux, consiste à avoir une petite icône permettant de "changer" de clavier en cours de frappe, par exemple, on introduit du texte en français et si l'on souhaite mettre dans ce texte des idéogrammes chinois, on clique sur l'icône qui nous propose un choix de claviers, on clique sur le clavier chinois et le tour est joué (enfin, lorsque je dis que le tour est joué, je suis présomptueux, parce que je n'ai strictement aucune idée de la façon d'utiliser un clavier chinois :D). C'est la solution de choix pour introduire des textes véritablement multilingues, par exemple, une traduction avec le texte original en regard.
3) Le logiciel OpenOffice donne la possibilité d'ouvrir une fenêtre permettant d'insérer, dans un texte en cours de saisie, un caractère "spécial". Ce caractère est choisi parmi différentes polices, il existe sous OpenOffice environ 1000 caractères spéciaux (je ne les ai pas comptés). Cette solution est assez proche de la solution 1), mais infiniment plus pratique, puisqu'il n'est pas nécessaire de se souvenir de la valeur numérique du caractère recherché. La recherche est hiérarchisée et rapide.
Avatar de l’utilisateur
Jacques
Messages : 14475
Inscription : sam. 11 juin 2005, 8:07
Localisation : Décédé le 29 mai 2015, il était l'âme du forum

Message par Jacques »

L'idéal est donc d'utiliser Open office sous Linux. C'est plus souple que Microsoft office sous Windows. Bien compris. Vos explications sont claires. Merci, il est toujours utile de s'instruire.
Si haut qu'on soit placé, on n'est jamais assis que sur son cul (MONTAIGNE).
Invité

Message par Invité »

Waw, je n'en demandais pas tant ^^

Merci pour toutes ces explications claires et précises !

Pour ce qui est des Japonais, leur clavier présente les 50 signes qui forment le syllabaires phonétiques (c'est-à-dire que chaque signe est une syllabe a, ka, sa, ta, etc.). Mais en écrivant phonétiquement, une petite fenêtre s'ouvre pour leur proposer une écriture en idéogrammes.
Par exemple, si j'écris はち ("Hachi"), ils vont me proposer 鉢(pot), 蜂(abeille) ou 八(huit) entre autres. (J'espère que vous arrivez à me lire)

J'ai fait deux ans de jap, et j'y pars en septembre, alors je suis un peu coutumier de ces contorsions de claviers...
Avatar de l’utilisateur
abgech
Messages : 463
Inscription : lun. 02 oct. 2006, 17:43
Localisation : Genève, Suisse

Message par abgech »

Jacques a écrit :L'idéal est donc d'utiliser Open office sous Linux.
Sans aller, dans un premier temps, jusqu'à l'idéal, il est possible de prendre un moyen terme : OpenOffice sous Windows. C'est gratuit, téléchargement parfaitement légal, facile à installer. Par contre, je ne sais pas si tous les caractères spéciaux existent sous Windows.
Les textes écrits sous word sont repris sans problème, il en est de même pour les fichiers excel et les présentations powerpoint.
De plus en plus de grandes administrations passent à OpenOffice, à cause de divers avantages : format des fichiers ouvert et pérenne, coût, indépendance vis à vis d'un fournisseur unique, etc. C'est le cas en France, à ma connaissance, de la gendarmerie qui travaille avec OpenOffice sous windows depuis 2-3 ans et qui est en train de basculer vers Linux. La ville de Munich, l'administration cantonale genevoise, etc.
Pour télécharger : http://fr.openoffice.org/
Avatar de l’utilisateur
Perkele
Messages : 8908
Inscription : sam. 11 juin 2005, 18:26
Localisation : Deuxième à droite après le feu

Message par Perkele »

J'ai beaucoup entendu parler de Linux et de son histoire, mais comment se le procure-t-on ? N'y a-t-il pas des soucis de compatibilité ?
Il faut faire les choses sérieusement sans se prendre au sérieux.
Avatar de l’utilisateur
Jacques
Messages : 14475
Inscription : sam. 11 juin 2005, 8:07
Localisation : Décédé le 29 mai 2015, il était l'âme du forum

Message par Jacques »

Pour se le procurer, avec un moteur de recherche on trouve des téléchargements. Il existe notamment une possibilité de l'installer sur un cédérom ou un DVD et de démarrer à partir de ce disque. J'ai essayé, mais me suis heurté à une impossibilité majeure : l'extrême difficulté à manier la souris, qui est incohérente, parce que j'ai une souris optique, et que pour la régler il faut installer un pilote qui ne fonctionne que sous XP. Alors essayez avec une souris à boule.
Pour la compatibilité, je m'interroge au sujet des pilotes (scanner, photocopieuse, imprimante, graveur de DVD...). Il faut renoncer à Microsoft Office. Fini Word, Excel. Et Works idem. J'ai créé sous Works des bases de données (notamment une pour DLF) et des tableaux et documents extracomptables avec Excel, itou. Pffft, terminé ! Adieu Roxio (mon logiciel de gravure), adieu Incd (utilisation des DVD réinscriptibles).
Voir ici pour télécharger :
http://www.ubuntu-fr.org/
http://www.passeralinux.fr/
Par ailleurs, Micro application propose un coffret avec trois versions, et des explications détaillées :
http://www.microapp.com/liste_produits. ... rche=linux
Pour 14,95 € ce n'est pas cher.
Si haut qu'on soit placé, on n'est jamais assis que sur son cul (MONTAIGNE).
Avatar de l’utilisateur
abgech
Messages : 463
Inscription : lun. 02 oct. 2006, 17:43
Localisation : Genève, Suisse

Message par abgech »

Jacques, je vais me permettre de compléter un peu vos explications.

Tout d'abord, passons aux généralités.

Linux fait partie de la mouvance du logiciel libre, c'est à dire une forme plus ou moins communautaire de développement et partage de logiciels. En principe, on peut se procurer les logiciels libres à titre gracieux, mais la gratuité n'est pas le critère essentiel, on peut vendre des services liés au logiciel libre. L'idée fondamentale c'est la liberté. Voir des explications plus détaillée sous : http://www.gnu.org/philosophy/free-sw.fr.html .
En contre-partie de la gratuité, les bonnes manières veulent, mais ce n'est pas une obligation, que l'on renvoye l'ascenceur, en fonction de ses compétences : programmation, graphisme, aide aux débutants, traduction de documentation (petit clin d'oeil aux membres de FNBL). etc.

Linux est un système d'exploitation qui, en principe, est fourni, par téléchargement, en langage "source", c'est à dire dans un langage proche du langage humain. Ce langage "source" est totalement incompréhensible pour l'ordinateur, il faut procéder à la traduction du langage source dans le langage compris par la machine, c'est ce que l'on appelle (ici, je simplifie) la compilation.
Cette opération est relativement complexe et ne peut être faite que par des professionnels ou par des amateurs avertis. D'autant plus qu'il y a un choix énorme de différents logiciels (au bas mot plusieurs dizaine de milliers) et qu'un amateur est parfois perplexe devant ce choix.

Pour pallier à cet inconvénient, diverses personnes ou organisations ont créé des distributions, ce sont des produits tout prêts, compilés, pour certains types de machines, avec un choix de logiciels plus restreint (par exemple à la place du choix entre une trentaine de logiciels de butinage (équivalents d'internet explorer) sur internet, il n'en reste que trois ou quatre. Il existe un nombre assez important de distributions. la plupart d'entre elles comportent un logiciel facilitant l'installation de Linux, certaines sont assez frustres, d'autres dites "conviviales" sont plus élaborées. Mais il ne faut pas se leurrer, pour un novice, l'installation "ex nihilo" d'un système d'exploitation est une chose relativement délicate. En fait, expérience faite avec des novices, certaines distributions conviviales sont plus faciles à installer que Windows

Parmi les distributions conviviales :

http://fr.opensuse.org/Bienvenue_sur_openSUSE.org
Ma préférée, d'origine allemande, mais, comme toutes les distributions, disponible en une multitude de langue, dont le français. Distribution disponible gratuitement et légalement en téléchargement, on peut aussi acheter (50-60 €) un DVD avec documentation et 2 mois de télé-support d'installation.

http://www.ubuntu-fr.org/
Distribution grand public disponible gratuitement et légalement en téléchargement, on peut aussi se faire envoyer, pour un coût très modique, un DVD d'installation. Elle ne pose pas vraiment de problème à l'installation mais est un peu restreinte quand à ses possibilités pour un informaticien professionnel.

http://www.mandriva.com/fr
C'est une distribution d'orifgine française, assez répandue en France. je l'avais essayée en son temps (il y a 7-8 ans), j'avais été un peu déçu, mais j'imagine qu'ils ont fait des progrès maintenant.

http://www.redhat.fr/
C'est une distribution d'origine US, assez répandue dans les entreprises, disponible gratuitement par téléchargement légal, mais le point fort de Red Hat, c'est la fourniture de services payants liés à Linux (c'est pour cela que Red Hat est bien implanté dans les entreprises, cela rassure) avec la fourniture de DVD d'installation.

D'autres distributions sont plutôt réservées pour des amateurs avertis :
http://www.gentoofr.org/

Voire pour des professionnels compétents :
http://lfs.traduc.org/

Il existe un peu partout, en France et ailleurs, des LUG "Linux User Group" (navré pour l'anglicisme, mais prenons cela comme un nom propre) c'est à dire des associations promouvant l'utilisation des logiciels libres. Ces LUG organisent assez souvent des "install party" (voir ma remarque précédente), c'est-à-dire des journées lors desquelles des utilisateurs expérimentés installent, pour des novices sur leur ordinateur.
Personnellement, je suis à disposition, gracieusement, pour faire des installations dans les lieux proches de ceux que je hante (région de Genève et région de Toulon), cela fait partie de ma contribution à la mouvance du logiciel libre.

Jacques a écrit :...l'extrême difficulté à manier la souris, qui est incohérente, parce que j'ai une souris optique, et que pour la régler il faut installer un pilote qui ne fonctionne que sous XP. Alors essayez avec une souris à boule. ...
Aucun problème avec des souris optiques, cela fait belle lurette que j'ai abandonné les souris mécaniques.

Jacques a écrit :...Pour la compatibilité, je m'interroge au sujet des pilotes (scanner, photocopieuse, imprimante, graveur de DVD...).
Lecteurs et graveur de DVD ne posent strictement aucun problème, à ma connaissance toutes les distributions les reconnaissent sans problème. En plus le logiciel de gravage K3B est infiniment plus performant que Nero. Pas de problème pour les DVD double face et les DVD réinscriptibles reconnus automatiquement.
Photocopieuses, aucun problème, ce n'est pas lié à l'ordinateur, même si c'est une imprimante connectée qui en fait fonction.
Pour les imprimantes et scanner, un peu plus nuancé, mais Hewlett-Packard et Brother (ce sont les marques que je connais pratiquement) ne posent pas de problème.
Jacques a écrit :...Il faut renoncer à Microsoft Office. Fini Word, Excel. Et Works idem. J'ai créé sous Works des bases de données (notamment une pour DLF) et des tableaux et documents extracomptables avec Excel, itou. Pffft, terminé
Oui, il faut renoncer à Office, quelle chance, plus de "plantage" inopinés !
OpenOffice reprend sans difficulté les fichiers créés par Word, Excel, Powerpoint, pour Works, je ne connais pas.
Au surplus, pour les équivalences, voir :
http://www.commentcamarche.net/faq/suje ... -linux%20-
http://www.roumazeilles.net/news/fr/wor ... gratuites/
http://urfist.enc.sorbonne.fr/mandrakou ... lances.htm
etc, etc.


Je crains d'avoir un peu abusé de parler de Linux sur FNBL, j'ai peur de me faire tirer les oreilles par les modérateurs. Alors je suis à disposition par message personnel pour de plus amples informations.
Avatar de l’utilisateur
Jacques
Messages : 14475
Inscription : sam. 11 juin 2005, 8:07
Localisation : Décédé le 29 mai 2015, il était l'âme du forum

Message par Jacques »

Votre réponse est instructive et éclaire divers points, puisque vous êtes utilisateur. Mais comment faites-vous pour la souris optique ? La mienne doit être réglée à partir d'un logiciel fourni par Logitech, et sous Linux elle était inutilisable. Sous XP d'ailleurs, le logiciel n'est même pas nécessaire, elle fonctionne d'emblée sans réglage.
Si haut qu'on soit placé, on n'est jamais assis que sur son cul (MONTAIGNE).
Avatar de l’utilisateur
Claude
Messages : 8831
Inscription : sam. 24 sept. 2005, 8:38
Localisation : Doubs (près de l'abreuvoir)

Message par Claude »

abgech a écrit :..Je crains d'avoir un peu abusé de parler de Linux sur FNBL, j'ai peur de me faire tirer les oreilles par les modérateurs....
Mais pas du tout en ce qui me concerne ; d'abord je ne suis pas sadique et ensuite c'est très instructif ; et pour finir, nous sommes dans "Guide de l'utilisateur" et non pas dans des rubriques linguistiques, ce qui convient parfaitement.
Jacques, qu'en pensez-vous ?
Avatar de l’utilisateur
Jacques
Messages : 14475
Inscription : sam. 11 juin 2005, 8:07
Localisation : Décédé le 29 mai 2015, il était l'âme du forum

Message par Jacques »

Je dirai que nous sommes un peu en marge, et qu'il ne faudrait pas trop en faire une habitude, mais qu'un système d'exploitation a son rôle dans le fonctionnement de la machine qui nous permet d'accéder au forum. Si je me rappelle bien, Abgech n'a pas eu les mêmes ennuis que nous quand nous ne pouvions plus nous connecter correctement (ce qui recommence d'ailleurs). Et cette fois-ci j'ai moi-même un peu « poussé à la roue » par curiosité.
Si haut qu'on soit placé, on n'est jamais assis que sur son cul (MONTAIGNE).
Avatar de l’utilisateur
Perkele
Messages : 8908
Inscription : sam. 11 juin 2005, 18:26
Localisation : Deuxième à droite après le feu

Message par Perkele »

abgech a écrit :(...) En plus le logiciel de gravage K3B est infiniment plus performant que Nero (...)
Cher abgech, je ne voudrais pas que vous preniez cette intervention pour du persiflage ; il s'agit d'une question sincère.

Pensez-vous que le mot "gravage" soit un néologisme indispensable en face de "gravure" ? Autrement dit, est-il utile de distinguer ces deux opérations ?
Il faut faire les choses sérieusement sans se prendre au sérieux.
Avatar de l’utilisateur
Jacques
Messages : 14475
Inscription : sam. 11 juin 2005, 8:07
Localisation : Décédé le 29 mai 2015, il était l'âme du forum

Message par Jacques »

C'est le terme utilisé dans Windows XP à la rubrique « services », il y est question d'un utilitaire de gravage. Je pense qu'il s'agit d'une faute de traduction.
Si haut qu'on soit placé, on n'est jamais assis que sur son cul (MONTAIGNE).
Avatar de l’utilisateur
abgech
Messages : 463
Inscription : lun. 02 oct. 2006, 17:43
Localisation : Genève, Suisse

Message par abgech »

Perkele a écrit :... Pensez-vous que le mot "gravage" soit un néologisme indispensable en face de "gravure" ? Autrement dit, est-il utile de distinguer ces deux opérations ?
Vous avez parfaitement raison ! Comme l'écrit un certain volatile français : "pan sur le bec", cette dernière remarque peut aussi s'appliquer à un pingouin.
Verrouillé