On est sur....

Répondre
Koutan
Messages : 517
Inscription : lun. 17 juin 2013, 12:07

On est sur....

Message par Koutan » dim. 01 déc. 2019, 21:22

« On est sur des épisodes pluvieux inhabituels… », « On est sur des types d"agression… », « On est sur des produits haut de gamme… ».
Doit-on toujours être sur ce dont on parle ? « On est sur » doit-il irrémédiablement faire disparaître « Il s'agit de », ou simplement « Ce sont », ou « Ce sont là », voire « Nous parlons là de… », « Nous considérons…, et tant d'autres formules possibles. Assistons-nous à un grand remplacement du même ordre que celui de « Au besoin…», « Au mieux…», « Au pire…», par « À la limite…» il y a quelques années ?

André (G., R.)
Messages : 6966
Inscription : dim. 17 févr. 2013, 14:22

Re: On est sur....

Message par André (G., R.) » lun. 02 déc. 2019, 8:33

Je crains que l'emploi abusif de « sur » soit plus grave que celui de « à la limite ». Il a déjà été évoqué sur FNBL mais vous avez bien raison d'y revenir : on n'entend plus que cela ! Même si le phénomène concerne encore davantage l'oral, il est désormais si marqué que l'écrit, probablement déjà légèrement contaminé, ne peut plus guère que suivre.
Ce « On est sur... » dans le sens « Il s'agit de... » doit être associé à l'autre déviance concernant la même préposition.

Koutan
Messages : 517
Inscription : lun. 17 juin 2013, 12:07

Re: On est sur....

Message par Koutan » lun. 02 déc. 2019, 13:17

Oui, le fameux « Je travaille sur Paris » qui a un sens à la rigueur si on se déplace dans ce travail, mais qui devient abusif si l'on dit « J'habite sur Paris. » À moins qu'en qualité de SDF, peut-être.

André (G., R.)
Messages : 6966
Inscription : dim. 17 févr. 2013, 14:22

Re: On est sur....

Message par André (G., R.) » lun. 02 déc. 2019, 13:28

J'ai déjà évoqué ici la perplexité où je me trouve un instant lorsque je lis qu'un événement a lieu « sur la flèche » !

Avatar de l’utilisateur
Perkele
Messages : 7659
Inscription : sam. 11 juin 2005, 18:26
Localisation : Deuxième à droite après le feu

Re: On est sur....

Message par Perkele » mar. 03 déc. 2019, 16:42

André (G., R.) a écrit :
lun. 02 déc. 2019, 13:28
J'ai déjà évoqué ici la perplexité où je me trouve un instant lorsque je lis qu'un événement a lieu « sur la flèche » !
Pensez aux pauvres gens qui sont sur Latronche (19160) !
Il faut faire les choses sérieusement sans se prendre au sérieux.

André (G., R.)
Messages : 6966
Inscription : dim. 17 févr. 2013, 14:22

Re: On est sur....

Message par André (G., R.) » mar. 03 déc. 2019, 18:20

Et moi qui m’interrogeais depuis si longtemps sur les origines de la baronne de Latronche en biais…

André (G., R.)
Messages : 6966
Inscription : dim. 17 févr. 2013, 14:22

Re: On est sur....

Message par André (G., R.) » mer. 04 déc. 2019, 11:55

Nous avons peut-être oublié de signaler que « on est sur... » peut parfois être remplacé avantageusement par « on est dans... ». Il m'est arrivé d'entendre « On est sur un cas particulier ».

Avatar de l’utilisateur
Yeva Agetuya
Messages : 1035
Inscription : lun. 22 juin 2015, 1:43

Re: On est sur....

Message par Yeva Agetuya » mer. 04 déc. 2019, 19:27

Je préférerais "nous sommes".

André (G., R.)
Messages : 6966
Inscription : dim. 17 févr. 2013, 14:22

Re: On est sur....

Message par André (G., R.) » jeu. 05 déc. 2019, 7:39

Je ne puis vous suivre. La première phrase citée par Koutan, par exemple, « On est sur des épisodes pluvieux inhabituels… », peut être attribuée à un journaliste commentant les intempéries récentes dans le Sud de la France. Qui est concerné par les pluies inhabituelles ? L'auteur de ladite phrase habite-t-il dans la région sinistrée ? À qui s'adresse-t-elle précisément ? Sûrement pas à un groupe de personnes bien déterminé dont le commentateur ferait partie.
D'ailleurs, la possibilité de remplacer « on est sur... » par « il s'agit de... » me semble aller dans le sens de l'impersonnalité.

Dans certains cas, j'imagine facilement aussi « on a affaire à... » comme substitut à « on est sur... ».

André (G., R.)
Messages : 6966
Inscription : dim. 17 févr. 2013, 14:22

Re: On est sur....

Message par André (G., R.) » jeu. 05 déc. 2019, 8:07

Koutan a écrit :
dim. 01 déc. 2019, 21:22
« On est sur des épisodes pluvieux inhabituels… »,

Avatar de l’utilisateur
Perkele
Messages : 7659
Inscription : sam. 11 juin 2005, 18:26
Localisation : Deuxième à droite après le feu

Re: On est sur....

Message par Perkele » jeu. 05 déc. 2019, 10:01

Nous sommes pourtant sur la saison des pluies, nous devrions être habitués à être sur des pluies inhabituelles. :jesors3:
Il faut faire les choses sérieusement sans se prendre au sérieux.

Avatar de l’utilisateur
Jacques-André-Albert
Messages : 3968
Inscription : dim. 01 févr. 2009, 8:57
Localisation : Niort

Re: On est sur....

Message par Jacques-André-Albert » jeu. 05 déc. 2019, 10:24

L'abus de la préposition « sur » va dans le sens d'une simplification du langage et d'une perte des nuances et de l'exactitude de l'expression.
Comme l'a écrit André, on peut utiliser « il s'agit de », « on a affaire à », « nous sommes devant », « vous pouvez remarquer que ». On peut aussi, au lieu de sur + complément, qui ferme un peu la possibilité de préciser, qui clôt le débat, aller directement au fait et s'y étendre. Je m'explique :
On entend souvent, dans des émissions qui traitent de décoration, « on est sur des tons dorés ». On pourrait directement dire, quand on a l'image devant les yeux : ces ton dorés se marient admirablement avec le fond bleu, etc.
Quand bien nous pourrions estre sçavans du sçavoir d'autruy, au moins sages ne pouvons nous estre que de nostre propre sagesse.
(Montaigne - Essais, I, 24)

André (G., R.)
Messages : 6966
Inscription : dim. 17 févr. 2013, 14:22

Re: On est sur....

Message par André (G., R.) » jeu. 05 déc. 2019, 10:47

Jacques-André-Albert a écrit :
jeu. 05 déc. 2019, 10:24
L'abus de la préposition « sur » va dans le sens d'une simplification du langage et d'une perte des nuances et de l'exactitude de l'expression.
Comme l'a écrit André, on peut utiliser « il s'agit de », « on a affaire à », « nous sommes devant », « vous pouvez remarquer que ». On peut aussi, au lieu de sur + complément, qui ferme un peu la possibilité de préciser, qui clôt le débat, aller directement au fait et s'y étendre. Je m'explique :
On entend souvent, dans des émissions qui traitent de décoration, « on est sur des tons dorés ». On pourrait directement dire, quand on a l'image devant les yeux : ces ton dorés se marient admirablement avec le fond bleu, etc.
Koutan a fait davantage de propositions que moi, en ce qui concerne le remplacement de « on est sur... » !
J'approuve tout à fait votre dernière remarque ci-dessus.

Répondre